Forum des gestionnaires d’EPLE
Bienvenue dans le forum des gestionnaires et personnels d'intendance des EPLE !

Révision de la carte comptable

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

Page 3 sur 34 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 18 ... 34  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Révision de la carte comptable

Message  Fondateur le Sam 15 Déc 2007 - 9:37

Effectivement si les gestionnaires passent aux CT, on peut envisager que les comptables restent à l'EN ; mais en étant "simplement" comptables. Dés lors il est logique qu'ils aient à faire la compta d'un nombre important d'EPLE.

Fondateur
Admin fondateur
Admin fondateur

Nombre de messages : 17374
Date d'inscription : 26/03/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Révision de la carte comptable

Message  Invité le Sam 15 Déc 2007 - 10:56

N@n@rd a écrit:Effectivement si les gestionnaires passent aux CT, on peut envisager que les comptables restent à l'EN ; mais en étant "simplement" comptables. Dés lors il est logique qu'ils aient à faire la compta d'un nombre important d'EPLE.

Ça doit être ça le plan. Grouper au maximum les établissements, des emplois fonctionnels d'AC Education Nationale. Dès que le poste est vacant ou départ à la retraite, le groupement part à la TG. Les comptable EN disparraissant au fur et à mesure des départs en retraite.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

vec

Message  Margelle le Sam 15 Déc 2007 - 14:16

Ce système de gestionnaire-agent comptable apporte de la souplesse et évite les blocages tout en permettant dans l'ensemble une bonne gestion des établissements publics dans un contexte juridique de plus en plus difficile.
Mais c'est justement la fin de ce système qui nous attend !
Comment concevoir que l'on travaille de la même façon avec des regroupements comptables de 25 établissements, c'est de fait la séparation de la compta et de la gestion.
Et là je m'interroge, quel intérêt de garder de tels regroupements à l'EN ?
Et puis de façon purement pratique, imaginez la place qu'il faudrait à l'établissement support pour héberger un tel pool comptable (au moins 5 postes, je l'espère...) et toute la paperasse qui va avec, actuellement dans le mien, avec la compta de 4 bahuts quichée dans un petit bureau, je ne l'imagine pas.
En tout cas, bien que CASU (et donc statutairement obligatoirement comptable si gestionnaire), ça ne m'interesse absolument pas. Je préfére faire n'importe quoi d'autre, accepter n'importe quel poste "pourri" au rectorat.Evil or Very Mad
J'ai cependant une totale confiance dans le gouvernement actuel pour nous faire passer à la hache ce type de réforme (c'est bien ce qu'ils font à la justice).
Quant au CE, dans le scénario gestionnaire à la CT, AC éloigné, son sort ne sera pas non plus très enviable, il perdra totalement prise sur les questions de gestion (enfin peut-être pas une si mauvaise chose...).
avatar
Margelle
Animatrice ens. sup.
Animatrice ens. sup.

Nombre de messages : 386
Age : 45
Localisation : Ruines romaines
Date d'inscription : 21/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Révision de la carte comptable

Message  luxàl'ouest le Sam 15 Déc 2007 - 15:02

N@n@rd a écrit:Effectivement si les gestionnaires passent aux CT, on peut envisager que les comptables restent à l'EN ; mais en étant "simplement" comptables. Dés lors il est logique qu'ils aient à faire la compta d'un nombre important d'EPLE.

Il me semble que si la gestion était transférée aux collectivités, le comptable serait celui de la collectivité. Je vois mal un élu être contrôlé par un AC de l'EN car, et ce n'est pas une critique, mais un constat : de "mauvaises" habitudes ont été prises .
Comment faire autrement quand votre supérieur hiérarchique est "votre" ordonnateur, un enseignant souvent sans culture administrative et que vous n'avez pas de conseils ou de contrôle des IA.
L'enseignement à l'EN et la logistique aux collectivités, n'est-ce pas la nouvelle logique ?
Et les NBI maxi en collectivités sont de 25 points; Pensez-vous que les élus vont augmenter les NBi de leurs collaborateurs pour nous accueillir ? Les cadres qui nous contrôlent n'ont pas de logement, 27 jours de congés annuels ....Je ne dis pas que c'est cher payé vu le nombre d'heures que l'on fait mais cela pose un problème pour transférer les gestionnaires. J'ai le sentiment d'être en voie d'extinction, un dinosaure et tout le monde, AC et GM, est dans le même bateau....
Et ce sera la mission qui sera transférée et non les agents ( ou les collectivités choisiront), ce sera une opportunité pour rationnaliser les services. Des regroupements d'établissements par territoire, c'est déjà l'organisation des départements avec le transfert des routes. Le passage des agents techniques "revient cher", ils n'ont pas été suivis médicalement, sont peu formés. Recommencer avec les gestionnaires, je n'y crois pas...

luxàl'ouest
.
.

Nombre de messages : 92
Age : 59
Date d'inscription : 15/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Révision de la carte comptable

Message  captain cavern le Sam 15 Déc 2007 - 21:47

Bozinchu a écrit:plusieurs petits reflexions:
bien sur qu'on aime les sous..on fait le boulot parce qu'on l'aime mais pour des queues de cerise y a pas grand monde qui se bougerait (et c'est normal)
la taille d'une agence comptable ne veut rien dire je préfère une AC avec 15 collèges de 200 gamins et pas de sous à gérer ( du style le département de la Creuse de la Lozere ou assimilé) à un bahut avec gestion mutualisée CAFOC Gréta ou autre...
de même si j'ai une personne au top c'est mieux que trois glandus ( quelle évidence cheers )
donc il y a autant de réponses que de situation
Dans l'académie de Limoges ils vont passer à la kalachnikov parait il de 45 à 15 AC ou un truc comme cela bonjour les dégâts
et j'ai entendu dire ( à Nantes pour la formation ODICé pour ceux qui y étaient) que la plus grosse agence actuellement en France est en Alsace avec 9 bahuts
pour la Corse RAS pour l'instant mais nous sommes déjà peu nombreux et la géographie ( et donc le temps de déplacement) rend difficile de tels monstres
en même temps quand je lis que l'AC aura des difficultés relationnelles avec ces GM dans le cas de monstres de 25 à 30 bahuts
j'en connais qui ont des problèmes à 3 bahuts (voir moins) et les comptables du trésor n'ont pas tant d'état d'âme
ils font la compta de 30 communes 3 EPIC 2 hosto.... et sans jamais voir les ordonnateurs avec qui ils n'ont pas de rapports hierarchiques ni de problèmes relationnels
pas de bleme... pas légal.... rejet...à moins que le politique s'en mèle alors c'est une autre histoire....

Dans l'académie de limoges l'objectif est de constituer des AC de 8 EPLE mais avec à leur tête un AC APAENES ou CASU et DEUX attachés 1 pour la gestion, un pour la compta.
Dans cette hypothese, je trouves ça trés correct. Des postes lourds en responsabilité mais avec les moyens de fonctionner (source site du rectorat de limoges)
avatar
captain cavern
**
**

Nombre de messages : 643
Date d'inscription : 06/06/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Révision de la carte comptable

Message  fabien le Sam 15 Déc 2007 - 23:16


Je viens vous apporter quelques précisions concernant les projets en cours dans l'académie de Grenoble. Le projet du SG consiste effectivement à passer de 113 agences comptables à 15 !
L'erreur serait de croire que cela soit l'application d'une stratégie de réforme (professionnalisation, anticipation transfert gestionnaires aux CT, anticipation transfert comptables au Trésor). NON. Il s'agit simplement de trouver un moyen pour supprimer 20 postes par an d'administratifs en EPLE et cela pendant 5 ans ! La méthode employée par notre SG a consisté à obtenir l'accord tacite des chefs d'établissement en ciblant les suppressions de postes sur les intendances. L'idée, c'est de créer de super-agences comptables de 30 établissements (hors GRETA ou mutualisation), soit 3 par département. Ces super-agences seraient dotées : d'un catégorie A qui ne serait plus gestionnaire, d'un catégorie B et de deux catégories C. Et là, c'est vraiment scandaleux. Imaginer un seul instant que l'on puisse prendre en charge la comptabilité de 30 établissements à 4 personnes, c'est incroyable ! C'est pourtant l'image qu'a le rectorat de notre charge de travail. Lors d'une réunion, le SG adjoint a d'ailleurs déclaré : "pour faire un compte financier, il suffit d'appuyer sur un bouton !". Alors je me pose des questions. Comment se fait-il que notre métier soit si méconnu et méprisé ? Sans doute sommes-nous responsables de ne pas avoir su nous mettre en valeur ou d'avoir accepté de travailler le soir et le week-end sans rien dire à personne, esseulés et avec la volonté de bien faire. Aujourd'hui, notre dévouement est sanctionné par une mesure originale : travailler plus pour gagner moins ! Je m'explique :
Si l'on supprime 100 postes au total au bout de 5 ans, cela signifie que la charge de travail va se répartir sur un nombre plus faible de personne. Or, les anciens agents comptables devenus simples gestionnaires ne toucheront plus leurs primes de comptables et les nouveaux super-agents comptables ne percevront plus l'indemnité de gestion et n'auront plus droit au logement. Quant à la prime de caisse et de responsabilité, même avec un montant élevé de recettes, elle ne sera pas très importante. Ainsi, le rectorat va également économiser sur les primes !
Le plus grave, c'est la crise de carrière. Quelles seront les perspectives de carrière des attachés, si le nombre d'agences comptables est très réduit ? Quant aux CASU, il ne faut pas croire qu’ils soient favorables au projet. Au contraire, ils sont particulièrement remontés ! En effet, les postes de supercomptables ne seraient pas réservés aux CASU et de plus, les perspectives de carrière seraient également rétrécies. En effet, un CASU qui ne serait que comptable entouré de 3 secrétaires perdrait totalement la fonction de management qu'il assume actuellement dans de gros établissements. Du coup, les emplois fonctionnels ou les détachements seraient beaucoup moins accessibles.
Dans le cadre de la RGPP, j'ai l'impression que l'on met la charrue avant les bœufs. On supprime d'abord les postes et ensuite on regarde quelle structure peut s'adapter à ces suppressions. Il serait tout de même préférable de réfléchir aux structures avant de foncer tête baissée ! D'autant que je suis absolument persuadé que les gestionnaires sont tout à fait prêts à faire évoluer leurs missions et à accepter des réductions d'effectifs si cela s'accompagne d'une revalorisation du métier et des primes afférentes...
Mais je suis pessimiste lorsque je regarde le sort réservé aux CASU. Je sais que certains sont critiques sur les CASU. Sans doute le grade n'est pas synonyme de compétence. Cela dit, les CASU ont fait l'effort d'une année de formation extrêmement pénible et inutile à Poitiers, loin de leurs familles et ont dû participer à un mouvement national, ce qui signifie déménagement souvent loin de sa résidence familiale avec les problèmes que l'on imagine pour le conjoint. Du jour au lendemain, le ministère supprime ce grade sans vraiment le justifier et en disant aux CASU : les efforts que vous avez faits n'ont pas à être pris en compte : votre corps est supprimé sans compensation et avec une échelle indiciaire très proche des attachés. Quel management ! La moindre des choses, c'était de proposer des solutions de reclassement !
Le poste de CASU vacant dans l'académie de Grenoble en 2008 vient d'être bloqué par le rectorat dans le cadre de la réforme de la carte comptable. Ce phénomène se produit dans beaucoup d'académies. Ainsi, même les possibilités de mutations se réduisent !

Mais il ne s'agit pas pour moi de mettre l'accent sur un grade particulier. Chacun sait que c'est la variété de nos grades et de nos fonctions qui nous empêche d’avoir un métier lisible. Et puis, les suppressions de postes concerneront principalement les catégories B et C, donc il faut s’unir pour nous défendre. A Grenoble, la mobilisation s’organise. Au-delà des positions syndicales, les réunions de bassin font remonter l’opposition ferme des collègues à une réforme brutale et non concertée, d’autant qu’elle s’apparente à une expérimentation locale alors qu’il faudrait une réflexion nationale. Mais il s’agit là d’une stratégie bien connue : il est plus facile de réformer sur un petit périmètre fonctionnel et géographique.

J’avoue être assez sombre pour notre avenir. La région Rhône-Alpes a commencé à implanter des catégories B dans les établissements (20 en 2008). Ces TOS, qui avaient auparavant la fonction d’agent-chef, auront des missions élargies (encadrement, gestion matérielle, hébergement). Bien évidemment, la fonction de gestionnaire est en question. Les collectivités ont obtenu la décentralisation de certaines missions sans obtenir tous les personnels correspondants (uniquement les TOS et non les administratifs chargés de ces missions). Je ne crois pas pourtant au transfert des gestionnaires. La tenue de la comptabilité de l’ordonnateur, notamment, empêche ce transfert. La logique, c’est donc bien l’implantation d’un correspondant territorial dans chaque établissement, chargé de relayer la politique de la CT. Ainsi, le gestionnaire, qui ne sera plus comptable si les projets en cours aboutissent, verra son champ d’action considérablement réduit.

Et tout cela dans une hypocrisie assourdissante. Le but de l’Etat, c’est de réduire le nombre de fonctionnaires, ce qu’il commence à faire. Mais, parallèlement, les CT créent des postes pour compenser les manques de l’Etat. Ou sont les économies pour la Nation si les CT augmentent constamment leur masse salariale ? Tout cela n’est vraiment pas sérieux.

Mais ce n’est que le début. La réforme de l’Etat sera empirique mais sera de grande ampleur. Déjà, notre SG prépare l’avenir : il a informé les chefs d’établissement des réformes à venir : regroupement d’EPLE, mutualisation des équipes de direction et de vie scolaire, réduction du nombre d’enseignants titulaires…

Autant dire que le sort des gestionnaires et des comptables n’intéressera pas grand monde…
avatar
fabien
.
.

Nombre de messages : 27
Age : 44
Localisation : Plutôt au sud
Date d'inscription : 17/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Révision de la carte comptable

Message  captain cavern le Sam 15 Déc 2007 - 23:43

fabien a écrit:
Je viens vous apporter quelques précisions concernant les projets en cours dans l'académie de Grenoble. Le projet du SG consiste effectivement à passer de 113 agences comptables à 15 !
L'erreur serait de croire que cela soit l'application d'une stratégie de réforme (professionnalisation, anticipation transfert gestionnaires aux CT, anticipation transfert comptables au Trésor). NON. Il s'agit simplement de trouver un moyen pour supprimer 20 postes par an d'administratifs en EPLE et cela pendant 5 ans ! La méthode employée par notre SG a consisté à obtenir l'accord tacite des chefs d'établissement en ciblant les suppressions de postes sur les intendances. L'idée, c'est de créer de super-agences comptables de 30 établissements (hors GRETA ou mutualisation), soit 3 par département. Ces super-agences seraient dotées : d'un catégorie A qui ne serait plus gestionnaire, d'un catégorie B et de deux catégories C. Et là, c'est vraiment scandaleux. Imaginer un seul instant que l'on puisse prendre en charge la comptabilité de 30 établissements à 4 personnes, c'est incroyable ! C'est pourtant l'image qu'a le rectorat de notre charge de travail. Lors d'une réunion, le SG adjoint a d'ailleurs déclaré : "pour faire un compte financier, il suffit d'appuyer sur un bouton !". Alors je me pose des questions. Comment se fait-il que notre métier soit si méconnu et méprisé ? Sans doute sommes-nous responsables de ne pas avoir su nous mettre en valeur ou d'avoir accepté de travailler le soir et le week-end sans rien dire à personne, esseulés et avec la volonté de bien faire. Aujourd'hui, notre dévouement est sanctionné par une mesure originale : travailler plus pour gagner moins ! Je m'explique :
Si l'on supprime 100 postes au total au bout de 5 ans, cela signifie que la charge de travail va se répartir sur un nombre plus faible de personne. Or, les anciens agents comptables devenus simples gestionnaires ne toucheront plus leurs primes de comptables et les nouveaux super-agents comptables ne percevront plus l'indemnité de gestion et n'auront plus droit au logement. Quant à la prime de caisse et de responsabilité, même avec un montant élevé de recettes, elle ne sera pas très importante. Ainsi, le rectorat va également économiser sur les primes !
Le plus grave, c'est la crise de carrière. Quelles seront les perspectives de carrière des attachés, si le nombre d'agences comptables est très réduit ? Quant aux CASU, il ne faut pas croire qu’ils soient favorables au projet. Au contraire, ils sont particulièrement remontés ! En effet, les postes de supercomptables ne seraient pas réservés aux CASU et de plus, les perspectives de carrière seraient également rétrécies. En effet, un CASU qui ne serait que comptable entouré de 3 secrétaires perdrait totalement la fonction de management qu'il assume actuellement dans de gros établissements. Du coup, les emplois fonctionnels ou les détachements seraient beaucoup moins accessibles.
Dans le cadre de la RGPP, j'ai l'impression que l'on met la charrue avant les bœufs. On supprime d'abord les postes et ensuite on regarde quelle structure peut s'adapter à ces suppressions. Il serait tout de même préférable de réfléchir aux structures avant de foncer tête baissée ! D'autant que je suis absolument persuadé que les gestionnaires sont tout à fait prêts à faire évoluer leurs missions et à accepter des réductions d'effectifs si cela s'accompagne d'une revalorisation du métier et des primes afférentes...
Mais je suis pessimiste lorsque je regarde le sort réservé aux CASU. Je sais que certains sont critiques sur les CASU. Sans doute le grade n'est pas synonyme de compétence. Cela dit, les CASU ont fait l'effort d'une année de formation extrêmement pénible et inutile à Poitiers, loin de leurs familles et ont dû participer à un mouvement national, ce qui signifie déménagement souvent loin de sa résidence familiale avec les problèmes que l'on imagine pour le conjoint. Du jour au lendemain, le ministère supprime ce grade sans vraiment le justifier et en disant aux CASU : les efforts que vous avez faits n'ont pas à être pris en compte : votre corps est supprimé sans compensation et avec une échelle indiciaire très proche des attachés. Quel management ! La moindre des choses, c'était de proposer des solutions de reclassement !
Le poste de CASU vacant dans l'académie de Grenoble en 2008 vient d'être bloqué par le rectorat dans le cadre de la réforme de la carte comptable. Ce phénomène se produit dans beaucoup d'académies. Ainsi, même les possibilités de mutations se réduisent !

Mais il ne s'agit pas pour moi de mettre l'accent sur un grade particulier. Chacun sait que c'est la variété de nos grades et de nos fonctions qui nous empêche d’avoir un métier lisible. Et puis, les suppressions de postes concerneront principalement les catégories B et C, donc il faut s’unir pour nous défendre. A Grenoble, la mobilisation s’organise. Au-delà des positions syndicales, les réunions de bassin font remonter l’opposition ferme des collègues à une réforme brutale et non concertée, d’autant qu’elle s’apparente à une expérimentation locale alors qu’il faudrait une réflexion nationale. Mais il s’agit là d’une stratégie bien connue : il est plus facile de réformer sur un petit périmètre fonctionnel et géographique.

J’avoue être assez sombre pour notre avenir. La région Rhône-Alpes a commencé à implanter des catégories B dans les établissements (20 en 2008). Ces TOS, qui avaient auparavant la fonction d’agent-chef, auront des missions élargies (encadrement, gestion matérielle, hébergement). Bien évidemment, la fonction de gestionnaire est en question. Les collectivités ont obtenu la décentralisation de certaines missions sans obtenir tous les personnels correspondants (uniquement les TOS et non les administratifs chargés de ces missions). Je ne crois pas pourtant au transfert des gestionnaires. La tenue de la comptabilité de l’ordonnateur, notamment, empêche ce transfert. La logique, c’est donc bien l’implantation d’un correspondant territorial dans chaque établissement, chargé de relayer la politique de la CT. Ainsi, le gestionnaire, qui ne sera plus comptable si les projets en cours aboutissent, verra son champ d’action considérablement réduit.

Et tout cela dans une hypocrisie assourdissante. Le but de l’Etat, c’est de réduire le nombre de fonctionnaires, ce qu’il commence à faire. Mais, parallèlement, les CT créent des postes pour compenser les manques de l’Etat. Ou sont les économies pour la Nation si les CT augmentent constamment leur masse salariale ? Tout cela n’est vraiment pas sérieux.

Mais ce n’est que le début. La réforme de l’Etat sera empirique mais sera de grande ampleur. Déjà, notre SG prépare l’avenir : il a informé les chefs d’établissement des réformes à venir : regroupement d’EPLE, mutualisation des équipes de direction et de vie scolaire, réduction du nombre d’enseignants titulaires…

Autant dire que le sort des gestionnaires et des comptables n’intéressera pas grand monde…

Sur le futur des gestionnaires, c'est la confirmation de mon scénario (disparition des gestionnaires en tant que tel suite à la reprise en main des taches de gestion liées aux missions décentralisées et en // calque de nos fcts sur celles des RAF de l'enseignement supérieur ce qui se défend amha).

Le projet de l'académie de grenoble, outre le mépris classique affiché par l'institution pour les personnels en EPLE, ne me semble viable que si ces méga -AC fonctionnent uniquement comme une TG sans autres missions.
Aprés l'intérêt de la chose... peut être pour les collègues qui réclament à corps et à cri leur transfert au Trésor.
avatar
captain cavern
**
**

Nombre de messages : 643
Date d'inscription : 06/06/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Révision de la carte comptable

Message  C_exact le Sam 15 Déc 2007 - 23:48

@ Fabien
"La méthode employée par notre SG a consisté à obtenir l'accord tacite des chefs d'établissement en ciblant les suppressions de postes sur les intendances."

Pouvez-vous développer ?

C_exact
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Révision de la carte comptable

Message  Margelle le Dim 16 Déc 2007 - 10:06

Fabien, merci pour cette description du projet Grenoblois, qui confirme malheureusement aussi ma vision pessimiste de l'avenir et explique en partie le peu de postes offerts à la mutation CASU cette année.
Sais-tu à quelle échéance ce projet se profile ?
J'ose espérer que les supers AC seront nommés sur la base du volontariat sur ces postes.
Quant au sacrifice des CASU, je suis tout à fait d'accord, il est à mon sens symptomatique d'un mépris de l'ensemble de la profession, et c'est bien là le problème...
avatar
Margelle
Animatrice ens. sup.
Animatrice ens. sup.

Nombre de messages : 386
Age : 45
Localisation : Ruines romaines
Date d'inscription : 21/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Révision de la carte comptable

Message  chacha le Dim 16 Déc 2007 - 10:29

Mise en place en septembre 2008 a été avancée lors de notre dernière réunion de bassin. J'ai cru au gag !
avatar
chacha
*
*

Nombre de messages : 170
Localisation : entre Nord et Sud
Date d'inscription : 28/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Révision de la carte comptable

Message  greg le Dim 16 Déc 2007 - 10:32

Je suis syndiqué à A... et pourtant ce sujet n'est jamais évoqué, ni celui de la décentralisation.
Que se passe t'il, sommes nous déjà morts sans le savoir ?
Comment pouvons nous accepter ce qui se prépare à Grenoble ou ailleurs sans une réaction forte ? Je n'ose penser que le silence de nos représentants soit motivé par ces nouveaux postes attractifs qui seront sans doute des postes "réservés".

Cela marque la fin des gestionnaires B, à terme celle des A et que deviendront les A+ sans poste ?

Encore une fois je ne comprends pas l'absence de réaction....

greg
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Révision de la carte comptable

Message  Greg le Dim 16 Déc 2007 - 10:48

fabien a écrit: Ces super-agences seraient dotées : d'un catégorie A qui ne serait plus gestionnaire, d'un catégorie B et de deux catégories C. Et là, c'est vraiment scandaleux. Imaginer un seul instant que l'on puisse prendre en charge la comptabilité de 30 établissements à 4 personnes, c'est incroyable ! C'est pourtant l'image qu'a le rectorat de notre charge de travail. Lors d'une réunion, le SG adjoint a d'ailleurs déclaré : "pour faire un compte financier, il suffit d'appuyer sur un bouton !". Alors je me pose des questions. Comment se fait-il que notre métier soit si méconnu et méprisé ?
Affligeant et révélateur... celui qui est capable de faire fonctionner une AC avec si peu de personnel est un surhomme.

Greg
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Révision de la carte comptable

Message  Maudinou le Dim 16 Déc 2007 - 11:14

Ces super-agences seraient dotées : d'un catégorie A qui ne serait plus gestionnaire, d'un catégorie B et de deux catégories C.


On peut alors parler de cabinet comptable ? on portera notre compta chez l'expert comme dans le privé ?
avatar
Maudinou
***
***

Nombre de messages : 1754
Localisation : dans le local archives
Date d'inscription : 17/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Révision de la carte comptable

Message  coffeeman le Dim 16 Déc 2007 - 12:19

chacha a écrit:Mise en place en septembre 2008 a été avancée lors de notre dernière réunion de bassin. J'ai cru au gag !

D'accors mais t'es dans quel endroit?
avatar
coffeeman
******
******

Nombre de messages : 4547
Age : 46
Localisation : Derrière les barreaux...
Date d'inscription : 18/05/2006

http://www.espaceple.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Révision de la carte comptable

Message  coffeeman le Dim 16 Déc 2007 - 12:20

Donc Limoges et Grenoble en zone sinistrée.

Orléans tours pas loin d'y être.

Les collègues de ces académies peuvent-ils nous en dire plus?
avatar
coffeeman
******
******

Nombre de messages : 4547
Age : 46
Localisation : Derrière les barreaux...
Date d'inscription : 18/05/2006

http://www.espaceple.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Révision de la carte comptable

Message  mart le Dim 16 Déc 2007 - 12:25

Pour ce qui est de mon poste (Académie de Nice), où je viens d'arriver pour cette rentrée, il n'y a pas eu de modification.
C'était un départ en retraite mais le Rectorat l'a laissé tel quel sans profiter du départ de mon prédecesseur pour éclater les postes de l'agence comptable ou augmenter ceux-ci.
Cela semble confirmer qu'il n'y a pas une politique nationale en la matière.
avatar
mart
**
**

Nombre de messages : 970
Date d'inscription : 06/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Révision de la carte comptable

Message  cirrus le Dim 16 Déc 2007 - 12:58

coffeeman a écrit:Donc Limoges et Grenoble en zone sinistrée.

Orléans tours pas loin d'y être.

Les collègues de ces académies peuvent-ils nous en dire plus?

Tout en partageant l'interrogation de coffeeman, j'ajouterais une question à mettre en parallèle avec la sienne :

Les collègues d'autres académies pourraient-ils nous faire part des informations dont ils disposent en la matière ?

J'ajoute au passage :merci à Fabien pour son message du plus grand intérêt, bien que fort peu réjouissant...

Quant au silence syndical : même constat que Greg ...
avatar
cirrus
*
*

Nombre de messages : 168
Localisation : dans les nuages
Date d'inscription : 20/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Révision de la carte comptable

Message  chacha le Dim 16 Déc 2007 - 13:06

Tout comme Fabien, Académie de GRENOBLE
avatar
chacha
*
*

Nombre de messages : 170
Localisation : entre Nord et Sud
Date d'inscription : 28/08/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Révision de la carte comptable

Message  Bozinchu le Dim 16 Déc 2007 - 13:28

Pour précision en Corse il n'y a pas de rumeur pour l'instant
en même temps avec 15 AC et environ 45 bahut pour toute l'académie je ne vois pas ce que l'on peut faire
à moins de faire un AC par département et auquel cas nous aurions 22 bahuts par AC
mais je le repete avec la configuration géographique de l'académie cela semble aujourd'hui difficile
mais avec la généralisation des procédures informatiques et la dématieralisation des transferts mon argument pourrait ne plus être valable dans pas longtemps......
avatar
Bozinchu
Veille JO
Veille JO

Nombre de messages : 17245
Age : 48
Localisation : Bastia
Date d'inscription : 23/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Révision de la carte comptable

Message  sniff le Dim 16 Déc 2007 - 13:44

Académie de rennes :

En 2007: 85 agences comptables pour 317 établissements avec des disparités (agences monoétablissement et AC de 7-8 établissements).
A priori, annonce lors d'un groupe de travail de suppression d'une trentaine d'AC entre 2009 et 2011. Cela fairait une moyenne de 5-6 établissements par AC;
avatar
sniff
**
**

Nombre de messages : 465
Age : 46
Date d'inscription : 24/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

regroupement comptable

Message  placide le Dim 16 Déc 2007 - 14:06

certains gestionnaires doivent déjà publiquement s'excuser d'être les plus diplômés dans l'equipe de direction, vous savez le diplôme, ce truc qui constitue le fonds de commerce de notre administration et dont l'utilité est relative.
Quant à l'évolution de nos métiers, faudra s'adapter à une gestion soviétique, le tout est de savoir qui nous fournira le blé pour manger.

Comptable pendant une décennie, on redeviendra gestionnaire avec la motivation qui va avec.Et si on est de trop, il suffit de mettre des CAE comme adjoint des CE.
C'est comme dans figaro: il fallait un calculateur, ce fut un danseur qui l'obtint.
Q

placide
.
.

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 19/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Révision de la carte comptable

Message  perplexe le Dim 16 Déc 2007 - 19:14

En réponse à Fabien qui s'indigne du manque de considération sur son métier : il devrait savoir que ceci a commencé en 1977 lors de la suppression du corps de l'intendance universitaire avec l'assentiment des syndicats dont les responsables intendants se sont vu proposer illico le grade de CASU , reclassés à un échelon maxi et comme ça les autres n'ont eu qu'à mettre leur mouchoir par-dessus...

perplexe
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Révision de la carte comptable

Message  fabien le Dim 16 Déc 2007 - 19:33

Merci pour vos réactions.
Je ne suis pas étonné que la même démarche soit menée dans l'académie de Limoges puisque le nouveau SG vient de .... Grenoble !
Quant aux syndicats, je dirais que le SNASUB a été plus actif qu'AetI, mais c'est sans doute une question de culture.
A Grenoble, comme d'habitude, AetI a eu une position beaucoup trop réservée voire consentante, mais en consultant sa base, AetI a radicalement changé sa position et s'oppose dorénavant fermement au projet.
Mais comme je le disais hier, ce débat ne devrait pas avoir lieu localement mais au niveau national. C'était le but de mon témoignage, à savoir que tous les gestionnaires de France soient informés et qu'ils prennent position.
Mais il faudra du courage pour défendre nos intérêts.
avatar
fabien
.
.

Nombre de messages : 27
Age : 44
Localisation : Plutôt au sud
Date d'inscription : 17/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Révision de la carte comptable

Message  Invité le Dim 16 Déc 2007 - 19:40

fabien a écrit: L'idée, c'est de créer de super-agences comptables de 30 établissements (hors GRETA ou mutualisation), soit 3 par département. Ces super-agences seraient dotées : d'un catégorie A qui ne serait plus gestionnaire, d'un catégorie B et de deux catégories C. Et là, c'est vraiment scandaleux. Imaginer un seul instant que l'on puisse prendre en charge la comptabilité de 30 établissements à 4 personnes, c'est incroyable !

Ça me semble jouable sur le papier si c'est uniquement pour faire la comptabilité. Si effectivement ça exclut GRETA et mutualisation salariale, théoriquement c'est faisable.

Le seul truc qui à l'heure actuelle peut l'empêcher c'est la technique, dont, ,et non des moindres, la transmission des pièces justificatives. D'aileurs j'ai rien vu sur la dématérialisation chez nous. Pourquoi ?

Sinon, c'est le genre de poste qui me tenterait bien. Par contre, je présente pas les COFI (vous imaginez 30 CA, vous). b6

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Révision de la carte comptable

Message  cirrus le Dim 16 Déc 2007 - 19:47

fabien a écrit:Merci pour vos réactions.
C'était le but de mon témoignage, à savoir que tous les gestionnaires de France soient informés et qu'ils prennent position.
Mais il faudra du courage pour défendre nos intérêts.
Votre témoignage est extrêmement "instructif " et offre l'avantage de susciter des réactions intéressantes quant à la manière dont notre avenir est "considéré".

Nous souhaitons que vous et d'autres collègues ayez d'autres informations et précisions à nous apporter sur la question .

Merci à vous .
avatar
cirrus
*
*

Nombre de messages : 168
Localisation : dans les nuages
Date d'inscription : 20/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Révision de la carte comptable

Message  Invité le Dim 16 Déc 2007 - 20:27

Dans l'académie de limoges l'objectif est de constituer des AC de 8 EPLE mais avec à leur tête un AC APAENES ou CASU et DEUX attachés 1 pour la gestion, un pour la compta.


Que va faire le CASU ou l'APAENES????, l'attaché NG qui se coltinera la compta ou la gestion ???? aura-t-il des primes , on peut rêver Rolling Eyes

Enfin quel poids pourra avoir un simple NG face à l'ordonnateur d'un bahut rattaché , le CASU ou l'APAENES va -til fonctionner par notes de services ??? il ne faut pas se voiler la face , il voudra le CASU comme interlocuteur , on le sait par expérience ou alors il faut effectivement que celui-ci soit un comptable "pur" si j'ose dire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Révision de la carte comptable

Message  Greg le Dim 16 Déc 2007 - 21:03

Jean-Mic a écrit:Ça me semble jouable sur le papier si c'est uniquement pour faire la comptabilité. Si effectivement ça exclut GRETA et mutualisation salariale, théoriquement c'est faisable.
Le seul truc qui à l'heure actuelle peut l'empêcher c'est la technique, dont, ,et non des moindres, la transmission des pièces justificatives. D'aileurs j'ai rien vu sur la dématérialisation chez nous. Pourquoi ?

Désolé, mais ces propos sont typiques de quelqu'un qui n'a jamais exercé les fonctions de comptables et ne se rend pas compte du travail.
No

Greg
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Révision de la carte comptable

Message  Vieil intendant le Dim 16 Déc 2007 - 22:52

L’analyse de Fabien est le meilleur exemple du mépris de l’institution à notre encontre et plus généralement du mépris envers tout ce qui n’est pas enseignement. C’est aussi la preuve que l’objectif de suppression de postes de fonctionnaires passe avant toute considération d’efficacité, de réalité du terrain et d’intérêt d’un bon fonctionnement des établissements scolaires. Rajoutez à cela des intérêts de carrière, l’absence totale de solidarité et des syndicats… comment dire… absents ; et vous avez la chronique d’une liquidation annoncée.

Dans n’importe quel autre corps de métier que le notre cela aurait déclenché un fort mouvement de réaction. Pas chez nous. Agence de huit ou trente, chacun pense qu’il n’est pas concerné, alors que cela nous concerne tous : du NG au CASU.

Quant aux CE qui se « contenteraient » que les suppressions de postes administratifs se fassent au détriment de l’intendance, se sont des imbéciles. Combien de CE sont réellement capables d’assumer la totalité de leur responsabilité d’ordonnateur ? Combien de gestionnaires sont capables de se passer de l’appui de leur comptable pour assumer la totalité des responsabilités de l’ordonnateur. Ce n’est pas avec 10 ou 20-30 gestions comptables sans personnel qu’un comptable pourra aller dire au gestionnaire qu’il doit faire telle ou telle opération, tel OR, tel mandat pour ordre, ou aller faire le budget en cas d’absence du GM. On aura vite des gestions en souffrance, des irrégularités, des retards. On voudrait à terme faire disparaître la gestion des EPLE pour la faire gérer directement par les CT qu’on ne s’y prendrait pas autrement ; et cela annonce la disparition des GM.

Autre chose, on nous parle de « qualité comptable », de contrôle sur place des établissements rattachés ; sur qu’avec 30 EPLE le comptable ira les voir une fois par mois pour vérifier la régie, les stocks, etc… On se fout de nous en beauté !

On a écrit dans un post que nous étions morts sans qu’on le sache encore ; c’est pire ! Les zombies ou les morts-vivants au moins eux ils bougent encore et peuvent faire peur.

Mais je n’ai plus envie de plaisanter ; et aujourd’hui je trouve ce forum dérisoire.

Que me reste t’il à faire en attendant la retraite pour ne pas faire partie de la charrette ? Défendre mon poste, au besoin en marchant sur les collègues ? Prendre de hautes responsabilités syndicales ? Me faire des relations au Rectorat ? Ou alors me foutre de tout, faire mes 1593 heures et m’entraîner au lancer de hamsters…
avatar
Vieil intendant
*******
*******

Nombre de messages : 7568
Localisation : Olympe
Date d'inscription : 29/03/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Révision de la carte comptable

Message  Fréléo le Dim 16 Déc 2007 - 23:37

Vieil intendant a écrit:On voudrait à terme faire disparaître la gestion des EPLE pour la faire gérer directement par les CT qu’on ne s’y prendrait pas autrement ; et cela annonce la disparition des GM.
Je crois aussi que tout ça augure de la disparition pure et simple du métier de gestionnaire d'EPLE.

Et je crois que tout ça vient de la réforme du décret de 85 en 2004 (donnant le pouvoir aux recteurs pour les regroupements comptables) et la loi de 2004 sur la décentralisation (même pas besoin de RGPP pour répondre à un autre post de XIII).

Avec ces deux textes seulement, notre fin peut être organisée au niveau local, à des niveaux et des rythmes différents.
A terme, les CT géreront en direct nos chapitres B, C, D et R2 et les EPLE garderont les A, F, J..
B, C seront gérés par les OP-MO qui seront aussi ACMO, le R2 par le MO cuisine.
Le gestionnaire d'aujourd'hui n'aura plus sa place dans ce schèma.
Certains CASU et APASU deviendront des agents comptables regroupant un nombre important d'EPLE mais dont les budgets n'auront plus de B, C, D et R2 !
Les SASU deviendront des responsables administratifs et financiers (les RAF des universités dont parle Captain Cavern) dans les collèges et les ADAENES, des RAF dans les lycées.

Pour cela, il suffit de donner moins de moyens au recteur avec un plafond d'emploi toujours plus bas. A force d'avoir "tapé" depuis quelques années déjà dans ses propres services (et ce n'est pas fini, les IA ont apparemment du souci à se faire), il sera bien obligé d'aller "chercher des postes" en EPLE, et pour ça son pouvoir d'organisation des regroupements comptables devient une arme redoutable ... (cf post de Fabien).

Et la CT, le législateur lui a donné des nouvelles responsabilités et elle s'administre librement, elle va donc naturellement s'imposer de plus en plus ...

Vieil intendant a écrit:Mais je n’ai plus envie de plaisanter ; et aujourd’hui je trouve ce forum dérisoire.
Je me suis fait la même réflexion aujourd'hui en lisant le post de Fabien ...

Vieil intendant a écrit:... et m’entraîner au lancer de hamsters…
T'as toujours pas battu le record ? Wink

_________________
Fréléo
avatar
Fréléo
Admin
Admin

Nombre de messages : 2278
Localisation : Dans le Faucon Millenium
Date d'inscription : 29/03/2006

http://freleonat.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Révision de la carte comptable

Message  barbule le Lun 17 Déc 2007 - 0:07

fabien a écrit:... . Aujourd'hui, notre dévouement est sanctionné par une mesure originale : travailler plus pour gagner moins ! Je m'explique Si l'on supprime 100 postes au total au bout de 5 ans, cela signifie que la charge de travail va se répartir sur un nombre plus faible de personne. Or, les anciens agents comptables devenus simples gestionnaires ne toucheront plus leurs primes de comptables et les nouveaux super-agents comptables ne percevront plus l'indemnité de gestion et n'auront plus droit au logement. Et tout cela dans une hypocrisie assourdissante. Le but de l’Etat, c’est de réduire le nombre de fonctionnaires, ce qu’il commence à faire. Mais ce n’est que le début. La réforme de l’Etat sera empirique mais sera de grande ampleur.
Autant dire que le sort des gestionnaires et des comptables n’intéressera pas grand monde.

Lorsque j'ai débuté dans cette carrière , ce qui m'encourageait à tenir le coup , face à des conditions difficiles que je ne détaillerai pas par pudeur envers ceux de nos collègues qui savent aujourd'hui de quoi je parle , c'était "tout simplement " de me dire que le pire était chaque jour un peu plus derrière moi....
A la lecture de ce témoignage, j'ai la triste impression que je me suis sévèrement trompée.
Le "dévouement sanctionné par une mesure originale" est une formule percutante et pertinente, cher Fabien et, pour beaucoup d'entre nous , porteuse d'amertume et de regrets...
avatar
barbule
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 10066
Date d'inscription : 05/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Réorganisation des groupements comptables

Message  Père Noë le Lun 17 Déc 2007 - 2:03

Vieil intendant a écrit :


"Dans n’importe quel autre corps de métier que le notre cela aurait déclenché un fort mouvement de réaction. Pas chez nous. Agence de huit ou trente, chacun pense qu’il n’est pas concerné, alors que cela nous concerne tous : du NG au CASU."

Je partage complètement :

Ayant exercé auparavant dans quatre autres administrations, je suis cette année dans ma 32ème année de fonction publique. C'est aussi ma troisième année en tant que gestionnaire d'EPLE. Je crois donc pouvoir afficher une certaine expérience qui me permet d'affirmer que nulle part ailleurs n'existent de telles conditions de travail, nulle part ailleurs les baudets ne sont autant chargés que ceux que nous sommes.

Mais on ne dit rien, on assume, on collectionne les soirées et les WE de boulot sans rien revendiquer. Osons diviser notre salaire par le nombre d'heures que nous effectuons : nous ne sommes que des cadres C, au mieux des B !
Et comme aucune "autorité compétente" n'imagine ni ne sait ce que nous faisons réellement, comme chaque dépressif est seul dans son coin, rien ne change.

Ne pensez-vous pas qu'il serait temps de nous organiser, de nous défendre et de faire en sorte que cela change ? Après tout, les chefs d'établissement sont bien descendus dans la rue, eux...

Père Noë
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 34 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 18 ... 34  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum