Forum des gestionnaires d’EPLE
Bienvenue dans le forum des gestionnaires et personnels d'intendance des EPLE !



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Question de prof

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Milouz
.
.


Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 04/01/2018

MessageSujet: Re: Question de prof   Lun 3 Déc 2018 - 15:23

Certes le montant de 115k est important. Surtout pour un collège de 550 élèves.

Néanmoins, il y a une chose à bien intégrer : la cantine, ce n'est pas que des dépenses de denrées. Le fonctionnement (dont les reversements) peut coûter cher.

Vous parlez aussi d'aberration.
Pour moi l'aberration serait que des bénéf de SRH aillent financer des projets péda.
Serait-ce normal que les familles de demi-pensionnaires paient pour des sorties qui concernent sans doute des élèves DP mais aussi externes ?
En retournant la chose : vous trouveriez normal que les reliquats de voyages scolaires soient reversés au SRH pour combler un déficit ?
Revenir en haut Aller en bas
Rififi
.
.


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 02/12/2018

MessageSujet: Re: Question de prof   Lun 3 Déc 2018 - 15:30

Milouz a écrit:
Certes le montant de 115k est important. Surtout pour un collège de 550 élèves.

Néanmoins, il y a une chose à bien intégrer : la cantine, ce n'est pas que des dépenses de denrées. Le fonctionnement (dont les reversements) peut coûter cher.

Vous parlez aussi d'aberration.
Pour moi l'aberration serait que des bénéf de SRH aillent financer des projets péda.
Serait-ce normal que les familles de demi-pensionnaires paient pour des sorties qui concernent sans doute des élèves DP mais aussi externes ?
En retournant la chose : vous trouveriez normal que les reliquats de voyages scolaires soient reversés au SRH pour combler un déficit ? Nous n'avons jamais demandé que les fonds du SRH aillent sur le péda, loin de là. Nous pensions, à tort, que le budget AP était plus conséquent.
Que le SRH aille au ALO qui soutient l'électricité, le gaz etc nous semble tout à fait normal.
Revenir en haut Aller en bas
Rififi
.
.


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 02/12/2018

MessageSujet: Re: Question de prof   Lun 3 Déc 2018 - 15:37

Patagonia a écrit:
Le FCSH et le FARPI (rémunération des personnels). C'est là où nous ne comprenons pas. La rémunération des personnels n'est-elle pas prise en charge par la CT? Ce sont les parents qui payent donc les personnels?
En général, le FARPI c'est dans les 20-24 % des recettes totales et le FCSH c'est dans les 2 ou 3%. 
Ensuite tu as toutes les lignes dont tu parlais, de fournitures,produits etc...

Donc si tu as 272 000 € de recettes
en dépenses:
Denrées: 150 000
Reversements collectivité 70 000
Reversement ALO: 17 000
Autres charges (matériel, produits...): le solde
Revenir en haut Aller en bas
tiplouf
.
.
avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 26/08/2013

MessageSujet: Re: Question de prof   Lun 3 Déc 2018 - 15:39

Bonjour,

Je pense qu'il n'est pas si anodin que cela d'afficher un prélèvement sur FDR pour le AP; comme cela a déjà été indiqué, les priorités des dépenses vont d'abord aux charges de fonctionnement, de viabilisation etc ... et les subventions des CT sont allouées d'abord pour cela.  J'aurai surement fait comme votre gestionnaire pour ce point précis.


Ce qui m'interpelle en vous lisant, c'est que vous semblez avoir des besoins non satisfaits, mais vous ne précisez pas lesquels, et ni comment vous les estimez  j'ai cru voir une somme dans ce que vous écrivez.
Lorsque les choses fonctionnent bien, en principe cela se discute avec le CE et le gestionnaire, au quotidien ou lors des conseils pédagogiques, en tout cas pas en conseil d'administration . C'est le CE qui décide de la direction à prendre , et une planification des dépenses est alors effectuée. Cela dit, le CE peut tout à fait être en désaccord avec vos demandes...
Revenir en haut Aller en bas
quattro
**
**
avatar

Nombre de messages : 666
Localisation : derrière le volant
Date d'inscription : 04/01/2007

MessageSujet: Re: Question de prof   Lun 3 Déc 2018 - 15:46

Depuis des temps immémoriaux la participation aux dépenses de personnel dits d internat ( en réalité le SRH) était fixée à 22.5% des recettes de DP qu on défalquait et qu on reversait à l ETAT ( le fameux chapitre 36-60 pour les anciens)
La  décentralisation n a rien changé - sauf que ce sont les CT qui fixent le pourcentage; en général elles ont gardé le taux de 22.5
Cette somme est reversée maintenant aux collectivites territoriales qui assurent le salaire des agents ; en fait le montant de 22.5%  ne représente qu 'une partie des  véritables dépenses de personnel de restauration .
Revenir en haut Aller en bas
Rififi
.
.


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 02/12/2018

MessageSujet: Re: Question de prof   Lun 3 Déc 2018 - 15:57

tiplouf a écrit:
Bonjour,

Je pense qu'il n'est pas si anodin que cela d'afficher un prélèvement sur FDR pour le AP; comme cela a déjà été indiqué, les priorités des dépenses vont d'abord aux charges de fonctionnement, de viabilisation etc ... et les subventions des CT sont allouées d'abord pour cela.  J'aurai surement fait comme votre gestionnaire pour ce point précis.



Ce qui m'interpelle en vous lisant, c'est que vous semblez avoir des besoins non satisfaits, mais vous ne précisez pas lesquels, et ni comment vous les estimez  j'ai cru voir une somme dans ce que vous écrivez.
Lorsque les choses fonctionnent bien, en principe cela se discute avec le CE et le gestionnaire, au quotidien ou lors des conseils pédagogiques, en tout cas pas en conseil d'administration . C'est le CE qui décide de la direction à prendre , et une planification des dépenses est alors effectuée. Cela dit, le CE peut tout à fait être en désaccord avec vos demandes...
Vous avez raison. Mais les relations avec le CE sont très difficiles, voire conflictuels. Nous ne pouvons rien obtenir de transparent. La gestionnaire et le CE se renvoient la balle sur qui est responsable de quoi, et nous n'obtenons aucune réponse précise, quand nous n'avons pas droit à une réaction agressive.
Nous comprenons que certains gestionnaires puissent ne pas apprécier de voir les profs mettre leur grain de sel dans le budget, néanmoins, nous estimons que nous ne sommes pas plus "bêtes" que d'autres et qu'on peut au moins faire l'effort de nous expliquer.

J'ai plus appris ici en 24h qu'en 5 ans de CA dans mon bahut.
Revenir en haut Aller en bas
Rififi
.
.


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 02/12/2018

MessageSujet: Re: Question de prof   Lun 3 Déc 2018 - 16:00

quattro a écrit:
Depuis des temps immémoriaux la participation aux dépenses de personnel dits d internat ( en réalité le SRH) était fixée à 22.5% des recettes de DP qu on défalquait et qu on reversait à l ETAT ( le fameux chapitre 36-60 pour les anciens)
La  décentralisation n a rien changé - sauf que ce sont les CT qui fixent le pourcentage; en général elles ont gardé le taux de 22.5
Cette somme est reversée maintenant aux collectivites territoriales qui assurent le salaire des agents ; en fait le montant de 22.5%  ne représente qu 'une partie des  véritables dépenses de personnel de restauration .

Hé bien nous ne le savions pas. Nous pensions que tout était pris en charge directement par la CT concernant le salaire de ses personnels. Merci
Revenir en haut Aller en bas
tiplouf
.
.
avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 26/08/2013

MessageSujet: Re: Question de prof   Lun 3 Déc 2018 - 16:04

Ici, c'est 22.5 % pour les charges de personnel
En revanche, ici, plus de taux de charges communes, nous faisons au réèl, c'est bien plus simple; et toutes les dépenses du SRH sont retranscrites au SRH, il n'y a pas de reversement au ALO, c'est plus simple également dans la présentation.. même si au final cela revient au même

Et pour enfoncer le clou, lorsqu'il y a de la confiance et du dialogue en toute transparence entre la direction et les enseignants, ceux-ci n'ont surtout pas envie d'aller dans le détail à ce point; mais c'est aussi  à nous d'être le plus clair possible.
Revenir en haut Aller en bas
néthou
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 5683
Localisation : Là-haut sur la montagne...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Question de prof   Lun 3 Déc 2018 - 16:12

Rififi a écrit:
Citation :
 Mais les relations avec le CE sont très difficiles, voire conflictuels. Nous ne pouvons rien obtenir de transparent. La gestionnaire et le CE se renvoient la balle sur qui est responsable de quoi, et nous n'obtenons aucune réponse précise, quand nous n'avons pas droit à une réaction agressive.
Nous comprenons que certains gestionnaires puissent ne pas apprécier de voir les profs mettre leur grain de sel dans le budget, néanmoins, nous estimons que nous ne sommes pas plus "bêtes" que d'autres et qu'on peut au moins faire l'effort de nous expliquer.

J'ai plus appris ici en 24h qu'en 5 ans de CA dans mon bahut.

Avant de casser du sucre sur le dos de la gestionnaire (ou du CE), prenez aussi en compte la difficulté qu'il y a à travailler dans une ambiance conflictuelle quotidienne: elle peut -éventuellement- expliquer l'aigreur et l'énervement de notre collègue devant vos questionnements légitimes, mais aussi devant une certaine méfiance systématique pour tout ce qui est questions budgétaires.

Nous gestionnaires avons tous connus, notamment lors de la présentation du budget, des questions ou des remarques manifestant, même inconsciemment, une forme de méfiance vis-à-vis de notre travail, comme si nous n'avions que le temps de penser à rouler le CA dans la farine, alors que la plupart du temps, il s'agit surtout d'arriver à tout boucler proprement dans des délais tendus, à la fin du trimestre le plus long et lourd de l'année (et pour nous de l'exercice budgétaire...), tout en assurant le fonctionnement quotidien d'un établissement (et son inévitable lot d'enquiquinements).

_________________
"Quand je dis quelque chose et que mes adversaires politiques applaudissent, je sens que j'ai dit une bêtise". Karl Liebknecht

Revenir en haut Aller en bas
M.CHAT
*
*
avatar

Nombre de messages : 398
Localisation : Rijsel
Date d'inscription : 28/05/2013

MessageSujet: Re: Question de prof   Lun 3 Déc 2018 - 16:16

néthou a écrit:
Rififi a écrit:
Citation :
 Mais les relations avec le CE sont très difficiles, voire conflictuels. Nous ne pouvons rien obtenir de transparent. La gestionnaire et le CE se renvoient la balle sur qui est responsable de quoi, et nous n'obtenons aucune réponse précise, quand nous n'avons pas droit à une réaction agressive.
Nous comprenons que certains gestionnaires puissent ne pas apprécier de voir les profs mettre leur grain de sel dans le budget, néanmoins, nous estimons que nous ne sommes pas plus "bêtes" que d'autres et qu'on peut au moins faire l'effort de nous expliquer.

J'ai plus appris ici en 24h qu'en 5 ans de CA dans mon bahut.

Avant de casser du sucre sur le dos de la gestionnaire (ou du CE), prenez aussi en compte la difficulté qu'il y a à travailler dans une ambiance conflictuelle quotidienne: elle peut -éventuellement- expliquer l'aigreur et l'énervement de notre collègue devant vos questionnements légitimes, mais aussi devant une certaine méfiance systématique pour tout ce qui est questions budgétaires.

Nous gestionnaires avons tous connus, notamment lors de la présentation du budget, des questions ou des remarques manifestant, même inconsciemment, une forme de méfiance vis-à-vis de notre travail, comme si nous n'avions que le temps de penser à rouler le CA dans la farine, alors que la plupart du temps, il s'agit surtout d'arriver à tout boucler proprement dans des délais tendus, à la fin du trimestre le plus long et lourd de l'année (et pour nous de l'exercice budgétaire...), tout en assurant le fonctionnement quotidien d'un établissement (et son inévitable lot d'enquiquinements).
forum
Revenir en haut Aller en bas
tiplouf
.
.
avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 26/08/2013

MessageSujet: Re: Question de prof   Lun 3 Déc 2018 - 16:22

je n'avais pas vu votre précédent message
C'est bien une situation conflictuelle qui transparaissait; dommage pour vous.
C'est vrai que si le CE et le gestionnaire se renvoient la balle, ça doit être très compliqué; un dialogue permanent entre eux est nécessaire à un climat serein
Revenir en haut Aller en bas
Patagonia
*
*
avatar

Nombre de messages : 125
Date d'inscription : 10/07/2018

MessageSujet: Re: Question de prof   Lun 3 Déc 2018 - 16:38

Si vous vous demandez qui est responsable de quoi, sachez que c'est votre chef d'établissement, et ce dans tous les domaines.
Revenir en haut Aller en bas
Rififi
.
.


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 02/12/2018

MessageSujet: Re: Question de prof   Lun 3 Déc 2018 - 16:47

néthou a écrit:
Rififi a écrit:
Citation :
 Mais les relations avec le CE sont très difficiles, voire conflictuels. Nous ne pouvons rien obtenir de transparent. La gestionnaire et le CE se renvoient la balle sur qui est responsable de quoi, et nous n'obtenons aucune réponse précise, quand nous n'avons pas droit à une réaction agressive.
Nous comprenons que certains gestionnaires puissent ne pas apprécier de voir les profs mettre leur grain de sel dans le budget, néanmoins, nous estimons que nous ne sommes pas plus "bêtes" que d'autres et qu'on peut au moins faire l'effort de nous expliquer.

J'ai plus appris ici en 24h qu'en 5 ans de CA dans mon bahut.

Avant de casser du sucre sur le dos de la gestionnaire (ou du CE), prenez aussi en compte la difficulté qu'il y a à travailler dans une ambiance conflictuelle quotidienne: elle peut -éventuellement- expliquer l'aigreur et l'énervement de notre collègue devant vos questionnements légitimes, mais aussi devant une certaine méfiance systématique pour tout ce qui est questions budgétaires.

Nous gestionnaires avons tous connus, notamment lors de la présentation du budget, des questions ou des remarques manifestant, même inconsciemment, une forme de méfiance vis-à-vis de notre travail, comme si nous n'avions que le temps de penser à rouler le CA dans la farine, alors que la plupart du temps, il s'agit surtout d'arriver à tout boucler proprement dans des délais tendus, à la fin du trimestre le plus long et lourd de l'année (et pour nous de l'exercice budgétaire...), tout en assurant le fonctionnement quotidien d'un établissement (et son inévitable lot d'enquiquinements).

Il est bien dommage de percevoir cela comme l'envie de casser du sucre sur le dos. Encore, une fois, on essayait juste de comprendre. Vous ne connaissez pas non plus la situation qui est la nôtre et l'ambiance au niveau de notre collège. Croyez bien que nous avons posé les questions au CE et au gestionnaire, encore faut-il qu'on veuille bien nous répondre.

Ensuite, si le fait de poser des questions est vu comme une méfiance, que dire alors quand on en pose pas? Certains gestionnaires se plaignent aussi qu'on ne s’intéresse pas à leur job. Et pour l'anecdote, mon oncle a été gestionnaire, ayant pris sa retraite il y a quelques années. Loin de moi l'idée, donc, de dénigrer le boulot de gestionnaire.
Revenir en haut Aller en bas
V.M.B
*******
*******
avatar

Nombre de messages : 6147
Age : 97
Localisation : secret défense
Date d'inscription : 19/09/2007

MessageSujet: Re: Question de prof   Lun 3 Déc 2018 - 17:01

Pour une fois je vais apporter une note positive à Rififi. Il est bon et sain que les administrateurs de l'EPLE comprennent correctement ce qu'ils votent et pourquoi on leur a présenté comme ça. C'est de plus une obligation constitutionnelle qui nous oblige à rendre compte de notre gestion, beaucoup trop l'oublient...
Si des CA s'étaient emparés plus tôt de certains problèmes bien des EPLE auraient évité des emmerdes.
Ce qui est extrêmement regrettable c'est cette situation conflictuelle de défiance réciproque, qui ne cessera pas tant qu'un des deux "partis" ne fera pas le premier pas d'apaisement.
La Direction de l'EPLE a tout à gagner à jouer la transparence et l'explication envers le CA (et même envers les autres!). Il est dommage que des personnes sensées émarger à bac + machin truc puissent avoir des réactions et des comportements de sales gosses qu'on a envie de tartiner d'importance.

Le cas le plus extrême?: la Direction la joue en douce, les administrateurs s'en contrefoutent et n'essaient pas de comprendre, c'est très courant.
Bref: essayer de renouer un dialogue apaisé et continuez à vous "former" et "informer" sur ce forum si extraordinaire...
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1272
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Question de prof   Lun 3 Déc 2018 - 17:12

Nous tentons de vous éclairer sur vos questions.

Mais nous nous mettons également à la place du collègue sur place.
Par expérience, nous savons que nos postes peuvent être très difficiles notamment par le fait qu'on peut se retrouver entre le marteau et l'enclume.

Ce qu'indique le collègue c'est que notre principale mission sur le plan financier, c'est que l'établissement puisse payer ses factures 'incompressibles' : denrées, viabilisation, produits d'entretien, contrat de maintenance, réparation et aussi la pédagogie que l'on oublie pas bien sûr. Mais de notre point de vue, on veut être d'abord sur de pouvoir assurer ces dépenses avant de penser aux projets pédagogiques ou pas d'ailleurs.

Cela peut sembler choquant mais c'est logique.

Comme le dit aussi le collègue, on a bien autre chose à faire que de mentir aux professeurs ou de rouler le CA dans la farine. On a même aucun intérêt à le faire.

Ceci dit nous sommes souvent confrontés à des méfiances et des suspicions car nous représentons peu ou prou l'administration et ceci peut induire en retour des attitudes de repli et de méfiance.

Comme le dit bien VMB, c'est une situation qu'il faut faire cesser car tout le monde est perdant. Faire confiance à votre gestionnaire et faire preuve de compréhension vis à vis de la multitudes de contraintes dans lesquelles évoluent les gestionnaires est certainement la meilleure chose à faire lorsque vous aborderez ces questions.

_________________
Il ne faut pas confondre malheur et contrariété ...
Revenir en haut Aller en bas
tiplouf
.
.
avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 26/08/2013

MessageSujet: Re: Question de prof   Lun 3 Déc 2018 - 17:20

l'absence de transparence et les réactions inappropriées sont peut-être le signe d'un manque de compétence- cela ne les justifie en rien- mais cela dit il est plus facile d'expliquer lorsqu'on est à l'aise dans la fonction et qu'on maîtrise bien son sujet.
Revenir en haut Aller en bas
néthou
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 5683
Localisation : Là-haut sur la montagne...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Question de prof   Lun 3 Déc 2018 - 17:40

Citation :
Il est bien dommage de percevoir cela comme l'envie de casser du sucre sur le dos. Encore, une fois, on essayait juste de comprendre. Vous ne connaissez pas non plus la situation qui est la nôtre et l'ambiance au niveau de notre collège. Croyez bien que nous avons posé les questions au CE et au gestionnaire, encore faut-il qu'on veuille bien nous répondre.

Ensuite, si le fait de poser des questions est vu comme une méfiance, que dire alors quand on en pose pas? Certains gestionnaires se plaignent aussi qu'on ne s’intéresse pas à leur job. Et pour l'anecdote, mon oncle a été gestionnaire, ayant pris sa retraite il y a quelques années. Loin de moi l'idée, donc, de dénigrer le boulot de gestionnaire.

L'expression "casser du sucre sur le dos" et sa nuance péjorative était sans doute malvenue.
Mais vous avez clairement pointé une absence de dialogue, voire de transparence, avec notre collègue, et, par exemple, écrire "N'étant pas spécialistes, il est facile de nous perdre" me semble assez symptomatique d'une forme de méfiance vers qui ne nous dit pas tout...

Mais votre remarque suivante est des plus pertinentes, sur les gestionnaires qui "se plaignent aussi qu'on ne s’intéresse pas à leur job".
Preuve que nous avons nous-aussi nos contradictions... Mr green

_________________
"Quand je dis quelque chose et que mes adversaires politiques applaudissent, je sens que j'ai dit une bêtise". Karl Liebknecht

Revenir en haut Aller en bas
Initiales GM
***
***
avatar

Nombre de messages : 1233
Date d'inscription : 05/09/2014

MessageSujet: Re: Question de prof   Lun 3 Déc 2018 - 17:42

Aucun gestionnaire n'a intérêt à se mettre à dos la salle des profs.
Un gestionnaire qui doit faire des coupes sur l'AP ne le fait jamais de gaité de cœur parce qu'il sait que cela amènera forcément des tensions avec les enseignants. On n'est pas là pour se faire des copains mais si on peut avoir des relations cordiales avec les professeurs, on préfère.
On doit présenter un budget sincère donc la première chose c'est d'y retracer les dépenses certaines, incontournables. Il se trouve que le chauffage, la facture de téléphone, le contrat de maintenance du photocopieur de la salle des profs en font partie, l'achat de nouveaux microscopes pas. A moins que l'on considère que baisser le chauffage d'un ou 2 degrés ou mettre des quotas  minimalistes sur les comptes photocopies des enseignants ne pose de problème à personne mais ça d'expérience, ça n'arrive jamais.
Bref, la marge de manœuvre est souvent assez faible, particulièrement en collège où l'on travaille à une plus petite échelle en général qu'en lycée.
Rappelons cependant que la pédagogie représente une charge considérable au niveau d'un établissement, à travers le salaire des enseignants et que cela n'apparaît pas dans le budget de fonctionnement d'un EPLE. Rappelons aussi que bon nombre de collectivités territoriales équipe les établissements par le biais de dotations en matériel pédagogique, notamment informatique.
Bref, la pédagogie ne se limite pas aux sommes retracées au budget d'un établissement, loin s'en faut.
Enfin les dotations évoluent plutôt à la baisse pendant que les coûts des dépenses incontournables évoluent à la hausse. Il en découle forcément une limitation de plus en plus grande de la marge de manœuvre financière de l'établissement.
Revenir en haut Aller en bas
Le Forgeron
******
******
avatar

Nombre de messages : 4285
Age : 132
Localisation : centrale
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: Question de prof   Mar 4 Déc 2018 - 9:04

Initiales GM a écrit:
Aucun gestionnaire CE n'a intérêt à se mettre à dos la salle des profs.
Un gestionnaire CE qui doit faire des coupes sur l'AP ne le fait jamais de gaité de cœur parce qu'il sait que cela amènera forcément des tensions avec les enseignants. On n'est pas là pour se faire des copains mais si on peut avoir des relations cordiales avec les professeurs, on préfère.
Sauf erreur de ma part le budget est celui du chef d'établissement.
Revenir en haut Aller en bas
néthou
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 5683
Localisation : Là-haut sur la montagne...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Question de prof   Mar 4 Déc 2018 - 10:06

Le Forgeron a écrit:
Sauf erreur de ma part le budget est celui du chef d'établissement.

Quand le budget est fait par le GM, présenté en CA par icelui et que c'est le GM que les profs vont voir pour toute question budgétaire pratique, cette nuance est peu perceptible en salle des profs, Forgeron...

_________________
"Quand je dis quelque chose et que mes adversaires politiques applaudissent, je sens que j'ai dit une bêtise". Karl Liebknecht

Revenir en haut Aller en bas
peky
****
****


Nombre de messages : 2395
Localisation : au bord de l'eau
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: Question de prof   Mar 4 Déc 2018 - 10:13

Bonjour,

Je dirais même plus, pour certains CE, cette nuance est également peu perceptible.
Revenir en haut Aller en bas
Le Forgeron
******
******
avatar

Nombre de messages : 4285
Age : 132
Localisation : centrale
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: Question de prof   Mar 4 Déc 2018 - 11:26

Second degré ?
Revenir en haut Aller en bas
peky
****
****


Nombre de messages : 2395
Localisation : au bord de l'eau
Date d'inscription : 26/03/2009

MessageSujet: Re: Question de prof   Mar 4 Déc 2018 - 11:31

Bonjour,

Bien sûr.

Tout comme le COFI de l'agent comptable.
Revenir en haut Aller en bas
V.M.B
*******
*******
avatar

Nombre de messages : 6147
Age : 97
Localisation : secret défense
Date d'inscription : 19/09/2007

MessageSujet: Re: Question de prof   Mar 4 Déc 2018 - 13:45

Le Forgeron a écrit:
Second degré ?
Réalisme?
Revenir en haut Aller en bas
L'intendant zonard
Animateur Greta
Animateur Greta
avatar

Nombre de messages : 15374
Age : 13
Localisation : La (neuf-)quatrième dimension
Date d'inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Re: Question de prof   Mer 5 Déc 2018 - 10:16

@Rififi : merci d'être venu jusqu'ici vous informer, c'était probablement la meilleure chose à faire. Il y a des centaines de paramètres pouvant infléchir tel ou tel indicateur qui vous est présenté : la comptabilité générale est-elle "propre", ou bien il y a-t-il dedans de vieilles cochonneries du style 5000 € de factures de cantine 2011 encore en souffrance ? Par hasard, le photocopieur de la salle des profs ne serait-il pas, ainsi que le papier, imputé dans le service ALO ?

La comparabilité entre établissements suppose un travail précis et opiniâtre, souvent pour revenir sur d'anciennes mauvaises pratiques. Visiblement, ni votre chef ni votre gestionnaire ne maîtrisent correctement l'affaire au point d'être à l'aise pour en parler, et désigner précisément les véritables marges de manoeuvre de l'établissement qui méritent d'être débattues en CA. Quant au comptable, vous ne l'évoquez même pas, mais c'est normal s'agissant du budget, il n'est pas officiellement de la partie. Pourtant, c'est lui qui le plus souvent pousse à la roue pour mettre d'équerre les différents établissements de son groupement comptable.

En fin de compte, du haut de mes vingt ans d'expérience, j'estime que dans des circonstances à peu près normales, un enseignant élu au CA doit avoir UN SEUL point d'attention sur la gestion de son établissement : le contrat du photocopieur. Si le chef et/ou le gestionnaire relèvent de la catégorie (très fournie) des andouilles et/ou des pourris qui prennent des contrats de location de copieur sans faire le début du commencement d'une procédure de marché public, et paient quatre à six fois le prix, alors mécaniquement ce sont 10 000 € par an qui devaient revenir à la pédagogie qui se trouvent volés.

_________________
Parce que l'intendance, c'est la zone.
Animateur des rubriques Greta et OpenAcadémie, cinquième au classement du GJQ du mois de novembre 2016. Testé et approuvé par VI (le seul, le vrai) :

Revenir en haut Aller en bas
http://www.intendancezone.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Question de prof   

Revenir en haut Aller en bas
 
Question de prof
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum des gestionnaires d’EPLE :: Gestionnaires d'EPLE :: Gestion budgétaire et comptable.-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: