Forum des gestionnaires d’EPLE
Bienvenue dans le forum des gestionnaires et personnels d'intendance des EPLE !
Forum des gestionnaires d’EPLE


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Emploi du temps ... réaliste

Aller en bas 
AuteurMessage
Nicolas
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1239
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Emploi du temps ... réaliste   Mar 28 Aoû 2018 - 9:02

Aujourd'hui je mets dans le parapheur à destination du CE mon emploi du temps.
En fait mes emplois du temps.
Le théorique à 1607 et le réel à 2051h ... rire pale pleure

_________________
Il ne faut pas confondre malheur et contrariété ...
Revenir en haut Aller en bas
volcan
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 12213
Date d'inscription : 15/12/2012

MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   Mar 28 Aoû 2018 - 9:04

De quoi tu te plains : les heures sup sont désocialisées... tu vas te faire un pognon de ouf !

_________________
Ce métier aura ma peau. Un conseil à ceux qui envisageraient de le faire : fuyez !
Revenir en haut Aller en bas
attention
Invité



MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   Mar 28 Aoû 2018 - 13:59

salut

t'es pas un peu c** ?
tu es payé pour faire 1 607 tu fais 1 607
tu te réorganise ... ou tu laisses une partie du boulot
Revenir en haut Aller en bas
volcan
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 12213
Date d'inscription : 15/12/2012

MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   Mar 28 Aoû 2018 - 14:13

Non il est pas c*** ; du moins pas plus que moi et un tas d'autres collègues qui attachent encore un sens aux notions (certes désuètes) de service public, conscience professionnelle.
Mais que "attention" se rassure, ces notions sont en voie de disparition en même temps que ceux qui y croient.

Nul doute que "attention" tient le même raisonnement lorsqu'il se présente aux urgences de l'hôpital, ou a besoin des services des Impôts, de la Poste, d'EDF, GDF, de la SNCF....

_________________
Ce métier aura ma peau. Un conseil à ceux qui envisageraient de le faire : fuyez !
Revenir en haut Aller en bas
LFDG
***
***
avatar

Nombre de messages : 1844
Localisation : Jamais loin de Flouette
Date d'inscription : 25/11/2015

MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   Mar 28 Aoû 2018 - 14:13

"Attention" ressemble furieusement à notre vieil "En passant" d'il y a quelques mois... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
néthou
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 5662
Localisation : Là-haut sur la montagne...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   Mar 28 Aoû 2018 - 14:44

Et "en passant", il faut faire... "attention": comme ça joue dans les 2 sens, celui qui montrera ostensiblement qu'il n'en fera pas plus que 1607 ne devra pas venir pleurer si ensuite, quand il demandera à l'occasion d'en faire un peu moins, et pour de très bonnes raisons, on lui dit "Non"...

_________________
"Quand je dis quelque chose et que mes adversaires politiques applaudissent, je sens que j'ai dit une bêtise". Karl Liebknecht

Revenir en haut Aller en bas
volcan
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 12213
Date d'inscription : 15/12/2012

MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   Mar 28 Aoû 2018 - 15:02

En passant je signale à votre attention cette proposition entendue ce matin à la radio de faire travailler les fonctionnaires 39 H au lieu de 35... ce qui mettra tout le monde d'accord.... aa2

Plus ça va plus je suis content de partir bientôt en retraite.

_________________
Ce métier aura ma peau. Un conseil à ceux qui envisageraient de le faire : fuyez !
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1239
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   Mar 28 Aoû 2018 - 15:29

Comme le disent les collègues, l'idée est de montrer au CE qu'il ne faut pas venir me chatouiller sur les heures. Et que ce soit lui/elle ou les adjoints, je suis regardé d'un autre œil.

Mais pour rejoindre Volcan, je ne me plains pas car oui, je suis attaché au service public et la conscience professionnelle.

Certes, il faut tenir compte de sa vie privée, de son équilibre perso et de son efficacité : au bout d'un moment si je travaille trop je perds en efficacité, en recul et en disponibilité. Mais je suis un ardent défenseur du service public et de l'intérêt de conserver de disposer de services de gestion et de comptabilité au sein des EPLE et je n'ai pas d'états d'âme à faire plus que ce qui est requis. En évitant bien sûr l'écueil de demander la même chose aux autres (sauf aux PERDIR que je ne rate pas sur le sujet Twisted Evil ).

Peut-être suis-je c*n mais alors un c*n qui s'assume ... c'est les pires Laughing

_________________
Il ne faut pas confondre malheur et contrariété ...
Revenir en haut Aller en bas
Chewbacca
*
*
avatar

Nombre de messages : 389
Age : 151
Localisation : au fond à droite
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   Mar 28 Aoû 2018 - 16:27

volcan a écrit:
Non il est pas c*** ; du moins pas plus que moi et un tas d'autres collègues qui attachent encore un sens aux notions (certes désuètes) de service public, conscience professionnelle.
Mais que "attention" se rassure, ces notions sont en voie de disparition en même temps que ceux qui y croient.

Nul doute que "attention" tient le même raisonnement lorsqu'il se présente aux urgences de l'hôpital, ou a besoin des services des Impôts, de la Poste, d'EDF, GDF, de la SNCF....

On peut aussi se poser la question de savoir si c'est aux agents sur le terrain à pallier les carences et le je m'en foutisme de nos dirigeants en faisant bien plus qu'ils sont censés faire, sans rien en retour si ce n'est du foutage de gueule et du mépris de nos dirigeants et d'une partie de la population...Car mettre en avant la conscience professionnelle et le "sens du service" public pour permettre de digérer les couleuvres qu'on avale depuis des années, à un moment, ça ne passe plus.... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
RETU
*****
*****
avatar

Nombre de messages : 3910
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   Mar 28 Aoû 2018 - 16:40

C'est bien ce dont on parle : dissocier le service rendu aux usagers et la défense de la profession auprès de nos dirigeants (c'est qui d'ailleurs ?).

Ce n'est pas parce qu'on ne sait pas défendre notre job qu'il ne faut pas faire le boulot, les élèves n'y sont pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
marco
**
**
avatar

Nombre de messages : 842
Age : 53
Localisation : Pôle Sud
Date d'inscription : 28/11/2006

MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   Mar 28 Aoû 2018 - 16:51

volcan a écrit:
En passant je signale à votre attention cette proposition entendue ce matin à la radio de faire travailler les fonctionnaires 39 H au lieu de 35... ce qui mettra tout le monde d'accord.... aa2

Plus ça va plus je suis content de partir bientôt en retraite.
Si déjà les personnels du rectorat et des Dsden de mon académie préférée travaillaient 35 h !  We
Revenir en haut Aller en bas
volcan
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 12213
Date d'inscription : 15/12/2012

MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   Mar 28 Aoû 2018 - 17:01

Chewbacca a écrit:
volcan a écrit:
Non il est pas c*** ; du moins pas plus que moi et un tas d'autres collègues qui attachent encore un sens aux notions (certes désuètes) de service public, conscience professionnelle.
Mais que "attention" se rassure, ces notions sont en voie de disparition en même temps que ceux qui y croient.

Nul doute que "attention" tient le même raisonnement lorsqu'il se présente aux urgences de l'hôpital, ou a besoin des services des Impôts, de la Poste, d'EDF, GDF, de la SNCF....

On peut aussi se poser la question de savoir si c'est aux agents sur le terrain à pallier les carences et le je m'en foutisme de nos dirigeants en faisant bien plus qu'ils sont censés faire, sans rien en retour si ce n'est du foutage de gueule et du mépris de nos dirigeants et d'une partie de la population...Car mettre en avant la conscience professionnelle et le "sens du service" public pour permettre de digérer les couleuvres qu'on avale depuis des années, à un moment, ça ne passe plus.... Rolling Eyes

Se poser la question est légitime. Je me la suis posée et me la pose encore parfois.
Mettre en avant les notions de service public et de conscience professionnelle n'empêche pas de lutter ni de mieux digérer.
Mettre en avant le service public c'est aussi et d'abord lutter. Par contre on est d'accord : c'est un combat d'arrière garde, un combat désespéré.... mais je préfère ça à la fuite.
Ignorer la notion de service public c'est donner raison à ceux qui le casse. Si il n'y a plus de conscience professionnelle ou d'attachement au service public quelle est la justification du fonctionnaire ? Autant laisser gérer le privé puisque nous nous en foutons.

Puisque notre travail n'est pas "utile" ou "indispensable" puisque nous pourrions "laisser tomber une partie du boulot" (et d'ailleurs laquelle et comment ? Si ils peuvent me le dire ça m'intéresse), prenons l'exemple des infirmières qui subissent les mêmes effets dévastateurs que nous. Faut-il qu'elles aussi laissent tomber une partie du boulot, laissent les soins en plan à la fin de leur horaire, se "réorganisent" et ne prennent plus des nouvelles des malades, limitent les actes médicaux au strict nécessaire ?

On pourrait discuter des heures pour rien mais combien parmi ceux qui "conseillent" de laisser tomber une partie du boulot se battent vraiment et défendent le service public ? Combien dans la rue, combien qui gueulent dans les réunions ? "Lutter passivement" par la politique de l'effondrement en attendant que le système fasse la preuve de notre inefficacité c'est la solution ?

J'arrête là : ce sont deux visions différentes et j'ai conscience que la mienne n'est plus dans l'air du temps. Mais je suis trop vieux pour changer maintenant.

_________________
Ce métier aura ma peau. Un conseil à ceux qui envisageraient de le faire : fuyez !
Revenir en haut Aller en bas
ceci cela
*
*


Nombre de messages : 387
Date d'inscription : 11/02/2017

MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   Mar 28 Aoû 2018 - 17:29

Chewbacca a écrit:
volcan a écrit:
Non il est pas c*** ; du moins pas plus que moi et un tas d'autres collègues qui attachent encore un sens aux notions (certes désuètes) de service public, conscience professionnelle.
Mais que "attention" se rassure, ces notions sont en voie de disparition en même temps que ceux qui y croient.

Nul doute que "attention" tient le même raisonnement lorsqu'il se présente aux urgences de l'hôpital, ou a besoin des services des Impôts, de la Poste, d'EDF, GDF, de la SNCF....

On peut aussi se poser la question de savoir si c'est aux agents sur le terrain à pallier les carences et le je m'en foutisme de nos dirigeants en faisant bien plus qu'ils sont censés faire, sans rien en retour si ce n'est du foutage de gueule et du mépris de nos dirigeants et d'une partie de la population...Car mettre en avant la conscience professionnelle et le "sens du service" public pour permettre de digérer les couleuvres qu'on avale depuis des années, à un moment, ça ne passe plus.... Rolling Eyes
super
Revenir en haut Aller en bas
ELPE
*
*
avatar

Nombre de messages : 332
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   Mar 28 Aoû 2018 - 18:48

Je suis surement aussi c** car je considère que faire 7h30/17h30 avec qq mercredi apm de repos n'a rien d'un calvaire. En réfléchissant, au début de ma carrière comme simple exécutant non logé sur place je partais de chez moi à 7h00 et devait rentrer entre 17 et 18h pour 38h dans une autre administration. Par un raccourcis, je pourrais dire que je n'ai pas perdu en temps de vie privée mais que je gagne plus d'argent et de souplesse dans mon EDT (si je m'absente 1/4 d'heure ou même 1/2 heure de temps en temps personne ne me dira qqchose).

Conclusion j'ai amélioré une partie de mes conditions de vie.

Et puis le jour où j'en aurait mare (ça se rapproche...) j'irais voir ailleurs tout simplement... les grincheux (non constructif) dehors.
Revenir en haut Aller en bas
L'intendant zonard
Animateur Greta
Animateur Greta
avatar

Nombre de messages : 15220
Age : 13
Localisation : La (neuf-)quatrième dimension
Date d'inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   Mar 28 Aoû 2018 - 20:39

Pendant plus de la moitié de la durée totale de ma carrière, j'allais tous les jours au boulot en me disant que si je le faisais bien, ça emm.nuierait mon ministre et tout le gouvernement. On a les motivations qu'on peut. A d'autres moments, j'ai eu l'impression de contribuer aux missions d'un Etat qui n'avait pas pour principal objectif sa propre disparition. Actuellement, c'est tangent, mais je sens la balance qui penche...

_________________
Parce que l'intendance, c'est la zone.
Animateur des rubriques Greta et OpenAcadémie, cinquième au classement du GJQ du mois de novembre 2016. Testé et approuvé par VI (le seul, le vrai) :

Revenir en haut Aller en bas
http://www.intendancezone.net
Chewbacca
*
*
avatar

Nombre de messages : 389
Age : 151
Localisation : au fond à droite
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   Mar 28 Aoû 2018 - 21:29

RETU a écrit:
C'est bien ce dont on parle : dissocier le service rendu aux usagers et la défense de la profession auprès de nos dirigeants (c'est qui d'ailleurs ?).

Ce n'est pas parce qu'on ne sait pas défendre notre job qu'il ne faut pas faire le boulot, les élèves n'y sont pour rien.

Mais est ce faire notre boulot de ne jamais "compter" ses heures et de faire toujours plus pour palier les dysfonctionnements du "système"? pour moi non. Wink Toujours faire plus, toujours plus s'investir parceque les moyens humains et matériels baissent, parceque nos énarques dans les bureaux à Paris nous balancent sans cesse de nouvelles procédures, de nouveaux "outils" informatiques avant même que nous ayons réussi à digérer ceux d'avant, et sans se soucier de savoir si ceux ci vont répondre à un problème ou en créer plein d'autres,  et tout ça pour quels remerciements? Du dénigrements, des critiques, des clichés, des insultes mêmes de nos ministres qui nous tirent dessus comme si nous étions des "nantis", le gel du point d'indice depuis 8 ans, etc, etc...Moi c'est fini. Bon et con, je sais que ça rime, mais terminé. Je suis gestionnaire, chef de service, encadrant une équipe de 20 agents, occupant un poste de A, et je suis B. Et quand je vois les remerciements que je peux avoir de ma hiérarchie pour toutes ces années à gérer la merde, les heures passées sur les "dossiers"...ben je me dis que terminé. Maintenant, moi, je fais mes heures, "guère" plus. Désolé si je choque du monde et les adeptes de la "conscience professionnelle"....
Revenir en haut Aller en bas
VVI
Invité



MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   Mar 28 Aoû 2018 - 22:17

Je comprends les réactions et le ras-le-bol de beaucoup.
Mais si nous faisons le minimum syndical en refusant les HS, les astreintes, de répondre aux enquêtes, en gérant de loin le personnel des collectivités, en négligeant l'entretien et la maintenance, en refusant les travaux hors temps scolaire, en laissant de côté la gestion de la restauration,etc... bref en montrant que ça ne peut plus tourner de manière satisfaisante avec nous aux commandes, que va t'il se passer ?
Le ministère va créer des postes d'administratifs pour alléger nos tâches et permettre un fonctionnement normal de nos établissements ou saisir l'occasion de se débarrasser de nous en refilant la gestion aux collectivités ? Qui nous défendra, les enseignants mécontents de notre faible investissement ? Qui défendra une profession qui n'aura pas fait la preuve de son importance ? Les syndicats qui en nous refusant un statut particulier de gestionnaires nous ont mis dans cette situation de cadre sans reconnaissance statutaire ?

Nous avons souvent critiqué certains personnels territoriaux qui par leur attitude ouvraient la voie au privé. La fonction publique territoriale ouvre quantité de débouchés pour les suppressions de poste ; nous, où irons nous alors que partout on supprime des postes de fonctionnaires d'Etat ?
Revenir en haut Aller en bas
L'intendant zonard
Animateur Greta
Animateur Greta
avatar

Nombre de messages : 15220
Age : 13
Localisation : La (neuf-)quatrième dimension
Date d'inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   Mar 28 Aoû 2018 - 22:37

C'est précisément ce qui se passe dans nombre d'établissements... Rolling Eyes

_________________
Parce que l'intendance, c'est la zone.
Animateur des rubriques Greta et OpenAcadémie, cinquième au classement du GJQ du mois de novembre 2016. Testé et approuvé par VI (le seul, le vrai) :

Revenir en haut Aller en bas
http://www.intendancezone.net
Nicolas
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1239
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   Mer 29 Aoû 2018 - 7:44

Chewbacca a écrit:
Maintenant, moi, je fais mes heures, "guère" plus. Désolé si je choque du monde et les adeptes de la "conscience professionnelle"....
Bien sur que nous sommes nombreux à être capable de l'entendre ! Et cela semble plus que légitime ... mais ...


volcan a écrit:
Mettre en avant le service public c'est aussi et d'abord lutter.

Je vais me la garder celle-là !
Je ne peux qu'abonder 1000 fois ... le service public est un engagement, un combat de tous les jours ... personnellement c'est ce qui me permet de tenir ...
Je suis très fier de contribuer à ce service public tant de fois décrié et à juste titre ... mais les médias, les politiques libéraux et les cafés du commerce se délectent à voir le verre au quart vide plutôt qu'aux trois-quarts plein concernant ce service public ...

Et c'est cela que j'essaie de faire vivre et de transmettre aux nouveaux arrivants !

_________________
Il ne faut pas confondre malheur et contrariété ...
Revenir en haut Aller en bas
néthou
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 5662
Localisation : Là-haut sur la montagne...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   Mer 29 Aoû 2018 - 8:31

Dans ce débat, les arguments des uns et des autres sont tous recevables.
Chewbacca a raison d'insister là-dessus: quoi que nous fassions professionnellement, ça ne nous apportera aucune considération, statutaire, salariale ou même simplement une reconnaissance interne. La "conscience" professionnelle est une affaire personnelle, et là je suis sur la même ligne que Volcan, quitte à paraître vieux-jeu ou naïf: j'en fais plus parce que je le veux bien, et c'est mon problème.

Par contre, les choses ne sont pas toujours aussi tranchées; Chewbacca parle de "toujours en faire plus pour pallier les dysfonctionnements du système". Mais souvent, le "système", c'est surtout celui que nous-mêmes mettons en place en interne, avec plus ou moins les coudées franches. Et là, il y a partout des marges de progrès pour justement en faire "moins" pour en arriver à un résultat identiquement satisfaisant.
De même, quand il dit qu'il fait "ses" heures, c'est une notion qui est subjective; "mes" heures ne seront pas les siennes, ni celles d'un autre, etc, etc...  
Et il faut reconnaître que l'idée de ne faire "que" 1607 H n'est pas nécessairement le signe d'une conscience professionnelle amoindrie: après tout, quand les rapports avec un CE sont tendus, notamment sur le plan des horaires (ce truc qui n'existe pas pour un cadre... Mr green ), la première chose à laquelle on pense, c'est bien de demander un EDT sur la base des... 1607H...

_________________
"Quand je dis quelque chose et que mes adversaires politiques applaudissent, je sens que j'ai dit une bêtise". Karl Liebknecht

Revenir en haut Aller en bas
Au fait
Invité



MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   Mer 29 Aoû 2018 - 8:40

Quand je lis l'argument consistant à dire "est-ce que les infirmières... ?", je répondrai: hélas oui !
La dégradation du service public hospitalier est telle que les personnels sont obligé de faire le strict minimum pour pouvoir "gérer" leur stock de malades.
Il faut voir la réalité en face, nous avons donné de trop bonnes habitudes depuis des années en prenant toujours plus de choses sur les bras et en considérant que c'était "normal", puisqu'on nous le disait...
Le chantage à la conscience professionnelle pour tout faire avaler, merci bien.
Maintenant, ça veut dire plutôt "oui j'ai conscience de ma servitude professionnelle".
Revenir en haut Aller en bas
Patagonia
*
*
avatar

Nombre de messages : 102
Date d'inscription : 10/07/2018

MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   Mer 29 Aoû 2018 - 8:47

Il est difficile pour ma part d'être en désaccord avec les propos d'au fait.
Et pourtant je continue quand même à en faire plus...
Revenir en haut Aller en bas
volcan
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 12213
Date d'inscription : 15/12/2012

MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   Mer 29 Aoû 2018 - 9:24

Au fait a écrit:

Le chantage à la conscience professionnelle pour tout faire avaler, merci bien.
Maintenant, ça veut dire plutôt "oui j'ai conscience de ma servitude professionnelle".

Il n'y a aucun chantage je choisis d'avoir une conscience professionnelle on ne me l'impose pas.
A ma sortie d'université, au moment où tous mes collègues faisaient le choix plus lucratif du privé, j'ai fait le choix du service public.
J'estimais - et j'estime toujours - qu'être fonctionnaire ce n'est pas un travail comme un autre, que la notion de service public à un sens.
Pour ce qui est de la conscience professionnelle ce n'est pas propre au public, on rencontre encore des salariés du privé qui ont eux aussi cette notion en eux. Il est exact que la plupart du temps ce sont des personnes d'un certain âge, d'un temps où les valeurs n'étaient pas forcément les mêmes qu'aujourd'hui.
o tempora o mores
Mais je n'oblige personne à partager mon opinion mais je revendique le droit de la défendre. Et oui j'ai conscience de ma servitude professionnelle, j'ai également conscience de défendre le service public face au passage au privé. Je l'ai déjà dit : combat d'arrière garde, combat d'un autre temps, combat perdu d'avance ; mais ce n'est pas au moment où je vais quitter la fonction que je vais renier tout ce en quoi j'ai cru depuis 40 ans.

Et lorsqu'il n'y aura plus personne pour défendre le service public au quotidien par son implication - et non pas dans la rue de temps en temps - le service public aura vécu.

_________________
Ce métier aura ma peau. Un conseil à ceux qui envisageraient de le faire : fuyez !
Revenir en haut Aller en bas
bibi
Invité



MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   Mer 29 Aoû 2018 - 11:12

De toute façon c'est toujours insuffisant et les moyens sont constamment en baisse (récemment perte des CUI).
Donc autant se préserver.
La reconnaissance n'a jamais été au rendez vous.
Revenir en haut Aller en bas
Glaio
Invité



MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   Mer 29 Aoû 2018 - 12:46

Je ne partage pas les opinions politiques de Chewbacca.

En revanche, je partage complètement son constat, et en tire strictement les mêmes conséquences.

Il y en a marre d'être pris pour des jambons; l'"intérêt général" et le "service public" ne sont désormais plus, pour les décideurs dont nous ne faisons pas partie, que des gimmicks qu'on nous jette en pâture pour calmer le bon peuple et faire oublier les rémunérations qui sont gelés depuis... sincèrement, j'ai oublié.



Ça, et des moyens au mieux constants, pour toujours plus de "reporting" à la gomme pour, là aussi, faire oublier que les caisses sont vides. On ne contrôle pas pour le plaisir d'être tatillon et par bonne conscience, on le fait pour nous occuper à mouliner dans le vide, histoire qu'on n'aille pas trop réfléchir. Le problème, c'est qu'on mouline dans le vide, mais on mouline quand même (c'est encore plus rageant).



Personnellement, l'"intérêt général" et le "service public" sont de beaux concepts, mais ils ne remplissent pas mon caddy le samedi au supermarché... la considération, j'ai passé l'âge de courir derrière un hypothétique sussucre. Je veux juste faire mon boulot, ni plus, ni moins.



Tout s'effondre? Et alors? Vous voulez mourir en martyre dans les ruines? Genre "la-Garde-meurt-et-ne-se-rend-pas"? Allende à la Moneda? Qu'est-ce que ça va vous apporter, à part des ulcères? Le résultat sera le même. C'est trop tard, et depuis très longtemps. Un grand ancien n'a-t-il pas dit "Vous êtes foutus"? Il avait son style, mais il était lucide.


Alors, je fais mes heures, je fais mon travail, je suis même prêt à dépasser raisonnablement pour les coups de bourre comme le budget ou le compte financier, mais je ne suis pas non plus un esclave. Je vais demander un emploi du temps cette année.



Pourquoi?



Parce que c'est la loi, et que j'y ai droit. Oui, je fais comme tout le monde, je vais dire "J'y ai droit" désormais. Et vous savez quoi? Personne ne dira rien en face. Nos interlocuteurs n'ont trop souvent que le pouvoir qu'on veut bien leur donner. La vérité, c'est qu'ils sont aussi impuissants pour nous sanctionner que nous récompenser, comme nous le sommes d'ailleurs avec les agents méritants ou les tire-au-flanc.



J'ai ma conscience, elle est tranquille. Je me regarde dans la glace le matin en me rasant, et ça va bien, merci pour moi.


Un mec a essayé de prendre sur lui tous les malheurs du monde il y a longtemps. Il a fini cloué sur une croix.
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1239
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   Mer 29 Aoû 2018 - 13:40

Pas question de prendre tous les malheurs du monde sur mon dos ! Houla, c'est pas le genre de la maison ...

Par contre, me battre pour ce que je crois, et sans dénigrer systématiquement le système, les profs, la hiérarchie, les politiques, les CE, les CT et j'en passe, je ne m'en prive pas.

Je n'ai aucun état d'âme sur les décisions prises concernant mon activité professionnelle (en tant que citoyen j'ai une opinion et je l'exprime mais pas sur mon lieu de travail).

J'évite de philosopher, sur ce que devrait être le service public, sur comment c'était avant, sur le 'tout s'effondre', et tout le blabla de comptoir, cela me faire perdre mon temps et ce ne sont que des opinions (ceci dit respectables) parmi des centaines d'autres.

Je fais mon taf parce que je le veux bien. Je ne me considère pas comme un esclave. Quand je ne suis pas content, je peux descendre dans la rue, muter ou changer de boulot ou de pays.

Les cyniques, les pleurnichards, les 'c'était mieux avant', les 'on est pas reconnu', les 'on est la dernière roue du carrosse', les donneurs de leçons, les 'on est foutu', les critiqueurs de tout poil, je n'ai rien contre eux mais ils ne m'ont jamais fait avancer.

En fait de mon petit point de vue, au-delà des discours (chacun le sien) il y a ceux qui veulent et qui font avancer le schmilblick et ceux qui ne veulent pas (et c'est bien leur droit).

_________________
Il ne faut pas confondre malheur et contrariété ...
Revenir en haut Aller en bas
Glaio
Invité



MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   Mer 29 Aoû 2018 - 13:57

-Moi non plus, je ne me considère pas comme un esclave. D'où la pédale douce. 

J'ai eu des nouvelles d'un établissement que j'avais géré il y a des années via un collègue. Cet établissement avait une gestion défaillante quand j'y suis arrivé, pour des raisons qui, objectivement, n'étaient pas de la responsabilité du prédécesseur (je m'en suis rendu compte avec le temps).

Que m'a dit le collègue? Que le bahut en était revenu au statut quo ante. Autant pour le travail que j'y avais fourni (à l'époque, je ne comptais pas).

-Faire avancer les choses, oui, évidemment que je veux bien.

Comment?

Sans doute pas en continuant à turbiner quelles que soient les conditions, et à rattraper les problèmes de tout le monde, en plus des dysfonctionnements de l'institution. 

En faisant comme ça, on ne fait que renforcer chez les perdir, les profs, et nos divers interlocuteurs, l'idée que nous sommes des larbins résignés à notre sort. Des "petits intendants besogneux de lycée de province", comme on a pu le lire dans un hebdomadaire il y a quelques années...

-Quant aux "opinions parmi des centaines d'autres", n'oubliez pas que l'Histoire est écrite par les vainqueurs, et que la Vérité n'est qu'une opinion qui a réussi à s'imposer.
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1239
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   Mer 29 Aoû 2018 - 14:58

L'âge aidant, la Vérité, l'Histoire et toutes ces concepts à majuscules ... bof ... ça occupe les débats à l'apéro, certes et c'est déjà pas si mal ...
L'histoire des gestionnaires, c'est nous qui l'écrivons ... maintenant et jour après jour !

Nul doute que le forum, le site et d'autres initiatives (ESPAC'EPLE, le site de l'IZ, les outils d'open acad, et tout ce que j'oublie) resterons dans les mémoires comme de formidables initiatives.

A nous de continuer de faire vivre ces outils, la solidarité entre collègues, les groupes de travail, le positionnement des gestionnaires dans les EPLE etc !

Et concernant le fait d'être considéré comme le larbin, c'est tout le contraire de l'image que je laisse dans les établissements ... plutôt travailleur, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et qui occupe tous les terrains possibles ... comme je le dis souvent les portes faut les ouvrir à coup de pied et pas attendre en geignant qu'on nous déroule tapis rouge ...
Je l'ai déjà dit, mais occuper le terrain est la tactique la plus efficace que je connaisse ... on a pour nous, la polyvalence, la compétence et des qualités de bosseurs ne nous privons pas de les utiliser et au diable les scrupules !

_________________
Il ne faut pas confondre malheur et contrariété ...
Revenir en haut Aller en bas
Chewbacca
*
*
avatar

Nombre de messages : 389
Age : 151
Localisation : au fond à droite
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   Mer 29 Aoû 2018 - 15:15

Glaio a écrit:
Je ne partage pas les opinions politiques de Chewbacca.

En revanche, je partage complètement son constat, et en tire strictement les mêmes conséquences.

Il y en a marre d'être pris pour des jambons; l'"intérêt général" et le "service public" ne sont désormais plus, pour les décideurs dont nous ne faisons pas partie, que des gimmicks qu'on nous jette en pâture pour calmer le bon peuple et faire oublier les rémunérations qui sont gelés depuis... sincèrement, j'ai oublié.



Ça, et des moyens au mieux constants, pour toujours plus de "reporting" à la gomme pour, là aussi, faire oublier que les caisses sont vides. On ne contrôle pas pour le plaisir d'être tatillon et par bonne conscience, on le fait pour nous occuper à mouliner dans le vide, histoire qu'on n'aille pas trop réfléchir. Le problème, c'est qu'on mouline dans le vide, mais on mouline quand même (c'est encore plus rageant).



Personnellement, l'"intérêt général" et le "service public" sont de beaux concepts, mais ils ne remplissent pas mon caddy le samedi au supermarché... la considération, j'ai passé l'âge de courir derrière un hypothétique sussucre. Je veux juste faire mon boulot, ni plus, ni moins.



Tout s'effondre? Et alors? Vous voulez mourir en martyre dans les ruines? Genre "la-Garde-meurt-et-ne-se-rend-pas"? Allende à la Moneda? Qu'est-ce que ça va vous apporter, à part des ulcères? Le résultat sera le même. C'est trop tard, et depuis très longtemps. Un grand ancien n'a-t-il pas dit "Vous êtes foutus"? Il avait son style, mais il était lucide.


Alors, je fais mes heures, je fais mon travail, je suis même prêt à dépasser raisonnablement pour les coups de bourre comme le budget ou le compte financier, mais je ne suis pas non plus un esclave. Je vais demander un emploi du temps cette année.



Pourquoi?



Parce que c'est la loi, et que j'y ai droit. Oui, je fais comme tout le monde, je vais dire "J'y ai droit" désormais. Et vous savez quoi? Personne ne dira rien en face. Nos interlocuteurs n'ont trop souvent que le pouvoir qu'on veut bien leur donner. La vérité, c'est qu'ils sont aussi impuissants pour nous sanctionner que nous récompenser, comme nous le sommes d'ailleurs avec les agents méritants ou les tire-au-flanc.



J'ai ma conscience, elle est tranquille. Je me regarde dans la glace le matin en me rasant, et ça va bien, merci pour moi.


Un mec a essayé de prendre sur lui tous les malheurs du monde il y a longtemps. Il a fini cloué sur une croix.

Je ne peux qu'entièrement approuver lol! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Emploi du temps ... réaliste   

Revenir en haut Aller en bas
 
Emploi du temps ... réaliste
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum des gestionnaires d’EPLE :: Gestionnaires d'EPLE :: Temps de travail-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: