Forum des gestionnaires d’EPLE
Bienvenue dans le forum des gestionnaires et personnels d'intendance des EPLE !
Forum des gestionnaires d’EPLE


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 L'Etat ne paierait plus les manuels scolaires.

Aller en bas 
AuteurMessage
Mad Max
Veille informative
Veille informative
avatar

Nombre de messages : 4396
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: L'Etat ne paierait plus les manuels scolaires.   Ven 10 Nov 2017 - 16:11

Auditionné le 8 novembre par la commission des finances du Sénat, le ministre de l'Education nationale considère que "rien ne justifie" le fait que l'Etat finance les manuels scolaires des collégiens, alors que les collectivités locales prennent en charge ceux des écoles et des lycées. Au menu également de son intervention : le numérique éducatif, les rythmes scolaires, les contrats aidés pour accompagner les élèves handicapés, la médecine scolaire...
"Il n'est pas logique que le ministère de l'Education nationale finance les manuels scolaires des collèges alors que pour les autres niveaux, écoles et lycées, cela relève des communes et des régions. D'un point de vue cartésien, rien ne justifie cette exception", a déclaré Jean-Michel Blanquer, le 8 novembre au Sénat, où il était auditionné sur le PLF 2018 par la commission des finances. Le ministre de l'Education nationale était interrogé sur la question du financement des manuels scolaires qui, pour le collège, incombe toujours à l'Etat, selon l'article L211-8 du code de l'éducation, alors que les autres niveaux, premier degré et lycées, sont souvent pris en charge par les collectivités même si cela n'est pas obligatoire.

Le budget des manuels scolaires passe de 210 millions à 16 millions d'euros

Les temps ont changé. "Aucun texte n'impose aux communes de prendre en charge la fourniture des manuels scolaires ; le décret de 1890 ne fait que leur en reconnaître la faculté", soulignait il y a deux ans le rapport de la commission de la culture, de l'éducation et de la commission du Sénat, dans le cadre de l'examen du PLF 2016 (voir notre article ci-dessous du 25 novembre 2015). A l'époque, en pleine réforme des programmes, le rapporteur (LR) Jean-Claude Carle voulait convaincre que l'Etat devait prendre en charge une partie des manuels scolaires de l'école primaire (en vain, les députés n'ayant pas suivi). "Si, en pratique, la quasi-totalité des communes prennent à leur charge l'acquisition des manuels scolaires, celle-ci n'a pas de caractère obligatoire", avait-il insisté.
Ce 8 novembre 2017, Jean-Michel Blanquer a bien infirmé une éventuelle "insuffisance" du budget 2018 consacré aux manuels scolaires. Il s'élève à 16 millions d'euros, contre 210 millions d'euros les deux années précédentes, financement qui relevait d'un "accompagnement normal avec les changements des programmes", justifie le ministre. Mais il a surtout insisté sur la nécessité de conduire "une réflexion structurelle" autour des manuels scolaires.
Une réflexion qui relèverait plutôt du "qualitatif". "Qualitatif" qu'il dit être caractéristique de sa politique, en opposition à la politique "quantitative" menée lors du précédent mandat.

Le manuel du 21e siècle ne devrait pas être "tout numérique"

Pour Jean-Michel Blanquer, en effet, il est nécessaire "d'avoir une vision plus complète" et d'engager "une discussion avec tous les acteurs, éditeurs, collectivités, Etat mais aussi corps professoral" pour aller vers un "consensus". Ce "manuel du 21e siècle" ne doit pas être "tout numérique", estime-t-il, "particulièrement au primaire". D'ailleurs, à ce niveau où actuellement 60% des élèves disposent d'un manuel papier, l'objectif est de passer à 100% même si ces manuels peuvent évoluer "pour être plus minces", suggère-t-il.
Il faut ainsi travailler dans le sens d'une "complémentarité plus forte" entre le manuel "fournissant l'ossature", et le numérique "fournissant la chair", poursuit-il. Une évolution qui permettrait de tendre vers un moindre coût, un moindre poids des cartables et vers un usage "plus pertinent" du papier, tout en soutenant la filière de l'édition scolaire.
Par ailleurs, le ministre a confirmé l'absence de crédits de paiement affectés au plan numérique dans le PIA (Programme d'investissements d'avenir), alors que l'enveloppe en autorisations de programme s'élève à 500 millions d'euros. Toutefois, "les engagements en matière de tablettes seront honorés". "Nous entrons dans une nouvelle phase", a précisé le ministre. Là encore, "nous insisterons plus sur la formation des professeurs. Ce sera une étape plus qualitative après une étape d'équipements".

source : lettre Localtis du 10 novembre 2017 (extrait)

_________________
Mad Max en Père-la-Vertu, on aura tout vu !!! (Tavi Lou Pastou, 10 avril 2013)
Revenir en haut Aller en bas
Alomero
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8521
Localisation : devant mon écran
Date d'inscription : 22/03/2010

MessageSujet: Re: L'Etat ne paierait plus les manuels scolaires.   Ven 10 Nov 2017 - 18:02

C'est quand même incroyable : des CT s'organisent en primaire et en lycée pour assumer une charge qui devrait logiquement mais pas légalement incomber à l'Etat, ceci pour soulager les familles. Et partant de là, l'Etat estime donc que cela devrait l'autoriser à s'affranchir de son indéniable responsabilité dans ce domaine Shocked

En toute honnêteté, avec tout ce que l'Etat a refilé de compétences aux CT sans trop de compensation ces dernières années, il ne faut pas non plus s'étonner de voir les CT chercher des économies à n'importe quel prix, vraiment n'importe lequel. Je ne vais pas pleurer sur le sort des CT mais là je suis sidérée de lire ça. Et après on va s'étonner qu'elles aient de gros appétits, y compris sur des domaines qui ne les concernent pas ou ne devraient pas les concerner. Mais quand l'Etat démissionne, que reste-t-il ?

_________________
Marquise de la Zone
Revenir en haut Aller en bas
ELPE
*
*
avatar

Nombre de messages : 270
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: L'Etat ne paierait plus les manuels scolaires.   Ven 10 Nov 2017 - 18:43

Alomero a écrit:
Mais quand l'Etat démissionne, que reste-t-il ?
Nous, pour gérer la pénurie.

Sincèrement il fallait s'y attendre. L'Etat se désengage de plus en plus des moyens financiers de la pédagogie sans pour autant que cela incombe clairement aux CT. Les gestionnaires ayant exercés dans des académies/CT différentes ont pu se rendrent compte qu'il n'y aucune logique nationale sur le financement de l'activité pédagogique. Les CT financent un peu avec la dotation car cela relève "apparament" du fonctionnement mais une autre partie se fait sur subvention aussi bien de la CT que du rectorat. En gros d'une année sur l'autre, d'une académie/CT à une autre, les règles du financement de la pédagogie sont très variables. Le numérique pédagogique est un bel exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Alomero
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8521
Localisation : devant mon écran
Date d'inscription : 22/03/2010

MessageSujet: Re: L'Etat ne paierait plus les manuels scolaires.   Ven 10 Nov 2017 - 19:01

ELPE a écrit:
Alomero a écrit:
Mais quand l'Etat démissionne, que reste-t-il ?
Nous, pour gérer la pénurie.
Non, nous disparaissons aussi puisque les CT nous enlèvent nos missions et que l'Etat pourra économiser nos postes. L'Etat donne juste aux CT le moyen de jeter bébé avec l'eau du bain sans oser le faire lui-même.

_________________
Marquise de la Zone
Revenir en haut Aller en bas
quattro
**
**
avatar

Nombre de messages : 652
Localisation : derrière le volant
Date d'inscription : 04/01/2007

MessageSujet: Re: L'Etat ne paierait plus les manuels scolaires.   Sam 11 Nov 2017 - 13:27

Celà fait déjà plusieurs années que , la LOLF diminuant , j ai fini par acheter les manuels scolaires sur le fonds de roulement.

Une DBM de niveau 3 en juin avec la bénédiction de l ETAT ( le  Recteur ) et de la CT  et  HOP...
Revenir en haut Aller en bas
ELPE
*
*
avatar

Nombre de messages : 270
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: L'Etat ne paierait plus les manuels scolaires.   Dim 12 Nov 2017 - 21:54

Alomero a écrit:
ELPE a écrit:
Alomero a écrit:
Mais quand l'Etat démissionne, que reste-t-il ?
Nous, pour gérer la pénurie.
Non, nous disparaissons aussi puisque les CT nous enlèvent nos missions et que l'Etat pourra économiser nos postes. L'Etat donne juste aux CT le moyen de jeter bébé avec l'eau du bain sans oser le faire lui-même.
Ou alors nous allons terminer à la CT.
Revenir en haut Aller en bas
L'intendant zonard
Animateur Greta
Animateur Greta
avatar

Nombre de messages : 14408
Age : 13
Localisation : La (neuf-)quatrième dimension
Date d'inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Re: L'Etat ne paierait plus les manuels scolaires.   Mar 14 Nov 2017 - 0:17

Bon, un ministre ne peut pas annoncer la disparition d'un secteur économique tout entier, mais tout de même, le problème de fond n'a pas encore été évoqué : vous avez ouvert combien de fois un manuel durant votre scolarité, vous ? Moi, d'aussi loin que je me souvienne, moins d'une fois par discipline et par an. Et j'étais considéré comme un bon élève (si mes profs avaient imaginé que je deviendrais un odieux intendant...)

Nos enfants, élèves aujourd'hui, lisent 30 articles de Wikipédia pour un paragraphe de manuel scolaire. Je suis un fervent défenseur de la lecture, de la lecture sur support papier, je suis partant à fonds perdus pour toute occasion d'acheter des bouquins, dans mon EPLE et ailleurs, mais franchement, il faut arrêter le massacre. Qu'on prenne un abonnement pour consulter des contenus proprement fichus depuis leurs téléphones chéris (et on fournira un téléphone avec le FS à ceux qui ne peuvent habsolument pas en avoir un), et tout le monde sera bien plus heureux. A part les éditeurs.

_________________
Parce que l'intendance, c'est la zone.
Animateur des rubriques Greta et OpenAcadémie, cinquième au classement du GJQ du mois de novembre 2016. Testé et approuvé par VI (le seul, le vrai) :

Revenir en haut Aller en bas
http://www.intendancezone.net
Barbotine
*
*
avatar

Nombre de messages : 346
Localisation : dans un univers puéril
Date d'inscription : 02/05/2011

MessageSujet: Re: L'Etat ne paierait plus les manuels scolaires.   Mar 14 Nov 2017 - 7:07

L'intendant zonard a écrit:
vous avez ouvert combien de fois un manuel durant votre scolarité, vous ? Moi, d'aussi loin que je me souvienne, moins d'une fois par discipline et par an. 
affraid
Revenir en haut Aller en bas
VeriteIZ
Invité



MessageSujet: Re: L'Etat ne paierait plus les manuels scolaires.   Mar 14 Nov 2017 - 8:24

Au fond c'est surtout la méthode de l'Etat qui est criticable : se désengager en douce en laissant les sous-fifres gérer dans l'anarchie.
Revenir en haut Aller en bas
néthou
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 5531
Localisation : Là-haut sur la montagne...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: L'Etat ne paierait plus les manuels scolaires.   Mar 14 Nov 2017 - 8:44

L'intendant zonard a écrit:
Bon, un ministre ne peut pas annoncer la disparition d'un secteur économique tout entier, mais tout de même, le problème de fond n'a pas encore été évoqué : vous avez ouvert combien de fois un manuel durant votre scolarité, vous ? Moi, d'aussi loin que je me souvienne, moins d'une fois par discipline et par an. Et j'étais considéré comme un bon élève (si mes profs avaient imaginé que je deviendrais un odieux intendant...)

Nos enfants, élèves aujourd'hui, lisent 30 articles de Wikipédia pour un paragraphe de manuel scolaire. Je suis un fervent défenseur de la lecture, de la lecture sur support papier, je suis partant à fonds perdus pour toute occasion d'acheter des bouquins, dans mon EPLE et ailleurs, mais franchement, il faut arrêter le massacre. Qu'on prenne un abonnement pour consulter des contenus proprement fichus depuis leurs téléphones chéris (et on fournira un téléphone avec le FS à ceux qui ne peuvent habsolument pas en avoir un), et tout le monde sera bien plus heureux. A part les éditeurs.
Nombre de profs -et des bons - te rétorqueront que le manuel reste un outil pédagogique très utile, même si les outils en question se sont heureusement diversifiés. 

Peut-être que la première des choses à faire serait d'arrêter de pondre de nouveaux "programmes" tous les 2 ou 3 ans, sur la logique "faire et défaire, c'est toujours travailler". Ce qui permettrait, peut-être, de faire cesser cette sorte de "conflit d'intérêt" entre corps d'inspection, profs et éditeurs (est-il normal que les manuels vendus dans le cadre d'un marché économique très juteux pour des éditeurs privés soient systématiquement conçus par des profs qui sont avant tout des fonctionnaires publics ?).

Si les manuels étaient revus, par exemple, une fois tous les 10 ans avec à ce moment-là une dotation suffisante de l'Etat permettant le renouvellement, leur utilité-même ne serait pas contestée et le débat serait mort-né.

Et on arrêterait de nous rebattre les oreilles avec les outils numériques comme la panacée et la solution à tous les problèmes.
Il n'y a que des technocrates pour croire que surfer aisément sur le net signifie automatiquement maîtriser l'usage de ces mêmes outils. On le voit tous les jours, non seulement avec les gamins dans le cadre des cours, mais encore avec leurs parents pour tout ce qui est transformation d'outils "papier" en applications sur un écran.

_________________
"Quand je dis quelque chose et que mes adversaires politiques applaudissent, je sens que j'ai dit une bêtise". Karl Liebknecht

Revenir en haut Aller en bas
VeriteNethou
Invité



MessageSujet: Re: L'Etat ne paierait plus les manuels scolaires.   Mar 14 Nov 2017 - 10:21

Seulement il faudrait euh... reconvertir un paquet de cadres EN ...
Revenir en haut Aller en bas
RETU
*****
*****
avatar

Nombre de messages : 3478
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: L'Etat ne paierait plus les manuels scolaires.   Mar 14 Nov 2017 - 13:26

L'intendant zonard a écrit:
Bon, un ministre ne peut pas annoncer la disparition d'un secteur économique tout entier, mais tout de même, le problème de fond n'a pas encore été évoqué : vous avez ouvert combien de fois un manuel durant votre scolarité, vous ? Moi, d'aussi loin que je me souvienne, moins d'une fois par discipline et par an. Et j'étais considéré comme un bon élève (si mes profs avaient imaginé que je deviendrais un odieux intendant...)

Nos enfants, élèves aujourd'hui, lisent 30 articles de Wikipédia pour un paragraphe de manuel scolaire. Je suis un fervent défenseur de la lecture, de la lecture sur support papier, je suis partant à fonds perdus pour toute occasion d'acheter des bouquins, dans mon EPLE et ailleurs, mais franchement, il faut arrêter le massacre. Qu'on prenne un abonnement pour consulter des contenus proprement fichus depuis leurs téléphones chéris (et on fournira un téléphone avec le FS à ceux qui ne peuvent habsolument pas en avoir un), et tout le monde sera bien plus heureux. A part les éditeurs.
forum

On pourrait engager ces montants pour la promotion de la lecture plutôt.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Etat ne paierait plus les manuels scolaires.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Etat ne paierait plus les manuels scolaires.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum des gestionnaires d’EPLE :: Divers :: Fonction publique et organisation générale de l'EN-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: