Forum des gestionnaires d’EPLE
Bienvenue dans le forum des gestionnaires et personnels d'intendance des EPLE !
Forum des gestionnaires d’EPLE


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
volcan
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 11330
Date d'inscription : 15/12/2012

MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Dim 19 Nov 2017 - 15:22

loup a écrit:
Posez-vous plutôt la question de savoir pourquoi les CT veulent en arriver là.
La raison me semble plus précise et plus évidente : faire baisser le nombre de leurs fonctionnaires comme cela est réclamé dans toutes les études économiques. Les départs en retraite ne seront pas remplacés et les fonctions support disparaîtront : tout cela fera des fonctionnaires en moins, même si ça ne fait pas des économies ce sera bon pour les statistiques.
On peut aussi rajouter le fait de ne plus s'embêter à gérer des personnels et une idéologie favorable au secteur privé par rapport au secteur public.
Revenir en haut Aller en bas
En bref
Invité



MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Lun 20 Nov 2017 - 8:22

O tempora ! O mores !
Revenir en haut Aller en bas
V.M.B
*******
*******
avatar

Nombre de messages : 5963
Age : 97
Localisation : secret défense
Date d'inscription : 19/09/2007

MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Lun 20 Nov 2017 - 8:36

O secours!
Revenir en haut Aller en bas
tiret-du-six
.
.


Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 15/07/2015

MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Lun 20 Nov 2017 - 9:05

Mon expérience des PPP et autres intrusions du privé dans les EPLE me fait dire que le poste de gestionnaire reste indispensable pour coordonner les interventions de ces entreprises, qui n'ont pas du tout l'initiative de la maintenance préventive. Il faut faire remonter les dysfonctionnements, signaler les retards d'intervention (nombreux), s'assurer que la sécurité est toujours assurée (elle reste de la responsabilité du CE), et je peux vous assurer que coordonner les relations entre la boîte privée, la collectivité et le collège est bien plus pénible que d'avoir un ATTP (même un peu neuneu) et des contrats avec des entreprises privées avec lesquelles on a de bonnes relations.

Ce n'est pas moins de travail, bien au contraire, c'est juste différent (et pénible ....).
Revenir en haut Aller en bas
pasemop
Invité



MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Lun 4 Déc 2017 - 8:01

Yvelines : les agents d’entretien et de cantine des collèges refusent de confier leurs missions au privé
Aurélie Foulon 23 novembre 2017

Ce jeudi matin, les agents techniques et de cantine des collèges des Yvelines ont fait une grève d’une heure, pour protester contre le projet du conseil départemental qui entend externaliser la restauration et l’entretien des 116 établissements scolaires.

L’idée de faire entrer un industriel dans les collèges par l’intermédiaire d’un partenariat public-privé concocté par le conseil départemental reste en travers de la gorge des agents.
Ils refusent de signer sans savoir à quelle sauce ils vont être mangés. Ce jeudi matin, les agents techniques et de cantine des collèges des Yvelines se sont mis en grève pour protester contre le projet du conseil département qui entend externaliser la restauration et l’entretien des 116 établissements scolaires.
Pour l’heure, seules 40 cantines, sur 110 sites de restauration, font appel à des partenaires privés avec des formules assez différentes. Quant à l’entretien, quatre établissements sur 116 font appel au privé. À l’avenir, une Société d’économie mixte à opération unique (Semop) introduirait un industriel privé de la restauration et du nettoyage ainsi qu’une participation du département. « Nous pensons qu’il y a beaucoup de gaspillage aujourd’hui et qu’on peut être aussi efficace qu’une entreprise en centralisant les achats, surtout si le mode est privé car il permet de s’affranchir des marchés publics », assure-t-on au conseil départemental. Une « logique purement marchande, estime Tristan Fournet, délégué CGT, qui redoute que l’argent parte en dividende et que la qualité du service s’en ressente. »

Au collège du Bois d’Aulne à Conflans-Sainte-Honorine, les questions se bousculent dans la tête des premiers concernés qui ont déployé leurs banderoles à 11h30, à l’ouverture de leur grève d’une heure « pas plus, il faut bien que les enfants mangent ». « Est-ce qu’on restera fonctionnaires ? Pourront-ils nous envoyer en mission à droite à gauche ou resterons-nous affectés à notre établissement ? Nos salaires seront payés par le privé ou le département ? Comment fonctionnera l’avancement ? Et la retraite ? », s’inquiètent Catherine, Brigitte et les autres. Tous doutent « qu’il y aura moins de gaspillage avec le privé ».
Solidaires, les enseignants font circuler une pétition en salle des profs. « On les soutient car la stabilité des équipes a un impact sur l’ensemble de l’établissement, au-delà de ce qu’il y a dans l’assiette, souligne David . Si les agents sont baladés d’une mission à l’autre, d’un collège à l’autre, c’est négatif pour tout le monde. C’est préjudiciable pour ce qu’on fait en classe. » « La qualité de la nourriture est importante, enchaîne Monique. C’est un moment de pause pour les élèves comme pour nous qui doit être de qualité. Pour une bonne journée de travail, c’est important de bien manger. »
Ce jeudi, l’ensemble des délégués du personnel ont voté contre ce projet au comité technique paritaire dont l’avis est reporté au 7 décembre. D’ici-là, agents, enseignants et associations de parents d’élèves promettent de rester mobilisés et lancent une pétition commune.

À Versailles, les parents invitent les élus à la cantine
Au collège Jean-Philippe Rameau à Versailles, les enfants ont « la chance de bénéficier des talents d’un chef cuisinier dévoué et passionné qui leur concocte de bons petits plats », se réjouit l’association de parents d’élèves UNAAPE. Inquiète de « ce passage éclair en SEMOP », elle lance « une invitation à tous nos élus pour qu’ils viennent déjeuner à la cantine du collège et à celle d’un établissement déjà passé en SEMOP afin de goûter la différence ».
« Les parents ont connu les écoles primaires de Versailles avec la viande dure, les pâtes froides puis les lycées de Versailles avec la même viande dure et les mêmes pâtes froides… et entre les deux, il y a le collège Jean-Philippe Rameau avec une atmosphère de cuisine, des bonnes odeurs de cuisson, des gens impliqués qui commencent à râper les carottes à 5 heures du matin et un chef qui fait des merveilles avec des approvisionnements locaux gérés par une gestionnaire du collège », vante la tête de liste de l’association. Et d’assurer que « bon nombre de parents furieux nous demandent si nos élus du Département sont passés en SEMOP aussi… ou s’ils profitent encore d’une bonne cuisine avec des cuisiniers sur place comme dans tous les départements, préfectures,… de France ». « Le sens de l’histoire est de revenir à des cuisines locales en établissement, c’est ce qui est fait dans beaucoup de communes françaises », conclut l’association.

leparisien.fr
Revenir en haut Aller en bas
Initiales GM
***
***
avatar

Nombre de messages : 1012
Date d'inscription : 05/09/2014

MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Lun 4 Déc 2017 - 9:56

Je viens de lire le "plan d'urgence pour les lycées franciliens" qui a été remis lors du grand raout annuel de la Présidente et on nous parle de recours au PPP "pour réduire les délais de construction".
Ca aussi, ça promet...
Revenir en haut Aller en bas
ATCQ
**
**
avatar

Nombre de messages : 494
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Lun 4 Déc 2017 - 20:55

tiret-du-six a écrit:
Mon expérience des PPP et autres intrusions du privé dans les EPLE me fait dire que le poste de gestionnaire reste indispensable pour coordonner les interventions de ces entreprises, qui n'ont pas du tout l'initiative de la maintenance préventive. Il faut faire remonter les dysfonctionnements, signaler les retards d'intervention (nombreux), s'assurer que la sécurité est toujours assurée (elle reste de la responsabilité du CE), et je peux vous assurer que coordonner les relations entre la boîte privée, la collectivité et le collège est bien plus pénible que d'avoir un ATTP (même un peu neuneu) et des contrats avec des entreprises privées avec lesquelles on a de bonnes relations.

Ce n'est pas moins de travail, bien au contraire, c'est juste différent (et pénible ....).

Pour avoir eu l'occasion d'observer la gestion déléguée dans une autre administration, je partage entièrement l'analyse de notre collègue.
Revenir en haut Aller en bas
Pimprenelle
*
*
avatar

Nombre de messages : 277
Localisation : Dans mon coin de paradis, toujours
Date d'inscription : 17/11/2015

MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Lun 4 Déc 2017 - 21:11

pasemop a écrit:
Yvelines : les agents d’entretien et de cantine des collèges refusent de confier leurs missions au privé
Aurélie Foulon 23 novembre 2017

Ce jeudi matin, les agents techniques et de cantine des collèges des Yvelines ont fait une grève d’une heure, pour protester contre le projet du conseil départemental qui entend externaliser la restauration et l’entretien des 116 établissements scolaires.

L’idée de faire entrer un industriel dans les collèges par l’intermédiaire d’un partenariat public-privé concocté par le conseil départemental reste en travers de la gorge des agents.
Ils refusent de signer sans savoir à quelle sauce ils vont être mangés. Ce jeudi matin, les agents techniques et de cantine des collèges des Yvelines se sont mis en grève pour protester contre le projet du conseil département qui entend externaliser la restauration et l’entretien des 116 établissements scolaires.
Pour l’heure, seules 40 cantines, sur 110 sites de restauration, font appel à des partenaires privés avec des formules assez différentes. Quant à l’entretien, quatre établissements sur 116 font appel au privé. À l’avenir, une Société d’économie mixte à opération unique (Semop) introduirait un industriel privé de la restauration et du nettoyage ainsi qu’une participation du département. « Nous pensons qu’il y a beaucoup de gaspillage aujourd’hui et qu’on peut être aussi efficace qu’une entreprise en centralisant les achats, surtout si le mode est privé car il permet de s’affranchir des marchés publics », assure-t-on au conseil départemental. Une « logique purement marchande, estime Tristan Fournet, délégué CGT, qui redoute que l’argent parte en dividende et que la qualité du service s’en ressente. »

Au collège du Bois d’Aulne à Conflans-Sainte-Honorine, les questions se bousculent dans la tête des premiers concernés qui ont déployé leurs banderoles à 11h30, à l’ouverture de leur grève d’une heure « pas plus, il faut bien que les enfants mangent ». « Est-ce qu’on restera fonctionnaires ? Pourront-ils nous envoyer en mission à droite à gauche ou resterons-nous affectés à notre établissement ? Nos salaires seront payés par le privé ou le département ? Comment fonctionnera l’avancement ? Et la retraite ? », s’inquiètent Catherine, Brigitte et les autres. Tous doutent « qu’il y aura moins de gaspillage avec le privé ».
Solidaires, les enseignants font circuler une pétition en salle des profs. « On les soutient car la stabilité des équipes a un impact sur l’ensemble de l’établissement, au-delà de ce qu’il y a dans l’assiette, souligne David . Si les agents sont baladés d’une mission à l’autre, d’un collège à l’autre, c’est négatif pour tout le monde. C’est préjudiciable pour ce qu’on fait en classe. » « La qualité de la nourriture est importante, enchaîne Monique. C’est un moment de pause pour les élèves comme pour nous qui doit être de qualité. Pour une bonne journée de travail, c’est important de bien manger. »
Ce jeudi, l’ensemble des délégués du personnel ont voté contre ce projet au comité technique paritaire dont l’avis est reporté au 7 décembre. D’ici-là, agents, enseignants et associations de parents d’élèves promettent de rester mobilisés et lancent une pétition commune.

À Versailles, les parents invitent les élus à la cantine
Au collège Jean-Philippe Rameau à Versailles, les enfants ont « la chance de bénéficier des talents d’un chef cuisinier dévoué et passionné qui leur concocte de bons petits plats », se réjouit l’association de parents d’élèves UNAAPE. Inquiète de « ce passage éclair en SEMOP », elle lance « une invitation à tous nos élus pour qu’ils viennent déjeuner à la cantine du collège et à celle d’un établissement déjà passé en SEMOP afin de goûter la différence ».
« Les parents ont connu les écoles primaires de Versailles avec la viande dure, les pâtes froides puis les lycées de Versailles avec la même viande dure et les mêmes pâtes froides… et entre les deux, il y a le collège Jean-Philippe Rameau avec une atmosphère de cuisine, des bonnes odeurs de cuisson, des gens impliqués qui commencent à râper les carottes à 5 heures du matin et un chef qui fait des merveilles avec des approvisionnements locaux gérés par une gestionnaire du collège », vante la tête de liste de l’association. Et d’assurer que « bon nombre de parents furieux nous demandent si nos élus du Département sont passés en SEMOP aussi… ou s’ils profitent encore d’une bonne cuisine avec des cuisiniers sur place comme dans tous les départements, préfectures,… de France ». « Le sens de l’histoire est de revenir à des cuisines locales en établissement, c’est ce qui est fait dans beaucoup de communes françaises », conclut l’association.

leparisien.fr
accord
Cette mobilisation générale, y compris du corps enseignant,  fait du bien.
Courage à toutes les équipes. bravo
Revenir en haut Aller en bas
Monsieur Malpoli
.
.
avatar

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 30/10/2014

MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Lun 4 Déc 2017 - 21:17

On n'arrête pas le progrès.
Revenir en haut Aller en bas
communard
**
**
avatar

Nombre de messages : 723
Localisation : dans l'ombre du Principal
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Mar 5 Déc 2017 - 14:19

Juste pour relativiser, la situation n'est pas aussi explosive que cela dans l'ensemble du département et la mobilisation aussi importante. J'ai surtout l'impression que beaucoup imaginent très bien ce qui va arriver, sont même contre le principe mais ... c'est tout. Certains sont plus virulents, ils ont certainement raison. Ce qui se passe, du point de vue du gestionnaire que je suis, témoigne de notre profession : la non-reconnaissance d'un certain savoir-faire, d'une certaine implication que nous n'avons pas su vendre.
Revenir en haut Aller en bas
volcan
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 11330
Date d'inscription : 15/12/2012

MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Mar 5 Déc 2017 - 14:30

Je ne me fais aucune illusion, personne ne défendra vraiment les non enseignants sauf eux.
Et personne à part eux mêmes ne défendra les gestionnaires lorsqu'ils disparaîtront... certes il y aura des motions, des pétitions, peut être une mini manifestation mais rien d'envergure.
Et à la vérité je ne ferais pas forcément grève si - par exemple - on voulait annualiser les enseignants ou revoir leur charge de travail.
On peut appeler ça de l'égoïsme ou du repli sur soi.... bien dans l'air du temps. No

_________________
Ce métier aura ma peau. Un conseil à ceux qui envisageraient de le faire : fuyez !
Revenir en haut Aller en bas
TIC&TAC
Invité



MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Mar 5 Déc 2017 - 15:16

Une pensée me fait sourire :

lors de notre disparition, vous imaginez l'augmentation de la performance publique, quand les autres ministères vont être envahis par les gestionnaires?

En revanche ce qui me fais moins sourire c'est la remarque du conseil départemental qui compte faire des économies en s'affranchissant du code des marchés publiques.
Je suis certainement naïf, mais il me semble que c'est ce même code qui permet économies et performance?
Revenir en haut Aller en bas
Communication?
Invité



MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Mar 5 Déc 2017 - 16:01

Communard a sans doute raison : ainsi le code des marchés publics s'est très mal vendu ... alors que ce devait être un outil de gains financiers. Qu'est-ce qui a mal passé ? Pourquoi ? le manque de savoir communiquer ? l'art de faire passer pour monstrueux ce qui ne l'est peut-être pas ? la volonté d'imposer des règles plutôt que d'offrir un outil ? la méthode autoritaire et punitive, emmerdante, pour tout dire ?
Revenir en haut Aller en bas
V.M.B
*******
*******
avatar

Nombre de messages : 5963
Age : 97
Localisation : secret défense
Date d'inscription : 19/09/2007

MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Mar 5 Déc 2017 - 16:56

Communication? a écrit:
Communard a sans doute raison : ainsi le code des marchés publics s'est très mal vendu ... alors que ce devait être un outil de gains financiers. Qu'est-ce qui a mal passé ? Pourquoi ? le manque de savoir communiquer ? l'art de faire passer pour monstrueux ce qui ne l'est peut-être pas ? la volonté d'imposer des règles plutôt que d'offrir un outil ? la méthode autoritaire et punitive, emmerdante, pour tout dire ?
Tout est dit! La France est le pays aux 500 000 normes, tout est fait pour emmerder le pèlerin qui n'en peut mais, comment voulez-vous dans ces conditions que les "acteurs" s'emparent de bousins archi compliqués, changeant tous les deux mois, et farcis d'illogismes?
Nos hauts fonctionnaires sont payés pour produire du texte et de la norme, alors ils en produisent pour justifier leurs postes.
Revenir en haut Aller en bas
Maudinou
***
***
avatar

Nombre de messages : 1805
Localisation : dans le local archives
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Mer 6 Déc 2017 - 9:46

Citation :
Juste pour relativiser, la situation n'est pas aussi explosive que cela dans l'ensemble du département et la mobilisation aussi importante.

Je suis d'accord avec toi et ce n'est pas un débrayage d'une heure une fois par semaine qui va changer les choses.
Revenir en haut Aller en bas
crapaud du marais
*
*
avatar

Nombre de messages : 116
Age : 110
Localisation : au fond du marais
Date d'inscription : 24/08/2012

MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Mer 6 Déc 2017 - 9:56

Communication? a écrit:
Communard a sans doute raison : ainsi le code des marchés publics s'est très mal vendu ... alors que ce devait être un outil de gains financiers. Qu'est-ce qui a mal passé ? Pourquoi ? le manque de savoir communiquer ? l'art de faire passer pour monstrueux ce qui ne l'est peut-être pas ? la volonté d'imposer des règles plutôt que d'offrir un outil ? la méthode autoritaire et punitive, emmerdante, pour tout dire ?

Bonjour,
malheureusement l'objectif des règlements relatifs aux marchés publics n'a jamais été la défense de l’intérêt collectif ou un moyen d'obtenir de meilleures conditions d'achats mais uniquement la défense des fournisseurs (concurrence libre et non faussée, bla...bla...bla....). D'ailleurs il est de notoriété publique que des accords préalables aux soumissions de certains marchés sont passés entre fournisseurs... mais pour ça, pas de vague....
Revenir en haut Aller en bas
volcan
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 11330
Date d'inscription : 15/12/2012

MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Mer 6 Déc 2017 - 11:21

Maudinou a écrit:
Citation :
Juste pour relativiser, la situation n'est pas aussi explosive que cela dans l'ensemble du département et la mobilisation aussi importante.

Je suis d'accord avec toi et ce n'est pas un débrayage d'une heure une fois par semaine qui va changer les choses.

Débrayer une heure à chaque repas pour perturber le repas des élèves et, comme c'est envisagé dans ma région, perturber le repas de Noël n'est pas la solution. Au contraire, cela ne peut que donner des arguments pour la privatisation en démontrant que les SRH confiés aux EPLE n'assurent pas le service public et prennent la restauration des élèves "en otage".

Certes une grève qui ne gène personne ne sert à rien (et les gestionnaires sont bien placés pour le savoir) mais il faut trouver des actions qui ne pénalisent que les élèves... et l'intendance.

_________________
Ce métier aura ma peau. Un conseil à ceux qui envisageraient de le faire : fuyez !
Revenir en haut Aller en bas
Yvelinoise
Invité



MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Jeu 7 Déc 2017 - 8:12

La situation est explosive d'un autre point de vue car tout le monde n'a pas encore compris les conséquences dans la vie quotidienne des établissements. La suppression de toute forme d'autorité fonctionnelle ajoutée à l'absence d'interlocuteur direct de la SEMOP sur place, la perte des droits constatés et celle de postes administratifs qui en découlent, l'absence de convention entre la collectivité et les EPLE depuis des années, la volonté de passer outre les CA en omettant une convention entre la SEMOP et les EPLE, les inévitables et multiples problèmes à résoudre sans statut ni moyens humains pour répondre aux urgences. Tout ceci va bien péter au nez de tous un jour ou l'autre. Au nez de cette collectivité qui compte ses sous avec cela pour seul curseur, au nez de tous ceux qui ont déjà baissé les bras ou se réjouissent: les agents qui n'auront plus les gestionnaires sur le dos, les gestionnaires qui n'auront plus les agents à gérer et moins de boulot, les parents qui auront pour certains des tarifs moindres. Chacun voit à court terme, se satisfait des beaux discours bien calibrés pour chaque catégorie et élaborés à prix d'or par des consultants privés, s'imagine débarrassé d'une corvée ou même gagner quelque chose. Mais si les agents titulaires ont des droits garantis dans la SEMOP ceci ne vaut que pour 7 ans. Et après? La garantie logement, lieu d'affectation, horaires et moyens humains ne sera peut-être plus dans la suivante, rien n'y oblige. Je ne parle même pas des contractuels qui auront pour certains la chance d'un CDI de droit privé et pour d'autres un CDD, sans certitude à la fin? Si les gestionnaires et chefs d'établissement ne peuvent donner une consigne de bon sens sans crainte d'un refus ou au contraire crainte d'un accord entre amis suivi d'un accident du travail? Si le tarif minimum de 1 € par repas est encore trop pour des familles en difficulté avec disparition des aides sociales du département? Les gestionnaires se pensent bientôt débarrassés? Il faut voir ce qui se passe déjà avec les contrats qui ont été repris: rien n'est bien fait, là où les gestionnaires ont lâché l'affaire les installations se dégradent anormalement, là où les gestionnaires se battent ils ont toujours autant de boulot à suivre comme ils peuvent, se plaindre et réclamer sans fin, tout ça en ayant gardé les postes administratifs. Demain, pareil pour la restauration et l'entretien mais avec suppression de postes administratifs? Ces gestionnaires voient-ils qu'il ne leur restera qu'à faire le boulot de leur secrétaire disparu en passant leur temps à supplier une collectivité devenue de fait leur autorité fonctionnelle officieuse? Quand tout le monde comprendra et que la situation explosera réellement, il sera trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
SansIllusion
Invité



MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Jeu 7 Déc 2017 - 8:26

Faut pas exagérer avec le caractère explosif de la situation. Les restructurations sont devenues des opérations courantes dans les entreprises et même dans les administrations, des opérations plus ou moins réussies ou ratées, mais qui n'empêchent pas le monde de tourner.
Revenir en haut Aller en bas
tiret-du-six
.
.


Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 15/07/2015

MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Jeu 7 Déc 2017 - 9:04

Cette situation correspond à un moment donné, elle peut très bien évoluer dans le temps. Les retours en arrière sont possible, car effectivement, le fonctionnement sera déplorable : les CE vont commencer à râler quand les profs commenceront vraiment à s'énerver que les néons soient changés au bout de 6 mois, que la question des lampes des videoprojecteurs n'aura pas été prévue, les parents vont trouver la cantine infecte (les profs aussi)  car le recouvrement sera catastrophique (c'est là que la bât blesse ....) et que les élèves continueront de manger malgré tout car les CE refuseront de les mettre dehors et du coup, moins de recettes et qualité moindre, etc etc. La liste des petits soucis du quotidien qui se résolvaient spontanément et deviendront des problèmes insolubles sera longue, très longue.

Un changement à la tête du département et un regard différent sur cette question, et le contrat pourrait ne pas être renouvelé. Je parle par expérience .... Le bilan des PPP dans le Loiret (équivalent des SEMOP) est là : le premier collège qui est arrivé au terme de son contrat de 10 ans (avec délégation complète de la restauration de l'entretien général et de la maintenance) a retrouvé un agent de maintenance, des agents  pour le service général et une restauration sur site (en liaison froide avec valorisation sur place, certes, mais c'est mieux quand même) : étonnant, non ?

Bref, laisse les se planter, et surtout reste bien attentive aux questions de sécurité (le CE reste responsable malgré tout), fais remonter systématiquement les dysfonctionnements en ayant un suivi précis, et enfin montre de la bonne volonté pour qu'on ne dise pas que tu es la cause du blocage de ce système pourtant si efficace et tellement économique Very Happy .
Revenir en haut Aller en bas
L'intendant zonard
Animateur Greta
Animateur Greta
avatar

Nombre de messages : 14297
Age : 13
Localisation : La (neuf-)quatrième dimension
Date d'inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Jeu 7 Déc 2017 - 9:49

SansIllusion a écrit:
Faut pas exagérer avec le caractère explosif de la situation. Les restructurations sont devenues des opérations courantes dans les entreprises et même dans les administrations, des opérations plus ou moins réussies ou ratées, mais qui n'empêchent pas le monde de tourner.
Les "restructurations" auxquelles tu penses touchent des entreprises privées... qui en meurent ! Telle chaîne de tévévision qui disparaît à petit feu, l'industrie de tout le pays qui n'est plus qu'un souvenir, faut-il multiplier les exemples ?

La différence, c'est que là on parle du Service public, celui consistant à accueillir les enfants dans des conditions propres à les former en tant que citoyens. Je suis peut-être un affreux optimiste porté sur l'autosatisfaction et un énorme naïf, mais une petite voix me dit que si, pour l'instant et je croise les doigts, je n'ai pas encore lu le nom d'un ancien élève dans la presse à la page "le terroriste assassin du jour", c'est peut-être un peu parce que là où j'ai travaillé, les gamins étaient accueillis dans un endroit propre et où la cantine était agréable.

C'était le point Godwin du jour (le point Godwin évolue : la conversation ne dérive finalement pas toujours jusqu'à Hitler, elle a aussi une bifurcation possible vers daech, autre occurrence du mal absolu).

_________________
Parce que l'intendance, c'est la zone.
Animateur des rubriques Greta et OpenAcadémie, cinquième au classement du GJQ du mois de novembre 2016. Testé et approuvé par VI (le seul, le vrai) :

Revenir en haut Aller en bas
http://www.intendancezone.net
néthou
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 5484
Localisation : Là-haut sur la montagne...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Jeu 7 Déc 2017 - 10:02

SansIllusion a écrit:
Faut pas exagérer avec le caractère explosif de la situation. Les restructurations sont devenues des opérations courantes dans les entreprises et même dans les administrations, des opérations plus ou moins réussies ou ratées, mais qui n'empêchent pas le monde de tourner.
Tu en parleras à tous ceux qui sont concernés par les opérations "plus ou moins réussies ou ratées": le monde continue de tourner, certes, mais le leur est tout de même un peu bouleversé...

_________________
"Quand je dis quelque chose et que mes adversaires politiques applaudissent, je sens que j'ai dit une bêtise". Karl Liebknecht

Revenir en haut Aller en bas
néthou
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 5484
Localisation : Là-haut sur la montagne...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Jeu 7 Déc 2017 - 10:06

L'intendant zonard a écrit:
La différence, c'est que là on parle du Service public,
Le quoi ?



Ah ouais, c'était pas un machin qui date d'il y a super longtemps, style du temps de Johnny Halliday ?

_________________
"Quand je dis quelque chose et que mes adversaires politiques applaudissent, je sens que j'ai dit une bêtise". Karl Liebknecht

Revenir en haut Aller en bas
SansIllusion
Invité



MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Jeu 7 Déc 2017 - 10:07

@IZ Tu es bizarre. Certaines entreprises meurent de leur restructurations ratées, d'autres en tirent profit. Le Public est au même régime, dans des contextes différents : il peut notamment mourir de la tendance à la sclérose (dont tu n'es pas un exemple). Perso, je distinguerais plutôt les objectifs publics que les moyens publics.
Revenir en haut Aller en bas
RETU
*****
*****
avatar

Nombre de messages : 3392
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Jeu 7 Déc 2017 - 10:21

Le niveau en lecture et les inégalités selon l'origine sociales des élèves est malheureusement une bien plus mauvaise nouvelle.

En réalité les deux questions sont liées : il est devenu difficile de convaincre les élus de maintenir leur niveau de financement vu l'échec patent.

Comment continuer à leur demander des moyens si on en fait rien ?


Dernière édition par RETU le Jeu 7 Déc 2017 - 10:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
fauvoir
Invité



MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Jeu 7 Déc 2017 - 10:32

Une collègue vient de me parler de velléités identiques dans un département très au sud et, enquiquinée par des problèmes d'agents, elle trouve l'idée plutôt chouette. Je ne l'ai pas trop convaincue avec mes arguments contraires, du genre de ceux que vous avez développés.
Revenir en haut Aller en bas
Cheshire
**
**
avatar

Nombre de messages : 929
Localisation : de l'autre côté du miroir
Date d'inscription : 11/03/2015

MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Jeu 15 Fév 2018 - 17:26

Cheshire a écrit:
je suis dans le 78, en restauration externalisée et effectivement, cette histoire de SEMOP va s'installer au 1/01/19. 

de ce que je sais d'un interlocuteur du CD : 

- les agents resteront fonctionnaires jusqu'à la retraite 
- par la suite, les embauches seront des contrats de droit privé
- les factures seront éditées par la SEMOP et envoyées directement aux familles. les encaissements seront également effectués par ce "truc", service contentieux...

mais, quelques questions se posent, entre autres, :


* remplacement par un autre agent de l'agent d'accueil sur son temps de pause ? 
* période de nettoyage hors temps scolaire matin et/ou soir (alarme?) ?...
* encaissements en espèces, eux ? nous ? où ?
* qui s'occupera des remises d'ordres (voyage, maladie...) ? 
* qui s'occupera de l'achat de tickets ponctuels pour les externes ? 
* qui s'occupera de la commande et du suivi des stocks des produits et matériel de nettoyage ? de la maintenance des machines ? 
* avec les recettes de la DP, j'achetais du matériel de cuisine (remplacement des verres par exemple) sans recettes, plus d'achats ?
* comment sera versée la bourse déductible de la DP ?
* quelles modalités de calcul pour la PCC si plus de SRH ?

et moi, je deviens quoi dans tout ça ? 

l'année scolaire 2018-2019 va être fun...  affraid
je m'auto-cite pour m'auto-répondre au vu des dernières nouvelles (si ça intéresse quelqu'un...)

* remplacement par un autre agent de l'agent d'accueil sur son temps de pause ? 
un CUI 20h sera embauché par le CD, il sera sous la responsabilité du CE  (comme l'OP et l'agent d’accueil)

* période de nettoyage hors temps scolaire matin et/ou soir (alarme?) ?...
pas de réponse

* encaissements en espèces, eux ? nous ? où ?
pas de réponse

* qui s'occupera des remises d'ordres (voyage, maladie...) ? 
les "créateurs" de la SEMOP envisagent la possibilité de la désinscription 48h à l'avance via un compte en ligne, visiblement sans motifs définis... c'est donc la fin du statut de DP et externe...MAIS pour pouvoir sortir de l'établissement, la famille devra également se désinscrire auprès de l'établissement... du coup, un élève pourrait être désinscrit de la DP auprès de la SEMOP mais la famille n'ayant pas prévenu le collège, on ne le laissera pas sortir (désolée pour la concordance des temps plus qu'hasardeuse... Mr green )...c'est la porte ouverte à de nombreux conflits....(et peut être aussi à de nombreux abus...)

* qui s'occupera de l'achat de tickets ponctuels pour les externes ? 
pas de réponse

* qui s'occupera de la commande et du suivi des stocks des produits et matériel de nettoyage ? de la maintenance des machines ? 
la SEMOP, quid d'une convention entre EPLE et SEMOP pour la mise à disposition du matériel...

* avec les recettes de la DP, j'achetais du matériel de cuisine (remplacement des verres par exemple) sans recettes, plus d'achats ?
oui

* comment sera versée la bourse déductible de la DP ?
pas de réponse de ce côté là mais magnifique réponse concernant le fond social : on le versera directement à la SEMOP...

* quelles modalités de calcul pour la PCC si plus de SRH ?
Plus de SRH plus de PCC...
Revenir en haut Aller en bas
volcan
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 11330
Date d'inscription : 15/12/2012

MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Jeu 15 Fév 2018 - 18:37

Là les gestionnaires et les comptables ont un rôle à jouer.

Plus de PCC si plus de SRH ? Donc plus de chauffage des locaux de restauration, plus aucune dépenses pour la restauration : plus de photocopie, d'assurance, de contrat d'entretien, de réparation, de dépenses administratives....

Le comptable devra refuser tout encaissement de la moindre somme destinée à la SEMOP. Le gestionnaire pourra t'il être régisseur de la SEMOP, sous quel statut ? Avec quelle indemnité ?

Si les gestionnaires se laissent bouffer et acceptent les entorses à la règlementation et des contraintes supplémentaires que la collectivité ne peut leur imposer en vertu d'un texte, il ne faudra pas qu'ils se plaignent.
Quitte à disparaître, autant que ce soit debout puisque ramper ne nous sauvera pas.

_________________
Ce métier aura ma peau. Un conseil à ceux qui envisageraient de le faire : fuyez !
Revenir en haut Aller en bas
Cheshire
**
**
avatar

Nombre de messages : 929
Localisation : de l'autre côté du miroir
Date d'inscription : 11/03/2015

MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Jeu 15 Fév 2018 - 20:46

volcan a écrit:
Là les gestionnaires et les comptables ont un rôle à jouer.

Plus de PCC si plus de SRH ? Donc plus de chauffage des locaux de restauration, plus aucune dépenses pour la restauration : plus de photocopie, d'assurance, de contrat d'entretien, de réparation, de dépenses administratives....
le contrat de chauffage a été repris par le CD...nous n'avons plus de contrat d'entretien sur le matériel
Le comptable devra refuser tout encaissement de la moindre somme destinée à la SEMOP. Le gestionnaire pourra t'il être régisseur de la SEMOP, sous quel statut ? Avec quelle indemnité ?
? pas de nouvelles pour le moment...
Si les gestionnaires se laissent bouffer et acceptent les entorses à la règlementation et des contraintes supplémentaires que la collectivité ne peut leur imposer en vertu d'un texte, il ne faudra pas qu'ils se plaignent.
Quitte à disparaître, autant que ce soit debout puisque ramper ne nous sauvera pas.
on va essayer...
Revenir en haut Aller en bas
communard
**
**
avatar

Nombre de messages : 723
Localisation : dans l'ombre du Principal
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Jeu 15 Fév 2018 - 22:06

Il est évident qu'il n'est pas question que j'encaisse de l'espèce pour le reverser au Semop. De la même façon, en ce qui concerne les remise d'ordre, ce sera leur problème puisque ce sera leur règlement de demi-pension. Je ne considère pas être là pour travailler pour le semop c'est-à-dire une entreprise, rappelons le. 
Pour les bourses, il suffira de les mettre non déductibles. N'oublions pas que nous ne ferons pas les droits constatés pour constater les demi-pensionnaires. Ce ne sera plus le problème du gestionnaire. Certainement plus celui du CE et de la vie scolaire, mais là, ils ont oublié.
Pour le fond social, c'est la seule chose qui va nous rester et, en effet, rien ne nous empêche de directement verser l'aide à l'entité qui facture les repas. 

En tout cas, ça sent le sapin mais les familles sont contentes car il y aura enfin une tarification sociale. Et, la grande famille de l'éducation nationale s'en f... (même si dans certains collèges, certains ont fait des motions en CA). Et il y a une question sans réponse : quid des effectifs dans les services intendance à terme.
Revenir en haut Aller en bas
Initiales GM
***
***
avatar

Nombre de messages : 1012
Date d'inscription : 05/09/2014

MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   Ven 16 Fév 2018 - 9:11

Au delà de la question des effectifs de nos services, c'est plus la question de l'intérêt de nos métiers, de la reconnaissance de nos fonctions et de notre positionnement dans l'établissement.
S'il y a moins de boulot, il est naturel que nos effectifs diminuent sauf à se faire copieusement ch***
Ce qui me préoccuperait plus c'est vraiment le contenu mon métier. J'ai déjà dit que cette externalisation de la restauration avait déjà eu lieu dans le département où je travaille. Les errements concernant les encaissements, la non compensation créance-dette, la gestion des remises d'ordre la participation aux charges communes qui disparait, ça se règle finalement assez vite (dans la douleur certes mais ça finit par se régler). Les familles prennent le pli, elles gèrent tout en ligne (elles ont l'habitude car ici, la mairie pratique déjà de cette manière), on verse les bourses aux familles, les aides du fonds social itou et on ne voit plus passer un centime ni en chèque, ni en espèces.
En revanche, ce qu'il reste après, c'est la coquille vide que devient notre métier. Et les collègues qui exercent en collège sont à peu près tous d'accord pour dire que leur job n'est plus très intéressant...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
SEMOP restauration et entretien dans le 78:conséquences ?
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum des gestionnaires d’EPLE :: Divers :: Discussions générales-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: