Forum des gestionnaires d’EPLE
Bienvenue dans le forum des gestionnaires et personnels d'intendance des EPLE !

Utilisation et pertinence d'un "référentiel".

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Utilisation et pertinence d'un "référentiel".

Message  Oli28 le Lun 30 Nov 2015 - 16:25

Bonjour,
une petite question pour tous mais avant tout aux utilisateurs d'application de gestion dans les éts du supérieur.
Voilà : depuis un certain temps il est courant de voir émerger des supers applications (nommées "référentiel" c'est bizarre mais bon) qui ont la lourde tâche de faire communiquer les applications de gestions (une université par exemple). SIRH, appli de scolarité, locaux etc...

Or, force est de constater que celles-ci ont du mal à nous convaincre avec leur pertinence.

Ma question : certains d'entre vous vivent-ils, comme moi, cette expérience et quelles sont vos impressions ?

Mon problème le plus urgent : le taux d'occupation de ma composante est calculé via les indicateurs produits par ce référentiel, bourré d'erreurs, et la DGS et la présidence restent persuadés du bien fondé de tout cela. Que faites-vous dans vos établissements face à cela ?

Merci d'avance !
avatar
Oli28
.
.

Nombre de messages : 33
Localisation : la nébuleuse de l'ESR
Date d'inscription : 03/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utilisation et pertinence d'un "référentiel".

Message  March Brizh le Mar 1 Déc 2015 - 11:53

Bonjour,

Si la pertinence d'un référentiel et d'un outil de gestion informatique intégré ne te convainc pas, c'est probablement parce que tu n'es pas assez proche des centres de décision de ton université. Il doit y avoir un pan important du processus de décision et des problématiques budgétaires, financières et politiques qui t'échappent. Pour avoir vécu au cœur de l'action la mise en place des RCE au sein de mon université, je peux t'assurer de l'intérêt d'un référentiel et de ce qu'il permet : la centralisation des données pour en permettre l'exploitation par le contrôle de gestion.

Alors bien sûr, tout n'est pas encore parfait, loin s'en faut, et si l'on aborde la question par cette seule partie visible de l'iceberg que constitue notamment le taux d'occupation des salles, on peut effectivement se poser des questions. Cette critique de la réalité des taux d'occupation remontés par le système, je la rencontre couramment de la part des enseignants et je la trouve assez comique de leur part, en ce qui concerne mon université, sachant à quel point le contrôle d'assiduité est aléatoire voire inexistant. En gros, les enseignants reprochent au système de ne pas remonter de données fiables, mais ils se gardent bien de favoriser une organisation qui permettrait de l'alimenter en données fiables. Il se murmure que l'un des motifs à ce peu d'enthousiasme de leur part serait qu'une telle organisation permettrait de connaître la réalité des effectifs de leurs groupes et de leur propre temps de travail... Mais je suppose que ce ne sont que persiflages de jaloux.

Revenons à nos moutons. Que la DGS et la présidence restent persuadées du bien fondé de tout cela, c'est une évidence. On ne gère plus une université RCE comme un petit père tranquille (pardon, l'expression consacrée est "en bon père de famille"), sauf à vouloir mettre l'établissement dans le rouge et passer la main au recteur.

Mais il ne faut pas croire pour autant que la DGS et la présidence pensent que les données remontées sur des taux d'occupation sont fiables. Ils ne sont pas totalement stupides ni sourds aux critiques. Simplement, il y a des outils devenus incontournables pour piloter les monstres que sont devenus les universités et surtout, il y a des mentalités à faire changer. Pousser en avant les outils de gestion intégrée en dépit des défauts qu'ils ont encore, cela fait partie de la stratégie d'ensemble suivie par les présidences. D'ailleurs et par exemple, en matière de taux d'occupation, même si les infos remontées sont loin d'être complètes et donc parfaitement exploitables en l'état, elles offrent suffisamment d'information pour constituer un levier d'action. Ne serait-ce, par exemple, qu'en servant de point de départ pour une discussion sur les EDT et les pratiques. Pour faire bouger les lignes, avoir un peu d'info, même contestable, c'est mieux que ne rien avoir du tout.

March Brizh
*
*

Nombre de messages : 213
Date d'inscription : 16/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Utilisation et pertinence d'un "référentiel".

Message  Oli28 le Mar 1 Déc 2015 - 14:28

Bonjour,
loin de moi de douter de la pertinence sur le fond pour les mêmes arguments que tu as cités.
Je ne suis pas tout proche du centre de décision, c'est vrai, mais j'ai une vision établissement qui nourrit l'intérêt des outils de pilotage. Rien que pour l'utilisation que j'aurais à en faire ultérieurement.
Non, le but de ma question est avant tout d'avoir des avis ou des remontées, sur les "solutions" que chacun aurait eues à mettre en place.
L'architecte réseau et le contrôleur de gestion initie ce référentiel, les balbutiements sont passés mais le reste peine à venir.
Ayant participé à la fiabilisation du SIRH, et en étant un des plus fervents quand il s'agit d'outils de suivi, de procédures et d'indicateurs, je cherche à faciliter la montée en puissance de ce référentiel (à mon niveau Embarassed )

Ceci dit, pour info, ma DGS et ma présidence font justement l'écueil d'une mauvaise utilisation des données, c'est le souci. Et certaines décisions en ont pati. Notre contrôleur de gestion, désormais, sollicite énormément tous les services pour effectuer une pondération de ces données.
L'essence même d'une application doit être, à mon sens, d'éviter tout ce travail à la main chronophage et source d'erreurs.
En tout cas, nous sommes un petit groupe (services centraux et composantes) à souhaiter l'efficience de ce référentiel. Au moins pour que notre controleur de gestion n'aille voir ailleurs ou soit en burn out abs
avatar
Oli28
.
.

Nombre de messages : 33
Localisation : la nébuleuse de l'ESR
Date d'inscription : 03/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum