Forum des gestionnaires d’EPLE
Bienvenue dans le forum des gestionnaires et personnels d'intendance des EPLE !

Poste de gestionnaire à l'issue des IRA

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Poste de gestionnaire à l'issue des IRA

Message  mutant 17 le Jeu 10 Déc 2015 - 15:59

à l'IZ

comme 58aae, je souhaite partir mais c'est difficile car on se balade avec des avis pas forcément favorables, et les postes sur la Biep sont souvent des postes à profils où on demande des gens très qualifiés.
De ce fait, pour répondre à ces annonces, il faudrait avoir les compétences en question et donc les acquérir, et on se mord la queue...ce n'est pas en restant sur des postes où on peigne la girafe que l'on va devenir un expert en comptabilité générale, en contentieux, en restauration.....surtout si dans de gros établissement, il y a un agent affecté à chacune de ces tâches.
Je ne demande pas mieux de partir vite, mais ça traine, ça traine.

mutant 17
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Poste de gestionnaire à l'issue des IRA

Message  58aae le Jeu 10 Déc 2015 - 16:03

L'intendant zonard a écrit:Les fonctionnaires qui s'ennuient au travail sont des fonctionnaires mal encadrés. Si votre boulot ne vous plaît pas, c'est de la faute de votre chef. Et s'il vous plaît, c'est que vous avez l'implication et le talent de lui trouver les qualités que vous attendez de vos défis professionnels. Car là comme ailleurs, si cela ne va pas, c'est de la faute du chef, et si cela va bien, c'est grâce aux agents. C'est en tout cas avec cette manière de faire très précise que j'anime mes équipes, avec plus ou moins de bonheur, ça ne suffit pas toujours. Mais, collaire, si mon chef ne me plaît pas, je me barre d'urgence. J'ai eu travaillé avec des gens à qui ma tête ne revenait pas, ça n'a jamais duré plus d'un an. Mr green
Mon chef ne me déplait pas, c'est le job qui ne me convient pas c'est différent.
Et je l'ai dit à l'AC, mon chef donc et au CE, ils s'en fichent totalement, pour eux ce qui compte c'est qu'ils aient un sbire sous la main pour faire les trucs que l'AC ne fera pas, le suivi des commandes, les factures, etc....
Je m'étais fixé d'autres défis professionnels que celui ci
Ce n'est pas QUE de la faute du chef, il fait son job, et me file ce qu'il ne fait pas, c'est le système qui déconne.
Un AC-gestionnaire, n'a pas besoin d'un adjoint, il n'a besoin que d'un adjoint à la comptabilité générale (et encore..) et de secrétaire d'intendance, en aucun cas d'un adjoint A.

58aae
*
*

Nombre de messages : 184
Localisation : où je ne voudrais pas être
Date d'inscription : 24/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poste de gestionnaire à l'issue des IRA

Message  entropie le Jeu 10 Déc 2015 - 16:27

58aae a écrit:Un AC-gestionnaire, n'a pas besoin d'un adjoint, il n'a besoin que d'un adjoint à la comptabilité générale (et encore..) et de secrétaire d'intendance, en aucun cas d'un adjoint A.
C'est faire d'un cas spécifique une généralité...

_________________
The end is nigh
avatar
entropie
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 2670
Age : 38
Localisation : Juste derrière toi
Date d'inscription : 18/04/2006

http://www.viedemerde.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poste de gestionnaire à l'issue des IRA

Message  LFDG le Jeu 10 Déc 2015 - 17:11

58aae a écrit:J'avais accepté ce poste car je pensais, naïvement peut-être que j'allais faire des missions plus importantes que celles que j'occupais précédemment, je me suis gouré visiblement. (...) C'est ennuyeux à mourir, routinier et bêbête oui tout à fait.

@ 58aae : Très gentiment, franchement, pourquoi ne pas s'en tenir à ce constat ? Tentez de changer de poste dès que vous le pourrez et puis voilà. Si ce changement de fonctions n'intervient pas tout de suite, soyez créatif (-ve) et modifiez les contours de votre poste, recréez-le, soyez proactif (-ve), comme on dit en novlangue !

Le travail qualifié par vous de routinier et bébête qui ne vous convient point est celui de bien des collègues ici. Ils peuvent être légitimement agacés de vous voir débiner les missions importantes conduites au service des élèves dans les intendances, qu'ils soient de catégorie A, de catégorie B ou de catégorie C (euh... les collègues, hein, pas les élèves).

En toute amitié. coucou
avatar
LFDG
***
***

Nombre de messages : 1202
Localisation : Jamais loin de Flouette
Date d'inscription : 25/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poste de gestionnaire à l'issue des IRA

Message  El Doctus le Jeu 10 Déc 2015 - 19:16

Spontus a écrit:Je suis un dinosaure de 35 piges, un des derniers AASU externe balancé dans le grand bain au 1er septembre - sans formation aucune, à part mon DESS de droit, les masters 1 pour les jeunots-  en pleine réunion de rentrée à 23 balais au milieu de 50 profs affamés. Dans l'académie de l'IZ d'ailleurs (y sont encore plus affamés, sont jeunes les bougres).

Première surprise, la taille du trousseau de clés, comparable à un surveillant de zonzon. Aucune transition avec l’ancien titulaire du poste celui-ci ayant mis les voiles le 10 juillet (avec un budget en lambeau). 

Deuxième surprise, fin septembre avec mes 1350 € nets...alors que tous les néo-titulaires profs émargeaient à 1600 €.. Mais ça c'est amélioré fin octobre, avec 1450 € et toutes les primes youpi! Oui mais c'est normal on m'a dit vous êtes logés, donc vous avez moins de primes ahh ok!

Troisième surprise mais bonne cette fois-ci : vous z'avez un tuteur qui peut vous aider.. Ouf, faut dire que j'étais tout seul à l'intendance dans mon collège 400 en ZEP++, la secrétaire n'ayant pas été nommée (elle sera qu'un an plus tard d'ailleurs) et en plus vous avez pas de cuistot, le nouveau qui devait venir vient de démissionner. Ah, parce que c'est moi qui s'occupe de la restauration, mer...!

Bon je raccourci, j'ai survécu finalement et 7 ans plus tard j'ai passé APAENES, j'ai été muté dans grand lycée polyvalent avec mes 50 ATTEE, mes 2,5 millions au COFI etc etc et mes... 2100 € nets. Là ça été le coup de grâce! 

Donc j'ai postulé un peu partout et je suis parti en CT. Je suis chef de service, j'encadre 4 agents, j'ai un avancement à durée minimum, des tickets restau et 3 ans après 3100 € nets. Ah oui je  suis plus logé mais je m'en fous j'habite où je veux et je ne supporte plus la vue du CPE descendre ses poubelles le samedi matin en peignoir.
J'ai moins de vacances aussi mais je les prends quand je veux, j'ai quand même 50 jours plus les jours fériés que je n'avais pas quand ils étaient pendant les vacances scolaires. Donc c'est kif kif en fait

Je suis aussi bien moins stressé qu'avant et quand je travaille sur un dossier important, je n'ai pas des guignols qui viennent me déranger parce que le prof agrégé hors classe à son néon qui clignote en salle 112 et que c'est urgent parce que le clignotement lui fatigue les yeux.

Vous me pardonnerez mes caricatures et mes raccourcis mais pour moi le changement a été positif que ce soit en terme de revenu, de qualité de vie au travail et en dehors. Je précise aussi que je fais 40/42 heures par semaine ce qui correspondait à mes semaines calmes en EPLE.

Bon vent à toutes et à tous.

Même analyse que notre ami Spontus, première affectation en EPLE en pleine brousse avec près de 500 DP, une bonne dizaine d'agents mais pas d'assistante bien qu'une contractuelle sans expérience sera nommée fin septembre.
Nous avons bosser comme des "bêtes" pendant une année scolaire heureusement épaulé par l'agence comptable.
Ecoeurement du début: un CPE qui travaillait 3,5 par semaine, une secrétaire du C.E qui faisait des pauses de 2h00 le midi, des enseignants...
Des heures à n'en plus finir (en vacances, jours fériés et week-end).
Rarement de découragement venant des usagers et des agents techniques.
Deuxième expérience en établissement situé dans un quartier populaire avec un ressenti plus ou moins similaire puisque le CPE et la secrétaire du CE bossaient normalement mais exaspération venant des enseignants, toujours pas des élèves.
Toutefois, ce n'est pas la rémunération qui m'a fait changé mais bien la reconnaissance du rôle que l'attaché joue dans la structure.
Aujourd'hui je suis SG d'une juridiction financière et mon rôle est pleinement reconnu par le chef de juridiction, les agents et les magistrats.
Le positionnement n'a rien à voir même si parfois il est aussi ingrat qu'en EPLE.
Côté rémunération, l'écart est tellement important que ce serait juste indécent d'en parler...

El Doctus
***
***

Nombre de messages : 1185
Localisation : Très loin
Date d'inscription : 08/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poste de gestionnaire à l'issue des IRA

Message  néthou le Jeu 10 Déc 2015 - 21:14

El Doctus a écrit:Aujourd'hui je suis SG d'une juridiction financière et mon rôle est pleinement reconnu par le chef de juridiction, les agents et les magistrats.
Le positionnement n'a rien à voir même si parfois il est aussi ingrat qu'en EPLE.
Côté rémunération, l'écart est tellement important que ce serait juste indécent d'en parler...
Indécent...multiplié par 2 ou par 3 ?

Bah, ne dis rien, va, on serait obligés de modérer... Mr green

_________________
"Quand je dis quelque chose et que mes adversaires politiques applaudissent, je sens que j'ai dit une bêtise". Karl Liebknecht

avatar
néthou
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 5185
Localisation : Là-haut sur la montagne...
Date d'inscription : 11/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poste de gestionnaire à l'issue des IRA

Message  Dégouté le Jeu 10 Déc 2015 - 23:25

Comme quoi, dès que 'lon peut se tirer de l' Education nationale, il faut absoluement le faire....j'ai laissé passer un poste HORS EDUC NAT.. pas le bon timing...la DRH est morte désormais, elle ne pourra plus faire chier les attachés / attachés principaux des EPLE... reste à passer les concours hors éduc nationale pour s'en tirer le plus vite ou être sacrément coriace et persévérant avec la BIEP, bourses aux emplois majoritairement fictifs... un conseil aux p'tit jeunots qui souhaitent choisir  un emploi/ ministère : choisir un endroit où il y aura un minimum de reconnaissance ( cad ne pas être considéré comme la dernière des merdes par son minisère, à l'instar de l' Educ nat) et/ou il existe une perspective de carrière ( donc pas en EPLE, ça c'est une cettitude !). En d'autres termes, le boulot de GM est interessant sur le papier et peut-être effectué dans de nbeux ministères. En tous les cas, il ne faut pas effectuer ce boulot au sein de l' Educ nat ( cad EPLE), sauf si on est interessé par le logement ( très interessant en début de carrièren s'il est correct), les semaines plutôt pépères voire courtes ( sauf la première année, et si gros pb compter environ un an et demi  à 2 ans avant de s'emmerder ferme sur le poste, mais on peut animer des formation, ça occupe le tps), et les vacances, une rémunération plut^tot confortable avec le logement et viabilisation au frais de la princesse, mais peu de hauteur de vue dans ce milieu (pourtant il y a une ribanbelle de profs... et le CE est majoraitairement issu du corps professoral, mais le plus svt un simple certifié ou PEGC pour les plus anciens) et surtout  être prêt à accepter d'être considéré comme de la ( sous)-merde en EPLE ( pour un CE, un administratif quelque soir son grade ou sa fonction, c'est de la merde, sauf sa secrétaire, pcq sans secrétaire ,l'incompétence  d'un grde nbre de CE éclaterait au grd jour !!!), mais aussi au nv du rectorat ( ils mettent sur les postes de GM, en tant que contractuel, le 1er bonhomme ou bonne femme qu'ils ont rencontré dans la rue cad nv d'études correspondant peu ou prou à un catégorie C), surtout la  DRH ( heureusement elle est morte !)... A chacun de voir midi à sa porte comme on dit dans certains milieux....après une réorientation demande pas mal d'efforts  et deconciliation avec sa vie perso que ce osit pour la recherhce d'un poste hors Educ nat par la Biep ou carrément repasser d'autres concours, même si on est attaché principal...Comme quoi, l'Educ nat en EPLE, c'est pas forcémeent le bon plan ( matériellement au départ si).

Dégouté
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Poste de gestionnaire à l'issue des IRA

Message  LFDG le Jeu 10 Déc 2015 - 23:57

Ce doit être une sorte de thérapie par l'écrit... Neutral
avatar
LFDG
***
***

Nombre de messages : 1202
Localisation : Jamais loin de Flouette
Date d'inscription : 25/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poste de gestionnaire à l'issue des IRA

Message  L'intendant zonard le Ven 11 Déc 2015 - 0:08

Le Fantôme a écrit:Ce doit être une sorte de thérapie par l'écrit... Neutral
Oui, il ne faut pas contrarier ces gens-là.

Ne surtout pas leur dire qu'on aime le boulot de gestionnaire, qu'on s'enrichit dans tous les sens du terme en l'exerçant, que plus c'est dur, plus c'est l'éclate, qu'on peut même être tombé sur un CE pervers narcissique/manipulateur relationnel et lui avoir tenu tête (parce qu'on savait que gong allait sonner et qu'il partirait de toutes façons), qu'il y a des dizaines de manières de se distinguer dans ce rôle, et qu'en entretien de recrutement BIEP, une expérience de gestionnaire bien présentée intéresse bigrement les collègues d'autres administration.

Il faut laisser croire qu'on a immédiatement les meilleurs postes intéressants et rémunérateurs, situés à l'endroit idéal, juste en sortant de l'IRA, dans tous les ministères sauf au MEN. abr

_________________
Parce que l'intendance, c'est la zone.
Animateur des rubriques Greta et OpenAcadémie, cinquième au classement du GJQ du mois de novembre 2016. Testé et approuvé par VI (le seul, le vrai) :


Signez le
Manifeste agile pour l'Education
avatar
L'intendant zonard
Animateur Greta
Animateur Greta

Nombre de messages : 13916
Age : 12
Localisation : La (neuf-)quatrième dimension
Date d'inscription : 09/06/2006

http://www.intendancezone.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poste de gestionnaire à l'issue des IRA

Message  El Doctus le Ven 11 Déc 2015 - 3:15

Une fois de plus tout est affaire de ressenti et d'expérience.
Pour ma part jamais je ne regretterai mon passage en établissement et le métier de gestionnaire.
Si l'herbe n'est pas plus verte qu'ailleurs, les conditions et la reconnaissance peuvent largement différer.
Mais cela tient plus à l'investissement de l'agent, à son caractère, à ses valeurs en somme à ses qualités intrinsèques qu'à l'appartenance à un corps.
Aujourd'hui la mobilité est facilitée, il est donc nécessaire aux agents qui souhaitent changer d'environnement professionnel de se saisir les opportunités qui peuvent s'offrir à eux.
Par ailleurs, il convient de rappeller que pour vouloir bouger il faut savoir se vendre...
J'achève mon propos en indiquant qu'il y a sans doute beaucoup d'endroit où l'administratif est mal considéré sauf peut être dans les juridictions financières où actuellement de nombreux postes sont à pourvoir... la BIEP devient alors votre véritable amie !


Dernière édition par El Doctus le Ven 11 Déc 2015 - 11:03, édité 1 fois

El Doctus
***
***

Nombre de messages : 1185
Localisation : Très loin
Date d'inscription : 08/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poste de gestionnaire à l'issue des IRA

Message  delacôte le Ven 11 Déc 2015 - 8:21

La thérapie par l'écrit, il y a peut-être de ça, mais il faurt reconnaître qu'il y a du vrai dans ce qu'écrit la personne.
Sur le niveau de compétence des personnels de direction, par exemple.

delacôte
**
**

Nombre de messages : 499
Localisation : Panier de crabes
Date d'inscription : 23/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poste de gestionnaire à l'issue des IRA

Message  néthou le Ven 11 Déc 2015 - 8:27

Mouais.
Avant de pointer du doigt la paille dans l'oeil du voisin, faudrait peut-être enlever la poutre qui est dans le sien.

_________________
"Quand je dis quelque chose et que mes adversaires politiques applaudissent, je sens que j'ai dit une bêtise". Karl Liebknecht

avatar
néthou
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 5185
Localisation : Là-haut sur la montagne...
Date d'inscription : 11/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poste de gestionnaire à l'issue des IRA

Message  58aae le Ven 11 Déc 2015 - 9:40

L'intendant zonard a écrit:Oui, il ne faut pas contrarier ces gens-là.

Ne surtout pas leur dire qu'on aime le boulot de gestionnaire, qu'on s'enrichit dans tous les sens du terme en l'exerçant, que plus c'est dur, plus c'est l'éclate, qu'on peut même être tombé sur un CE pervers narcissique/manipulateur relationnel et lui avoir tenu tête (parce qu'on savait que gong allait sonner et qu'il partirait de toutes façons), qu'il y a des dizaines de manières de se distinguer dans ce rôle, et qu'en entretien de recrutement BIEP, une expérience de gestionnaire bien présentée intéresse bigrement les collègues d'autres administration.

Il faut laisser croire qu'on a immédiatement les meilleurs postes intéressants et rémunérateurs, situés à l'endroit idéal, juste en sortant de l'IRA, dans tous les ministères sauf au MEN. abr
Bonjour,

C'est quoi "bien présentée" par ce que là va falloir que je m'interroge.....
Les derniers à qui j'ai parlé de ce que je faisais (DRH Medde et DRH université) ont.....baillé !!!!
C'est la première fois de ma vie que cela arrive et j'ai changé de job pas loin de 10 fois en 20 ans.............
mais non non cela ne vient pas du domaine fonctionnel mais de moi ...(faut bien trouver une excuse.....car à part que la gestion matérielle, pour les autres Adm. est souvent comparée à raison à un travail d'exécution, je ne vois pas comment expliquer que l'on sera un bon manager, vu qu'on l'a déjà été, et que les factures à longueur de journée, ben c'est du "pilotage" budgétaire)....
Je suis à nouveau preneur de conseils avisés, sur "comment vendre son expérience de NG"
Merci

58aae
*
*

Nombre de messages : 184
Localisation : où je ne voudrais pas être
Date d'inscription : 24/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poste de gestionnaire à l'issue des IRA

Message  58aae le Ven 11 Déc 2015 - 9:43

El Doctus a écrit:Une fois de plus tout est affaire de ressenti et d'expérience.
Pour ma part jamais je ne regretterai mon passage en établissement et le métier de gestionnaire.
Si l'herbe n'est pas plus verte qu'ailleurs, les conditions et la reconnaissance peuvent largement différer.
Mais cela tient plus à l'investissement de l'agent, à son caractère, à ses valeurs en somme à ses qualités intrinsèques qu'à l'appartenance à un corps.
Aujourd'hui la mobilité est facilité, il est donc nécessaire aux agents qui souhaitent changer d'environnement professionnel de se saisir des opportunités qui peuvent s'offrir à eux.
Par ailleurs, il convient de rappeller que pour vouloir bouger il faut savoir se vendre...
J'achève mon propos en indiquant qu'il y a sans doute beaucoup d'endroit où l'administratif est mal considéré sauf peut être dans les juridictions financières où actuellement de nombreux postes sont à pourvoir...


on est bien d'accord, et se vendre avec des avis défavorables au derrière qui vous empêche de partir à cause d'une supposée "organisation du service en cours d'année scolaire" (alors que je brosse la girafe 1 jour sur 2 et qu'un 50% serait suffisant..), c'est essayer de se vendre avec un gros handicap....

Que l'EN laisse partir ceux qui le souhaitent !

58aae
*
*

Nombre de messages : 184
Localisation : où je ne voudrais pas être
Date d'inscription : 24/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poste de gestionnaire à l'issue des IRA

Message  El Doctus le Ven 11 Déc 2015 - 11:06

La mobilité est de droit. Dès l'instant où l'administration d'accueil vous a donné son accord, votre administration d'origine ne peut vous retenir moyennant un préavis de trois mois.
Partir en cours d'année est tout à fait possible puisque je l'ai moi-même fait (Noël 2014).

El Doctus
***
***

Nombre de messages : 1185
Localisation : Très loin
Date d'inscription : 08/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poste de gestionnaire à l'issue des IRA

Message  Blandine le Jeu 17 Déc 2015 - 15:16

58aae a écrit:

C'est quoi "bien présentée" par ce que là va falloir que je m'interroge.....
Les derniers à qui j'ai parlé de ce que je faisais (DRH Medde et DRH université) ont.....baillé !!!!
58aae,

je n'évoquerai pas la question de la présentation auprès d'un employeur éventuel, n'ayant jamais rencontré cette situation, mais je peux te parler des retours que j'ai pu avoir d'amis sur mon travail.

Dernière situation en date, une collègue Gestionnaire qui venait d'obtenir son détachement. Repas avec cette amie et son mari. Ce dernier, curieux, me demande pourquoi moi je ne fais pas de démarches pour fuir ce statut de Gestionnaire.

Je lui ai parlé de mon travail. De mon positionnement, notamment l'importance selon moi d'être un facilitateur. Des relations que j'avais créées avec le chef d'établissement, l'adjoint, la CPE, les profs, les agents, les élèves. De l'évolution de mon poste entre ce qu'il était quand je suis arrivée, de ce que j'ai pu faire évoluer. Du plaisir de travailler dans une ambiance "d'entreprise familiale", à laquelle tous participaient. De la satisfaction d'avoir réellement la possibilité de monter des projets, si modestes soient-ils, et d'en suivre la réalisation de A à Z, de voir le résultat devant soi, d'avoir les retour des collègues, des enfants. De la fierté de participer à l'action éducative, ne serait-ce que par les gestes du quotidien auprès des élèves croisés dans les couloirs, à la cantine, lors d'une sortie scolaire.

Et tant d'autres choses qui font que même si parfois je rentre crevée, même si certains jours un collègue me sort par les yeux, même si parfois ça me saoule qu'on vienne me voir pour un bourrage papier ou que mon agent comptable me contacte pour une photocopie oubliée etc, j'adore mon travail. Je me le dis souvent. Je mesure ma chance d'avoir, un peu par hasard (concours passé sans projet professionnel clair, poste choisi pour un simple critère géographique), découvert cet emploi qui me plait tant.

Bien sûr on ne recherche pas tous la même chose sur un poste.

Bien sûr les conditions de travail jouent énormément (chef d'établissement, CPE, équipe d'agents...)

Mais toutes les fois où j'ai parlé de mon travail, j'ai eu des retours intéressés. Des réflexions étonnées, et souvent admiratives face à la variété des tâches, des responsabilités et des champs d'action.

Cela dépend évidemment de la personne à qui l'on s'adresse, mais oui, cela dépend aussi de la façon dont on présente.



Donc courage, ne désespère pas de rencontrer une oreille intéressée et attentive! Very Happy

Blandine
.
.

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 13/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poste de gestionnaire à l'issue des IRA

Message  58aae le Jeu 17 Déc 2015 - 17:40

Blandine a écrit:je n'évoquerai pas la question de la présentation auprès d'un employeur éventuel, n'ayant jamais rencontré cette situation, mais je peux te parler des retours que j'ai pu avoir d'amis sur mon travail.

Dernière situation en date, une collègue Gestionnaire qui venait d'obtenir son détachement. Repas avec cette amie et son mari. Ce dernier, curieux, me demande pourquoi moi je ne fais pas de démarches pour fuir ce statut de Gestionnaire.

Je lui ai parlé de mon travail. De mon positionnement, notamment l'importance selon moi d'être un facilitateur. Des relations que j'avais créées avec le chef d'établissement, l'adjoint, la CPE, les profs, les agents, les élèves. De l'évolution de mon poste entre ce qu'il était quand je suis arrivée, de ce que j'ai pu faire évoluer. Du plaisir de travailler dans une ambiance "d'entreprise familiale", à laquelle tous participaient. De la satisfaction d'avoir réellement la possibilité de monter des projets, si modestes soient-ils, et d'en suivre la réalisation de A à Z, de voir le résultat devant soi, d'avoir les retour des collègues, des enfants. De la fierté de participer à l'action éducative, ne serait-ce que par les gestes du quotidien auprès des élèves croisés dans les couloirs, à la cantine, lors d'une sortie scolaire.

Et tant d'autres choses qui font que même si parfois je rentre crevée, même si certains jours un collègue me sort par les yeux, même si parfois ça me saoule qu'on vienne me voir pour un bourrage papier ou que mon agent comptable me contacte pour une photocopie oubliée etc, j'adore mon travail. Je me le dis souvent. Je mesure ma chance d'avoir, un peu par hasard (concours passé sans projet professionnel clair, poste choisi pour un simple critère géographique), découvert cet emploi qui me plait tant.

Bien sûr on ne recherche pas tous la même chose sur un poste.

Bien sûr les conditions de travail jouent énormément (chef d'établissement, CPE, équipe d'agents...)

Mais toutes les fois où j'ai parlé de mon travail, j'ai eu des retours intéressés. Des réflexions étonnées, et souvent admiratives face à la variété des tâches, des responsabilités et des champs d'action.

Cela dépend évidemment de la personne à qui l'on s'adresse, mais oui, cela dépend aussi de la façon dont on présente.



Donc courage, ne désespère pas de rencontrer une oreille intéressée et attentive!
Very Happy
Merci Blandine de ce joli retour d'expérience.
Mais pour ma part, mon choix était fait depuis bien longtemps, avant même l'affectation, ne pas rester.
Et j'en suis tellement convaincu et persuadé, que lorsque je passe un entretien, je pense que l'interlocuteur sens que je veux ....fuir en fait.
Car non je ne recherche pas l'ambiance d'entreprise familiale, car par le passé j'ai travaillé dans cet environnement que j'ai quitté pour la FP.
Il s'agit clairement d'une erreur de "casting" comme disent quelques collègues.
J'avais pour ma part un projet professionnel bien défini, et il commence à prendre du plomb dans l'aile en restant ici.
Participer à cette grande et noble mission que tu mentionnes et bien pour ma part je n'arrive pas, au travers des gestes quotidiens (stocker le papier, passer des tonnes de commandes de matériel, d'outillage...et traiter des montagnes de factures, faire de photocopies à longueur de journée....) à voir en quoi j'apporte une pierre à l'édifice. Je ne pensais surtout pas trouver ce type de mission en passant attaché.
Prudent je n'avais pas demandé d'affectation en EPLE à l'issue du concours, hélas aucun de mes voeux n'a été réalisé.
En tous les cas tant mieux pour toi, ton commentaire fait plaisir à lire.

58aae
*
*

Nombre de messages : 184
Localisation : où je ne voudrais pas être
Date d'inscription : 24/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poste de gestionnaire à l'issue des IRA

Message  Winnie le Jeu 17 Déc 2015 - 20:59

Blandine, je t'aime. fleur

_________________
Je préfére que l'on dise de moi "il est ch...t, mais c'est un bon" que "il est sympa, mais un peu juste." (© N@n@rd )
La confiance n'exclut pas le contrôle, elle s'en nourrit. (© Hippos, 15/12/2010)
.

Temps de travail des personnels Etat
avatar
Winnie
Admin
Admin

Nombre de messages : 12833
Age : 90
Localisation : La Forêt des Rêves Bleus, ou à la masse, au choix
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poste de gestionnaire à l'issue des IRA

Message  Pimprenelle le Jeu 17 Déc 2015 - 22:08

Winnie a écrit:Blandine, je t'aime. fleur
Very Happy idem cheers
avatar
Pimprenelle
*
*

Nombre de messages : 218
Localisation : Dans mon coin de paradis, toujours
Date d'inscription : 17/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poste de gestionnaire à l'issue des IRA

Message  L'intendant zonard le Ven 18 Déc 2015 - 0:15

Pimprenelle a écrit:
Winnie a écrit:Blandine, je t'aime. fleur
Very Happy idem cheers
Ouaip. Et on t'attend tous au superisier

_________________
Parce que l'intendance, c'est la zone.
Animateur des rubriques Greta et OpenAcadémie, cinquième au classement du GJQ du mois de novembre 2016. Testé et approuvé par VI (le seul, le vrai) :


Signez le
Manifeste agile pour l'Education
avatar
L'intendant zonard
Animateur Greta
Animateur Greta

Nombre de messages : 13916
Age : 12
Localisation : La (neuf-)quatrième dimension
Date d'inscription : 09/06/2006

http://www.intendancezone.net

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum