Forum des gestionnaires d’EPLE
Bienvenue dans le forum des gestionnaires et personnels d'intendance des EPLE !

Je quitte l'EPLE

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  loulou77 le Jeu 5 Fév 2015 - 20:37

Tout comme Cassandre j'ai découvert l'univers EPLE après une expérience antérieure dans l'administration et je ne pense pas persévérer dans cet univers.
effectivement univers assez riche mais en même extrêmement frustrant... je survole beaucoup de choses, les profs me court-circuitent parfois, la tutelle n'est pas à l'écoute... j'ai l'impression de "hurler" dans le désert... et surtout, avec un peu de recul, je trouve pas ça intellectuellement excitant... on a vite fait le tour quand on est dans un établissement de petite taille... passer des mandats, des OR et gérer les éternels mêmes problèmes de dégradations de biens, de remotivation des agents, etc., non merci.
c'est vrai j'ai une certaine liberté, une autonomie toute relative cependant...
finalement, je préfère l'administration plus traditionnelle, je serai moins autonome, certes, mais je n'aurai pas besoin de dépenser autant d'énergie (comme avec les agents par exemple), je n'aurai pas l'impression de "hurler" dans le désert, j'arrêterai de vivre au rythme "scolaire" (vacances...). je pourrai refaire du droit, rédiger des notes, penser des projets complexes. tant pis si en retour je suis loin du terrain. mon poste sera peut-être plus aride mais ça me convient mieux comme ça. ça correspond davantage à ma nature, à mes appétences.

loulou77
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  néthou le Jeu 5 Fév 2015 - 21:27

spartacus a écrit:A la lecture des différents commentaires sur ce sujet, je suis une nouvelle fois frappé de constater à quel point les relations entre les différents intervenants au sein d'un eple peuvent être teintées d'hostilité, de jalousie, de frustration. J'en suis à mon 5ème établissement, j'ai travaillé en collège, en LP, en lycée. Partout, j'ai connu des profs sympas, d'autres indifférents, parfois hautains mais jamais méprisants ni hostiles. J'ai connu une dizaine de chefs d'établissement, dont certains tentés d'user de leur autorité pour faire passer des "sautes d'humeur" que j'ai réussi à calmer. J'ai connu des agents fainéants, planqués, alcooliques, spécialistes des arrêts maladie pendant les permanences, mais combien d'autres compétents et passionnés par leur travail malgré la minceur de leur fiche de paye. Je passerai sur les secrétaires, les cpe, les documentalistes, les infirmières, et j'en oublie sûrement. Mais je n'ai jamais été tenté de quitter l'eple (au contraire, je l'ai choisi après 3 ans passés à m'ennuyer profondément dans un Rectorat). Certes, tout n'est pas rose tous les jours, mais je me sens utile et j'apprécie la variété des aspects de la profession. Je ne suis le copain de personne, pendant mes loisirs je fuis les personnels de l'EN, je ne mange pas au restaurant avec le collègue du lycée d'à-côté. La porte de mon bureau est toujours ouverte, je fais en sorte que les profs et les élèves aient des copieurs en état de marche, des salles nettoyées, correctement chauffées, des repas appétissants, et quand ce n'est pas possible, j'explique pourquoi.Je ne demande rien de particulier en retour mais ne me sens le larbin de personne. Je n'ai jamais souhaité être prof (je n'ai "que" le bac), je n'ai aucune envie de devenir personnel de direction, donc je ne ressens aucune frustration. Au sein d'un eple, personne n'est en concurrence avec personne: nous sommes tous complémentaires et devons agir dans l'intérêt des élèves.
Cela dit, je comprends que des collègues préfèrent l'aspect comptable de la profession et suis heureux qu'ils s'épanouissent dans ce domaine. J'avoue aussi être parfois fatigué, détester mon logement de fonction et aspirer à la retraite, mais qu'on me dise dans quelle profession on ne ressent pas des moments de découragement...
Finalement Spartacus, t'es un peu comme beaucoup d'entre nous.




Mais toi tu râles moins... Mr green

_________________
"Quand je dis quelque chose et que mes adversaires politiques applaudissent, je sens que j'ai dit une bêtise". Karl Liebknecht

avatar
néthou
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 5272
Localisation : Là-haut sur la montagne...
Date d'inscription : 11/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  V.M.B le Ven 6 Fév 2015 - 7:57

loulou77 a écrit:
finalement, je préfère l'administration plus traditionnelle, je serai moins autonome, certes, mais je n'aurai pas besoin de dépenser autant d'énergie (comme avec les agents par exemple), je n'aurai pas l'impression de "hurler" dans le désert, j'arrêterai de vivre au rythme "scolaire" (vacances...). je pourrai refaire du droit, rédiger des notes, penser des projets complexes. tant pis si en retour je suis loin du terrain. mon poste sera peut-être plus aride mais ça me convient mieux comme ça. ça correspond davantage à ma nature, à mes appétences.

j'aurais juré que c'est ce que l'on fait du matin au soir en EPLE! si vous n'en avez pas fait c'est qu'il y a du y avoir confusion entre Gestionnaire et "super- secrétaire".
Toute l'action du GM et de l'AC est inscrite dans le Droit, au point que le plus important est sans doute la veille juridique constante , mais de par mon expérience je n'ai que rarement vu de veille juridique dans mes ER... une partie des pbs ne viendrait- elle pas de là?
Quant aux projets, si on sort de la routine ce n'est pas ce qui manque!
avatar
V.M.B
*******
*******

Nombre de messages : 5630
Age : 96
Localisation : secret défense
Date d'inscription : 19/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  Gars du Doubs le Ven 6 Fév 2015 - 9:31

Cassandras a écrit:j'avais besoin d'un travail "plus intellectuel", "plus complexe", "plus administratif", "plus global". Le passage par l' EPLE a été très dur, mais m'a permis de découvrir un monde qui m'était inconnu et donc de mieux comprendre aussi ce qu'était la "vraie vie" et des personnes, corps de métiers  que je n'avais jamais eu l'occasion de cotoyer, très très éloigné de mon monde

J'ai un peu de mal à voir un travail plus complexe, plus global que gestionnaire. Oui on survole la plupart des dossiers par manque de temps mais ce qu'on choisit par obligation ou par goût nous permet d'approfondir très largement nos compétences. Sur un poste précédent du fait d'une grosse restructuration j'ai beaucoup appris sur le bâtiment, sur les permis de construire...
En ce moment ma marotte c'est la paye ce qui m'oblige à m'initier à un tas de réglementation jusqu'au code général des impôts.
J’avoue que j'ai beaucoup plus peur d'un poste où un certain confort amène à ronronner quand bien même j'en aurais une maitrise parfaite.


Dernière édition par Gars du Doubs le Ven 6 Fév 2015 - 12:14, édité 1 fois
avatar
Gars du Doubs
***
***

Nombre de messages : 1754
Age : 48
Localisation : Meylan
Date d'inscription : 30/03/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  peky le Ven 6 Fév 2015 - 9:46

Bonjour,

Ayant exercé dans les 2 univers je pense qu'un poste de gestionnaire permet d’appréhender de manière plus globale son environnement qu'en service où on devient pointu dans un seul domaine sans vue d'ensemble.
Pour le droit, à part la DAJ en Rectorat (et un service des marchés au champ plus réduit), je ne vois pas.

Cela peut préparer à occuper un poste transversal ailleurs à l'EN (université, Crous, etc.) ou dans une autre administration.

peky
****
****

Nombre de messages : 2062
Localisation : au bord de l'eau
Date d'inscription : 26/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  Bakriesk le Ven 6 Fév 2015 - 10:55

peky a écrit:Bonjour,

Ayant exercé dans les 2 univers je pense qu'un poste de gestionnaire permet d’appréhender de manière plus globale son environnement qu'en service où on devient pointu dans un seul domaine sans vue d'ensemble.
Bof. Ayant été adjoint et secrétaire administratif dans un service déconcentré d'un autre ministère, j'étais pointu dans mon job, mais je savais aussi tout ce que faisaient mes 70 autres collègues, qu'ils soient ingénieurs, conservateurs, technicien ou administratifs. Je savais également ce qu'il se passait dans d'autres services ou établissement du ministère, dans ma région mais aussi ailleurs (ce qui m'a sans aucun doute aidé à passer les concours).
Être en "service" n'implique pas nécessairement la paresse intellectuelle ou le rendement minimum. Mais il est vrai aussi que certains postes peuvent isoler un agent et le couper du reste de son environnement professionnel.
avatar
Bakriesk
**
**

Nombre de messages : 948
Age : 46
Localisation : Trop loin de la Bretagne
Date d'inscription : 22/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  Gollo le Ven 6 Fév 2015 - 11:56

Tout le monde n'est pas forcément un génie cosmoplanétaire aux capacités illimitées.
Toutes nos excuses aux Grands de ce monde

Gollo
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  peky le Ven 6 Fév 2015 - 12:03

Bakriesk a écrit:
peky a écrit:Bonjour,

Ayant exercé dans les 2 univers je pense qu'un poste de gestionnaire permet d’appréhender de manière plus globale son environnement qu'en service où on devient pointu dans un seul domaine sans vue d'ensemble.
Bof. Ayant été adjoint et secrétaire administratif dans un service déconcentré d'un autre ministère, j'étais pointu dans mon job, mais je savais aussi tout ce que faisaient mes 70 autres collègues, qu'ils soient ingénieurs, conservateurs, technicien ou administratifs. Je savais également ce qu'il se passait dans d'autres services ou établissement du ministère, dans ma région mais aussi ailleurs (ce qui m'a sans aucun doute aidé à passer les concours).
Être en "service" n'implique pas nécessairement la paresse intellectuelle ou le rendement minimum. Mais il est vrai aussi que certains postes peuvent isoler un agent et le couper du reste de son environnement professionnel.
Ce n'est pas nécessairement l'agent qui s'isole mais la répartition des fonctions dévolues ainsi que le positionnement  hiérarchique.
Dans un rectorat la vue d'ensemble n'est pas pour tout le monde.

En RH par exemple, il y a d'un côté les postes DOS, de l'autre les individus DPE.

A moins d'être chef de division et de participer à toutes les réunions.


Dernière édition par peky le Ven 6 Fév 2015 - 12:24, édité 1 fois

peky
****
****

Nombre de messages : 2062
Localisation : au bord de l'eau
Date d'inscription : 26/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  Isaac Newton le Ven 6 Fév 2015 - 12:08

Gollo a écrit:Tout le monde n'est pas forcément un génie cosmoplanétaire aux capacités illimitées.
Toutes nos excuses aux Grands de ce monde

You're welcome. Cool

_________________
Des millions de gens ont vu tomber une pomme, Newton est le seul qui se soit demandé pourquoi. B.BARUCH

Il faut dire que je suis un des rares à l'avoir pris sur la tronche...! I.NEWTON
avatar
Isaac Newton
Admin
Admin

Nombre de messages : 7347
Age : 374
Localisation : Sous le pommier...
Date d'inscription : 21/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  Bakriesk le Ven 6 Fév 2015 - 15:47

Gollo a écrit:Tout le monde n'est pas forcément un génie cosmoplanétaire aux capacités illimitées.
Toutes nos excuses aux Grands de ce monde
Ce n'est pas ce que je prétendais.

peky a écrit:Ce n'est pas nécessairement l'agent qui s'isole mais la répartition des fonctions dévolues ainsi que le positionnement  hiérarchique.
Je n'ai pas dit que c'était l'agent qui s'isolait. Je n'ai d'ailleurs pas évoquer de motifs à cet isolement, tant ils pouvaient être nombreux.
Si on est pas isolé contre son fait, il me semble et c'était le sens de mon intervention, que c'était une qualité essentielle d'un agent que de s'intéresser a minima à ce que font ses collègues. Après, bien entendu, la connaissance peut se diluer en fonction de la taille de la structure.
avatar
Bakriesk
**
**

Nombre de messages : 948
Age : 46
Localisation : Trop loin de la Bretagne
Date d'inscription : 22/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  ampelmann le Ven 6 Fév 2015 - 16:07

spartacus a écrit:A la lecture des différents commentaires sur ce sujet, je suis une nouvelle fois frappé de constater à quel point les relations entre les différents intervenants au sein d'un eple peuvent être teintées d'hostilité, de jalousie, de frustration. J'en suis à mon 5ème établissement, j'ai travaillé en collège, en LP, en lycée. Partout, j'ai connu des profs sympas, d'autres indifférents, parfois hautains mais jamais méprisants ni hostiles. J'ai connu une dizaine de chefs d'établissement, dont certains tentés d'user de leur autorité pour faire passer des "sautes d'humeur" que j'ai réussi à calmer. J'ai connu des agents fainéants, planqués, alcooliques, spécialistes des arrêts maladie pendant les permanences, mais combien d'autres compétents et passionnés par leur travail malgré la minceur de leur fiche de paye. Je passerai sur les secrétaires, les cpe, les documentalistes, les infirmières, et j'en oublie sûrement. Mais je n'ai jamais été tenté de quitter l'eple (au contraire, je l'ai choisi après 3 ans passés à m'ennuyer profondément dans un Rectorat). Certes, tout n'est pas rose tous les jours, mais je me sens utile et j'apprécie la variété des aspects de la profession. Je ne suis le copain de personne, pendant mes loisirs je fuis les personnels de l'EN, je ne mange pas au restaurant avec le collègue du lycée d'à-côté. La porte de mon bureau est toujours ouverte, je fais en sorte que les profs et les élèves aient des copieurs en état de marche, des salles nettoyées, correctement chauffées, des repas appétissants, et quand ce n'est pas possible, j'explique pourquoi.Je ne demande rien de particulier en retour mais ne me sens le larbin de personne. Je n'ai jamais souhaité être prof (je n'ai "que" le bac), je n'ai aucune envie de devenir personnel de direction, donc je ne ressens aucune frustration. Au sein d'un eple, personne n'est en concurrence avec personne: nous sommes tous complémentaires et devons agir dans l'intérêt des élèves.
Cela dit, je comprends que des collègues préfèrent l'aspect comptable de la profession et suis heureux qu'ils s'épanouissent dans ce domaine. J'avoue aussi être parfois fatigué, détester mon logement de fonction et aspirer à la retraite, mais qu'on me dise dans quelle profession on ne ressent pas des moments de découragement...
forum
avatar
ampelmann
***
***

Nombre de messages : 1189
Localisation : Là bas, vers le Nord...
Date d'inscription : 07/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  gestionnaire_ en goguette le Ven 6 Fév 2015 - 16:09

"j'aurais juré que c'est ce que l'on fait du matin au soir en EPLE! si vous n'en avez pas fait c'est qu'il y a du y avoir confusion entre Gestionnaire et "super- secrétaire".
Toute l'action du GM et de l'AC est inscrite dans le Droit, au point que le plus important est sans doute la veille juridique constante , mais de par mon expérience je n'ai que rarement vu de veille juridique dans mes ER... une partie des pbs ne viendrait- elle pas de là?
Quant aux projets, si on sort de la routine ce n'est pas ce qui manque!"

A VMB: je crois qu'on touche là au cœur du problème. Pour aimer l'univers EPLE, il faut aimer survoler, il faut aimer le côté brouillon et amateur des publics auxquels on est confrontés, chefs d'établissement inclus bien entendu.
On est pas là pour faire du travail d'orfèvre  mais pour éteindre des incendies. Donc je confirme que ça demande beaucoup d'énergie et qu'intellectuellement c'est loin d'être valorisant, surtout dans certains établissements bien pourris.
Si on est pas trop abruti, on comprend rapidement le fonctionnement de la machine, on comprend aussi les lourdeurs, le peu d'autonomie... on est le dernier maillon de la chaîne, à nous de régler les problèmes divers et variés, liés notamment à un problème d'anticipation, de coordination dans l'activité des agents, des services, des administrations... ça nous bouffe notre énergie et on est plus habitués à la précision de certains services, de certaines administrations beaucoup plus professionnelles. je persiste et signe.

gestionnaire_ en goguette
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  ampelmann le Ven 6 Fév 2015 - 16:11

Laxman a écrit:
Combien de fois ne me suis-je pas dit qu'un EPLE vide c'était comme un voilier sans passagers ?



C'est beau.
On dirait du Didier Barbelivien. rire



Ok j'arrete
J'ai pas envie de me prendre un contrôle coucou
avatar
ampelmann
***
***

Nombre de messages : 1189
Localisation : Là bas, vers le Nord...
Date d'inscription : 07/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  ampelmann le Ven 6 Fév 2015 - 16:18

gestionnaire_ en goguette a écrit:A VMB: je crois qu'on touche là au cœur du problème. Pour aimer l'univers EPLE, il faut aimer survoler, il faut aimer le côté brouillon et amateur des publics auxquels on est confrontés, chefs d'établissement inclus bien entendu.
On est pas là pour faire du travail d'orfèvre  mais pour éteindre des incendies.

 je persiste et signe.
Euh... dis donc Goguette, t'as pas l'impression d'avoir les chevilles qui enflent un peu ? Tu es qui pour déconsidérer autant les "publics" auxquels tu es "confronté" ?

Oui au fait, quand on persiste et signe... on signe, et pas en invité Wink
avatar
ampelmann
***
***

Nombre de messages : 1189
Localisation : Là bas, vers le Nord...
Date d'inscription : 07/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  peky le Ven 6 Fév 2015 - 17:16

Bakriesk a écrit:
peky a écrit:Ce n'est pas nécessairement l'agent qui s'isole mais la répartition des fonctions dévolues ainsi que le positionnement  hiérarchique.
Je n'ai pas dit que c'était l'agent qui s'isolait. Je n'ai d'ailleurs pas évoquer de motifs à cet isolement, tant ils pouvaient être nombreux.
Si on est pas isolé contre son fait, il me semble et c'était le sens de mon intervention, que c'était une qualité essentielle d'un agent que de s'intéresser a minima à ce que font ses collègues. Après, bien entendu, la connaissance peut se diluer en fonction de la taille de la structure.
Bonjour,

On est d'accord.

peky
****
****

Nombre de messages : 2062
Localisation : au bord de l'eau
Date d'inscription : 26/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  Alomero le Ven 6 Fév 2015 - 17:39

gestionnaire_ en goguette a écrit:A VMB: je crois qu'on touche là au cœur du problème. Pour aimer l'univers EPLE, il faut aimer survoler, il faut aimer le côté brouillon et amateur des publics auxquels on est confrontés, chefs d'établissement inclus bien entendu.
J'aime l'univers EPLE et pourtant j'aime creuser mes dossiers et non les survoler, même si cela me demande des heures d'investissement complémentaire. C'est vrai que celui qui s'en tient à ses 1607 heures va rarement chercher à se donner du boulot en plus en impulsant des projets. Celui qui me dit avoir fait le tour de son boulot en 4 mois, je ne doute pas que ce soit vrai, mais pour moi c'est qu'il est justement passé à côté de la dimension intéressante du boulot. La seule chose, c'est qu'il faut accepter de ne pas tout mener de front et prendre les dossiers un par un, mais ça c'est valable dans tous les métiers : on n'ouvre pas plusieurs chantiers à la fois, on ne crée pas plusieurs lignes de front.

Quant à taxer les autres d'amateurisme, vient donc faire un jour un peu de tutorat, de contrôle de légalité, de formation ou d'aide aux établissements. On verra bien si l'amateurisme est l'apanage de tous sauf des gestionnaires. Je ne jette pas la pierre aux collègues qui se débrouillent avec un manque évident de formation et de moyens humains, mais je constate que, parfois, on devrait regarder la poutre...

_________________
Marquise de la Zone
avatar
Alomero
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 8044
Localisation : devant mon écran
Date d'inscription : 22/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  gestionnaire_en goguette le Ven 6 Fév 2015 - 20:22

chers amis gestionnaires!

il s'agit tout d'abord de l'amateurisme de nos tutelles et - je suis bien obligé de le dire - du manque de coordination des différents personnels de l'établissement... je crois que beaucoup de ces personnels ont oublié qu'il existe (en principe) un projet d'établissement... et ne me dites pas que le gestionnaire - ou même le CE - peut donner une dynamique à des enseignants qui font leurs trucs dans leur coin, des agents de la CT qu'il faut toujours rappeler à l'ordre pour faire leur boulot (et encore il faudrait s'excuser), etc., etc.

c'est bien beau de faire un travail extrêmement pointu, de mettre en place le CIC, de développer le contrôle de gestion, etc., etc.
mais perso je ne bosse pas dans une AC avec la gestion de 10 établissements à suivre mais dans un petit établissement pourri de banlieue délaissé avec ses pauvres, et on a vite compris que de s'exténuer à la tâche c'est donner de la nourriture aux cochons... ah oui! le rectorat viendra vous demander de faire un DUERP, un PPMS, un diagnostic sécurité, la CT vous demandera de remplir des tableaux pour faire des statistiques, etc etc... pour le rectorat, histoire d'avoir quelques chiffres à balancer à la centrale ou au préfet lors d'une réunion au sommet, pour la tutelle histoire de balancer quelques chiffres aux élus... mais quant on a compris que le problème c'est l'abandon des tutelles depuis un certain nombre d'années, que dès qu'on alerte sur des dysfonctionnements à répétition, un problème d'anticipation sur tout, etc. etc. et qu'on relie tout ça à une approche plus globale des missions de l'EPLE qui ne sont pas correctement assurées, vous vous doutez bien qu'il n'y a plus personne au bout du fil... il est question d'argent mais aussi d'indicateurs de performance (les vilains mots) et qui assume ces responsabilités dans ce p... de mammouth?! on changera de ministre, on nous pondra une nouvelle réforme sans queue ni tête... les élèves sont mauvais, je vous prie supprimez ces notes que je ne saurai voir...

après une expérience dans 2 établissements: le même constat. Pas de convention d'objectifs avec le rectorat, encore moins une convention tripartite, faut pas rêver... on s'échinera sur la DHG comme chaque année sans prendre de hauteur sur les réformes en cours, la transversalité, le rôle des profs coordinateurs, les grands axes d'amélioration à mettre en œuvre dans l'établissement. surtout on fera des réformes pour ne rien changer.

de toute façon j'aurais dû m'en douter depuis le départ. quand le ministère de l'éducation nationale se targue d'avoir des postes profilés comme si c'était une nouveauté alors que c'est ce qui se pratique depuis toujours dans les autres ministères, on peut effectivement se poser quelques questions. comme si envoyer un CV et une lettre de motivation, rencontrer son futur n+1 et/ou n+2 avant de prendre son poste était problématique voire insultant (ah les syndicats de l'éducation nationale!). On peut aussi aimer les postes barémés, postuler à l'aveugle, etc. mais bon, pour moi, ça confirme ce que j'ai dit précédemment: amateurisme. manque de précision. Pas le goût de l'évaluation des résultats. Forfanterie à tous les étages.

Ok je caricature. Y a quelques bons côtés. Y a plein de postes donc la possibilité d'un vrai déroulé de carrière. Y a des agents - gestionnaires, profs, CE, etc. - qui sont motivés, qui se démènent. Y a des trucs positifs, oui. mais dans l'ensemble, beaucoup de gâchis quand même.

gestionnaire_en goguette
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Amateurisme

Message  Astrolabe le Ven 6 Fév 2015 - 21:32

Amateurisme. C'est le bon mot.
La solution est ... ?
avatar
Astrolabe
*
*

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 26/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  Stoïk le Sam 7 Fév 2015 - 0:22

Astrolabe a écrit:...
La solution est ... ?
forum
avatar
Stoïk
*****
*****

Nombre de messages : 3606
Date d'inscription : 07/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  ampelmann le Sam 7 Fév 2015 - 10:21

gestionnaire_en goguette a écrit: perso je ne bosse pas dans une AC avec la gestion de 10 établissements à suivre mais dans un petit établissement pourri de banlieue délaissé avec ses pauvres, et on a vite compris que de s'exténuer à la tâche c'est donner de la nourriture aux cochons...

b7
avatar
ampelmann
***
***

Nombre de messages : 1189
Localisation : Là bas, vers le Nord...
Date d'inscription : 07/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  Loren b le Sam 7 Fév 2015 - 15:04

ampelmann a écrit:
gestionnaire_en goguette a écrit: perso je ne bosse pas dans une AC avec la gestion de 10 établissements à suivre mais dans un petit établissement pourri de banlieue délaissé avec ses pauvres, et on a vite compris que de s'exténuer à la tâche c'est donner de la nourriture aux cochons...

b7
on dit de la confiture...
mais c'est pas que faux.
Nourri au lait de la circulaire Rocard sur la rénovation des SP (dont je recommande la lecture tellement ce texte propose un bel horizon), je vois aussi les pertes de valeurs et de fondamentaux de mon administration.
Dégâts que je mets au crédit de 2 fléaux des temps modernes :
1 le libéralisme (celui du club des Alzheimer Thatcher et Reagan...). Alors que les SP hérités de 45 faisaient la grandeur de la France et la protégeaient des crises, les fonctionnaires sont désormais traités comme un pb. (Qu'on m'explique que l'EDF, GDF, la Poste... c'était moins bien avant qd leurs chefs étaient juste de hauts fonctionnaires correctement rémunérés !)
2 la communication (celle des médias désormais assujettis au libéralisme...). Le faire savoir est devenu l'alpha et l'oméga de la réussite. Le savoir faire n'intéresse plus personne...
Note de pessimisme sup : la porosité organisée entre les SP et le libéralisme fait qu'il y a communion d'intérêts entre ceux qui font les lois et les puissants que la loi doit contenir sauf à ne plus être qu'un cache-misère de la loi du plus fort !
Alors, le roi n'est plus nu...
L'anthropocène nous a gagnés aussi.
Bon allez, bonne sieste !
avatar
Loren b
**
**

Nombre de messages : 571
Date d'inscription : 13/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  BERET le Sam 7 Fév 2015 - 15:22

ampelmann a écrit:
gestionnaire_en goguette a écrit: perso je ne bosse pas dans une AC avec la gestion de 10 établissements à suivre mais dans un petit établissement pourri de banlieue délaissé avec ses pauvres, et on a vite compris que de s'exténuer à la tâche c'est donner de la nourriture aux cochons...

b7
J'espère que gestionnaire en goguette est très fatigué; sinon, affraid
avatar
BERET
**
**

Nombre de messages : 953
Date d'inscription : 20/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  glenda69 le Dim 8 Fév 2015 - 14:41

Astrolabe a écrit:Amateurisme. C'est le bon mot.
La solution est ... ?
Bonjour,

Mieux recruter peut être ? Nous avons eu un cours sur l'entretien de recrutement cette semaine. La première question a été : pour quoi faire ? Nous allons prendre un poste en fonction de notre classement (donc être non choisi par un service employeur) et récupérer une équipe existante... Si un poste se libère dans notre équipe, il sera proposé au mouvement interne et puis un nouveau arrivera...
Réponse : oui mais l'Administration change et souhaite une gestion RH rénovée et modernisée. Donc on vous forme aux techniques du privé qui se sont développées dans la FPT et la FPH car cela va venir en FPE. Franchement je sais que cela n'est pas pour demain mais j'y crois !
On ne va pas pouvoir continuer à fonctionner aux points et à l'ancienneté...il va bien falloir un jour faire du recrutement par compétences. On  va devoir être plus efficace avec encore moins de moyens donc on voudra des agents opérationnels de suite et au top pour chaque poste.  Certains ministères commencent à recruter de cette manière pour des métiers dits "en crise", et si l'on ne veut pas que les contractuels nous prennent tous ces boulots, nous allons devoir changer de mentalité.
Nous sommes titulaires de notre grade pas de notre fonction. On doit apprendre à mettre en valeur nos parcours et nos savoirs pour pouvoir mieux nous "vendre" sur le marché FPE. La BIEP est un bon exemple de ce changement RH. J'ai trouvé mes 2 derniers postes par cette voie et cela fait vraiment du bien de voir que l'on a des profils recherchés en interne et que l'on peut s'éclater dans un job qui correspond à nos attentes et nos compétences pour mieux servir nos usagers.
PS : pour ceux qui ne l'ont pas vu, il y a eu le 18 janvier sur la sixième chaine de TV une émission sur les avantages à vivre en IDF et en province...il y avait un sujet sur les mutations des fonctionnaires...cela fait un choc ! Encore une bonne image à défendre aux repas dominicaux avec ma famille qui bosse dans le privé...le bonheur !

glenda69
*
*

Nombre de messages : 187
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 29/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  youpi le Dim 8 Fév 2015 - 16:15

gestionnaire_en goguette a écrit:chers amis gestionnaires!

il s'agit tout d'abord de l'amateurisme de nos tutelles et - je suis bien obligé de le dire - du manque de coordination des différents personnels de l'établissement... je crois que beaucoup de ces personnels ont oublié qu'il existe (en principe) un projet d'établissement... et ne me dites pas que le gestionnaire - ou même le CE - peut donner une dynamique à des enseignants qui font leurs trucs dans leur coin, des agents de la CT qu'il faut toujours rappeler à l'ordre pour faire leur boulot (et encore il faudrait s'excuser), etc., etc.

c'est bien beau de faire un travail extrêmement pointu, de mettre en place le CIC, de développer le contrôle de gestion, etc., etc.
mais perso je ne bosse pas dans une AC avec la gestion de 10 établissements à suivre mais dans un petit établissement pourri de banlieue délaissé avec ses pauvres, et on a vite compris que de s'exténuer à la tâche c'est donner de la nourriture aux cochons... ah oui! le rectorat viendra vous demander de faire un DUERP, un PPMS, un diagnostic sécurité, la CT vous demandera de remplir des tableaux pour faire des statistiques, etc etc... pour le rectorat, histoire d'avoir quelques chiffres à balancer à la centrale ou au préfet lors d'une réunion au sommet, pour la tutelle histoire de balancer quelques chiffres aux élus... mais quant on a compris que le problème c'est l'abandon des tutelles depuis un certain nombre d'années, que dès qu'on alerte sur des dysfonctionnements à répétition, un problème d'anticipation sur tout, etc. etc. et qu'on relie tout ça à une approche plus globale des missions de l'EPLE qui ne sont pas correctement assurées, vous vous doutez bien qu'il n'y a plus personne au bout du fil... il est question d'argent mais aussi d'indicateurs de performance (les vilains mots) et qui assume ces responsabilités dans ce p... de mammouth?! on changera de ministre, on nous pondra une nouvelle réforme sans queue ni tête... les élèves sont mauvais, je vous prie supprimez ces notes que je ne saurai voir...

après une expérience dans 2 établissements: le même constat. Pas de convention d'objectifs avec le rectorat, encore moins une convention tripartite, faut pas rêver... on s'échinera sur la DHG comme chaque année sans prendre de hauteur sur les réformes en cours, la transversalité, le rôle des profs coordinateurs, les grands axes d'amélioration à mettre en œuvre dans l'établissement. surtout on fera des réformes pour ne rien changer.

de toute façon j'aurais dû m'en douter depuis le départ. quand le ministère de l'éducation nationale se targue d'avoir des postes profilés comme si c'était une nouveauté alors que c'est ce qui se pratique depuis toujours dans les autres ministères, on peut effectivement se poser quelques questions. comme si envoyer un CV et une lettre de motivation, rencontrer son futur n+1 et/ou n+2 avant de prendre son poste était problématique voire insultant (ah les syndicats de l'éducation nationale!). On peut aussi aimer les postes barémés, postuler à l'aveugle, etc. mais bon, pour moi, ça confirme ce que j'ai dit précédemment: amateurisme. manque de précision. Pas le goût de l'évaluation des résultats. Forfanterie à tous les étages.

Ok je caricature. Y a quelques bons côtés. Y a plein de postes donc la possibilité d'un vrai déroulé de carrière. Y a des agents - gestionnaires, profs, CE, etc. - qui sont motivés, qui se démènent. Y a des trucs positifs, oui. mais dans l'ensemble, beaucoup de gâchis quand même.





super



De toute façon c'est pas grave les tableaux on se demande si les tutelles les comprennent lol!

youpi
**
**

Nombre de messages : 593
Age : 60
Localisation : en ile de france
Date d'inscription : 16/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  Bachelor le Dim 8 Fév 2015 - 17:25

Perso ce n'est que ma troisième année en service d'intendance et la deuxième année seulement où je suis gestionnaire à part entière (j'étais NG faisant fonction de gestionnaire dans un autre établissement auparavant), mais j'apprécie vraiment ce travail. 

Mais il est vrai que j'ai apparemment beaucoup de chance ces derniers temps quand je lis certains posts car :

- chez moi l'équipe ATTEE tourne à merveille
- ma secrétaire est rigoureuse, sympa, bosse bien et ne pose jamais d'arrêt de travail
- mon CE est bienveillant, humain et ne hurle que sur les élèves et pas sur les personnels
- mon AC est bienveillant, humain et pédagogue
- mon chef cuisinier est au top
- mon maître ouvrier est au top
- je trouve génial d'avoir un logement de fonction
- je trouve génial de ne pas avoir de transports en commun à prendre pour aller au boulot (j'ai même pu m'avancer dans mon travail tout à l'heure)

Donc bien que mon établissement, sans être classé quoi que ce soit, accueille des élèves au profil sociologique très populaire, je dirais que je m'éclate assez souvent au boulot. Mais j'ai la chance apparemment d'être vraiment bien entouré.

Par ailleurs j'ai encore mon "jardin secret professionnel".

C'est-à-dire que je donne un cours magistral dans une fac le mercredi après-midi (mon CE accepte le cumul).

Je viens d'apprendre que j'allais avoir un troisième article publié dans une revue scientifique.

Je travaille aussi sur le manuscrit de ma thèse qui sera publiée cette année normalement.

Donc beaucoup de boulot, souvent le dernier à partir, mais je trouve le métier de gestionnaire vraiment sympa et je crois que je m'ennuierais en rectorat ou en CT.

Bachelor
*
*

Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 05/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  néthou le Dim 8 Fév 2015 - 17:55

Bachelor a écrit:
- chez moi l'équipe ATTEE tourne à merveille
- ma secrétaire est rigoureuse, sympa, bosse bien et ne pose jamais d'arrêt de travail
- mon CE est bienveillant, humain et ne hurle que sur les élèves et pas sur les personnels
- mon AC est bienveillant, humain et pédagogue
- mon chef cuisinier est au top
- mon maître ouvrier est au top
- je trouve génial d'avoir un logement de fonction
- je trouve génial de ne pas avoir de transports en commun à prendre pour aller au boulot (j'ai même pu m'avancer dans mon travail tout à l'heure)

Donc bien que mon établissement, sans être classé quoi que ce soit, accueille des élèves au profil sociologique très populaire, je dirais que je m'éclate assez souvent au boulot. Mais j'ai la chance apparemment d'être vraiment bien entouré.

Par ailleurs j'ai encore mon "jardin secret professionnel".

C'est-à-dire que je donne un cours magistral dans une fac le mercredi après-midi (mon CE accepte le cumul).

Je viens d'apprendre que j'allais avoir un troisième article publié dans une revue scientifique.

Je travaille aussi sur le manuscrit de ma thèse qui sera publiée cette année normalement.
Mr Bachelor !

- .......

- MR BACHELOR !!!

- Mmmmm...  Monsieur Le Principal ?

- Quand vous aurez fini votre sieste, vous pourrez peut-être trouver le temps de commander les petits fours pour le CA de la semaine prochaine.
 A propos, mon nouveau fauteuil est bien commandé, j'espère ? Ça fait déjà 3 jours que je vous l'ai demandé...
 Et je compte sur vous pour bien me préparer l'exercice PPMS de jeudi prochain, je risque d'être en réunion au Rectorat ce jour-là.

 Et tâchez d'activer le travail sur la préparation de MON budget, que ce soit nickel !

- Bon, c'est décidé: l'an prochain je demande ma mut'...

- Qu'est-ce que vous dites ?

- Rien rien, Mr Le Principal; j'ai bien compris, je m'y mets tout de suite !!

_________________
"Quand je dis quelque chose et que mes adversaires politiques applaudissent, je sens que j'ai dit une bêtise". Karl Liebknecht

avatar
néthou
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 5272
Localisation : Là-haut sur la montagne...
Date d'inscription : 11/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  Atasta le Dim 8 Fév 2015 - 18:03

La vache, j'hésite entre le rire et les larmes...
avatar
Atasta
**
**

Nombre de messages : 853
Localisation : Passée chez ceux d'en face
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  Bachelor le Dim 8 Fév 2015 - 18:10

Je ne suis pas sûr de saisir le sens de vos messages mais franchement si c'est casser pour casser je ne vois pas l'intérêt... pourquoi hésiter entre "le rire et les larmes" ? En quoi mon profil vous dérange-t-il ? Merci de répondre sans ironie inutile :-)

Certes j'ai un profil atypique et mon CE m'a bien avoué au bout d'un an que quand je suis arrivé et qu'il a vu mon CV il était "sceptique" selon ses propres mots.

Mais c'est juste que je sais rester simple.

L'autre jour encore je me suis tapé sans broncher les photocopies par dizaines (avec agraphage) que demandait une formatrice intervenant dans le collège auprès des enseignants parce que la secrétaire de direction ne voulait pas le faire.

Après c'est vrai qu'il y a des jours (quand je m'occupe des éternels problèmes de "toilettes pas propres" par exemple) où je me demande à quoi sert mon doctorat en droit.

Mais, peut-être est-ce l'enthousiasme du débutant, je trouve le métier de gestionnaire, même si c'est très "speed", tout à fait à mon goût.

Bachelor
*
*

Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 05/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  NewGest le Dim 8 Fév 2015 - 18:16

@Bachelor

Je pense que certains forumeurs n'acceptent  pas que l'on dise qu'un gestionnaire est épanoui dans son son taf et qu'il est entouré d'une bonne équipe.

Pour ma part, je vous remercie pour ce bon témoignage. Il donne de l'espoir.
avatar
NewGest
**
**

Nombre de messages : 539
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 18/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  Bachelor le Dim 8 Fév 2015 - 18:21

@NewGest.

Merci pour votre message, je commençais à me poser des questions.

Mais il est vrai que je ne fais pas partie des "anciens" de ce forum.

Bachelor
*
*

Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 05/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je quitte l'EPLE

Message  Atasta le Dim 8 Fév 2015 - 18:36

J'espère que ce n'est pas mon commentaire qui t'a froissé. C'est juste que le message de Nethou représentait tellement ce qui me passe par la tête parfois... Je me disais qu'effectivement, tu avais l'air d'être heureux, je crois qu'on est pas nombreux à pouvoir se vanter d'avoir le même environnement que toi, et juste après je lis le message de Nethou qui est tellement proche de ma réalité ! C'était drôle, et en même temps triste à pleurer. Désolée si ça t'a vexé...
avatar
Atasta
**
**

Nombre de messages : 853
Localisation : Passée chez ceux d'en face
Date d'inscription : 08/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum