Forum des gestionnaires d’EPLE
Bienvenue dans le forum des gestionnaires et personnels d'intendance des EPLE !

Honte à nous !

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  Invité le Ven 30 Mai 2014 - 14:41


je reconnais bien ma vie scolaire là  Mr green

le gestionnaire ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  Invité le Ven 30 Mai 2014 - 14:50

M9.6 à donf a clairement été encouragé par Volcan. Vous savez à qui envoyer vos réclamations...

 aa18 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  Invité le Ven 30 Mai 2014 - 14:55


direction moi compris


"et mon voyage au ski il en est où ?"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  invité45 le Ven 30 Mai 2014 - 15:12

et page 52 " le SPDEN demande que les personnels de direction soient secondés....par des personnes ressources qui puissent les assister dans les domaines suivants : juridique, hygiène et sécurité, gestion des ressources humaines et maintenance des réseaux informatiques."
ET nous on fait quoi !!! Evil or Very Mad

invité45
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  volcan le Ven 30 Mai 2014 - 15:31

Moi la description de la journée d'un CE (page 39) m'a rappelé celle du gestionnaire décrite par Avalon, dont voici les premières lignes :

Une journée ordinaire dans la vie d’un gestionnaire ou la malédiction de la ratatouille alsacienne

6 h 38 : je me lève fatigué ; je n’arrive pas à dormir car je pense aux droits constatés du trimestre qui ne sont toujours pas fait. J’ai bossé jusqu’à minuit pour préparer la décision budgétaire modificative du lycée après avoir fait le devoir de français du gamin qui est incapable d’aligner trois mots de rédaction sans faire cinq fautes. Mais je ne suis pas inquiet pour ses études puisqu’il y a 90 % de réussite au bac et qu’il aura des points d’avance avec les options jeux vidéo et manga japonais.
6 h 42 : ma femme se lève aussi et m’engueule parce que nous habitons au dessus de l’internat et que les internes ont fait la fête toute la nuit, la musique à fond. Et aussi parce que j’ai un métier de merde qui l’oblige à vivre dans un appart’ pourri ; alors que son frère lui au moins à une bonne situation aux Finances avec des primes et une maison où on peut dormir. Elle crie que je suis un bon à rien et que ses parents avaient bien raison de dire que gestionnaire n’était pas un vrai métier, qu’à l’Education nationale ce sont tous des incapables et des fainéants.
6 h 45 : ça y est, elle m’a gonflé et je quitte l’appartement, énervé et sans avoir pris mon petit déjeuner.
6 h 47 : en traversant la cour je croise l’agent qui doit prendre son service à 6 h 30. Il m’explique en bafouillant que son train avait du retard à cause de la neige. J’évite de lui faire remarquer que nous avons un temps magnifique pour un mois de juin et que la gare du patelin a fermé en 2006.
6 h 49 : du coin de l’œil je vois son collègue Machin qui s’apprêtait lui aussi à entrer avec 20 minutes de retard ; mais comme je lui ai dit que la prochaine fois qu’il ne serait pas à l’heure au travail il aurait un rapport, il vient de se rendre compte qu’il était malade et obligé de rester au lit pour soigner son angine chronique. Il tourne les talons et son ami toubib va devoir lui faire encore un arrêt de complaisance pour une semaine.
6 h 53 : je vais voir en cuisine s’il n’y aurait pas un café qui traine et je tombe sur le cuistot qui finit une bouteille de vin. Il m’explique que c’est pour la sauce des raviolis de midi et qu’il voulait voir si le vin rouge n’était pas bouchonné. Non, il n’a pas fait de café, mais il me propose un fond de whisky qui reste du pot de la veille pour l’anniversaire du concierge. Je lui dis que je ne me rappelle pas avoir autorisé ce pot, ni avoir acheté du whisky pour les réceptions. Il en déduit que je fais la gueule parce que je n’ai pas été invité hier, et me déclare que j’ai tort de m’énerver vue que l’alcool est un cadeau de la société DAVIMONA pour les trente douzaines de boites 5/1 de ratatouille alsacienne qu’il a commandé hors marché avec 2 % de réduction sur le prix catalogue grand public.
7 h 05 : je rentre dans mon bureau et dérange l’agent de service chargé du nettoyage qui est en train de jouer au poker en ligne depuis mon ordinateur. Elle m’explique qu’elle nettoyait l’écran et qu’elle a du appuyer sur une touche par accident ; qu’elle ne comprend pas et que d’habitude je ne suis jamais là avant 7 h 30.
7 h 12 : je vais à la machine à café en salle des profs et en profite pour lire les affiches syndicales qui réclament des horaires de travail réduits pour les enseignants. En passant je remarque dans la poubelle à coté du photocopieur des photocopies ratées du mémoire de licence du fils du prof d’anglais ; et une trentaine de photocopies d’une page du livre de français que l’on a fait acheter à l’établissement pour que les élèves aient un support pédagogique afin de diminuer le nombre de copies.
7 h 20 : je reprends un café que je déguste en contemplant le casier du prof de physique avec les trois ramettes de papier photocopieur, les quinze feutres à tableau blanc et le lecteur de CD marqué « labo de langues ».
7 h 28 : le prof d’EPS arrive et commence à photocopier un ouvrage que j’identifie de loin comme un manuel d’entretien pour une Citroën C1. Je me dis qu’il doit utiliser son véhicule pour emmener l’équipe de foot de l’association sportive du bahut au match le mercredi et qu’il s’agit donc de photocopies pédagogiques. J’en suis à imaginer comment on peut faire entrer onze gamins dans une C1 lorsqu’il interrompt ma réflexion en poussant un juron suite à un bourrage de la machine. Après un grand coup de pied dans la machine, il quitte la salle en râlant et laisse le photocopieur en rade en me disant qu’il va terminer avec celui de l’Administration.
7 h 36 : je finis mon troisième café lorsqu’un nouveau professeur m’interpelle en criant qu’il en a marre, que la photocopieuse est toujours en panne, qu’il ne peut pas travailler et qu’il se demande ce que j’attends pour intervenir. Il ajoute que s’il n’a pas ses photocopies pour huit heures il ne fera pas cours et m’enverra les gamins à mon bureau ; que du temps de mon prédécesseur c’était bien mieux et que lui prenait son travail à cœur. Lorsque je lui dis qu’un de ses collègues a fait un bourrage papier, il s’emporte en hurlant qu’il n’est pas payé pour réparer les photocopieurs, que c’est mon boulot au lieu de boire du café et de glander. Je lui dis qu’il a raison à propos du café et lui renverse le restant du gobelet sur la tête. Malheureusement le café n’était que tiède.
7 h 45 : je suis de retour au bureau et allume mon ordinateur. L’écran reste noir deux minutes et au bout d’un moment s’affiche un message « vous avez un virus. Achetez le logiciel Kill-Bill pour vous en débarrasser. Envoyez 100 euros Poste restante 56987B Bucarest Roumanie ».
7 h 53 : le prof aux cheveux caféinés vient pour se plaindre et je lui envoi le clavier d’ordinateur dans les dents.


volcan
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 8488
Date d'inscription : 15/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  Statis le Ven 30 Mai 2014 - 15:36

volcan a écrit:Gestionnaires, mes bien chers sœurs et frères, [...] allez donc voir ce personnel [de direction] présent dans votre établissement pour lui dire que vous avez honte de votre nonchalance passée et que désormais vous allez le soulager afin qu'il ne porte pas seul son fardeau.
Quant je pense que j'avais osé dire qu'un tel ouvrage serait bienvenu pour nous aussi.
Bon, je sens que je vais finir par avoir de nouveau des problèmes moi...

Je l'ai trouvé très bien. Ce livre Blanc.



St .

Statis
**
**

Nombre de messages : 442
Date d'inscription : 23/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  Invité le Ven 30 Mai 2014 - 16:06

Le métier de gestionnaire est peu reconnu ou limité pour certains (pas tous!) aux toilettes, aux frites à la cantine, aux ramettes de papier et au café.  

Le métier de comptable est mieux connu (nom ou sobriquet : trésorier ) et craint. Par contre sans rien savoir de ce que l'on fait. Les équipes aussi ont du mal à faire comprendre leur  boulot sauf en utilisant les mots du privé.

Quand on est les deux, le second compense les frustrations du premier.


Dernière édition par M9.6 à donf le Ven 30 Mai 2014 - 16:51, édité 3 fois (Raison : une histoire d'arbre qui cache la forêt ????)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  Stoïk le Ven 30 Mai 2014 - 16:38

M9.6 à donf a écrit:...Quand on est les deux, le second compense les frustrations du premier.

Mais comme par hasard, mon CE ne veut entendre parler que du premier...  Rolling Eyes 

Stoïk
*****
*****

Nombre de messages : 3551
Date d'inscription : 07/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  Invité le Ven 30 Mai 2014 - 16:51

je dois dire que je préfère de très loin le second métier ... de très loin et bcp pour les raisons évoquées par le Boss (que j'ai fâché  Embarassed ) mais bon ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  Gilliù le Ven 30 Mai 2014 - 17:07

Quel génie cet Avalon quand même... Ce qui me conforte dans mon opinion que la meilleure arme du gestionnaire est le bazooka (le piège à loup éventuellement).
 La combattivité du gestionnaire est une compétence professionnelle indispensable. Et ne pas se faire marcher dessus par qui que ce soit, la preuve qu'on la possède !

Gilliù
***
***

Nombre de messages : 1371
Age : 46
Localisation : Au bon air...
Date d'inscription : 13/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  livre noir le Sam 31 Mai 2014 - 20:12

A lecture de ce livre ce qui m'interpelle le plus ce n'est pas temps les ressentis des personnels de direction qui sont submergés au quotidien par des tâches qui ne relèveraient pas de leur fonction mais plutôt du couplet sur notre place d'adjoint-gestionnaire, véritable adjoint grâce aux demandes de ce syndicat comme il est dit dans ce livre.

Dans les propositions de ce syndicat figurent le maintien de l'adjoint-gestionnaire au sein de la fonction publique d'état afin "de ne pas rompre l'unité et l'équilibre de la direction" avec en toile de fond la peur de perdre le pouvoir sur les intendants comme le laisse penser leurs réponses sur la gestion des agents CT. 

Ce que je trouve savoureux si l'on est désinvolte ou pessimiste si l'on est comme Volcan, c'est que le secrétaire général de ce syndicat a bien affirmé qu'il n'était pas à l'ordre du jour d'intégrer au sein des personnels de direction les gestionnaires (cf un nuémro de AetI qui retranscrivait une réunion où était présent le SG du SNPDEN) pour avoir au moins l'équivalence des primes entre adjoints et je ne saurais écrire entre grilles indiciaires. Ainsi, in fine, oui pour qu'on soit adjoints et qu'on acquiesce sans sourciller pour ne pas être la dualité , non pour être reconnus en tant que tel.

Pas une proposition sur les autres status et personnels qui font la vie d'un EPLE.

Bon après c'est pas ce plaidoyer syndical qui m'a fait ouvrir les yeux sur ces intentions mais ce qui est stupéfiant c'est que leur principale proposition syndicale concerne une catégorie de personnel même qui n'est pas dans ce syndicat.

Et pas une proposition sur les enseignants alors que le pilotage pédagogique est leur coeur de métier et que selon eux en sont cesse détourner pas des tâches subalternes.

livre noir
Invité


Revenir en haut Aller en bas

le Livre Blanc existe déjà

Message  Invité le Sam 31 Mai 2014 - 20:48

J'suis accroc au forum! Mon barb va bruler ... mon pastis réchauffe

Pour ma part, notre livre blanc (excellent le montage photo) existe depuis longtemps, il y en a deux même et ils s'appellent Gestionnaire 03 : le site (à quoi ça sert que le boss se décarcasse?) et le forum (on se sent moins seul)!

Il est l’œuvre d'un collègue créateur  accord qui se donne à fond et des administrateurs de ces sites accord  (que j'énerve  baston avec mes frimousses  Mr green  Mr green  Mr green  Mr green  Mr green  Mr green  Mr green  Mr green  Mr green ).



 nanard  nanard  nanard  lol! coffeeman est de mariage ce soir et il peut pas me surveiller

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  Invité le Sam 31 Mai 2014 - 22:05

M9.6 à donf a écrit:
coffeeman est de mariage ce soir et il peut pas me surveiller
 affraid  qu'est ce qu'ils ont tous ce soir.
Suis sûre que c'est un message subliminal pour le GJQ de demain
 avocat  aussi tiens

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  rural th le Dim 1 Juin 2014 - 14:10

lisez les "intéressantes" propositions  du SPDEN page 52
Point 3 vous comprendrez pourquoi les gestionnaire ne seront pas "décentralisés" (le gestionnaire en tant que contre-poids)

Point 1 pourrez à loisir vous interroger  sur leur manque ressenti de personnes-ressources  (avec le gestionnaire qui n'y connait rien en hygiène, sécurité, juridique , rh, et maintenance des systèmes informatique). On est à la limite du mépris, ....du moins, je le ressens ainsi

point 2 quant à l'entité extérieure à l'EPLE chargé de gérer les CUI, je ne peux pas leur donner tort de vouloir se débarrasser du problème.

rural th
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  Statis le Dim 1 Juin 2014 - 15:55

rural th a écrit:lisez les "intéressantes" propositions  du SPDEN page 52
Point 3 vous comprendrez pourquoi les gestionnaire ne seront pas "décentralisés" (le gestionnaire en tant que contre-poids)

Point 1 pourrez à loisir vous interroger  sur leur manque ressenti de personnes-ressources  (avec le gestionnaire qui n'y connait rien en hygiène, sécurité, juridique , rh, et maintenance des systèmes informatique). On est à la limite du mépris, ....du moins, je le ressens ainsi
point 2 quant à l'entité extérieure à l'EPLE chargé de gérer les CUI, je ne peux pas leur donner tort de vouloir se débarrasser du problème.

Quand c'est le CE qui apprend Excell à sa secrétaire de direction (sic), quand c'est le CE qui fait découvrir à son nouvel intendant (resic) la beauté de la compta à partie double et les finesses de la GRH, au CPE qu'il y a des procédures légales, on comprend que cette absence de connaissances techniques auxquelles il lui faille suppléer et, le plus souvent, dans l'urgence, laisse des traces.
À des CE dans de telles situations - il peut leur arriver d'avoir affaire ensemble, au même endroit et en même temps, à de tels néophytes - il faudra successivement plusieurs secrétaires, plusieurs intendants, plusieurs CPE, sérieux et compétents, pour leur faire oublier, en partie. Mais pas le responsabilité première de l'administration.
En ce qui concerne un CPE, une docu, un prof générique qui débute ou qui persévère à côté de la plaque, c'est moins exaspérant. Le CE peut faire avec, il a quelques moyens à sa disposition, ce sont des métiers de communication et de bla-bla (il en faut) davantage que de technique quand il s'agit de tenir la boutique urgemment.

L'éducation nationale est une administration molle qui pense que tout s'apprend sur le tas (et donc sur le tard) à partir d'un vague fond de culture générale, constaté par d'incertains concours. Résultat, il lui est difficile de se déjuger.  Les CE ont de très bonnes raisons de râler. Et bien des penseurs dans les rectorats et à la centrale devraient faire preuve de modestie. Ils sont à l'image de leur administration.
Leur prescrire une petite introspection et une visite dans le monde réel, monsieur le ministre... Et les obliger à une formation initiale - pour les prochains - et ensuite continue et contraignante en plus des facultatives - pour tout le monde.

St .


Dernière édition par Statis le Dim 1 Juin 2014 - 16:19, édité 1 fois

Statis
**
**

Nombre de messages : 442
Date d'inscription : 23/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  volcan le Dim 1 Juin 2014 - 16:15

Pour un CE qui apprend les règles budgétaires ou de sécurité à son gestionnaire, combien de fois où c'est l'inverse ? Combien de CE qui ignorent tout de leur métier d'ordonnateur ?
C'est comme la minorité des profs qui font effectivement 40 heures par semaine en faisant correctement leur boulot et servent d'alibi aux autres et de "propagande" syndicale..

volcan
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 8488
Date d'inscription : 15/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  L'intendant zonard le Dim 1 Juin 2014 - 16:57

Alo a écrit:(...) [les CE sont] assez mal formés à assumer les responsabilités liées à nos missions premières (ordonnateur, sécurité)
Il y a bien plus grave : les CE en sont pas formés à ce qui est l'essence de leur métier, l'encadrement. Il est considéré que, comme ils ont été profs et ont donc eu l'occasion de supporter des élèves en groupe, ils savent gérer des ressources humaines, accompagner les gens dans leur travail, incarner un ordre juste... Foutaises ! On en est donc réduit à compter sur les qualités humaines propres des personnes accédant à ces fonctions, avec un taux d'accidents effrayant.

ADN a écrit:- 70% des CE font le budget en collaboration et 12% le délèguent: je trouve cela pertinent et démontrant une belle confiance envers nous
Cela laisse encore 18 % des CE qui prétendent faire entièrement seul le budget de leur EPLE : grotesque. Je connais un CE qui une fois a fait son budget sans son gestionnaire : c'est moi qui le lui ai fait vu la mélasse où il était avec le collègue défaillant. Et dans les 70 % qui le font "en collaboration", cela veut dire que ceux-là ont des relations courtoises avec leur gestionnaire et ont posé une poignée de questions dans la phase préalable. Avec l'adoption récente de la RCBC, on peut conjecturer sans risque de se tromper que même les très rares CE qui sont issus de nos rangs sont à ce jour totalement incapables de rédiger un budget.

Bozinchu a écrit:Je reste toujours dubitatif concernant les CE qui font plus de 60h par semaine.
Ça fait quand même 12 h par jour ..
J'ai ça, et je pense que c'est extrêmement courant. Plus précisément, mon chef fait 7 h 30 - 18 h 30 plus tous les dimanches après-midi. Mais contrairement à moi, jamais de nuit blanche.
Statis a écrit:L'éducation nationale est une administration molle qui pense que tout s'apprend sur le tas (et donc sur le tard) à partir d'un vague fond de culture générale, constaté par d'incertains concours.
Le plus massif des organismes d'enseignement au monde, le MEN ne pratique aucune forme sérieuse et raisonnable de formation continue de ses propres personnels. Le pire d'après moi, c'est le peu qui existe, qui démontre l'incompétence fondamentale à l'oeuvre : lequel d'entre nous a pu prendre connaissance, dans le cadre d'une formation qu'il aurait suivie, des prérequis, des objectifs pédagogiques et de la progression devant y mener, de la liste des compétences à valider, des méthodes d'évaluation ? Je n'ai entendu parler de ce concept étrange d"ingéniérie pédagogique que dans le cadre du Greta, sinon je crois que j'aurais pu faire une carrière de 48 ans au ministère de l'Education sans jamais qu'il en soit question. tir

_________________
Parce que l'intendance, c'est la zone.
Animateur des rubriques Greta et OpenAcadémie, cinquième au classement du GJQ du mois de novembre 2016. Testé et approuvé par VI (le seul, le vrai) :


Rejoignez http://www.espaceple.org !

L'intendant zonard
Animateur Greta
Animateur Greta

Nombre de messages : 13356
Localisation : La (neuf-)quatrième dimension
Date d'inscription : 09/06/2006

http://www.intendancezone.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  Statis le Dim 1 Juin 2014 - 19:59

L'intendant zonard a écrit:
Alo a écrit:(...) [...] les CE sont assez mal formés à assumer les responsabilités liées à nos missions premières (ordonnateur, sécurité)
Il y a bien plus grave : les CE en sont pas formés à ce qui est l'essence de leur métier, l'encadrement.

Il fut un temps où les sortants de concours de CE bénéficiaient d'une formation d'un semestre, théories & pratiques. Ils étaient complètement sortis de leur cadre d'origine (profs, cpe, docus, instits dirlo, etc.), détachés, payés à apprendre, avec une partie du temps d'apprentissage qui devait se dérouler en stage dans le monde réel, en entreprise ou dans une autre administration ou équivalent genre EDF, ...
Au delà de la connaissance des textes de lois et bonnes pratiques, de quoi se forger une identité, un esprit de corps, acquérir une plus grande ouverture d'esprit ou simplement découvrir la vraie vie en monde professionnel et ce que diriger une équipe peut signifier, bref être un cadre A qui cadre ailleurs que sur sa seule feuille de paye.
« Trop cher » décidèrent un aréopage de comptables au ministère. Ils peuvent se former sur tas, décrétèrent-ils. Fut bricolée, subséquemment, une formation in situ, sur le temps d'adjoint stagiaire, par petits morceaux de temps et selon les possibilités des uns des autres et du reste du monde. Certains que cela ferait très bien l'affaire. On en connait les conséquences.

Encore un bricolage en centrale par de mauvais amateurs. Bavards, producteurs de textes, donneurs de leçons mais, in fine, irresponsables et surtout jamais coupables des suites de leurs inventions.

St .

Statis
**
**

Nombre de messages : 442
Date d'inscription : 23/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  Bozinchu le Dim 1 Juin 2014 - 20:59

Statis a écrit:« Trop cher » décidèrent un aréopage de comptables au ministère.
Et après on dira que l'on nous stigmatise...

Elle était facile, mais je pouvais pas la louper avec un Clone ...
Pour une fois qu'il y a un mot mal choisi

_________________
Il ne faut jamais juger les gens sur leurs fréquentations : Judas par exemple avait des amis irréprochables

Cherche et tu trouveras Luc, Chap. 11: «…Car quiconque demande reçoit, qui cherche trouve ».

VOTEZ POUR MOI

Bozinchu
Veille JO
Veille JO

Nombre de messages : 16988
Age : 47
Localisation : Bastia
Date d'inscription : 23/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  Statis le Dim 1 Juin 2014 - 21:18

Bozinchu a écrit:Pour une fois qu'il y a un mot mal choisi

Ah mais que non, bien choisi, gratifiant et tout !
Arrêt aux pages du Cnrtl,(ici) pour   ARÉOPAGE, subst. masc.

A.− ANTIQ. Colline consacrée au dieu Arès, à Athènes, située à l'ouest de l'Acropole et de la Corse, et choisie comme lieu de réunion de l'aréopage.
− P. méton. Conseil et tribunal d'Athènes qui siégeait sur cette colline, réputé pour sa compétence, son intégrité et sa sagesse.
Être de l'aréopage, apparaître devant l'aréopage :
1. ... chaque nouvel élu subissait un examen, soit devant le Sénat, soit devant les magistrats sortant de charge, soit enfin devant l'aréopage; non que l'on demandât des preuves de capacité ou de talent; mais on faisait une enquête sur la probité de l'homme et sur sa famille; ... Fustel de Coulanges, La Cité antique,1864, p. 431.
B.− P. ext. Assemblée plus ou moins solennelle de personnes réunies, pour débattre d'affaires relevant de leur compétence, etc...


St .

Statis
**
**

Nombre de messages : 442
Date d'inscription : 23/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  L'intendant zonard le Dim 1 Juin 2014 - 21:20

Statis a écrit:
Bozinchu a écrit:Pour une fois qu'il y a un mot mal choisi

Ah mais que non, bien choisi, gratifiant et tout !
Arrêt aux pages (du Cnrtl, ici) pour [i]  ARÉOPAGE, subst. masc.
Boz, ne t'attaque pas à plus fort que toi, ty laisseras tes dents... rire

_________________
Parce que l'intendance, c'est la zone.
Animateur des rubriques Greta et OpenAcadémie, cinquième au classement du GJQ du mois de novembre 2016. Testé et approuvé par VI (le seul, le vrai) :


Rejoignez http://www.espaceple.org !

L'intendant zonard
Animateur Greta
Animateur Greta

Nombre de messages : 13356
Localisation : La (neuf-)quatrième dimension
Date d'inscription : 09/06/2006

http://www.intendancezone.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  Dup' le Dim 1 Juin 2014 - 22:04

Je pense que ceux qui se sentent méprisés du fait de la demande du SNPDEN du fait de la demande en matière de RH, hygiène et sécurité, juridique et informatique ont tort.

Soyons réalistes, ces domaines sont des métiers à part entière, d'ailleurs certains en font justement leur seul et unique métier après des études spécialisées ; et on voudrait nous faire croire qu'un gestionnaire ayant parfois, par chance, une formation initiale dans l'un de ces domaines (mais pas toujours), qui est au mieux formé une journée en début de carrière dans certains d'entre eux et qui doit faire tout ça en plus du reste serait capable d'assurer comme un pro qui fait ça 35 heures par semaine, 47 semaines par an depuis plusieurs années? Soyons sérieux...

Il ne s'agit pas de jeter la pierre aux gestionnaires qui font plus que ce qu'ils peuvent avec le peu qu'ils ont et le font avec un sérieux et un dévouement que personne ne nie... mais devant l'importance des enjeux et la judiciarisation de la société, est-ce suffisant?

Dup'
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  Nicolas le Lun 2 Juin 2014 - 10:43

Alo a écrit:(...)Reste, une fois de plus, la preuve que ce syndicat, lui, sait comment s'y prendre pour faire le buzz. Cela nous manque, indubitablement. Sans doute parce que ce syndicat n'a à s'occuper que d'une catégorie de personnels. On en revient là. Le côté aide-toi... ne peut jouer pour nous puisque nous n'avons toujours pas l'outil pour cela.
C'est pour moi l'élément le plus important à retenir de ce débat .

PS : il y en a une encore plus importante : "Avalon : encore, encore !!!"

_________________
Il ne faut pas confondre malheur et contrariété ...

Nicolas
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1075
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 03/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re : Honte à nous !

Message  invitée 48 le Lun 2 Juin 2014 - 10:56

En réalité, ni les PERDIR ni les adjoints-gestionnaires ne peuvent se prétendre des spécialistes dans des domaines aussi divers que la gestion des ressources humaines, l'hygiène et la sécurité, les questions d'ordre juridique (sur le plan matériel et financier....). La formation initiale est insuffisante. La formation continue est bien souvent en retard par rapport aux évolutions réglementaires... C'est à nous de nous débrouiller, dans notre coin ou en se rapprochant des collègues, pour suivre l'évolution des textes dans tous ces domaines, voir comment les appliquer du mieux possible (et tant pis si on ne fait pas toujours tout à fait comme il faudrait...). Nos métiers sont en constante évolution et les tâches sont de plus en plus complexes et diversifiées. Il faut toujours faire plus avec moins de moyens...C'est ainsi. La reconnaissance de nos métiers aux uns et aux autres passe d'abord par une reconnaissance des difficultés de nos missions respectives (au lieu de chercher systématiquement des responsabilités dès qu'un problème, si petit soit-il, intervient...). Et surtout ne jamais juger sur la foi des considérations des uns et des autres (en particulier quand ces personnes ne connaissent rien aux vicissitudes de nos fonctions et là, je pense en particulier au corps enseignant) et toujours faire en sorte que le dialogue et la communication servent à améliorer le fonctionnement général dans nos établissements...Pour celà, il est important que certains PERDIR abandonnent la facilité (ou ce qu'ils croient être la facilité) en adoptant la politique de "diviser pour mieux régner".

invitée 48
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  volcan le Lun 2 Juin 2014 - 13:03

Nicolas a écrit:

PS : il y en a une encore plus importante :" Avalon : encore, encore !!!"
A la demande générale .... d'une personne, la suite :

7 h 59 : la secrétaire d’intendance me téléphone que son fils est malade et qu’elle reste pour le garder à la maison. Je lui fais remarquer que son mari, professeur, n’a pas cours aujourd’hui et qu’il pourrait donc s’en occuper ; ce à quoi elle me répond qu’elle a le droit à cette absence et me raccroche au nez.
8 h 08 : nouvelle sonnerie du téléphone. C’est l’infirmière pour me dire qu’il y a un prof très énervé à l’infirmerie, mais qu’elle ne comprend pas ce qu’il dit car il a des dents cassées et la bouche enflée. Je lui demande s’il ne sentirait pas par hasard le café. Elle me répond que oui, en effet. Je lui conseille de faire une piqure calmante au professeur qui  doit faire une réaction allergique à la caféine.
8 h 37 : le cuisinier m’informe qu’il n’a plus de vin pour faire la sauce des raviolis et qu’il est obligé de modifier le menu pour mettre de la ratatouille alsacienne pour midi ; et qu’à propos il faudra en recommander car les élèves adorent ça.
8 h 58 : je téléphone au CPE pour avoir des explications sur le bordel de la nuit à l’internat. Il me répond qu’on ne lui a rien signalé. Les AED de service assuraient normalement la surveillance en salle de télévision  pour le match de football retransmis sur TF1 ; et après ils sont sortis en ville voir si des internes n’auraient pas fait le mur pour participer à la soirée en boite organisée par les étudiants de l’IUT. Il précise que cela ne le gène pas que les internes soient en autonomie sans surveillance car il faut bien responsabiliser les jeunes.
9 h 05 : le proviseur vient d’arriver. Il m’indique qu’il a une réunion au rectorat puis au Rotary ; et qu’il n’a pas le temps de signer le mandatement que j’ai déposé sur son bureau il y a plus d’un mois avant son départ pour Venise où il a accompagné avec sa femme les élèves lors du voyage en Italie. Il me dit que demain il va à Paris à une réunion sur la réforme du baccalauréat et la possibilité pour les élèves de composer par internet à partir de leur domicile, et qu’il ne rentrera qu’après-demain en fin de soirée.
9 h 10 : l’agent chef m’informe que Machin à un arrêt maladie de trois semaines et qu’on ne le reverra qu’en septembre vu qu’il va faire une cure à Menton pour soigner sa bronchite chronique. Elle ajoute qu’avec lui c’est plus du tiers des agents qui est absent. Je lui réponds que je sais ; mais que la collectivité n’a plus de crédit pour les suppléances. Elle m’informe donc que le lycée ne sera plus nettoyé qu’un jour sur trois. Elle ajoute que les internes ont fait la fête cette nuit, cassé trois lits et tout sali ; de plus ils ont bouchés les toilettes qui refoulent et il qu’il y a des excréments et des vomissures  plein le WC. Elle refuse de faire nettoyer l’internat dans ces conditions et va téléphoner à la collectivité pour se plaindre des conditions de travail inadmissibles et du laxisme de cet établissement.
9 h 18 : je téléphone à la société SOVAC pour qu’ils viennent déboucher les toilettes de l’internat ; mais le responsable m’indique qu’il attend toujours le paiement de sa facture précédente et qu’il ne viendra qu’après avoir été payé.
9 h 25 : le CPE vient se plaindre que l’internat n’est pas nettoyé et que c’est inadmissible de laisser les internes vivre dans des conditions pareilles. Que les agents sont des fainéants et qu’heureusement la Vie scolaire est là pour tenir la maison.
9 h 27 : je lui dis qu’il a raison et lui propose de nous rendre sur place à l’internat pour constater l’état des lieux.
9 h 38 : une fois à l’internat où l’odeur est insoutenable,  j’enferme le CPE dans les toilettes bouchées et condamne l’aération. Ses cris et ses supplications sont un baume apaisant pour mon stress.
9 h 49 : de retour au bureau j’ai un coup de téléphone du responsable du service des ressources humaines de la collectivité qui se plaint du laisser aller de mon établissement et du sort de ses agents. Je lui indique que le CPE est sur le coup et que je pense qu’à l’heure actuelle il mesure bien la gravité du problème.

volcan
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 8488
Date d'inscription : 15/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  Ges' le Lun 2 Juin 2014 - 13:23

Dup' a écrit:Je pense que ceux qui se sentent méprisés du fait de la demande du SNPDEN du fait de la demande en matière de RH, hygiène et sécurité, juridique et informatique ont tort.

Soyons réalistes, ces domaines sont des métiers à part entière, d'ailleurs certains en font justement leur seul et unique métier après des études spécialisées ; et on voudrait nous faire croire qu'un gestionnaire ayant parfois, par chance, une formation initiale dans l'un de ces domaines (mais pas toujours), qui est au mieux formé une journée en début de carrière dans certains d'entre eux et qui doit faire tout ça en plus du reste serait capable d'assurer comme un pro qui fait ça 35 heures par semaine, 47 semaines par an depuis plusieurs années? Soyons sérieux...

Il ne s'agit pas de jeter la pierre aux gestionnaires qui font plus que ce qu'ils peuvent avec le peu qu'ils ont et le font avec un sérieux et un dévouement que personne ne nie... mais devant l'importance des enjeux et la judiciarisation de la société, est-ce suffisant?
J'abonde.

Gestionnaire doit être le seul métier qui cumule les fonctions de Directeur Administratif et Financier, DRH, Directeur de la Sécurité, Acheteur Public, Responsable Hygiène et j'en passe. Dans le privé et dans beaucoup de CT (quelles qu'elles soient) chacun de ces métiers est assumé par une personne qui ne fait que ça (à l'exception peut être des DGS des mairies et je n'en suis même pas sur).

Comment assumer parfaitement autant de responsabilités avec si peu de formation et de moyens mis à notre disposition ? Dup' le dit clairement : ce n'est pas possible. Du coup nombre d'entre nous sont amers car les efforts et l'investissement auxquels nous sacrifions (presque) tout ne nous amènent rien en échange (ni considération, ni sous).

On a bien essayé de nous embobiner en créant le titre d'"adjoint gestionnaire" qui n'est resté qu'un titre (que certains utilisent d'ailleurs pour parler de leur place au sein de la hiérarchie de l'EPLE, ce que personnellement je trouve ridicule) sans aucune modification de nos statuts ni évidemment de notre régime indemnitaire.

J'ai la chance immense d'avoir un CE qui se moque du grade ou du titre et qui me considère comme un adjoint à part entière, mais combien sommes nous dans ce cas ?

Je ne sais pas si l'herbe est plus verte ailleurs, mais quand je vois comment la CT considère ses agents, je me dis qu'il ne me faudra plus longtemps pour en rejoindre une et de mon propre chef, je préfère finir à la mer plutôt qu'à l'amer.

Ges'
****
****

Nombre de messages : 2674
Age : 37
Localisation : juste là, derrière les dossiers
Date d'inscription : 23/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  Gilliù le Lun 2 Juin 2014 - 13:36

volcan a écrit:
Nicolas a écrit:

PS : il y en a une encore plus importante :" Avalon : encore, encore !!!"
A la demande générale .... d'une personne, la suite :

7 h 59 : la secrétaire d’intendance me téléphone que son fils est malade et qu’elle reste pour le garder à la maison. Je lui fais remarquer que son mari, professeur, n’a pas cours aujourd’hui et qu’il pourrait donc s’en occuper ; ce à quoi elle me répond qu’elle a le droit à cette absence et me raccroche au nez.
8 h 08 : nouvelle sonnerie du téléphone. C’est l’infirmière pour me dire qu’il y a un prof très énervé à l’infirmerie, mais qu’elle ne comprend pas ce qu’il dit car il a des dents cassées et la bouche enflée. Je lui demande s’il ne sentirait pas par hasard le café. Elle me répond que oui, en effet. Je lui conseille de faire une piqure calmante au professeur qui  doit faire une réaction allergique à la caféine.
8 h 37 : le cuisinier m’informe qu’il n’a plus de vin pour faire la sauce des raviolis et qu’il est obligé de modifier le menu pour mettre de la ratatouille alsacienne pour midi ; et qu’à propos il faudra en recommander car les élèves adorent ça.
8 h 58 : je téléphone au CPE pour avoir des explications sur le bordel de la nuit à l’internat. Il me répond qu’on ne lui a rien signalé. Les AED de service assuraient normalement la surveillance en salle de télévision  pour le match de football retransmis sur TF1 ; et après ils sont sortis en ville voir si des internes n’auraient pas fait le mur pour participer à la soirée en boite organisée par les étudiants de l’IUT. Il précise que cela ne le gène pas que les internes soient en autonomie sans surveillance car il faut bien responsabiliser les jeunes.
9 h 05 : le proviseur vient d’arriver. Il m’indique qu’il a une réunion au rectorat puis au Rotary ; et qu’il n’a pas le temps de signer le mandatement que j’ai déposé sur son bureau il y a plus d’un mois avant son départ pour Venise où il a accompagné avec sa femme les élèves lors du voyage en Italie. Il me dit que demain il va à Paris à une réunion sur la réforme du baccalauréat et la possibilité pour les élèves de composer par internet à partir de leur domicile, et qu’il ne rentrera qu’après-demain en fin de soirée.
9 h 10 : l’agent chef m’informe que Machin à un arrêt maladie de trois semaines et qu’on ne le reverra qu’en septembre vu qu’il va faire une cure à Menton pour soigner sa bronchite chronique. Elle ajoute qu’avec lui c’est plus du tiers des agents qui est absent. Je lui réponds que je sais ; mais que la collectivité n’a plus de crédit pour les suppléances. Elle m’informe donc que le lycée ne sera plus nettoyé qu’un jour sur trois. Elle ajoute que les internes ont fait la fête cette nuit, cassé trois lits et tout sali ; de plus ils ont bouchés les toilettes qui refoulent et il qu’il y a des excréments et des vomissures  plein le WC. Elle refuse de faire nettoyer l’internat dans ces conditions et va téléphoner à la collectivité pour se plaindre des conditions de travail inadmissibles et du laxisme de cet établissement.
9 h 18 : je téléphone à la société SOVAC pour qu’ils viennent déboucher les toilettes de l’internat ; mais le responsable m’indique qu’il attend toujours le paiement de sa facture précédente et qu’il ne viendra qu’après avoir été payé.
9 h 25 : le CPE vient se plaindre que l’internat n’est pas nettoyé et que c’est inadmissible de laisser les internes vivre dans des conditions pareilles. Que les agents sont des fainéants et qu’heureusement la Vie scolaire est là pour tenir la maison.
9 h 27 : je lui dis qu’il a raison et lui propose de nous rendre sur place à l’internat pour constater l’état des lieux.
9 h 38 : une fois à l’internat où l’odeur est insoutenable,  j’enferme le CPE dans les toilettes bouchées et condamne l’aération. Ses cris et ses supplications sont un baume apaisant pour mon stress.
9 h 49 : de retour au bureau j’ai un coup de téléphone du responsable du service des ressources humaines de la collectivité qui se plaint du laisser aller de mon établissement et du sort de ses agents. Je lui indique que le CPE est sur le coup et que je pense qu’à l’heure actuelle il mesure bien la gravité du problème.
Les mots me manquent devant tant de génie...
Des mots sur nos maux.
(désolé, j'ai osé cette poésie à 0.03 €. J'ai honte !)

Gilliù
***
***

Nombre de messages : 1371
Age : 46
Localisation : Au bon air...
Date d'inscription : 13/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  Invité le Lun 2 Juin 2014 - 13:44

Précision : son Altesse Gilliù est peut-être fan de moi mais je ne lui ai jamais donné de cours de poésie !

Cela me rappelle une anecdote : à la Sorbonne, une dame professeur vénérable m'avait appris que, déjà au XVI° siècle, Pierre de Ronsard et ses potes s'interdisaient de faire rimer Amour et Toujours tant c'était un cliché !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  Gilliù le Lun 2 Juin 2014 - 14:11

En même temps, le groupuscule (I) de poètes (II) auquel appartenait Ronsard, produisait parfois des vers assez abscons (III).
(Travaux pratiques : trouver une rime délicate avec les mots I, II et III. Vous avez deux heures.)

Gilliù
***
***

Nombre de messages : 1371
Age : 46
Localisation : Au bon air...
Date d'inscription : 13/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  Invité le Lun 2 Juin 2014 - 14:16

Rien d'abstrus dans celui-ci :

« Amour, je ne me plains de l'orgueil endurcy,
Ny de la cruauté de ma jeune Lucresse,
Ny comme sans secours languir elle me laisse:
Je me plains de sa main & de son godmicy
C'est un gros instrument qui se fait pres d'icy,
Dont chaste elle corrompt toute nuict sa jeunesse:
Voila contre l'Amour sa prudente finesse,
Voila comme elle trompe un amoureux soucy.
Aussi pour recompense une haleine puante,
Une glaire espessie entre les draps gluante,
Un œil have & battu, un teint palle & desfait,
Monstrent qu'un faux plaisir toute nuict la possede.
Il vaut mieux estre Phyryne & Laïs tout à fait,
Que se feindre Portie avec un tel remede. »


Pierre de Ronsard, Amours diverses (1578), sonnet 45.

Rolling Eyes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Honte à nous !

Message  Nicolas le Lun 2 Juin 2014 - 14:27

Entre autres perles :

9 h 25 : le CPE vient se plaindre que l’internat n’est pas nettoyé et que c’est inadmissible de laisser les internes vivre dans des conditions pareilles. Que les agents sont des fainéants et qu’heureusement la Vie scolaire est là pour tenir la maison.
9 h 27 : je lui dis qu’il a raison et lui propose de nous rendre sur place à l’internat pour constater l’état des lieux.
9 h 38 : une fois à l’internat où l’odeur est insoutenable,  j’enferme le CPE dans les toilettes bouchées et condamne l’aération. Ses cris et ses supplications sont un baume apaisant pour mon stress.

 aa19

J'ai rarement autant ri sur mon lieu de travail depuis très longtemps rire 

Une statue pour Avalon  q2

_________________
Il ne faut pas confondre malheur et contrariété ...

Nicolas
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1075
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 03/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum