Forum des gestionnaires d’EPLE
Bienvenue dans le forum des gestionnaires et personnels d'intendance des EPLE !

surprésentéisme

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

surprésentéisme

Message  PME le Mer 19 Mar 2014 - 19:15


PME
*
*

Nombre de messages : 294
Date d'inscription : 03/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: surprésentéisme

Message  Gudulette le Jeu 20 Mar 2014 - 14:02

Présente ! 

Deuxième option pour moi. On est en sous effectifs depuis des années, et la direction n'a pas jugé utile de remplacer les deux collègues qui sont parties en juin dernier). J'assure donc depuis tout ce temps la charge de 2,5 postes environ. On vient enfin d'embaucher un CDD pour me décharger un peu (elle a commencé ce lundi, hourra !), mais même quand la personne sera formée (par moi, évidemment), je serai encore sur 2 postes à la fois. 
Bref, ça fait des semaines à rallonge, heures non payées, non récupérées, des vacances repoussées encore et encore, et ça donne lieu à des scènes totalement ubuesques du style : "Tu ne peux pas prendre une semaine de vacances, c'est beaucoup trop" ou "si vous ne signez pas mes vacances, j'explose en vol avant la fin de l'année. Alors, vacances ou arrêt maladie ?" (je suis enseignement supérieur, donc pas de congés scolaires. J'en reviens toujours pas d'avoir dû faire du chantage au congé maladie pour souffler un peu. Et ça remonte à novembre) Rolling Eyes 

Donc, surprésentéisme totalement et douloureusement subi, pour ma part.

Gudulette
.
.

Nombre de messages : 18
Localisation : Loin, mais alors loiiiiiin
Date d'inscription : 11/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: surprésentéisme

Message  Feignassou le Ven 21 Mar 2014 - 8:43

A ta place, je ne m'en vanterais pas...
Assume ton horaire officiel et puis tire le rideau !
Tu seras moins fière quand tu ressembleras à une loque après ton troisième AVC et ta cinquième dépression nerveuse.

Feignassou
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: surprésentéisme

Message  Alomero le Ven 21 Mar 2014 - 8:50

C'est bizarre mais quand je lis quelqu'un qui décrit une situation qu'il dit subir douloureusement, je n'ai pas l'impression qu'il se vante mais plutôt qu'il se plaigne. Je ne vois pas en quoi la collègue est responsable de sa situation, à condition bien sûr de penser que la conscience professionnelle n'est pas une tare. Ce n'est pas l'employé qui fait encore de son mieux qu'il faut critiquer mais l'employeur honteux qui exploite cet agent ainsi. Et qui pousse les gens dans leurs retranchements, jusqu'à peut-être les obliger à consulter leur médecin un jour pour se protéger, en espérant que cela ne sera effectivement pas trop tard.

_________________
Marquise de la Zone

Alomero
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 7303
Localisation : devant mon écran
Date d'inscription : 22/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: surprésentéisme

Message  néthou le Ven 21 Mar 2014 - 8:55

Tu es encore trop bonne, ALO.
Laisse donc notre invité assumer publiquement (mais avec tout le confort de l'anonymat) son pseudo.

_________________
"Quand je dis quelque chose et que mes adversaires politiques applaudissent, je sens que j'ai dit une bêtise". Karl Liebknecht


néthou
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 4964
Localisation : Là-haut sur la montagne...
Date d'inscription : 11/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: surprésentéisme

Message  Gudulette le Ven 21 Mar 2014 - 13:35

Il n'y a pas de vantardise là dedans, Feignassou. C'est plutôt un témoignage de ce qu'il peut se passer. En occurrence, dans l'enseignement supérieur, il semble que je ne sois pas un cas isolé. D'ailleurs, la situation me plait tellement, que je suis prête à accepter n'importe quel poste sur l'académie pourvu que je ne sois plus là en septembre.

Alors, en effet, les deux premières années, j'acceptais sans trop rechigner de faire quelques heures en plus, sans contrepartie, parce que le boulot était sympa, l'équipe aussi, et qu'il y avait du taf à avancer. Mais depuis un an, les heures supplémentaires ne sont plus une option gracieuse, mais une quasi obligation pour faire face aux départs simultanés de deux collègues non remplacées, et surtout pour faire face aux attaques et demandes des autres services. Je bosse en service financier, soit un service pour le moins sollicité. 

Je pourrais effectivement boucler mes 38 heures hebdo et après moi le déluge. Sauf qu'on est tous logés à la même enseigne dans le service, on subit tous la même pression et la même quantité de travail, et donc par solidarité avec les autres, on fait. Pour pas que la chef assume seule les conséquences de ce sous effectif, ni que la part qu'on ne fera pas se reporte sur les autres. 
Mais en gros, on se noie. La direction fait la sourde oreille, rogne nos primes exceptionnelles (qui nous faisaient un peu tenir) à chaque fois un peu plus, l'ambiance générale dans le service s'en ressent, pour ne pas dire qu'elle est devenue franchement délétère, et donc les effets physiologiques commencent à se faire sentir également. C'est justement parce que je ne veux pas ressembler à une loque que je veux partir.

Bref, je sature, je déprime, je suis mal au boulot, mais je ne suis pas la seule et j'ai des scrupules vis à vis de ceux avec qui je patauge dans ce m*rdier au quotidien. Après, si tu veux y voir de la complaisance, honnêtement, je m'en cogne dans les grandes largeurs.

Mais qu'on ne me dise plus jamais que les fonctionnaires sont des planqués ! ^^

Gudulette
.
.

Nombre de messages : 18
Localisation : Loin, mais alors loiiiiiin
Date d'inscription : 11/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum