Forum des gestionnaires d’EPLE
Bienvenue dans le forum des gestionnaires et personnels d'intendance des EPLE !
Forum des gestionnaires d’EPLE


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   Lun 24 Mar 2014 - 16:08

Nicolas a écrit:
Il met l'accent sur le fait (commun à la plupart des autres professions) que la profession a tendance à 'nombriliser' d'une part



Je ne le crois pas , je crois au contraire qu'on ne parle pas assez de l'Intendance, cette inconnue de l'EPLE , parler de soi ce n'est pas forcément du nombrilisme. Quant aux autres secteurs , privé y compris , je ne suis pas coupée du monde à ce point ( proches notamment ) pour ne pas me rendre compte que c'est difficile  . Je crois même que j'ai assez absorbé de chocs à titre perso pour comprendre que c'est dur .
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1093
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   Lun 24 Mar 2014 - 16:32

Alors peut être que nous disons la même chose. Quand je dis nombriliser, c'est le fait que nous parlons de nos difficultés quasi exclusivement entre nous et en parlant que de cela nous avons le risque de nous enfermer et d'oublier que nous ne sommes un élément de l'eple ni plus ni moins.

Si tu évoques le fait que nous ne portons pas suffisamment cette parole à l'extérieur que ce soit pour nous battre, défendre notre profession ou tout simplement témoigner de conditions de travail qui sont de moins en moins acceptables, alors 100% d'accord avec toi.

_________________
Il ne faut pas confondre malheur et contrariété ...
Revenir en haut Aller en bas
néthou
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 5322
Localisation : Là-haut sur la montagne...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   Lun 24 Mar 2014 - 16:42

Titi a écrit:
Je ne le crois pas , je crois au contraire qu'on ne parle pas assez de l'Intendance, cette inconnue de l'EPLE , parler de soi ce n'est pas forcément du nombrilisme.
Mais quand on parle de soi entre soi, on tourne effectivement en rond.

Par ailleurs, pourquoi dire "l'Intendance, cette inconnue de l'EPLE" ? Rien que le "I" majuscule, déjà...

Il n'y a pas de la part des autres plus (ni moins) de méconnaissance du travail qui s'y fait que de ce qui se fait en cuisine pour un prof, ce qu'un prof fait dans une salle de cours (ou chez soi) pour un agent, etc, etc...

Edit: Désolé pour la redondance avec ce que dit Nicolas.

_________________
"Quand je dis quelque chose et que mes adversaires politiques applaudissent, je sens que j'ai dit une bêtise". Karl Liebknecht

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   Lun 24 Mar 2014 - 16:53

Nicolas a écrit:
Si tu évoques le fait que nous ne portons pas suffisamment cette parole à l'extérieur que ce soit pour nous battre, défendre notre profession ou tout simplement témoigner de conditions de travail qui sont de moins en moins acceptables, alors 100% d'accord avec toi.

Oui Nicolas tu as compris , par ailleurs pour répondre à Néthou j'ai mis un I masjucule à Intendance en tapant top vite sur mon clavier , alors merci de ne pas faire de déductions trop hâtives , je suis heureuse de constater que tu es reconnu dans ton boulot .

Pour ma part quand je dis que je bosse en EPLE à des personnes extérieures , la réaction spontanée c'est de me dire : vous êtes profs ? quand je continue en disant que je bosse à l'intendance , je sens comme un flottement ... je pense que le boulot de prof est bien plus connu non ? de même que cuistot ? tant mieux pour eux d'ailleurs . Alors parler de la profession oui , d'autre part on en parle entre soi parce que les espaces d'écoute ne sont pas nombreux.
Revenir en haut Aller en bas
Isaac Newton
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 7347
Age : 374
Localisation : Sous le pommier...
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   Lun 24 Mar 2014 - 17:25

Certes, mais parler de l'intendance en expliquant sans nuances et continuellement que c'est un repaire de dépressifs chroniques, martyrisés par le reste de la communauté éducative, quand bien même je ne nie pas le malaise de la profession, il me semble que c'est peut-être un petit peu contre-productif. Comme l'ont dit les collègues avant moi, il y a beaucoup de catégories dans l'EPLE qui se sentent, à tort ou  raison, méprisées, non reconnues, débordés de boulot, etc... 

Affirmer que c’est aussi un métier intéressant, qui peut apporter des satisfactions, varié, riche, et avec quelques avantages, ne veut pas dire que dans le même temps, on occulte les difficultés, les frustrations, les incertitudes sur l'évolution du métier, le stress qu'il peut engendrer et les évolutions incertaines de l'environnement et des conditions de travail.

_________________
Des millions de gens ont vu tomber une pomme, Newton est le seul qui se soit demandé pourquoi. B.BARUCH

Il faut dire que je suis un des rares à l'avoir pris sur la tronche...! I.NEWTON
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   Lun 24 Mar 2014 - 17:34

Néthou a écrit:
Pour autant, je partage sa remarque sur le "pessimisme" ambiant dans la profession. Ce que j'appelle l'auto-victimisation.

Je ne faisais que réagir sur ce propos , on peut certes dire que ce n'est pas un repaire de dépressifs chroniques mais il ne faut pas non plus exagérer dans l'autre sens en estimant que le pessimisme serait une sorte de marasme où se complairaient les GM, . Ce pessimisme existe , en connaître les causes serait sans doute plus productif.
Revenir en haut Aller en bas
BB Breizh
***
***
avatar

Nombre de messages : 1046
Localisation : Fondamentalement à l'Ouest!
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   Lun 24 Mar 2014 - 17:55

Isaac Newton a écrit:
Certes, mais parler de l'intendance en expliquant sans nuances et continuellement que c'est un repaire de dépressifs chroniques, martyrisés par le reste de la communauté éducative, quand bien même je ne nie pas le malaise de la profession, il me semble que c'est peut-être un petit peu contre-productif. Comme l'ont dit les collègues avant moi, il y a beaucoup de catégories dans l'EPLE qui se sentent, à tort ou  raison, méprisées, non reconnues, débordés de boulot, etc... 

Affirmer que c’est aussi un métier intéressant, qui peut apporter des satisfactions, varié, riche, et avec quelques avantages, ne veut pas dire que dans le même temps, on occulte les difficultés, les frustrations, les incertitudes sur l'évolution du métier, le stress qu'il peut engendrer et les évolutions incertaines de l'environnement et des conditions de travail.

 forum

A la sortie de l'IRA, j'avais le choix (mon classement me permettait de choisir tranquillement mon affectation) et, après avoir fait un stage en EPLE (je n'avais pas trop l'intention de me décarcasser plus que ça alors, je suis allée faire un tour rapidement en intendance pour voir ce que je "risquais" en cas de mauvais classement...) et bien, j'ai choisi un poste de gestionnaire matériel!

Et oui, comme beaucoup d'entre nous, je trouve que nos conditions de travail se sont dégradées (je n'ai plus le sentiment de faire tout à fait le même travail qu'à mes débuts, je survole les dossiers qui deviennent de plus en plus complexes et qu'il faut boucler pour hier, la lourdeur des charges administratives est telle que j'en oublierai presque que je suis "gestionnaire matériel"...), j'enrage parfois devant l'individualisme (pas sur le forum mais dans le quotidien) de la profession (peut-être par nécessité, pris par le boulot on se recentre sur nos tâches multiples et on en oublie l' "extérieur"...) mais j'aime ce boulot qui nous donne une autonomie et une variété de tâches que l'on retrouverait difficilement ailleurs...

Alors, oui, parfois ça dérape, pour cause de chef "dingo", harceleur (je suis passée par là), d'une terrible surcharge de travail qui nous semble insurmontable, parce que nous sommes malade, fatigués, moins disponibles pour cause de soucis familiaux ou autres mais, pour connaître très bien également les conditions de travail dans le privé, et je regrette de le dire parce que ce n'est pas bon signe pour notre société et notre économie, je pense que nous ne sommes pas les plus mal lotis et que oui, angoisser au quotidien pour savoir si on aura un taf le lendemain et donc un salaire pour faire vivre sa famille est bien pire ...
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1093
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   Mar 25 Mar 2014 - 7:36

Titi a écrit:
Ce pessimisme existe , en connaître les causes serait sans doute plus productif.

On a maintes et maintes fois évoqué ces causes. On peut y revenir sans doute si le besoin s'en fait sentir.
Mais une fois qu'on a dit que nous étions une profession avec des ses difficultés propres (et comme le rappelle Isaac, comme d'autres au sein même de l'EPLE) et que les causes sont à peu près cernées on fait quoi ?

On en est là depuis plusieurs années, et pour différentes raisons, on en est resté là. Alors on peut revenir sur les causes et sur nos difficultés mais ce n'est pas le meilleur moyen de faire avancer la profession aujourd'hui.

Il existe des initiatives personnelles, comme le présent forum, les sites de Volcan et l'IZ, ESPAC'EPLE ... Le forum qui a plusieurs fonctions dont celle de servir de bouée de secours aux collègues en détresse, d'exutoire pour celles et ceux (je me compte dedans) qui en ont parfois plein les bottes. Mais aussi, de veille réglementaire, de ressource des bonnes pratiques, de diffusion d'information etc ...Avec aussi plein de collègues (dont tu fais partie) qui prennent de leur temps et qui viennent en aide à celles et ceux qui posent des questions. Les réponses sont toujours utiles et nous font progresser même (et surtout  Wink ) quand il faut s'accrocher pour suivre les raisonnement des cadors.

Je n'aurai de cesse d'insister sur le fait que les discussions sur le forum et la consultation des sites permettent de GRANDEMENT améliorer le professionnalisme des GM et des AC.

Alors oui, on peut blâmer l'institution, les syndicats, les professeurs, les ATT, les CE, les CT, la réglementation, les parents, et même les AC, les GM, dire que nous ne sommes pas reconnus, que notre statut ceci ou cela, ou je ne sais qui ou quoi, cela fait du bien et c'est assez souvent vrai. Mais ce n'est pas productif si on en reste là.

Pour l'instant le seul moyen d'agir au quotidien que j'ai trouvé, c'est grâce aux pratiques, aux connaissances et à l'état d'esprit des fondateurs des outils existants de tenter de crédibiliser et conforter la place du GM dans l'EPLE.
J'essaie également d'agir à mon petit niveau au travers des groupes de travail et des syndicats. J'essaie également de ne pas rester isolé et de défendre les intérêts de la profession et pas seulement ceux de 'ma boutique" quand l'occasion se présente.

Je ne suis évidemment pas le seul à procéder ainsi, tu dois peu ou prou faire la même chose.

Tu as sans doute remarqué que parfois on se retrouve bien seul, car derrière son écran ou au téléphone nous sommes toujours prompts à jouer les va-t-en guerre ... lorsqu'arrive le temps de l'affirmation publique de nos difficultés ou des limites de ce que nous acceptons (notamment vis à vis des CT), nous avons une forte propension à rentrer dans nos coquilles pour ne pas prendre de risque.

Alors oui, évidemment pour exprimer nos difficultés et au besoin reparler des causes, mais ne donnons pas l'impression aux autres professions, à l'institution, aux CT ou mêmes aux nouveaux dans la profession que nous en restons là. Il existe des outils et des occasions pour passer à l'action et même si c'est modeste, même si on est pas sur du tout que cela changera les tendances lourdes concernant l'avenir de la profession, c'est mieux que rien, cela donne du sens à notre action, une meilleure estime de nous même, une autre image de notre profession et cela fait un tout petit peu avancer le schmilblick  Wink

_________________
Il ne faut pas confondre malheur et contrariété ...
Revenir en haut Aller en bas
Alomero
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8144
Localisation : devant mon écran
Date d'inscription : 22/03/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   Mar 25 Mar 2014 - 8:47

Nicolas a écrit:
Tu as sans doute remarqué que parfois on se retrouve bien seul, car derrière son écran ou au téléphone nous sommes toujours prompts à jouer les va-t-en guerre ... lorsqu'arrive le temps de l'affirmation publique de nos difficultés ou des limites de ce que nous acceptons (notamment vis à vis des CT), nous avons une forte propension à rentrer dans nos coquilles pour ne pas prendre de risque.
 super 
J'adhère à tout ce que tu as écrit mais cette phrase m'a davantage marquée.

_________________
Marquise de la Zone


Dernière édition par Alo le Mar 25 Mar 2014 - 12:16, édité 1 fois (Raison : quote supprimé)
Revenir en haut Aller en bas
Winnie
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 12915
Age : 91
Localisation : La Forêt des Rêves Bleus, ou à la masse, au choix
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   Mar 25 Mar 2014 - 11:48

Nicolas  accord   accord   accord

_________________
Je préfére que l'on dise de moi "il est ch...t, mais c'est un bon" que "il est sympa, mais un peu juste." (© N@n@rd )
La confiance n'exclut pas le contrôle, elle s'en nourrit. (© Hippos, 15/12/2010)
.

Temps de travail des personnels Etat
Revenir en haut Aller en bas
carotte
.
.
avatar

Nombre de messages : 57
Localisation : dans un abri anti-tornades
Date d'inscription : 04/03/2013

MessageSujet: re   Mar 25 Mar 2014 - 12:11

excusez moi je n'ai pas compris pourquoi les derniers posts ont été supprimés.....ai-je dit quelque chose de mal? je parlais de la gestion des agents qui était difficile.....pour un gestionnaire Question
Revenir en haut Aller en bas
néthou
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 5322
Localisation : Là-haut sur la montagne...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   Mar 25 Mar 2014 - 12:16

Nicolas a écrit:
Tu as sans doute remarqué que parfois on se retrouve bien seul, car derrière son écran ou au téléphone nous sommes toujours prompts à jouer les va-t-en guerre ... lorsqu'arrive le temps de l'affirmation publique de nos difficultés ou des limites de ce que nous acceptons (notamment vis à vis des CT), nous avons une forte propension à rentrer dans nos coquilles pour ne pas prendre de risque.
Je partage évidemment les propos pleins de sagesse de Nicolas, mais avec une petite nuance pour ce qui est de ce dernier paragraphe.
C'est moins quelquefois le risque pris qui dissuade, que l'expérience de voir un discours qui va à l'encontre de l'acceptation générale apparaître comme déplacé, hors-cadre, "syndical" dans le mauvais sens du terme ("Vous ne savez que dire non", "il faut bien qu'on avance", etc...).
J'y ai souvent été confronté dans des réunions où tout semblait joué d'avance (y compris sur le plan syndical...-et je ne parle pas du mien-), bref où il s'agissait moins de demander leur avis aux présents que d'entériner quelque chose qui était présenté comme acquis ("de toute façon on n'y peut rien et ça se fera quand même"), y compris sur des questions à fort enjeu professionnel.

_________________
"Quand je dis quelque chose et que mes adversaires politiques applaudissent, je sens que j'ai dit une bêtise". Karl Liebknecht

Revenir en haut Aller en bas
Bachelor
*
*


Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 05/12/2013

MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   Mar 25 Mar 2014 - 13:56

Oula je n'imaginais pas que mes propos causeraient tant de polémiques... désolé pour ceux que j'ai choqué !

D'abord sur la référence à la "délinquance", pour répondre à "forçat" qui m'accuse de "manier aussi bien l'insulte que l'arrêt de travail". Je ne suis jamais en arrêt de travail, sauf justement quand on m'insulte, qu'on me hurle dessus, qu'on m'humilie en public, qu'on pond des rapports mensongers sur moi, etc.

Cette personne a juste eu de la chance de tomber sur moi alors que c'était mon premier poste et que j'étais encore assez jeune. Cela se reproduirait aujourd'hui, je ne me contenterais pas d'en parler à mon médecin pour qu'il me mette en arrêt de travail. J'ai suffisamment d'amis avocats désormais pour mener une action en justice...

Et d'ailleurs j'ai justement évité, par une certaine lâcheté, à cette personne de passer en justice car un secrétaire administratif également victime d'injures publiques m'avait demandé de témoigner pour lui. Cela non plus je ne le laisserais pas passer si par malheur je devais me retrouver à nouveau dans une telle situation.

Quant à ceux ou celles qui m'ont attaqué sur mon "mépris" pour les hôtes de caisse, boulot que je connais pour l'avoir pratiqué étant étudiant :

Certes je me suis peut-être mal exprimé. Mais sachez que je suis enseignant dans le supérieur, pas dans un collège difficile comme celui où je suis gestionnaire. Donc j'enseigne à la fac, devant des étudiants issus de milieux assez favorisés, et le plus souvent je dirais que les étudiants qui se mettent en échec (et qui sont majeurs d'ailleurs), le sont parce qu'ils ne f... rien.

Bref, cela étant je suis ouvert à la discussion. Le fonds de mon propos était juste de relativiser le pessimisme entourant notre profession. C'est peut-être parce que je suis en début de carrière, et déjà j'ai tendance à oublier par exemple le côté merveilleux de ne pas avoir de transport à prendre pour aller à mon bureau. Donc les rares fois où je dois prendre les transports en commun (en région parisienne) je m'efforce de me rappeler combien ma situation actuelle, sur ce point, est privilégiée.
Revenir en haut Aller en bas
Fronck
Invité



MessageSujet: Le pays du sourire !   Mar 25 Mar 2014 - 14:12

J'aimerais tellement être d'accord avec Nicolas...j'aime tellement bien faire mon métier !
Mais je suis confronté depuis trop longtemps à la triste réalité: on ne respecte pas ceux qui travaillent bien, le semblant d'estime qu'on nous manifeste alors n'est en rien du respect.

Il faut mettre en avant une capacité de nuisance pour espérer obtenir quelque chose, et non aligner des considérations gentillettes qui feront au mieux sourire les grands et petits décideurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   Mar 25 Mar 2014 - 14:46

Bachelor a écrit:
Certes je me suis peut-être mal exprimé.

Non du tout. Je ne partage absolument pas ton avis sur le déterminisme social, la méritocratie et le fait d'admettre qu'à 16 ans nos vies soient jouées (pour le «ils avaient qu'à bosser à l'école»). Mais, je le comprend.

Quant à relativiser le pessimisme ambiant, ici c'est assez ardu, sauf à avoir le talent littéraire de Nicolas.
Revenir en haut Aller en bas
LMDV/LG
*******
*******
avatar

Nombre de messages : 5069
Localisation : De là à de là.
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   Mar 25 Mar 2014 - 15:03

Fronck a écrit:
J'aimerais tellement être d'accord avec Nicolas...j'aime tellement bien faire mon métier !
Mais je suis confronté depuis trop longtemps à la triste réalité: on ne respecte pas ceux qui travaillent bien, le semblant d'estime qu'on nous manifeste alors n'est en rien du respect.

Il faut mettre en avant une capacité de nuisance pour espérer obtenir quelque chose, et non aligner des considérations gentillettes qui feront au mieux sourire les grands et petits décideurs.
Il n'y a que moi qui trouve cette intervention regrettable? Entre le pleurnichard "on ne respecte pas ceux qui travaillent bien" qui part du principe que parce qu'on le dit on travaille forcément bien et que c'est pour ça qu'on n'est pas respecté et l'appel à la nuisance pour obtenir ce qui est évidemment un dû, on cumule quand même deux positions qu'on est souvent les premiers à subir et à regretter quand des personnels essaient de nous les imposer.

C'est sûr qu'on améliore notre position en reprenant les pires travers des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1093
Localisation : Aveyron
Date d'inscription : 03/04/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   Mar 25 Mar 2014 - 15:04

néthou a écrit:

C'est moins quelquefois le risque pris qui dissuade, que l'expérience de voir un discours qui va à l'encontre de l'acceptation générale apparaître comme déplacé, hors-cadre, "syndical" dans le mauvais sens du terme ("Vous ne savez que dire non", "il faut bien qu'on avance", etc...).
J'y ai souvent été confronté dans des réunions où tout semblait joué d'avance (y compris sur le plan syndical...-et je ne parle pas du mien-), bref où il s'agissait moins de demander leur avis aux présents que d'entériner quelque chose qui était présenté comme acquis ("de toute façon on n'y peut rien et ça se fera quand même"), y compris sur des questions à fort enjeu professionnel.
Tu as raison d'apporter cette précision. Tu sais aussi que la stratégie du "de toute façon on n'y peut rien et ça se fera quand même", lorsqu'elle tombe sur un os finit par se rendre compte que finalement on peut faire autrement.
Et par expérience, lorsqu'on prend soin de marquer le territoire des gestionnaires (quitte à ce que cela chauffe pendant un moment mais en ne cédant en rien sur ce qui doit être dit), on est un peu moins traité comme des paillassons par la suite. C'est un fait.

Ce qui est sur, c'est que pour ce type de positionnement, c'est mieux d'être à plusieurs et d'avoir pris soin de consulter les collègues avant de monter au créneau. Car les retours de bâtons existent. Mais lorsqu'on reste sur des éléments censés, clairs et sans acrimonie ni procès d'intention ni ego mal placé, le temps finit souvent par donner raison.

Il est vrai aussi que cela nécessite de bien maitriser les questions sur lesquelles on ne veut pas céder.

J'ajouterais aussi qu'il y a parfois dans la profession le désir "d'être bien vu" par la hiérarchie, la CT, la communauté éducative ... parfois "être bien vu" et la défense de nos intérêts ne sont pas compatibles.

Pour finir, l'équilibre entre la/le gestionnaire qui se replie sur ses prérogatives et la réglementation pour ne pas être embêté d'un côté et celle/celui qui dit oui à tout quitte à y laisser des plumes et s'aigrir de l'autre côté n'est vraiment pas évident (compte tenu de l'isolement, du volume et de la complexité de nos métiers) et varie selon la sensibilité et les capacités de chacun.

Je maintiens que la voie tracée par Volcan, toutes celles et ceux qui font vivre le forum et bien d'autres qui ne font pas de bruit (mais qui agissent en ce sens au quotidien), celle de la professionnalisation et de la solidarité entre collègues est celle qui me parait devoir nous inspirer pour faire vivre la profession.

_________________
Il ne faut pas confondre malheur et contrariété ...
Revenir en haut Aller en bas
Alomero
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8144
Localisation : devant mon écran
Date d'inscription : 22/03/2010

MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   Mar 25 Mar 2014 - 15:49

LMDV/LG a écrit:
Fronck a écrit:
J'aimerais tellement être d'accord avec Nicolas...j'aime tellement bien faire mon métier !
Mais je suis confronté depuis trop longtemps à la triste réalité: on ne respecte pas ceux qui travaillent bien, le semblant d'estime qu'on nous manifeste alors n'est en rien du respect.

Il faut mettre en avant une capacité de nuisance pour espérer obtenir quelque chose, et non aligner des considérations gentillettes qui feront au mieux sourire les grands et petits décideurs.
Il n'y a que moi qui trouve cette intervention regrettable?
Non.

_________________
Marquise de la Zone
Revenir en haut Aller en bas
BERET
**
**
avatar

Nombre de messages : 953
Date d'inscription : 20/09/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   Mar 25 Mar 2014 - 15:59

Pareil qu'ALO No
Revenir en haut Aller en bas
Patou
*******
*******
avatar

Nombre de messages : 6141
Age : 111
Localisation : au piquet
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   Mar 25 Mar 2014 - 16:07

Bachelor a écrit:

Quant à ceux ou celles qui m'ont attaqué sur mon "mépris" pour les hôtes de caisse, boulot que je connais pour l'avoir pratiqué étant étudiant :

 pasok    je ne vais pas entamer de polémique.   r2 

effectivement, je suis intervenu sur ce point...mais une fois de plus, tu as le verbe facile. il ne me semble pas avoir lu "mépris*" dans les interventions sur ce sujet.

 je tenais à souligner que dans beaucoup de "petits" métiers, ce n'est pas toujours le diplôme qui fait défaut.

* j'aurais utilisé "remarque peut-être désobligeante" au lieu de "mépris" car là tu enfonces le clou   Mr green 
Revenir en haut Aller en bas
volcan
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 10383
Date d'inscription : 15/12/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   Mar 25 Mar 2014 - 16:14

carotte a écrit:
excusez moi je n'ai pas compris pourquoi les derniers posts ont été supprimés.....ai-je dit quelque chose de mal? je parlais de la gestion des agents qui était difficile.....pour un gestionnaire Question
C'est moi. Tout simplement parce que le fil avait pris une certaine voie de discussion et que tout d'un coup ton post et surtout les suivants faisaient dévier le sujet.
J'aurais sans doute du créer un nouveau sujet en scindant au lieu de supprimer. Désolé.  Embarassed

_________________
Ce métier aura ma peau. Un conseil à ceux qui envisageraient de le faire : fuyez !
Revenir en haut Aller en bas
néthou
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 5322
Localisation : Là-haut sur la montagne...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   Mar 25 Mar 2014 - 17:02

Alo a écrit:
LMDV/LG a écrit:
Fronck a écrit:
J'aimerais tellement être d'accord avec Nicolas...j'aime tellement bien faire mon métier !
Mais je suis confronté depuis trop longtemps à la triste réalité: on ne respecte pas ceux qui travaillent bien, le semblant d'estime qu'on nous manifeste alors n'est en rien du respect.

Il faut mettre en avant une capacité de nuisance pour espérer obtenir quelque chose, et non aligner des considérations gentillettes qui feront au mieux sourire les grands et petits décideurs.
Il n'y a que moi qui trouve cette intervention regrettable?
Non.
Moi non plus, mais j'avais yoga agence-comptable cette après-midi.

Accessoirement, notre "capacité de nuisance" est finalement assez faible quand on veut bien y réfléchir, principe hiérarchique oblige.
Et si ça se résout au classique "je me fous en maladie, et qu'ils se dém...dent", pour moi ça le fait pas.

_________________
"Quand je dis quelque chose et que mes adversaires politiques applaudissent, je sens que j'ai dit une bêtise". Karl Liebknecht

Revenir en haut Aller en bas
L'ami chocolat
**
**
avatar

Nombre de messages : 541
Localisation : pas loin des vignes au bord de l'océan
Date d'inscription : 02/09/2011

MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   Mar 25 Mar 2014 - 17:09

Nicolas a écrit:
néthou a écrit:

C'est moins quelquefois le risque pris qui dissuade, que l'expérience de voir un discours qui va à l'encontre de l'acceptation générale apparaître comme déplacé, hors-cadre, "syndical" dans le mauvais sens du terme ("Vous ne savez que dire non", "il faut bien qu'on avance", etc...).
J'y ai souvent été confronté dans des réunions où tout semblait joué d'avance (y compris sur le plan syndical...-et je ne parle pas du mien-), bref où il s'agissait moins de demander leur avis aux présents que d'entériner quelque chose qui était présenté comme acquis ("de toute façon on n'y peut rien et ça se fera quand même"), y compris sur des questions à fort enjeu professionnel.
Tu as raison d'apporter cette précision. Tu sais aussi que la stratégie du "de toute façon on n'y peut rien et ça se fera quand même", lorsqu'elle tombe sur un os finit par se rendre compte que finalement on peut faire autrement.
Et par expérience, lorsqu'on prend soin de marquer le territoire des gestionnaires (quitte à ce que cela chauffe pendant un moment mais en ne cédant en rien sur ce qui doit être dit), on est un peu moins traité comme des paillassons par la suite. C'est un fait.

Ce qui est sur, c'est que pour ce type de positionnement, c'est mieux d'être à plusieurs et d'avoir pris soin de consulter les collègues avant de monter au créneau. Car les retours de bâtons existent. Mais lorsqu'on reste sur des éléments censés, clairs et sans acrimonie ni procès d'intention ni ego mal placé, le temps finit souvent par donner raison.

Il est vrai aussi que cela nécessite de bien maitriser les questions sur lesquelles on ne veut pas céder.

J'ajouterais aussi qu'il y a parfois dans la profession le désir "d'être bien vu" par la hiérarchie, la CT, la communauté éducative ... parfois "être bien vu" et la défense de nos intérêts ne sont pas compatibles.

Pour finir, l'équilibre entre la/le gestionnaire qui se replie sur ses prérogatives et la réglementation pour ne pas être embêté d'un côté et celle/celui qui dit oui à tout quitte à y laisser des plumes et s'aigrir de l'autre côté n'est vraiment pas évident (compte tenu de l'isolement, du volume et de la complexité de nos métiers) et varie selon la sensibilité et les capacités de chacun.

Je maintiens que la voie tracée par Volcan, toutes celles et ceux qui font vivre le forum et bien d'autres qui ne font pas de bruit (mais qui agissent en ce sens au quotidien), celle de la professionnalisation et de la solidarité entre collègues est celle qui me parait devoir nous inspirer pour faire vivre la profession.


Pour moi cette intervention, fort juste, peut presque se résumer en une expression : être professionnel.
J'ai l'impression, quand je l'emploie dans des réunions où les complaintes sont légions, que beaucoup se disent que c'est un gros mot.
Pourtant, avec un CE intelligent et encore plus avec un CE revêche pour rester poli, cela marche très bien.
Lorsque l'on est professionnel, que l'on s 'appuie sur des textes, des jurisprudences etc.... on n'a beaucoup moins de problèmes au quotidien
Revenir en haut Aller en bas
Bachelor
*
*


Nombre de messages : 170
Date d'inscription : 05/12/2013

MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   Mar 25 Mar 2014 - 18:01

@Patou. 

Oui j'ai relu ton message en travers pour y répondre et effectivement ce n'était pas le terme que tu avais utilisé  Embarassed 

Enfin bref, je me suis mal exprimé sur ce point. Simplement je vois ça à travers le prisme d'un enseignant qui a en face de lui des adultes majeurs et en théorie responsables. Je n'ai pas d'expérience dans le secondaire, où les enseignants doivent forcément avoir une dimension plus "sociale" (je ne sais pas comment le formuler autrement). Par exemple, vu que dans les trois facs où j'ai enseigné, on éliminait 50 % de la promo chaque année, il est clair que le système n'est pas le même que celui d'un collège où on cherche à tout prix à "raccrocher" les "décrocheurs", où un fort taux d'échec au DNB est mal vu, etc.

A la fac, en TD, les étudiants remplissent en début d'année une fiche où il y a une rubrique où ils sont libres d'indiquer d'éventuels problèmes qui pourraient affecter leurs études, mais ça ne va guère plus loin. 

Pour autant, jamais pour tous les profs d'université pour qui j'ai bossé ou dans aucune des facs, on ne m'a donné pour consigne "il faut sélectionner 50 % de la promo" ou au contraire faire tant de %age de réussite. C'est comme cela que ça se passe, on n'est plus dans la même problématique que dans le secondaire et la sélection se fait toute seule pour ainsi dire...
Revenir en haut Aller en bas
carotte
.
.
avatar

Nombre de messages : 57
Localisation : dans un abri anti-tornades
Date d'inscription : 04/03/2013

MessageSujet: re   Mar 25 Mar 2014 - 18:18

volcan a écrit:
carotte a écrit:
excusez moi je n'ai pas compris pourquoi les derniers posts ont été supprimés.....ai-je dit quelque chose de mal? je parlais de la gestion des agents qui était difficile.....pour un gestionnaire Question
C'est moi. Tout simplement parce que le fil avait pris une certaine voie de discussion et que tout d'un coup ton post et surtout les suivants faisaient dévier le sujet.
J'aurais sans doute du créer un nouveau sujet en scindant au lieu de supprimer. Désolé.  Embarassed

pas de souci Volcan, c'est vrai que la discussion a dévié, merci de ta réponse, je serai plus attentive la prochaine fois! Smile
Revenir en haut Aller en bas
volcan
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 10383
Date d'inscription : 15/12/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   Mar 25 Mar 2014 - 18:56

Bachelor a écrit:

Chaque fois que je vais au supermarché du coin, je regarde les caissiers/caissières (boulot que j'ai fait étant jeune) et je me dis "mince je suis bien content d'être là où je suis". Pareil par rapport aux ATTEE. Après je me dis aussi "après tout ils n'avaient qu'à bosser à l'école". Comme je suis également enseignant il faut dire que je n'ai pas trop de sympathie pour les jeunes cigales qui ne foutent rien et se plaignent ensuite d'avoir des boulots peu gratifiants.

...

Enfin bref, je me suis mal exprimé sur ce point. Simplement je vois ça à travers le prisme d'un enseignant qui a en face de lui des adultes majeurs et en théorie responsables.

Moi je ne suis pas enseignant dans le supérieur, mais je me contente de voir la société à travers le prisme d'un simple individu qui connait les inégalités sociales, qui sait les gamins massacrés par des conseils de classe parce que leurs parents de milieux défavorisés croient dans la sacro-sainte infaillibilité des enseignants, et qui accessoirement s'intéresse à la réalité de la société autrement que par la vision de son métier.
Ceux qui font caissières ou agents de service n'ont pas forcément eu la chance de passer par l'université pour ne rien y faire et donc n'ont pas forcément "mérité" leur sort.
C'est ça que j'attendais comme réponse.
Revenir en haut Aller en bas
El Doctus
***
***


Nombre de messages : 1185
Localisation : Très loin
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   Mer 26 Mar 2014 - 11:01

Je suis devenu Gestionnaire en raison de mon classement à la sortie de l'IRA et je ne regrette pas cette expérience.

Aujourd'hui, je me rends compte que le système est sclérosé et qu'il ne favorise que les bons élèves pour qui les enseignants se dévouent corps et âmes .

Aujourd'hui plus qu'hier je me demande chaque jour ce que je fais dans mon établissement tellement les contradictions sont fortes entre l'équipe enseignante et l'équipe de direction.

Chaque jour passant, je regarde la BIEP pour savoir si un autre poste me conviendrais mieux.
Revenir en haut Aller en bas
néthou
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 5322
Localisation : Là-haut sur la montagne...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   Mer 26 Mar 2014 - 11:12

Laxman a écrit:
Aujourd'hui, je me rends compte que le système est sclérosé et qu'il ne favorise que les bons élèves pour qui les enseignants se dévouent corps et âmes .
Que le système ait de gros défauts depuis longtemps pointés et qui touchent même à sa nature, c'est malheureusement avéré, mais pour autant, je ne suis pas sûr que tomber dans le syndrome de la "fabrique du crétin" soit de nature à faire avancer les choses.

Laxman a écrit:
Aujourd'hui plus qu'hier je me demande chaque jour ce que je fais dans mon établissement tellement les contradictions sont fortes entre l'équipe enseignante et l'équipe de direction.
Le tout étant de savoir si ces contradictions ne tiennent pas autant à un corps enseignant arc-bouté sur des principes qui devraient avoir évolué depuis longtemps, qu'à des personnels de direction auxquelles on bourre le mou en leur faisant croire en formation initiale qu'ils sont les managers de l'avenir (c'est la "pilotance", contraction entre "pilotage" et "gouvernance" deux des termes les plus prisés de cette nouvelle novlangue).

_________________
"Quand je dis quelque chose et que mes adversaires politiques applaudissent, je sens que j'ai dit une bêtise". Karl Liebknecht

Revenir en haut Aller en bas
El Doctus
***
***


Nombre de messages : 1185
Localisation : Très loin
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   Mer 26 Mar 2014 - 11:20

Lorsque les enseignants veulent à tout prix faire des sorties, voyages en indiquant que c'est la clef de la réussite et que l'équipe de direction leur suggère de montrer en quoi ces actions favorisent la réussite des élèves, il y a un sérieux problème.

Et je ne parle même pas du contexte budgétaire contraint.

Donc oui, il y a un problème de fond dans cette administration que l'on veuille ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
rural th
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   Mer 26 Mar 2014 - 11:24

Pourquoi je suis devenu gestionnaire et resté gestionnaire pendant 20 ans...
parce que le boulot était superbe des années 85 aux années 2000, on avait l'impression d'apporter quelque chose aux gamins de ZEP à l'époque :  1ère sorties en dehors du foyer familiale pour des niveaux entiers, ouverture à de nouveaux goûts et à de nouvelles saveurs  en alimentation, offrir le must en matériels informatiques pédagogiques, époque où se battaient, profs, personnels, direction ensemble pour les loustics.

Pourquoi je ne suis plus gestionnaire : 
- 20 ans pour faire le tour, ...je ne suis pas rapide
- pour des raisons personnelles
- parce que je ne supportais plus l'évolution des mentalités (profs notamment) probablement en raison de mon..usure sur place (17 ans au même endroit)
- parce que je voyais les premiers effets de la décentralisation sur mon boulot
- parce qu'il y a d'autres choses intéressantes à faire ailleurs (et il y en a, parfois moins payé, parfois mieux payé)
Revenir en haut Aller en bas
Gilliù
***
***
avatar

Nombre de messages : 1378
Age : 47
Localisation : Au bon air...
Date d'inscription : 13/02/2012

MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   Mer 26 Mar 2014 - 11:29

J'adore mon métier, sauf certains jours, comme aujourd'hui : quand après avoir augmenté de 30% le nombre de photocopies du contrat, on le dépasse déjà aux deux tiers de l'année scolaire.
Je vais donc devoir aller au charbon et tout arrêter.
C'est ce que je déteste : être obligé de censurer, d'interdire, auprès de personnes censées être adultes, responsables, réfléchies et qui se comportent comme des chenapans dans un magasin de bonbons !
Pfff...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi êtes-vous devenu gestionnaire?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum des gestionnaires d’EPLE :: Gestionnaires d'EPLE :: Métiers de l'AENES-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: