Forum des gestionnaires d’EPLE
Bienvenue dans le forum des gestionnaires et personnels d'intendance des EPLE !

un témoignage sur notre métier

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

un témoignage sur notre métier

Message  Mad Max le 16/5/2013, 13:34

Un article paru dans le numéro de mai 2013 de la revue "cuisine collective" sur Marc Sautel ici

_________________
Mad Max en Père-la-Vertu, on aura tout vu !!! (Tavi Lou Pastou, 10 avril 2013)
avatar
Mad Max
Veille informative
Veille informative

Nombre de messages : 4353
Date d'inscription : 03/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: un témoignage sur notre métier

Message  tortue le 16/5/2013, 13:52

avatar
tortue
***
***

Nombre de messages : 1224
Age : 42
Localisation : dans le bonheur jusqu'au cou
Date d'inscription : 08/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Parcours hors du commun vaut-il modèle ?

Message  TouLoose le 16/5/2013, 22:46

Un témoignage qui pose questions.
Surtout si l'on en fait une lecture en creux.
Mais qui n'inspire pas grand monde, jusqu'à présent.
Machin dans sa contribution #354367 exprimait probablement un truc du même ordre.
.

TouLoose
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un témoignage sur notre métier

Message  néthou le 16/5/2013, 23:06

Bof.
C'est comme tous les portraits de collègues dans L'AJI: tout est parfait, il (ou elle) est toujours là à 6H30 le matin pour serrer la main de tous les agents, l'intendance fonctionne si harmonieusement qu'on entendrait presque les violons de la Philharmonie de Vienne derrière, l'entente est parfaite avec le CE, les profs et l'Archevêché, le collègue est toujours à la pointe dans tous les domaines professionnels, etc, etc...

Bien entendu, remarque faite sans remettre en question les mérites du collègue, qui sont réels, et certainement plus proches de ce qui est décrit qu'autre chose...

_________________
"Quand je dis quelque chose et que mes adversaires politiques applaudissent, je sens que j'ai dit une bêtise". Karl Liebknecht

avatar
néthou
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 5272
Localisation : Là-haut sur la montagne...
Date d'inscription : 11/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: un témoignage sur notre métier

Message  Winnie le 16/5/2013, 23:29

Le titre du sujet est trompeur. Vu la description du poste, je n'ai pas du tout l'impression de lire un témoignage sur notre métier. Pour moi, c'est un autre monde, sans rapport avec le quotidien des petits intendants besogneux de province dont je fais partie.

_________________
Je préfére que l'on dise de moi "il est ch...t, mais c'est un bon" que "il est sympa, mais un peu juste." (© N@n@rd )
La confiance n'exclut pas le contrôle, elle s'en nourrit. (© Hippos, 15/12/2010)
.

Temps de travail des personnels Etat
avatar
Winnie
Admin
Admin

Nombre de messages : 12884
Age : 91
Localisation : La Forêt des Rêves Bleus, ou à la masse, au choix
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: un témoignage sur notre métier

Message  TouLoose le 17/5/2013, 00:38

Le titre de Mad Max est neutre.
Rien à lui reprocher.
Par contre l'image donnée par ces témoignages dans Cuisine collective ou l'AJI peut être jugée trompeuse.
Mais n'est-elle pas cautionnée par ceux qui les fréquentent à l'occasion de grands messes ?
Reste à connaître les impacts respectifs de Cuisine collective, AJI et de ce forum auprès des décideurs ministériels.
Il y a pour le moins un très grand écart entre ces sources d'information à propos du métier de l'intendance en EPLE.

.

TouLoose
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un témoignage sur notre métier

Message  Alomero le 17/5/2013, 06:55

Ce n'est un secret pour personne qu'il vaut mieux être AENESR AC dans un énorme EPLE avec tout plein de fioritures que SASU GM dans un collège 400. Certes, l'un a plus de responsabilités, et il est d'ailleurs mieux payé à ce titre. Mais je ne crois pas en revanche que le premier travaille plus que l'autre. Il a du personnel, parfois beaucoup, et son travail est de piloter et non de faire, chose qu'une personne seule dans son service rêverait peut-être de faire sans le pouvoir. D'ailleurs, le collègue dit passer la moitié de son temps à faire de la GRH, ce qui est logique puisqu'il a la possibilité d'être dans le management et la conduite de projets. Ceci ne retire d'ailleurs rien à son mérite d'avoir un tel parcours et d'occuper son poste avec sans doute beaucoup de compétences. A titre personnel, et pour parler de ce que je vois, je trouve l'AJI plus dynamique depuis quelques années. Mais il faut que les divers lecteurs de ceci ou cela prennent bien conscience que, comme le disait l'ourson, ce n'est pas le même métier.

_________________
Marquise de la Zone
avatar
Alomero
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 8044
Localisation : devant mon écran
Date d'inscription : 22/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: un témoignage sur notre métier

Message  pragmatordu59 le 17/5/2013, 07:52

néthou a écrit:Bof.
C'est comme tous les portraits de collègues dans L'AJI: tout est parfait, il (ou elle) est toujours là à 6H30 le matin pour serrer la main de tous les agents, l'intendance fonctionne si harmonieusement qu'on entendrait presque les violons de la Philharmonie de Vienne derrière, l'entente est parfaite avec le CE, les profs et l'Archevêché, le collègue est toujours à la pointe dans tous les domaines professionnels, etc, etc...

Quand je lis ces portraits, je me sens nul. affraid C'est d'ailleurs pour ça que je ne les lis plus....


Dernière édition par Nicolas le 17/5/2013, 08:52, édité 1 fois (Raison : Balises de citation corrigées)
avatar
pragmatordu59
**
**

Nombre de messages : 438
Age : 41
Localisation : Dans le ch'nord ! Chez les cheutimis
Date d'inscription : 16/02/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: un témoignage sur notre métier

Message  Bozinchu le 17/5/2013, 08:06

On ne peut pas comparer..
Quand j'étais AC d'un collège de 200 gamins avec 2 ER j'avais autant de boulot (en volume) que maintenant avec 500 élèves et 3 ER.
Il n'y avait qu'un C avec moi et maintenant j'ai un B et un C.
Il y a du monde à Janson (il suffit d'aller voir sur leur site où, de mémoire, il y a un organigramme) et le GM est vraiment là pour impulser et superviser...
Heureusement pour lui d'ailleurs qu'il y a du monde car il n'est pas souvent au bureau...
Comme le bureau "simple" à l'image du personnage
Peut être, mais classés aux monuments historiques si je ne m'abuse (les bureaux pas Marc).
Alors si beaucoup ont comme moi un mobilier issu de l'UGAP

Cela n'enlève rien aux (très) nombreuses qualités du bonhomme, mais il est inutile de comparer ou de se sentir inférieur...

_________________
Il ne faut jamais juger les gens sur leurs fréquentations : Judas par exemple avait des amis irréprochables

Cherche et tu trouveras Luc, Chap. 11: «…Car quiconque demande reçoit, qui cherche trouve ».

VOTEZ POUR MOI
avatar
Bozinchu
Veille JO
Veille JO

Nombre de messages : 17467
Age : 48
Localisation : Bastia
Date d'inscription : 23/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: un témoignage sur notre métier

Message  V.M.B le 17/5/2013, 12:02

d'n autre côté comment être capable de piloter sans être capable d'effectuer parfaitement toutes les tâches dévolues aux collaborateurs?

les pas bons ou surfaits sont vite démasqués à ce jeu là dans les grosses agences.

on a eu fait, comme dirait l'autre, le travail d'"intendant besogneux de province" avant de parvenir à nos postes. on fait autre chose ou au moins on fait différemment. c'est pour ça que je dis toujours que tous les GM ne font pas strictement le même métier, il n'y a rien de péjoratif la dedans.

en revanche le taulier se doit d'être un exemple, trappu techniquement, capable de valoriser ses équipes, formateur... rien que ça suffit à justifier les traîtements d'enfer qu'on nous verse... non, là je déconne!
avatar
V.M.B
*******
*******

Nombre de messages : 5630
Age : 96
Localisation : secret défense
Date d'inscription : 19/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: un témoignage sur notre métier

Message  peky le 17/5/2013, 12:31

Pour être AC en EPLE il faut cumuler les fiches métier de gestionnaire et de comptable.

D'ou la difficulté ou la tentation de mettre en exergue le côté comptable au détriment du reste de la fonction qui est celle de gestionnaire.

peky
****
****

Nombre de messages : 2062
Localisation : au bord de l'eau
Date d'inscription : 26/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: un témoignage sur notre métier

Message  loulou9 le 17/5/2013, 14:40

d'autant que l' AC porte une lourde responsabilité : personnelle et pécuniaire...donc privilégier la fonction de comptable au détriment de celle de GM est tout à fait logique.

loulou9
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un témoignage sur notre métier

Message  volcan le 17/5/2013, 14:48

loulou9 a écrit:d'autant que l' AC porte une lourde responsabilité : personnelle et pécuniaire...donc privilégier la fonction de comptable au détriment de celle de GM est tout à fait logique.

Logique, inévitable et souhaitable si on veut survivre. En gestion matérielle seule la sécurité ne doit pas être "négligée".
avatar
volcan
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 10118
Date d'inscription : 15/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: un témoignage sur notre métier

Message  Invité le 17/5/2013, 15:05

Je me suis arrêté à «16e arrondissement à Paris».

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un témoignage sur notre métier

Message  Arwen le 17/5/2013, 15:32

Quant à moi qui en ai "seulement" 3 petits et qui ai du mal à tout mener de front, je me suis arrêtée à "entouré de ses 6 (grands) enfants"....
avatar
Arwen
.
.

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 29/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: un témoignage sur notre métier

Message  sniff le 18/5/2013, 14:05

ALO a écrit:Ce n'est un secret pour personne qu'il vaut mieux être AENESR AC dans un énorme EPLE avec tout plein de fioritures que SASU GM dans un collège 400. Certes, l'un a plus de responsabilités, et il est d'ailleurs mieux payé à ce titre. Mais je ne crois pas en revanche que le premier travaille plus que l'autre. Il a du personnel, parfois beaucoup, et son travail est de piloter et non de faire, chose qu'une personne seule dans son service rêverait peut-être de faire sans le pouvoir.

Je n'approuve pas ses propos. Je les trouve trop critiques. D'ailleurs, il n'a pas fait de comparaison avec d'autres collègues en disant qu'il travaillait plus que d'autres.il parle juste pour lui. de toute façon, un article est forcément réducteur.

Je suis d'accord avec un point : ce n'est pas le même quotidien (je ne dirai pas que ce n'est pas le même métier).

Quand à la remarque sur le fait de piloter et non de faire, il est quelquefois plus simple en terme de maitrise d'avoir une charge permettant de tout faire soi-même sans délégation. Le pilotage est une difficulté supplémentaire.......mais bon......
avatar
sniff
**
**

Nombre de messages : 466
Age : 46
Date d'inscription : 24/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: un témoignage sur notre métier

Message  Alomero le 18/5/2013, 14:50

Shocked

En quoi mes propos sont-ils critiques vis à vis de la personne concernée qui n'a, effectivement, rien dit à ce sujet et ne peut donc se sentir concernée ? Je me suis certes appuyée sur cette situation particulière qui est à l'origine du fil, mais je répondais de façon générale à l'intervention précédent la mienne et au problème soulevé, et non directement à l'article (ma conclusion en témoigne). Je pense même avoir, au passage, souligné que le collègue avait un parcours digne d'éloges, même si une majorité de gestionnaires ne peuvent s'y reconnaître, chose que tout le monde ne sait peut-être pas et qui, vue d'en haut, pourrait nous nuire, ainsi que l'avait souligné TouLoose.

_________________
Marquise de la Zone
avatar
Alomero
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 8044
Localisation : devant mon écran
Date d'inscription : 22/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: un témoignage sur notre métier

Message  Eléonor le 18/5/2013, 16:29

Il a du personnel, parfois beaucoup, et son travail est de piloter et
non de faire, chose qu'une personne seule dans son service rêverait
peut-être de faire sans le pouvoir.


Il me semble que le rôle du GM est de piloter son service, donc de faire faire, d'organiser, d'être le chef d'orchestre quelque soit la taille du service. Il y également des tâches assez répétitives et assez simples que le GM doit aussi faire, surtout s'il est dans un petit établissement.

Eléonor
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un témoignage sur notre métier

Message  sniff le 18/5/2013, 19:00

ALO a écrit:Ce n'est un secret pour personne qu'il vaut mieux être AENESR AC dans un énorme EPLE avec tout plein de fioritures que SASU GM dans un collège 400. .

C'est cette phrase là qui m'a ....étonnée. J'ai trouvé qu'il y avait une affirmation en disant qu'il valait mieux être ceci ..que cela et je ne savais pas que tout le monde pensait cela.
Les difficultés ressenties par chacun sont légitimes mais on ne peut pas comparer objectivement si on n'a pas connu soi-même les situations que l'on compare.
Je précise que je ne suis pas AENESR et que j'ai été gestionnaire de collège 500 pendant 6 ans. Actuellement, je suis AC de 6 établissements. Je ne ferai pas d'affirmation ni dans un sens ni dans l'autre mais ce que je sais c'est que personnellement, mon volume horaire n'est pas le même .Par ailleurs je constate que les collègues gestionnaires des établissements rattachés travaillent 4,5 jours semaine (ce qui était mon cas quand j'étais GM de collège). Pour autant, je me garderai bien d'affirmer quoi que ce soit par respect pour les ressentis légitimes de chacun.
avatar
sniff
**
**

Nombre de messages : 466
Age : 46
Date d'inscription : 24/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: un témoignage sur notre métier

Message  sniff le 18/5/2013, 19:04

Eléonor a écrit:
Il a du personnel, parfois beaucoup, et son travail est de piloter et
non de faire, chose qu'une personne seule dans son service rêverait
peut-être de faire sans le pouvoir.


Il me semble que le rôle du GM est de piloter son service, donc de faire faire, d'organiser, d'être le chef d'orchestre quelque soit la taille du service. Il y également des tâches assez répétitives et assez simples que le GM doit aussi faire, surtout s'il est dans un petit établissement.

Je pense qu'ALO faisait référence aux GM qui sont seuls sans collègue. On ne parle plus de taille de service. Il n'y a que le gestionnaire. Pour avoir connu cette situation, effectivement, ce n'est pas forcément facile. Il y a un sentiment d'isolement que l'on a pas quand on a un service. Ce sentiment peut fragiliser.
avatar
sniff
**
**

Nombre de messages : 466
Age : 46
Date d'inscription : 24/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: un témoignage sur notre métier

Message  Loren b le 18/5/2013, 23:01

V.M.B a écrit:d'n autre côté comment être capable de piloter sans être capable d'effectuer parfaitement toutes les tâches dévolues aux collaborateurs?
ça peut aider à la marge mais ce n'est en aucun cas indispensable ! croire ça relève d'une méconnaissance des grands organismes et de leur management.
Le meilleur exemple (qui peut être le plus mauvais) est la politique...
La vérité est que le changement d'échelle induit un changement de métier.
Un bon sur du petit peut être mauvais sur du grand et vice-versa...

La valeur d'exemple du Chef, ça oui, c'est important, par les principes et valeurs qu'il véhicule.

Et bravo à Marx' Hôtel !
ça me fait toujours plaisir de voir un collègue sous la lumière (surtout un collègue j'ai pu apprécier les qualités humaines)
avatar
Loren b
**
**

Nombre de messages : 571
Date d'inscription : 13/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: un témoignage sur notre métier

Message  Démosth le 19/5/2013, 15:00

Un témoignage intéressant? Certainement. Représentatif? Sans doute non, mais ce n'était pas censé l'être...

Aucun rapport, ou si peu, entre un A.E.N.E.S.R.-A.C. dans un établissement aussi prestigieux et aussi énorme du 16ème arrondissement de Paris, et la vie quotidienne d'un G.M. de collège de 500 élèves de province, ou même celle d'un A.C. "normal".

Démosth
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un témoignage sur notre métier

Message  L'intendant zonard le 19/5/2013, 17:50

V.M.B a écrit:d'un autre côté comment être capable de piloter sans être capable d'effectuer parfaitement toutes les tâches dévolues aux collaborateurs ?
Fausse piste, chère marmotte. J'ai moi-même cette tendance, mais je la combats. J'ai observé mon père pendant 20 ans, chef d'une PME avec 5 collaborateurs, 7 quand il faisait plus doux. Il avait cette prétention de tout savoir faire, et le résultat, c'était :

- que ses collaborateurs n'appréciaient pas et se débrouillaient pour lui cacher des choses. Une fois que cette attitude s'était installée sur la technique professionnelle, il devenait possible qu'il lui cachassent des trucs autres que des savoirs professionnels, et dans la durée on a pu observer quelques fameuses merdouilles.

- que c'est vain et inaccessible, sauf à considérer qu'il y a de sots métiers qu'on peut rapidement acquérir moyennant peu d'efforts. Si c'était le cas, alors on aura du mal à avoir de la considération pour ses collaborateurs, et là c'est terrible.

- et enfin pendant le temps qu'on passe à cela, on ne fait pas son boulot.

Bref, l'ensemble de ces problèmes ont fini par planter la boîte, certes dans un environnement économique difficile, mais dans la même période j'en ai vu d'autres se développer de belle manière, et à mon avis, le boss de la boîte à laquelle je pense est plutôt parti en retraite avec un million ou plusieurs en poche, au lieu de se finir à l'ASSEDIC, un dépôt de bilan et la fierté d'avoir aidé ses anciens salariés à continuer l'activité dans une SCOP.

Je récuse donc formellement la formule "être capable d'effectuer parfaitement toutes les tâches dévolues aux collaborateurs". Cela dit, et c'est presque plus difficile, il faut connaître et contrôler les paramètres du travail effectué par ses collaborateurs.

Un exemple très précis et très parlant : je ne suis pas capable personnellement, tel que vous me lisez ce jour, d'assurer seul la paie du Greta. En revanche, quand mon gestionnaire de paie vient me voir avec un problème, de quelque ordre qu'il s'agisse, j'arrive à peu près toujours à lui apporter le coup de pouce qu'il lui fallait, ou à arbitrer là où le chemin ne lui semble pas tracé, et sans à ce jour avoir commis d'erreur gênante dans ce rôle. Et, mieux encore, j'ai su conduire ce service à améliorer sa productivité et la sécurité de ses opérations. Mais pas autant que je le crois possible, parce que je ne suis encore qu'une petite crevette à côté de gens comme Marc.

_________________
Parce que l'intendance, c'est la zone.
Animateur des rubriques Greta et OpenAcadémie, cinquième au classement du GJQ du mois de novembre 2016. Testé et approuvé par VI (le seul, le vrai) :


Signez le
Manifeste agile pour l'Education
avatar
L'intendant zonard
Animateur Greta
Animateur Greta

Nombre de messages : 14165
Age : 12
Localisation : La (neuf-)quatrième dimension
Date d'inscription : 09/06/2006

http://www.intendancezone.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: un témoignage sur notre métier

Message  Hippos le 21/5/2013, 11:20

Je partage totalement cette analyse de l'IZ dans laquelle je me reconnais aussi. Notre rôle de manager, ce n'est pas de savoir faire le boulot des autres, c'est de savoir l'organiser, le contrôler, et débloquer les situations que le collaborateur ne parvient pas à débloquer seul.

_________________
Hippos

Il faudrait essayer d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple. (Jacques Prévert)
Les règles de modération sur le forum.
C'est le propre et la richesse d'un forum que de partager les vécus et conseils qui peuvent parfois diverger, il ne faut pas s'emballer pour cela. Participez dans le respect de l'autre, dépersonnalisez et dépassionnez vos interventions, vous aurez alors à apporter aux autres. ©Alomero
.
avatar
Hippos
Admin
Admin

Nombre de messages : 3841
Localisation : Un peu plus à l'ouest, je vous prie.
Date d'inscription : 03/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: un témoignage sur notre métier

Message  néthou le 21/5/2013, 12:11

V.M.B a écrit:d'un autre côté comment être capable de piloter sans être capable d'effectuer parfaitement toutes les tâches dévolues aux collaborateurs ?
Faisant suite à cette question et à certaines remarques qui ont suivi, il me semble qu'il serait intéressant d'ouvrir un débat là-dessus, en le replaçant dans le contexte d'agences-comptables élargies (voire grandissantes), et notamment de recueillir les avis de collègues gestionnaires et AC concernés au premier chef. Sachant que la manière dont ils conçoivent leur rôle influe sur le fonctionnement et de l'agence-comptable siège, et des établissements rattachés. Donc concerne tout le monde...

Et pour en revenir au témoignage objet du post, le collègue gère depuis longtemps de (très) gros établissements. La problématique de la manière de concevoir son rôle dans une telle structure lui est donc depuis longtemps familière. D'autant plus que son activité va bien au-delà du simple périmètre, même élargi, de son établissement (voir par ex. le dernier n° de l'AJI...). Il a donc es-qualités une dimension de "représentation" qui de fait le place sur un plan tout à fait différent d'un collègue AC, même d'une grosse structure.

_________________
"Quand je dis quelque chose et que mes adversaires politiques applaudissent, je sens que j'ai dit une bêtise". Karl Liebknecht

avatar
néthou
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 5272
Localisation : Là-haut sur la montagne...
Date d'inscription : 11/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: un témoignage sur notre métier

Message  Invité le 21/5/2013, 12:14

V.M.B a écrit:d'un autre côté comment être capable de piloter sans être capable d'effectuer parfaitement toutes les tâches dévolues aux collaborateurs?
Je ne sache pas qu'il soit indispensable au chef d'une entreprise de transport de posséder son permis poids lourd ou transport collectif.
Un directeur d'hôpital est rarement chirurgien ou anesthésiste, et il est tout aussi rarement capable de pratiquer une injection, même sous-cutanée.
Cette vision du management m'apparaît totalement erronée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un témoignage sur notre métier

Message  Amazone le 21/5/2013, 12:57

Certes, mais dans une petite structure (ex : un gestionnaire matériel et 1 adjoint), il me semble indispensable que le gestionnaire connaisse le travail de son adjoint de A à Z. Imaginez une absence d'un mois, voire plus de l'adjoint pour raison médicale alors qu'il gère la régie, les droits constatés, la tenue de la caisse...Il faut bien que le gestionnaire, en plus des tâches qui lui sont normalement dévolues, supplée l'adjoint pour tout le reste.
avatar
Amazone
*
*

Nombre de messages : 321
Age : 51
Localisation : dans la tourmente de la RGPP
Date d'inscription : 20/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: un témoignage sur notre métier

Message  Invité le 21/5/2013, 13:55

Maljuna Kris a écrit:
V.M.B a écrit:d'un autre côté comment être capable de piloter sans être capable d'effectuer parfaitement toutes les tâches dévolues aux collaborateurs?
Je ne sache pas qu'il soit indispensable au chef d'une entreprise de transport de posséder son permis poids lourd ou transport collectif.
Un directeur d'hôpital est rarement chirurgien ou anesthésiste, et il est tout aussi rarement capable de pratiquer une injection, même sous-cutanée.
Cette vision du management m'apparaît totalement erronée.

Là VMB parle de comptable, pas de CE. Qu'un CE n'entrave rien à la compta, à la gestion, à la pédagogie, peu m'importe du moment qu'il gère sa structure grâce à son équipe.
Comparé un gestionnaire à un directeur d'hôpital ou un chef d'entreprise est incohérent. Le comptable public est un collaborateur de l'ordonnateur. Et un comptable qui n'entrave rien à la compta est une aberration.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un témoignage sur notre métier

Message  Invité le 21/5/2013, 14:48

D'accord pour la partie strictement comptable, mais un GM qui ne sait pas faire une pâte à chou, ou une sauce béarnaise n'en n'a pas moins la responsabilité du service de restauration.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: un témoignage sur notre métier

Message  laule200 le 21/5/2013, 15:01

Rien ne me choque dans le sujet sur notre collègue parisien.
Ce qui y est décrit n'est pas à mettre en doute et correspond à l'exemple de ce qui devrait prédominer.
Après, ceux qui vivent des situations bien moins confortables (est-ce le mot ? je n'en vois pas d'autre) peuvent :
- arrêter la GM,
- muter jusqu'à obtenir le poste en or (à part celui de MS je n'en connais pas personnellement),
- se regroupent pour exiger collectivement les moyens adéquats.

Excusez-moi par avance, je livre une - modeste - contribution à hauteur de la dynamique engagée : blahblah !
avatar
laule200
**
**

Nombre de messages : 673
Localisation : Au vert !
Date d'inscription : 14/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum