Forum des gestionnaires d’EPLE
Bienvenue dans le forum des gestionnaires et personnels d'intendance des EPLE !

Nouveau système de mutation à l'avenir ?

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouveau système de mutation à l'avenir ?

Message  Invité le Dim 21 Avr 2013 - 16:54

Bonjour,
Je suis SAENES. En lisant les messages de ce forum, j'ai relevé que certains disent qu'il devrait y'avoir à l'avenir un nouveau système de mutation qui ne repose plus sur l'ancienneté mais apparemment sur candidature.
Est-ce ce vrai, qu'en est-il et pour quand cela est-il prévu ?
Personnellement, je suis contre car il serait très difficile pour certaines personnes de muter (âge, peur de recruter un profil différent etc.) et il me semble qu'il y'a déjà suffisamment de recrutement sur profil alors que certaines agents sont dans l'obligation de muter en raison des suppressions de postes.
Je vous remercie d'avance pour vos réponses.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau système de mutation à l'avenir ?

Message  Agathe Deblouze le Dim 21 Avr 2013 - 17:00

Syo a écrit:Bonjour,
Je suis SAENES. En lisant les messages de ce forum, j'ai relevé que certains disent qu'il devrait y'avoir à l'avenir un nouveau système de mutation qui ne repose plus sur l'ancienneté mais apparemment sur candidature.
.....
et il me semble qu'il y'a déjà suffisamment de recrutement sur profil ...
Je vous remercie d'avance pour vos réponses.

Je crois que tu as là, la réponse à ta propre question..
avatar
Agathe Deblouze
***
***

Nombre de messages : 1935
Localisation : Zone à Evacuer en Priorité
Date d'inscription : 03/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Re: Nouveau système de mutation à l'avenir ?

Message  Invité le Dim 21 Avr 2013 - 17:08

Agathe Deblouze a écrit:
Syo a écrit:Bonjour,
Je suis SAENES. En lisant les messages de ce forum, j'ai relevé que certains disent qu'il devrait y'avoir à l'avenir un nouveau système de mutation qui ne repose plus sur l'ancienneté mais apparemment sur candidature.
.....
et il me semble qu'il y'a déjà suffisamment de recrutement sur profil ...
Je vous remercie d'avance pour vos réponses.

Je crois que tu as là, la réponse à ta propre question..

Non cela ne répond pas à ma question. Est-ce que c'est effectivement prévu pour toutes les mutations et si oui à partir de quelle date ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau système de mutation à l'avenir ?

Message  volcan le Dim 21 Avr 2013 - 18:26

Je n'ai pas connaissance d'un tel projet.
avatar
volcan
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 9969
Date d'inscription : 15/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau système de mutation à l'avenir ?

Message  Invité le Dim 21 Avr 2013 - 18:53

Syo a écrit:Bonjour,
Je suis SAENES. En lisant les messages de ce forum, j'ai relevé que certains disent qu'il devrait y'avoir à l'avenir un nouveau système de mutation qui ne repose plus sur l'ancienneté mais apparemment sur candidature.
Personnellement, je pense qu'un recrutement sur candidature pour les postes de SAENES GM serait l'une des solutions pour éviter toutes les situations de souffrance que l'on peut rencontrer actuellement. Mais comme qui dirait, ce n'est que mon avis Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau système de mutation à l'avenir ?

Message  Bozinchu le Dim 21 Avr 2013 - 18:57

Notre collègue fait surement allusion aux PRP et à la BIEP
Ce sont des dérogations à l'actuel système de mutation.
Après, l'exception deviendra t'elle la règle?

_________________
Il ne faut jamais juger les gens sur leurs fréquentations : Judas par exemple avait des amis irréprochables

Cherche et tu trouveras Luc, Chap. 11: «…Car quiconque demande reçoit, qui cherche trouve ».

VOTEZ POUR MOI
avatar
Bozinchu
Veille JO
Veille JO

Nombre de messages : 17365
Age : 48
Localisation : Bastia
Date d'inscription : 23/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau système de mutation à l'avenir ?

Message  Stoïk le Dim 21 Avr 2013 - 22:28

Le danger de la généralisation des recrutements sur profil (qui est fantasmé par l'administration, on sent bien l'air du temps...), c'est de bloquer certains personnels sur des postes sur lesquels ils rencontrent des difficultés, notamment relationnelles.

Explication : on sait très bien que certains problèmes graves sont liées à des personnalités incompatibles (par exemple avec un CE) et que le changement d'environnement peut souvent remettre sur les rails un fonctionnaire en difficulté... or le fait d'être en difficulté n'est pas un facteur "aidant" pour obtenir un poste à recrutement profilé.

La fonction publique territoriale fonctionne selon le système de l'emploi, et on voit très bien ce qui se passe lorsque un problème survient avec un ATTEE, la collectivité est souvent incapable de recaser ailleurs l'agent qui est en conflit avec un/des collègues, même lorsque cela pénalise fortement le service (je parle d'expérience évidemment Evil or Very Mad ).

L'organisation de la fonction publique d'Etat est "originellement" assise sur le système de la carrière mais le paradigme actuel est de favoriser celui de l'emploi.

Ces deux systèmes ne sont pas aussi aisément compatibles qu'on pourrait le croire et "on" ferait bien de réfléchir à deux fois avant de généraliser les PRP, car "on" souhaite en même temps favoriser la mobilité des personnels... et "on" constate que les secteurs qui pratiquent le plus le recours à l'emploi sont les moins mobiles (ex : les ITARF...).

D'autre part, cette éventuelle généralisation voudrait dire que les personnels peu compétents et connus comme tels ne bougeraient plus, ce qui ne renforcerait guère leur compétence et ne leur permettrait aucune porte de sortie, ni pour eux ni pour les institutions qui les emploient... à moins de pousser la logique jusqu'au bout et de développer parallèlement le licenciement des fonctionnaires pour insuffisance professionnelle. Twisted Evil

Qui est prêt à voir son CE le recruter sur CV et lettre de motivation, ledit CE disposant ensuite naturellement d'un pouvoir substantiel pour la mise en oeuvre d'un licenciement en cas d'insuffisance professionnelle selon l'appréciation qui serait la sienne?
avatar
Stoïk
*****
*****

Nombre de messages : 3585
Date d'inscription : 07/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau système de mutation à l'avenir ?

Message  Voltaire le Lun 22 Avr 2013 - 8:50

Stoïk a écrit:
Qui est prêt à voir son CE le recruter sur CV et lettre de motivation, ledit CE disposant ensuite naturellement d'un pouvoir substantiel pour la mise en oeuvre d'un licenciement en cas d'insuffisance professionnelle selon l'appréciation qui serait la sienne?
Vu la générosité de l'institution, je pense qu'il y a encore une marge avant d'arriver à cela. Je suis bien placé pour constater que même lorsque l'on coule un établissement, l'institution propose tranquillement d'aller en couler un autre ailleurs. C'est même surement un des gros problèmes de la fonction publique de ne pas savoir licencier les personnes qui ont montré leur incompétence et leur manque de motivation à y remédier.
Je ne vois pas pourquoi les PRP entraîneraient une mobilité moindre que le système par point. Dans un cas, si on n'a pas les points, on ne bouge, pas dans l'autre, si on n'a pas le profil, on ne bouge pas. Dans un cas, il faut attendre les doigts de pied en éventail de capitaliser de l'ancienneté pour bouger. Dans l'autre, on peut se former pour avoir un profil plus intéressant à recruter pour obtenir le poste que l'on souhaite fonctionnellement ou géographiquement.
La comparaison avec les ITRF ne me semble pas pertinente. On a un potentiel d'emploi bien supérieur au leur et il y aura toujours plus de possibilité de muter.

Le reproche que je fais au mouvement actuel est que l'on ne peut pas viser un poste en fonction de son intérêt "thématique". On est obligé de viser dans un premier temps une académie sans savoir ce que l'on va y trouver ou de rester dans la nôtre alors qu'un poste plus intéressant et plus conforme à nos compétences est disponible ailleurs (et que personne ne demandera peut-être). C'est la prime à la mobilité géographique et non à la motivation pour son déroulement de carrière.

Voltaire
*
*

Nombre de messages : 289
Date d'inscription : 03/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau système de mutation à l'avenir ?

Message  Stoïk le Lun 22 Avr 2013 - 9:09

Sans contester intégralement ton propos (le sujet n'est pas simple), je maintiens que l'on court le risque d'altérer la mobilité, les gens peu compétents et ceux présumés tels seront bloqués, mais aussi ceux qui ne répondent pas aux critères de l'air du temps (trop vieux par exemple ou carrière trop ciblée sur une fonction ou un lieu géographique).

D'autre part, le profil peut "enfermer", j'ai été agent comptable 15 ans : je suis profilé "fonction financière" et on sera réticent à me recruter en GRH, or la polyvalence est/était l'une des grandes richesses de notre système.

Mais elle passe de mode, tout simplement, on veut une fonction publique par métiers, sans en avoir forcément mesuré tous les tenants et les aboutissants.

Le fait d'avoir mal formé des fonctionnaires pendant des années (notamment les attachés, qui étaient recrutés sur des critères trop généralistes - culture générale et droit public - et puis balancés brutalement sur des postes parfois très spécialisés sans transition) a renforcé cette aspiration à recruter des gens techniquement compétents pour un métier.

Mais attention, si on se laisse positionner sur UN "métier", les autres se fermeront à nous et la richesse de nos carrières, comme notre ouverture d'esprit, pourraient en pâtir. pale
avatar
Stoïk
*****
*****

Nombre de messages : 3585
Date d'inscription : 07/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau système de mutation à l'avenir ?

Message  pj le Lun 22 Avr 2013 - 17:44

Le risque est aussi de se spécialiser pour obtenir l'expérience recherchée par les recruteurs... Et, lorsqu'on aspire à un changement, de se trouver le bec dans l'eau par défaut d'expérience. Et l'absence de formation à l'arrivée dans presque tous les postes aujourd'hui n'incitera pas les recruteurs à prendre des risques.

Pour avoir passé plusieurs entretiens, je confirme aussi les propos de Stoick sur un point surprenant : on peut être décrété "vieux" à 50 ans !... Sur le coup, cela m'a fait penser au privé... Il y a donc généralement intérêt à trouver un poste "définitif" assez tôt dans sa carrière.

Quant à la restriction du mouvement avec les PRP, il suffit de considérer les chiffres qui ont été fournis par les OS après les CAPN.

A quand aussi des stats sur la BIEP, puisqu'il y avait preque autant de PPrRH publiés le lendemain du mouvement que mouvementés la veille ?

Mais, bon, le recrutement BIEP se généralise : pour les PERDIR aussi et parfois même pour des postes lambda !
avatar
pj
**
**

Nombre de messages : 507
Localisation : sous le soleil, enfin rarement
Date d'inscription : 27/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau système de mutation à l'avenir ?

Message  Voltaire le Lun 22 Avr 2013 - 20:05

pj a écrit:Le risque est aussi de se spécialiser pour obtenir l'expérience recherchée par les recruteurs... Et, lorsqu'on aspire à un changement, de se trouver le bec dans l'eau par défaut d'expérience. Et l'absence de formation à l'arrivée dans presque tous les postes aujourd'hui n'incitera pas les recruteurs à prendre des risques.
Pas faux

Voltaire
*
*

Nombre de messages : 289
Date d'inscription : 03/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau système de mutation à l'avenir ?

Message  AurélieA le Mar 23 Avr 2013 - 13:17

alors il ne reste qu'à passer en interne d'autres concours de même grade ou niveau sup'...et ils sont nombreux...cela permet de réorienter sa carrière...et  l'excuse pas d'expérience, ou trop vieux, ne pourra pas être invoqué...

AurélieA
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau système de mutation à l'avenir ?

Message  Stoïk le Mar 23 Avr 2013 - 16:12

AurélieA a écrit:alors il ne reste qu'à passer en interne d'autres concours de même grade ou niveau sup'...et ils sont nombreux...cela permet de réorienter sa carrière...et l'excuse pas d'expérience, ou trop vieux, ne pourra pas être invoqué...

Cela représente un autre investissement, que certains n'envisagent plus à 50 ans, ce qui me parait légitime.

D'autre part, il n'y à pas tant de concours internes que cela passé un certain niveau (le concours de conseiller de CRC a été ouvert cette année pour 8 postes, le précédent remontait à ... 1991, le concours de CASU n'existe plus depuis 2007, il reste celui de chef d'établissement pour ceux qui intéressent à la partie "pédagogique" ...).

La mobilité vue par les concours, c'est bien, mais c'est peu! Rolling Eyes
avatar
Stoïk
*****
*****

Nombre de messages : 3585
Date d'inscription : 07/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau système de mutation à l'avenir ?

Message  AurélieA le Mar 23 Avr 2013 - 16:22

mais aussi Conseiller TA/CAA, Administrateur des collectivités territoriales, administrateur des affaires maritimes, administrateur des Assemblées,commissaire de police, Directeur d'hôpital, magistrat de l'ordre judiciaire, EN3S, ENA...
ou plus accessible : inspecteur des finances publiques, inspecteur d'action sanitaire et sociale, inspecteur du travail, inspecteur jeunesse et sports, D3S....
C'est sûr c'est un autre investissement...en fin de carrière, c'est plus difficile, on est pris par d'autres choses dans la vie...mais pour les autres, les plus jeunes, les déçu(e)s...y a de quoi faire, y en a pour tous les goûts aussi...

AurélieA
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mutations à l'ancienneté ?

Message  Carrière le Mar 23 Avr 2013 - 17:20

Stoïk fait remarquer " il reste celui de chef d'établissement pour ceux qui intéressent à la partie "pédagogique" ...). "

Beau reste et rentable, en plus d'être son propre chef. Quant à la pédagogie, tu parlais, je suis sûr, là de la pédagogie trop souvent indispensable à l'endroit des personnels, non enseignants tout autant qu' enseignants ?

J'appuie la remarque d'AurélieA.

À lire le forum de ces derniers temps, très pessimiste, on a l'impression que les gestionnaires d'EPLE sont emprisonnés et empoisonnés.
C'est excessif.
Ils sont entrés librement dans la fonction. Outre la possibilité de mutations sans grands risques financiers et statutaires, ils ont des possibilités de carrières en interne ; des concours sont ouverts ; l'accès à la catégorie A pour ceux qui sont entrés B existe ; l'accès depuis peu comme le rappelle Stoïk au concours de CE aussi - demande récurrente les années précédentes sur ce forum pour montrer l'injustice que cela ne soit pas possible pour les gestionnaires mais seulement pour les profs, les cpe, les docus, les copsy et les dirlos du primaire, mais passée quasi sous silence depuis qu'elle est satisfaite.
Maintenant on explique ici que passer concours c'est pas simple.
Alors faut-il s'en remettre au vieux principe de la carrière au mérite... de l'âge ?
Mais alors ne pas se plaindre en même temps d'avoir à supporter des collègues qui, des collègues que, des collègues dont... bref dont on se passerait bien.
l'EPLE n'est pas le seul univers possible, il y a d'autres administrations accessibles, d'autres fonctions publiques si d'autres postes pour changer de CE ne suffisent pas. Bref, de nombreuses solutions de rechange.
Et la liberté si l'on a constamment un problème avec le principe hiérarchique, soit avec le chef du moment, soit avec les subordonnés, soit les deux à la fois, de se monter sa boîte en parallèle, puis de quitter la FP, bref de devenir son propre chef.

À la prochaine alternance politique - dans quatre ans probablement - il y aura comme un esprit de revanche sur la fonction publique, particulièrement sur celle de l'éducation nationale, repérée comme la responsable du renvoi du président précédent. Fonction publique impuissante et inconséquente en matière de GRH, il est à craindre que les recrutements sur postes à profils deviennent peu à peu la norme et qu'y soient associés pour partie les CE.
Pour embauche et plus tard pour débauche.
Quelqu'un a t-il un autre système à proposer que l'actuel, avant que le successeur de m.Chatel en impose un à sa façon ?

Carrière
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau système de mutation à l'avenir ?

Message  Gilliù le Mar 23 Avr 2013 - 17:26

euh...
C'est Peillon, pas Chatel le MEN ? Non ?
Sleep
avatar
Gilliù
***
***

Nombre de messages : 1378
Age : 46
Localisation : Au bon air...
Date d'inscription : 13/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau système de mutation à l'avenir ?

Message  Carrière le Mar 23 Avr 2013 - 17:43

Ne nous Peillon pas de mots. Tout sympathique qu'il soit et son entourage pas quelconque, il est un ministre en sursis. Maximum quatre ans si ses potes continuent sur leur lancée.
Sleep

Carrière
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau système de mutation à l'avenir ?

Message  Invité le Mer 24 Avr 2013 - 6:13

AurélieA a écrit:alors il ne reste qu'à passer en interne d'autres concours de même grade ou niveau sup'...et ils sont nombreux...cela permet de réorienter sa carrière...et l'excuse pas d'expérience, ou trop vieux, ne pourra pas être invoqué...


Tout le monde n'a pas forcément envie de s'investir dans la préparation d'un concours et de se retrouver parachuter m'inporte où en cas de réussite.


De plus, l'épreuve orale (RAEP) ressemble de plus en plus à un entretien du privé et il se peut que des candidats jugés trop âgés ou à l'expérience professionnelle considérée peu intéressante se voient attribuer de moins bonnes notes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau système de mutation à l'avenir ?

Message  Stoïk le Mer 24 Avr 2013 - 11:50

Je partage l'avis de Syo et je crois que Carrière est sous l'influence plus ou moins consciente du "paradigme" du système du privé : on est recruté sur un emploi, on présente un CV et une lettre de motivation et on répond à un profil donné.

Ça fait bien, ça fait moderne, c'est parfaitement anxiogène et ça n'a pas prouvé que ça marchait mieux (on côtoie des collaborateurs des entreprises privées au quotidien dans nos fonctions...).

L'argument selon lequel il ne faudra pas nous plaindre de garder nos collaborateurs "inadaptés au poste" si on cautionne le système du barème et de l'ancienneté ne tient pas.

Exemple concret : j'ai une collaboratrice SAENES qui est "limite" techniquement et en poste depuis des années que j'ai incité à demander sa mutation à l'appui d'un rapport argumenté.

Elle a effectivement demandé sa mutation l'année suivante en faisant des vœux larges.

Résultat : rien!

Le cadre concerné du rectorat m'a dit sans ambages qu'il n'en voulait pas (je lui suis au moins reconnaissant de m'avoir épargné la langue de bois), qu'ils avaient subi de nombreuses suppressions de postes (ce qui est exact) et qu'ils ne pouvaient plus récupérer les éléments "fragiles". Les autres institutions sollicitées fonctionnaient toutes avec des postes profilés et n'ont pas convoqué ma collaboratrice au moindre entretien. Quant aux postes de gestionnaire de collège, elle a eu la clairvoyance de ne pas en solliciter, et je crois qu'elle a bien fait.

Le barème n'étant plus un incontournable, même chez les SAENES, je n'exclus pas de garder cette personne inadaptée sur son poste jusqu'à sa retraite (qui n'est pas proche...).

Si dorénavant on fonctionne comme ça, il ne faut recruter que des bons, ou alors accepter que la mobilité des personnels ne soit réduite du fait de l'inertie d'un certain volant d'agents qui seront "scotchés" à leur poste.

Surtout qu'on peut tous constater que nous ne savons pas recruter parfaitement, et que des fonctionnaires "moyens", voire "mauvais" passent parfois à travers les mailles du filet du concours.

Alternative : il faut virer ceux qui ne "feraient" pas l'affaire, et là il faut assumer et prendre le risque de l'injustice (les chef de service et/ou d'établissement ne sont pas infaillibles, l'institution sait parfois se tromper complètement de cible...).

Question incidente qu'on se pose assez rarement : quand on est bon, on l'est forcément toute sa carrière? y a t-il, dans un parfait manichéisme, des bons et des mauvais? ne risque t-on pas tous une fragilisation à un moment ou un autre?

Personnellement, je suis convaincu que ma compétence à été variable selon les postes, selon mon expérience, selon la qualité de mes collaborateurs, de mes chefs, selon ma forme personnelle et même selon ma situation familiale... et il en est probablement ainsi de la plupart d'entre nous.

Cette variabilité de l'individu sur les années complique le recrutement - qui est fait pour quel poste? - et le suivi de la carrière. En ce sens, l'absence de profilage aide un fonctionnaire mal orienté à replacer sa carrière dans un sens adapté à ses compétences (et donc à son épanouissement) plutôt que de l'enfermer dans un profil qui fera que si, à 50 ans, il n'a occupé qu'un certain type de poste, on ne voudra de lui que dans cette branche (si on estime qu'il n'est pas déjà trop vieux, car on pourra aussi lui préférer quelqu'un de 30 ans!).

Allons-y, profilons, on ne sait pas où on va... mais on y va, c'est sûr! Evil or Very Mad
avatar
Stoïk
*****
*****

Nombre de messages : 3585
Date d'inscription : 07/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau système de mutation à l'avenir ?

Message  Invité le Mer 24 Avr 2013 - 20:13

En réalité, le système des points est une spécificité du MEN... dans tous les autres minitères, le recrutement se fait sur profil, au moins pour les postes administratifs. Quand je discute avec des administratifs d'autres ministères, ils sont absolument sidérés par ce système de points!

Pour le reste, je ne suis pas d'accord avec les arguments du volatil marin (coucou)

- en ce qui concerne l'âge : il est certes évident que le candidat qui espère juste attendre tranquillement la retraite sur un nouveau poste a peu de chances d'être retenu... pour autant, il n'est pas prouvé que l'âge soit un facteur déterminant : j'ai la faiblesse de croire (mais peut-être suis-je un peu naïf) que le candidat qui en veut vraiment et qui manifeste de l'intérêt pour le poste et pour son environnement professionnel se démarquera des autres, quelque soit son âge ;

- en ce qui concerne les possibilités de mutations : encore faut-il qu'il y ait un mouvement digne de ce nom! je connais un certain nombre d'académies où le mouvement intra est une vue de l'esprit tant les agents en place sont accrochés à leur poste comme des berniques à leur rocher... je ne parle même pas des postes en services pour lesquels il est à peu près partout quasi impossible de muter en n'étant pas en fin de carrière, ni même du mouvement inter vers certaines académies (au pif : au sud et/ ou au bord de la mer) ;

- je n'ai pas l'impression que le système des points facilite la gestion des cas RH, bien au contraire! Dans certaines académies, un jeune GM qui n'est pas bien dans son poste n'a aucune chance de muter aux seuls points (Cf ci-dessus) En outre, pousser la logique des points jusqu'au bout, c'est refuser aux services de ressources humaines une nécessaire marge de manoeuvre pour leur permettre, justement, de traiter ces cas RH d'une manière qui puisse satisfaire tout le monde ; même s'il faut reconnaître qu'en l'occurence, les syndicats jouent plutôt le jeu et ont tendance à se montrer compréhensifs à cet égard.

Mais, comme dirait le poète, ce n'est que mon avis...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau système de mutation à l'avenir ?

Message  Le Forgeron le Mer 24 Avr 2013 - 20:53

Dupondtsx a bien raison de montrer les limites inhérentes à la notion même de mouvement.

Je suis toujours étonné par les formules magiques de certains pour améliorer le mouvement. Il y a des invariants comme le nombre de postes vacants, la pyramide hiérarchique avec toujours le même nombre de postes désirables, etc... Le fait de desserrer le système des points n'augmentera pas le mouvement : ce sont juste les identités de ceux qui bougeront qui seront différentes. Et l'expérience peut nous amener à penser que les systèmes à profil ne permettent pas forcément à des candidats meilleurs d'obtenir les postes visés. Les critères seront juste différents et plus politiques au sens large. Il faut s'y faire, tout le monde n'aura pas l'agence comptable de Nice centre, quels que soient les critères appliqués.

Le seul moyen d'augmenter le mouvement c'est l'obligation de mobilité. Et c'est loin d'être la panacée.
avatar
Le Forgeron
*****
*****

Nombre de messages : 3758
Age : 130
Localisation : centrale
Date d'inscription : 31/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau système de mutation à l'avenir ?

Message  L'intendant zonard le Mer 24 Avr 2013 - 21:32

gilles.gjq a écrit:euh...
C'est Peillon, pas Chatel le MEN ? Non ?
Sleep
Honni sois-tu qui n'as pas su reconnaître un clône !

_________________
Parce que l'intendance, c'est la zone.
Animateur des rubriques Greta et OpenAcadémie, cinquième au classement du GJQ du mois de novembre 2016. Testé et approuvé par VI (le seul, le vrai) :


Signez le
Manifeste agile pour l'Education
avatar
L'intendant zonard
Animateur Greta
Animateur Greta

Nombre de messages : 14104
Age : 12
Localisation : La (neuf-)quatrième dimension
Date d'inscription : 09/06/2006

http://www.intendancezone.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau système de mutation à l'avenir ?

Message  Stoïk le Mer 24 Avr 2013 - 22:09

Le Forgeron a écrit:Dupondtsx a bien raison de montrer les limites inhérentes à la notion même de mouvement.

Je suis toujours étonné par les formules magiques de certains pour améliorer le mouvement. Il y a des invariants comme le nombre de postes vacants, la pyramide hiérarchique avec toujours le même nombre de postes désirables, etc... Le fait de desserrer le système des points n'augmentera pas le mouvement : ce sont juste les identités de ceux qui bougeront qui seront différentes. Et l'expérience peut nous amener à penser que les systèmes à profil ne permettent pas forcément à des candidats meilleurs d'obtenir les postes visés. Les critères seront juste différents et plus politiques au sens large. Il faut s'y faire, tout le monde n'aura pas l'agence comptable de Nice centre, quels que soient les critères appliqués.

Le seul moyen d'augmenter le mouvement c'est l'obligation de mobilité. Et c'est loin d'être la panacée.
J'adhère au propos du Forgeron, ce qui est étonnant car il est présenté comme une adhésion à celui de Dupont qui se voulait en opposition au mien (sans connotation personnelle, je l'ai bien compris Wink ).



Ce qui est clair, c'est que le sujet n'est pas facile, et je reconnais que le système du barème n'est pas la panacée... mais je crois que l'abandon total du barème ne l'est pas non plus. Exclamation

En tout cas, le sujet est loin d'être clos...
avatar
Stoïk
*****
*****

Nombre de messages : 3585
Date d'inscription : 07/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau système de mutation à l'avenir ?

Message  Invité le Mer 24 Avr 2013 - 23:10

... en même temps, si le système parfait existait, on l'aurait déjà trouvé et il serait déjà en place, hein?! Wink

quoique... Suspect

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau système de mutation à l'avenir ?

Message  Alomero le Mer 24 Avr 2013 - 23:52

L'intendant zonard a écrit:
gilles.gjq a écrit:euh...
C'est Peillon, pas Chatel le MEN ? Non ?
Sleep
Honni sois-tu qui n'as pas su reconnaître un clône !
cheers Le fond y est, certes. Mais ils parlent comme ça les clônes, maintenant? Des "potes", vraiment? Et pas une seule contrepèterie*? Suspect

Bon, on va dire que c'est fini la morosité et qu'ils peuvent revenir tendre des perches à Bubu et Patou.

*Remarque, même s'il y en avait une, je ne la verrais pas sans * (et même avec, c'est pas certain non plus).

_________________
Marquise de la Zone
avatar
Alomero
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 7979
Localisation : devant mon écran
Date d'inscription : 22/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau système de mutation à l'avenir ?

Message  L'intendant zonard le Jeu 25 Avr 2013 - 9:22

ALO a écrit:
L'intendant zonard a écrit:
gilles.gjq a écrit:euh...
C'est Peillon, pas Chatel le MEN ? Non ?
Sleep
Honni sois-tu qui n'as pas su reconnaître un clône !
cheers Le fond y est, certes. Mais ils parlent comme ça les clônes, maintenant? Des "potes", vraiment? Et pas une seule contrepèterie*? Suspect
Un clône en petite forme, mais un clône. J'ai eu un léger doute, mais "ne nous Peillon pas de mots", c'est une signature. Razz

La forme du clown est persiflée par les yaks. Ca veut pas dire grand chose mais

_________________
Parce que l'intendance, c'est la zone.
Animateur des rubriques Greta et OpenAcadémie, cinquième au classement du GJQ du mois de novembre 2016. Testé et approuvé par VI (le seul, le vrai) :


Signez le
Manifeste agile pour l'Education
avatar
L'intendant zonard
Animateur Greta
Animateur Greta

Nombre de messages : 14104
Age : 12
Localisation : La (neuf-)quatrième dimension
Date d'inscription : 09/06/2006

http://www.intendancezone.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum