Forum des gestionnaires d’EPLE
Bienvenue dans le forum des gestionnaires et personnels d'intendance des EPLE !

l'administration face à la souffrance des enseignants

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

l'administration face à la souffrance des enseignants

Message  bastien le Jeu 21 Mar 2013 - 15:21

Le café pédagogique du jour http://www.cafepedagogique.net/

bastien
**
**

Nombre de messages : 416
Age : 45
Date d'inscription : 03/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'administration face à la souffrance des enseignants

Message  Biut le Jeu 21 Mar 2013 - 15:45

Extraits corrigés du site en question :

Il y a des documents que l'éducation nationale ne veut pas voir circuler. C'est le cas de la "synthèse de témoignages d'enseignants de STI2D gestionnaires" réalisée par le CHSCTA de Nancy-Metz forum des gestionnaires. Il met crument l'administration face à un très haut niveau de souffrance au travail d'enseignants des gestionnaires d'EPLE ...

"L’épuisement professionnel et les problèmes de santé graves d’une partie des enseignants gestionnaires sont des symptômes d’une crise du travail enseignant de gestion des EPLE... La souffrance individuelle au travail doit être interprétée plus profondément comme une manifestation d’une déstabilisation structurelle et collective du métier. A côté de situations extrêmes caractérisées et prises en charge par la médecine, il convient d’aborder, sans complaisance et objectivement, ... a appelé « la souffrance ordinaire » des enseignants gestionnaires".

Biut
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'administration face à la souffrance des enseignants

Message  L'intendant zonard le Jeu 21 Mar 2013 - 16:19

Et encore, il y a deux différences majeures :

- un prof ça ne fait que 18 heures devant les élèves, et le reste du temps ça peut s'éloigner et se reconstruire, se préparer au prochain choc, prendre du recul et des conseils, ça n'est pas seul isolé contre tous mais ça dispose de plusieurs dizaines de collègues dans le même établissement ; tandis qu'un gestionnaire vit 168 heures par semaine dans son EPLE (et il m'est arrivé de passer trois semaines sans aller plus loin que la boulangerie au bout de la rue), et les 60 heures de travail qu'exige le poste ne permettent quasiment pas même de téléphoner à un collègue d'un autre établissement

- un prof défaillant, ça ne remet pas en cause l'ensemble du bon fonctionnement du reste pour les classes qui lui sont confiées, alors qu'un gestionnaire qui claque, ça fiche un EPLE dans le rouge et pas que pendant, longtemps après on continue à payer les pots cassés

Mais les profs sont pas contents, c'est très grââââve, le monde va s'arrêter de tourner.

_________________
Parce que l'intendance, c'est la zone.
Animateur des rubriques Greta et OpenAcadémie, cinquième au classement du GJQ du mois de novembre 2016. Testé et approuvé par VI (le seul, le vrai) :


Rejoignez http://www.espaceple.org !

L'intendant zonard
Animateur Greta
Animateur Greta

Nombre de messages : 13348
Localisation : La (neuf-)quatrième dimension
Date d'inscription : 09/06/2006

http://www.intendancezone.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'administration face à la souffrance des enseignants

Message  El Doctus le Jeu 21 Mar 2013 - 16:41

Bonjour,

Je viens de me faire agresser par des enseignants d'EPS à qui j'avais suggéré d'utiliser davantage le plateau EPS de l'établissement pour éviter des déplacements trop couteux.

Aujourd'hui ils sont venus me chercher pour que je constate l'état des élèves en temps de pluie ; sous entendant qu'il n'est pas tolérable de faire du sport sous la pluie.

Que faire face à ce type de comportement ?


Dernière édition par Laxman le Jeu 21 Mar 2013 - 17:33, édité 1 fois

El Doctus
***
***

Nombre de messages : 1185
Localisation : Très loin
Date d'inscription : 08/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'administration face à la souffrance des enseignants

Message  néthou le Jeu 21 Mar 2013 - 16:59

Leur dire que tu n'est pas né de la dernière pluie ?

Ne pas rentrer là-dedans.
C'est le boulot du CE.

A part ça, oui, la pluie ça mouille.
Le gestionnaire est responsable de tout un tas de choses, mais pas de la météo.
Par contre il est responsable du budget.
Tu as donc bien fait, en alertant, d'ouvrir... ton parapluie !

_________________
"Quand je dis quelque chose et que mes adversaires politiques applaudissent, je sens que j'ai dit une bêtise". Karl Liebknecht


néthou
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 4964
Localisation : Là-haut sur la montagne...
Date d'inscription : 11/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'administration face à la souffrance des enseignants

Message  Patronette le Jeu 21 Mar 2013 - 17:00

Si agression, dépôt de plainte (quand on veut jouer au con avec moi, on gagne) et appel à la protection du recteur.
Demande leur la base juridique interdisant à des élèves de faire du sport sous la pluie (non, parce que si un élève fond sous la pluie, il va falloir les loger à la sortie des cours jusqu'à ce que la pluie cesse).
lol!

Patronette
***
***

Nombre de messages : 1494
Localisation : entre l'hôpital, l'autoroute et le lac
Date d'inscription : 07/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'administration face à la souffrance des enseignants

Message  bastien le Jeu 21 Mar 2013 - 17:04

L'intendant zonard a écrit:Et encore, il y a deux différences majeures :

- un prof ça ne fait que 18 heures devant les élèves, et le reste du temps ça peut s'éloigner et se reconstruire, se préparer au prochain choc, prendre du recul et des conseils, ça n'est pas seul isolé contre tous mais ça dispose de plusieurs dizaines de collègues dans le même établissement ; tandis qu'un gestionnaire vit 168 heures par semaine dans son EPLE (et il m'est arrivé de passer trois semaines sans aller plus loin que la boulangerie au bout de la rue), et les 60 heures de travail qu'exige le poste ne permettent quasiment pas même de téléphoner à un collègue d'un autre établissement

- un prof défaillant, ça ne remet pas en cause l'ensemble du bon fonctionnement du reste pour les classes qui lui sont confiées, alors qu'un gestionnaire qui claque, ça fiche un EPLE dans le rouge et pas que pendant, longtemps après on continue à payer les pots cassés

Mais les profs sont pas contents, c'est très grââââve, le monde va s'arrêter de tourner.

Nononon,

Je n'ai pas posté pour polémique mais, zamonnavis:
- c'est pas ininterressant de connaitre la position de l'administration par rapport aux profs ne serait-ce que pour comparer par rapport à nous
- le rapport fait état de facteurs aggravants, comme la réforme des enseignements qui déqualifie certains profs et la réforme de la formation des enseignants qui a lancé des novices non formés à la pédagogie dans les salles comme les romains jetaient les martyrs aux lions. Ces deux points, qui ne sont pas contestables, nous intéressent aussi: des réformes étranges planent également au dessus de nos têtes.

Sur le reste la lumière est sur les profs parce qu'ils sont les plus nombreux mais aussi parce qu'ils sont directement au contact des élèves et que leurs problèmes rejaillissent directement sur les enfants et peut avoir des conséquence à long terme sur leur parcours professionnel et scolaire (comme les bons profs peuvent avoir une influence bénéfique à long terme sur les enfants). Ils constituent un modèle ou un refouloir et la réussite des élèves est notre raison d'être à tous.

Parler des problèmes des enseignants ne doit pas vouloir dire occulter ceux des gestionnaires.

C'est vrai que nous, nous souffrons doublement car d'abord l'administration nous ignore mais en plus elle ignore notre travail (à, c'est vrai, vous êtes là vous aussi Madame soussous, et le chauffage, il chauffe bien le chauffage? il est pas trop chaud? il est pas trop froid? et, LE PIRE: à bravo, félicitation pour le café) alors qu'elle n'ignore pas la pédagogie. Mais de là à se demander qui doit gagner aux oscars de la souffrance. De plus la durée du travail réduite n'empêche pas la fatigue due au stress et la présence de nombreux collègues n'empêche pas le sentiment d'isolement.

bastien
**
**

Nombre de messages : 416
Age : 45
Date d'inscription : 03/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'administration face à la souffrance des enseignants

Message  Re-Init le Jeu 21 Mar 2013 - 17:12

L'intendant zonard a écrit:Mais les profs sont pas contents, c'est très grââââve, le monde va s'arrêter de tourner.


T'inquiètes pas, on a un nouveau pape et le SCB a enfin gagné un match. Tout arrive. (en plus, la fin du monde n'a pas lieu, c'est balot)

Re-Init
***
***

Nombre de messages : 1218
Localisation : Latitude : 16°46′24″ Nord Longitude : 3°00′26″ Ouest
Date d'inscription : 30/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'administration face à la souffrance des enseignants

Message  El Doctus le Jeu 21 Mar 2013 - 20:24

L'agression n'était que verbale (forte virulence), mais elle fait suite à plusieurs comportements de ce type.
Je pense connaître l'origine du malaise : auparavant, le coût des transports était dilué dans les différents comptes donc non visible.
Lors du budget RCBC, j'ai fait clairement ressortir le volume de cette discipline (invisible dans l'ancienne présentation budgétaire).
Et au cofi j'ai rappelé leur volume financier.
Je pense que cette transparence occasionne une certaine gêne.

El Doctus
***
***

Nombre de messages : 1185
Localisation : Très loin
Date d'inscription : 08/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'administration face à la souffrance des enseignants

Message  Flouette le Jeu 21 Mar 2013 - 20:32

bastien a écrit:
Parler des problèmes des enseignants ne doit pas vouloir dire occulter ceux des gestionnaires.

C'est vrai que nous, nous souffrons doublement car d'abord l'administration nous ignore mais en plus elle ignore notre travail (à, c'est vrai, vous êtes là vous aussi Madame soussous, et le chauffage, il chauffe bien le chauffage? il est pas trop chaud? il est pas trop froid? et, LE PIRE: à bravo, félicitation pour le café) alors qu'elle n'ignore pas la pédagogie. Mais de là à se demander qui doit gagner aux oscars de la souffrance. De plus la durée du travail réduite n'empêche pas la fatigue due au stress et la présence de nombreux collègues n'empêche pas le sentiment d'isolement.
forum

dans un précédent établissement j'ai du demander au CE d' alerter le rectorat pour le cas d'un enseignant "victime" de cette réforme (appel au secours , menace de suicide), et ce n'était pas le seul....
je suis d'accord avec Bastien, leurs souffrances sont aussi les nôtres, elle pointe du doigt les réformes à la va-vite , sans formation structurée avec une vision à long terme....

Flouette
**
**

Nombre de messages : 997
Age : 42
Localisation : sous le nain
Date d'inscription : 17/02/2010

http://fr.wikipedia.org/wiki/Blanche-Neige

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'administration face à la souffrance des enseignants

Message  El Doctus le Ven 22 Mar 2013 - 13:53

Un courrier a été rédigé par mes soins à destination du C.E.

Comportement qu'il a lui même déploré.

El Doctus
***
***

Nombre de messages : 1185
Localisation : Très loin
Date d'inscription : 08/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum