Forum des gestionnaires d’EPLE
Bienvenue dans le forum des gestionnaires et personnels d'intendance des EPLE !
Forum des gestionnaires d’EPLE


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Décentralisation des gestionnaires (le fil)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant
AuteurMessage
Spontus
*
*


Nombre de messages : 234
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mar 11 Sep 2012 - 16:23

On peut rajouter les CPE qui ont environ 90 € d’indemnités par mois... et les ATTEE de la région Ile de France sont donc à plus de 300 € par mois et travaillent 1550 h / an. Bien joué pour leurs représentations syndicales!

Quant aux veilleurs de nuit c'est désormais moins de 1500 h / an (mais avec le même régime indemnitaire) : la région a découvert que -horreur- les veilleurs de nuit travaillaient la nuit. Donc pour compenser ils font moins d'heures. Allez faire tourner un bahut avec moins de 1500 heures et un internat ouvert 6 nuits par semaine..

Mais c'est vrai que ça me trouait le bide de voir ma SAENES logé en NAS avec ses 90 € de PFR bosser bien au delà de ses 1607h et à côté le MO en NAS aussi (mais à 1550h) et ses 350 €/mois (et oui y z'ont une NBI les ATTP2E ou ex MO).

Mais je m'égare, on ouvre un autre post? bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://www.linternaute.com/sortir/cinema/diaporama/06/les-bronze
Pandore
Invité



MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mar 11 Sep 2012 - 16:29

Point du tout!!!
C'est justement là que ça devient intéressant et qu'on se dit que personne ne se risquera à ouvrir la boite de pandores ...



Il y a déjà de nombreuses reconversions de militaires dans l'éducation nationale, gendarmes et autres militaires. Ce n'est cependant pas le fil où les mettre en boîte, nom de Zeus et de Pandore !

Par contre, évaluer les transferts de compétence de l'Etat vers les collectivités territoriales est utile. Ne constate-t-on pas un accroissement du nombre des fonctionnaires, tous comptes faits ? Les C.T. embellissent plus vite que le centre ne maigrit. D'ailleurs maigrit-il vraiment ? Il s'invente de nouvelles missions à mesure que d'autres font son travail, ailleurs.

Point de vue de contribuable : les gestionnaires coûteront davantage une fois provincialisés. Pourquoi en serait-il autrement ?
(Cf. Spontus).
.
Revenir en haut Aller en bas
G.plusdessous
.
.
avatar

Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Un gestionnaire est un cadre.   Mar 11 Sep 2012 - 18:01

bonjour,

Le gestionnaire n'est pas un technicien du budget ou du crédit nourriture. C'est un cadre qui doit naturellement avoir des perspectives de carrière.
Or lesquelles nous sont proposées par le MEN? SAENES,AENES,APAENES,CASU, même combat dans les eple : la gestion et la comptabilité.

J'ai maintes fois écrit que si le MEN ne propose pas l'équité de traitement par l'intégration dans le corps des personnels de direction, alors la décentralisation est notre joker. Car qu'est ce qu'une équipe de direction dans laquelle l'un est un CE en devenir et l'autre un subordonné qui le restera? C'est vraiment pipeau, et maintenant parachevé par le titre ronflant de gestionnaire adjoint (cela me rappelle les AS passés OEA)

Quand je vois certain communiqué collectif assurant la promotion de l'ASU dans la FPE, cela sent les rentes de situatios que l'on veut garder avant la retraite.... Du CHANGEMENT et pas ce milieu du gué bien trop proche de la rive de départ. Nanard a raison , je l'avais également écrit : les collectivités vont vider notre coeur de mission et le MEN pourra engager un plan à la sauce RGPP pour l'ASU.

Nos représentants feraient mieux d'attraper la balle au bond et négocier cette intégration dans les PDIR en menaçant de partir à la FPT. Et pareil pour la casquette de gestionnaire comptable qui, compte tenu des réductions de moyens, ne génère que du mal être de plus en plus prégnant ( voir la crise du recrutement sur AC) Mais là encore certaines rentes de situations sont défendues becs et ongles quitte à sacrifier à terme l'ASU : ceussent là seront en retraite lorsque cela arrivera.
Revenir en haut Aller en bas
Corps_CE
Invité



MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mar 11 Sep 2012 - 18:28

Bonsoir,

il y a maintenant égalité d'accès au corps des CE. Les professeurs (& CPE plus quelques autres) et les plus titrés des gestionnaires sont sur un pied d'égalité. Ils ont tous ou pratiquement tous passé un premier concours. Il peuvent tous maintenant passer un second concours, celui de personnel de direction.

S'il y avait intégration automatique des seconds dans le dit corps, les premiers le considèreraient comme affreux et d'une très profonde injustice : comment cela se pourrait-il qu'eux, les spécialistes de la pédagogie, soient moins bien lotis que les spécialistes de tout le reste, spécialistes dont une part non négligeable adorerait cantonner les CE à la surveillance des profs et des surveillants, du moins à en croire ce qui ce lit ici) ?

Cohérence, incohérence ?
.
Revenir en haut Aller en bas
bastien
**
**
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 46
Date d'inscription : 03/08/2012

MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mar 11 Sep 2012 - 18:45

Moi je suis jeune et beau gestionnaire, je pourrais toujours vivre de mon corps, mais les autres?
Revenir en haut Aller en bas
Poporc
****
****
avatar

Nombre de messages : 2624
Age : 51
Localisation : Passé à l'ennemi
Date d'inscription : 08/07/2006

MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mar 11 Sep 2012 - 18:52

Dans 3 semaines, cela ne me concernera plus.

Pour faire du VI, VOUS ETES FOUTUS !!!
Revenir en haut Aller en bas
Flouette
***
***
avatar

Nombre de messages : 1193
Age : 43
Localisation : sous le nain
Date d'inscription : 17/02/2010

MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mar 11 Sep 2012 - 18:53

@ Bastien : Euh attention, ce n'est pas éternel ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.wikipedia.org/wiki/Blanche-Neige
INT-int
Invité



MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mar 11 Sep 2012 - 19:42

Anonymous a écrit:S'il y avait intégration automatique des seconds dans le dit corps, les premiers le considèreraient comme affreux et d'une très profonde injustice : comment cela se pourrait-il qu'eux, les spécialistes de la pédagogie, soient moins bien lotis que les spécialistes de tout le reste, spécialistes dont une part non négligeable adorerait cantonner les CE à la surveillance des profs et des surveillants, du moins à en croire ce qui ce lit ici) ?
Cohérence, incohérence ?
.


Cohérence. L'invité le dit lui-même : les CE sont des spécialistes de la pédagogie. Les laisser donc dans leur spécialité, sans la réduire à la surveillance des profs et des surveillants, est donc logique et profitable pour cette même pédagogie qui a bien besoin d'une réelle gestion. De plus cela devrait s'accompagner de réels moyens pour agir sur cette pédagogie et enfin avoir la possibilité de gérer les enseignants et d'agir sur la qualité de l'enseignement dispensé. Enfin, la pédagogie n'est-elle pas le plus important dans un EPLE ? Enlever aux CE des tâches contraignantes et chronophages de gestion matérielle et budgétaire qu'ils ne maitrisent pas pour la plupart serait leur rendre service. Dans cette optique pas besoin d'intégrer les gestionnaires dans le corps des personnels de direction. Par contre si le gestionnaire reste, ou plutôt devient, un adjoint du CE, il faut aller au bout de la logique.
Revenir en haut Aller en bas
INT-int
Invité



MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mar 11 Sep 2012 - 19:43

G.plusdessous a écrit:
Nos représentants feraient mieux d'attraper la balle au bond et négocier cette intégration dans les PDIR en menaçant de partir à la FPT. Et pareil pour la casquette de gestionnaire comptable qui, compte tenu des réductions de moyens, ne génère que du mal être de plus en plus prégnant ( voir la crise du recrutement sur AC) Mais là encore certaines rentes de situations sont défendues becs et ongles quitte à sacrifier à terme l'ASU : ceussent là seront en retraite lorsque cela arrivera.



Jamais personne ne m'a demandé si je souhaitais ou pas être décentralisé ; pourtant je suis syndiqué. Des dirigeants syndicaux s'arrogent le droit de décider notre avenir sans nous demander notre avis. Alors je me pose une question : ont-ils un intérêt personnel à être à la remorque du SNPDEN ?
Revenir en haut Aller en bas
tortue
***
***
avatar

Nombre de messages : 1253
Age : 42
Localisation : dans le bonheur jusqu'au cou
Date d'inscription : 08/03/2010

MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mar 11 Sep 2012 - 20:31

INT-int a écrit:
G.plusdessous a écrit:
Des dirigeants syndicaux s'arrogent le droit de décider notre avenir sans nous demander notre avis..... : ont-ils un intérêt personnel à être à la remorque du SNPDEN ?

Poser la question est déjà y répondre ...
Il me semble évident que les syndicats ont intérêt à protéger la stabilité d'un système dont ils ont participé à la mise en place...
De façon individuelle, il me parait également logique que des liens humains se nouent au fil des rencontres entre les responsables administratifs et les représentants syndicaux et que des décisions puissent donc être prises à la marge ...
Revenir en haut Aller en bas
INT-out
Invité



MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mar 11 Sep 2012 - 20:38

Anonymous (Corps_CE) a écrit:S'il
y avait intégration automatique des seconds dans le dit corps, les
premiers le considèreraient comme affreux et d'une très profonde
injustice : comment cela se pourrait-il qu'eux, les spécialistes de la
pédagogie, soient moins bien lotis que les spécialistes de tout le
reste, spécialistes dont une part non négligeable adorerait cantonner
les CE à la surveillance des profs et des surveillants, du moins à en
croire ce qui se lit ici  ?
Cohérence, incohérence ?

INT-int a écrit ensuite en reprenant:
"Cohérence.
L'invité le dit lui-même : les CE sont des spécialistes de la pédagogie [...]"



Du tout, du tout. L'invité n'a jamais dit "
les CE sont des spécialistes de la pédagogie".
Bien
relire la phrase. "Eux, les spécialistes etc. " concernait les
professeurs. Pas les CE. Ce qui n'empêche pas certains d'en être, mais
pas que de cela.


.
Revenir en haut Aller en bas
Bozinchu
Veille JO
Veille JO
avatar

Nombre de messages : 17624
Age : 49
Localisation : Bastia
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mar 11 Sep 2012 - 20:56

Poporc a écrit:
Dans 3 semaines, cela ne me concernera plus.

Pour faire du VI, VOUS ETES FOUTUS !!!




tu veux te suicider
déconnes pas

_________________
Il ne faut jamais juger les gens sur leurs fréquentations : Judas par exemple avait des amis irréprochables

Cherche et tu trouveras Luc, Chap. 11: «…Car quiconque demande reçoit, qui cherche trouve ».

VOTEZ POUR MOI
Revenir en haut Aller en bas
Le Forgeron
*****
*****
avatar

Nombre de messages : 3819
Age : 131
Localisation : centrale
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mar 11 Sep 2012 - 21:14

Corps_CE a écrit:


il y a maintenant égalité d'accès au corps des CE.
Pour le concours oui. Mais pour le reclassement à AGS égale l'enseignant entrera avec deux ou trois échelons de plus. Dans un corps comme celui-ci c'est énorme.
Revenir en haut Aller en bas
Alomero
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8144
Localisation : devant mon écran
Date d'inscription : 22/03/2010

MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mar 11 Sep 2012 - 21:18

Vu la nature des missions confiées à un CE, autant le fait de nous cantonner au détachement et de ne pouvoir passer le concours me semblait être vraiment stupide, tant pour les personnels que pour les établissements menés par des chefs parfois atteints de consanguinité, autant je ne vois pas ce qui pourrait justifier notre intégration dans le corps des Perdir.

Ah si, juste le fait que maintenant on peut dire que l'on est un adjoint et que la vocation naturelle d'un adjoint est paraît-il de devenir chef. Quand je vous disais que ce truc d'adjoint-gestionnaire c'était vraiment une foutaise. Ça ne satisfait personne et ne fait que générer une demande supplémentaire, à mon avis totalement illégitime. Maintenant, que ceux qui tiennent tant que ça à être CE passent le concours. On n'a rien sans rien et le statut de gestionnaire, même hyper compétent, même investit et tout, et tout, n'est pas synonyme de passe-droit. Que penserions-nous d'un prof devenu CE juste parce qu'il était bien vu en tant que prof?

Ce n'est pas le même métier et je trouve normal qu'il y ait une barrière destinée à tenter d'identifier les meilleurs profils. Si encore la fonction de gestionnaire était occupée après réussite à un concours et à un corps spécifique, on pourrait peut-être penser à des passerelles pour l'intégration. Mais ce n'est pas le cas. Alors que les attachés puissent passer le concours me semble être une grande avancée, le reste n'est que postures syndicales stériles qui feraient mieux de se focaliser sur les modalités de reclassement qui sont un grand foutage de cens . Et, ma foi, c'est sans doute contre cette appellation stupide d'adjoint-gestionnaire qui pourrait rester dans la FPE fidèle aux CE que cette ouverture au concours fut négociée il y a un an.

_________________
Marquise de la Zone
Revenir en haut Aller en bas
néthou
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 5322
Localisation : Là-haut sur la montagne...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mar 11 Sep 2012 - 22:03

Corps_CE a écrit:
il y a maintenant égalité d'accès au corps des CE. Les professeurs (& CPE plus quelques autres) et les plus titrés des gestionnaires sont sur un pied d'égalité. Ils ont tous ou pratiquement tous passé un premier concours. Il peuvent tous maintenant passer un second concours, celui de personnel de direction.

S'il y avait intégration automatique des seconds dans le dit corps, les premiers le considèreraient comme affreux et d'une très profonde injustice : comment cela se pourrait-il qu'eux, les spécialistes de la pédagogie, soient moins bien lotis que les spécialistes de tout le reste, spécialistes dont une part non négligeable adorerait cantonner les CE à la surveillance des profs et des surveillants, du moins à en croire ce qui ce lit ici) ?
Votre raisonnement est fallacieux, cher invité. Ce n'est pas l'intégration dans le corps des personnels de direction que les gestionnaires réclament, c'est l'intégration à part entière dans l'équipe de direction. Ce n'est pas la même chose. Et notamment financièrement. Nous avons en effet la prétention de penser que le travail que nous faisons, nos domaines de compétence et les responsabilités qui sont les nôtres (lesquelles, par exemple, sont toutes autres que celle(s ?) d'un adjoint), méritent amplement cette reconnaissance et un placement sur le même pied d'égalité, notamment financier, que nos collègues du corps de direction. En l'état actuel des choses, cette reconnaissance reste purement formelle (un texte ne change pas les mentalités), et ne deviendrait réalité qu'en termes financiers. La véritable égalité ce n'est pas gagner plus; c'est gagner autant que nos collègues de l'équipe de direction, nonobstant la responsabilité générale du Chef d'établissement-ordonnateur avec lequel nous travaillons qui doit être autrement appréciée.

Ensuite, si effectivement certains d'entre nous souhaitent aller au-delà et franchir le pas de l'intégration dans le corps, il y a maintenant la voie du concours, comme tout le monde. Et puisque l'on parle de "profonde injustice", comment dans le corps des personnels de direction sont donc considérés ceux qui, et ils sont assez nombreux, l'ont intégré en commençant, sans concours, par un poste de faisant-fonction ? Est-ce là moins "affreux", comme vous l'écrivez, que de voir arriver un gestionnaire, intendant, agent-comptable, qui, horresco referens, n'ayant jamais enseigné (ce qui n'est pas le cas pour un certain nombre d'entre nous...) serait de ce fait pédagogiquement démuni dans la direction d'un établissement ? Nous sommes nombreux à avoir la faiblesse de penser que nos années d'expérience dans le fonctionnement d'un EPLE nous rendent, peut-être, plus capables qu'un enseignant, instituteur ayant passé le concours, pour apprécier les enjeux et intégrer les responsabilités différentes de cette nouvelle fonction que nous côtoyons (et aidons) quotidiennement.

_________________
"Quand je dis quelque chose et que mes adversaires politiques applaudissent, je sens que j'ai dit une bêtise". Karl Liebknecht

Revenir en haut Aller en bas
Corps_CE
Invité



MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mar 11 Sep 2012 - 22:46

Le point de départ des commentaires était :

" Nos représentants feraient mieux d'attraper la balle au bond et négocier
cette intégration dans les PDIR en menaçant de partir à la FPT.
"
de   G.plusdessous.

intégration dans les PDIR... Qu'est-ce sinon l'intégration dans le corps des CE ?  Rien ne se fait en un jour . L'accès au concours est un pas supplémentaire. Il était réclamé,... au moins sur ce forum. Maintenant que c'est acté depuis août 2012, cela sera critiqué. Ce l'est déjà ici par un Forgeron. Quant au point de vue des profs, il est recevable. Rien de fallacieux dans mes propos précédents ;-)

Les faisant-fonction et le système d'aptitude existent depuis longtemps et il reste à la marge. Combien de faisant-fonction d'adjoint de collège/lycée passent cependant ce deuxième concours et le réussissent plutôt que d'attendre d'être titularisé sur la liste d'aptitude ? C'est de l'huile dans les rouages comme ailleurs dans le système. Il y a un équivalent chez les gestionnaires qui ont une voie interne de progression dans la carrière.
.
Revenir en haut Aller en bas
Le Forgeron
*****
*****
avatar

Nombre de messages : 3819
Age : 131
Localisation : centrale
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mar 11 Sep 2012 - 22:54

Corps_CE a écrit:
L'accès au concours est un pas supplémentaire. Il était réclamé,... au moins sur ce forum. Maintenant que c'est acté depuis août 2012, cela sera critiqué. Ce l'est déjà ici par un Forgeron.
Je n'ai jamais critiqué l'ouverture du concours, seulement les modalités de reclassement... Rien à voir. D'autant que je me présente.
Revenir en haut Aller en bas
RETU
*****
*****
avatar

Nombre de messages : 3858
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mer 12 Sep 2012 - 1:21

néthou a écrit:
Nous sommes nombreux à avoir la faiblesse de penser que nos années d'expérience dans le fonctionnement d'un EPLE nous rendent, peut-être, plus capables qu'un enseignant, instituteur ayant passé le concours, pour apprécier les enjeux et intégrer les responsabilités différentes de cette nouvelle fonction que nous côtoyons (et aidons) quotidiennement.
Pas moi.

Imaginer que les gestionnaires peuvent de but en blanc diriger un EPLE, cest ignorer une partie essentielle du boulot : l'orientation des élèves. Qui peut demain mener un conseil de classe de 3ème ? Parle-t-on ici des réformes pédagogiques, du nouveau lycée, du livret de compétences ou de réussite scolaire ? Quasiment pas.

Et enfin, quand j'entends l'opinion de beaucoup de nos condisciples sur les enseignants, notamment sur ce site, je vois mal comment on pourrait imaginer gérer une équipe enseignante de cette façon.
Revenir en haut Aller en bas
INT-int
Invité



MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mer 12 Sep 2012 - 8:24

Hors gestionnaire décentralisé responsable de la gestion matérielle et budgétaire en place du CE, point de salut pour la profession. Comme cela ne se fera pas la conclusion s'impose. Tout le reste : adjoint, intégration dans le personnel de direction n'est que poudre aux yeux et placebo pour un malade condamné.
Revenir en haut Aller en bas
néthou
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 5322
Localisation : Là-haut sur la montagne...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mer 12 Sep 2012 - 8:33

C'est toi qui vois, RETU.

Mais pourquoi "de but en blanc" ? Comme tout métier, dont le nôtre, la direction d'établissement s'apprend. Je persiste effectivement à penser que nous sommes peut-être mieux placés pour ce faire qu'un instituteur qui n'a connu que le primaire ou de nombreux enseignants pour lesquels les réformes pédagogiques, le nouveau Lycée ou le livret de compétences ne sont que des machins très théoriques qui viennent encombrer leur quotidien, et traitent l'orientation comme une partie de Sudoku, soit des cases à remplir. Et je caricature à peine.

On m'objectera que ceux-là mêmes qui passent le concours de personnels de direction se sont déjà appropriés tout cela; je ne vois pas pourquoi un gestionnaire ne serait pas à même d'en faire autant. De la même façon qu'un enseignant pourrait parfaitement apprendre la gestion au quotidien d'un EPLE, la logique de la compta et nos propres réformes. J'ai horreur d'entendre parler de la Pédagogie comme d'une grande chose entourée d'un halo de mystère qui serait réservée à quelques initiés. Comme toute chose ça s'apprend, ça se pratique, et ça se maîtrise mieux avec le temps. Rien qui ne soit inaccessible à qui est prêt à cet apprentissage.

L'argument selon lequel sur ce forum personne ne parle de ce qui concerne la pédagogie n'est pas recevable; t'imagine-tu entendre parler classe 4, approvisionnements, NAS ou MAPA sur un forum d'enseignants ? (sinon pour vouer aux gémonies cet emm... de gestionnaire qui nous empêche de faire ce qu'on veut avec sa réglementation et ses appels d'offre ...) Gérer une équipe de profs, ça aussi je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas apprendre à le faire; du reste on a un grand avantage pour ça: on connaît très bien les défauts de nos collègues enseignants, leurs travers et leur logique. C'est d'ailleurs souvent l'écueil que l'on constate avec les adjoints qui débutent dans la fonction: leur difficulté à "sortir" de leur statut d'enseignant pour passer de l'"autre côté"; l'état d'esprit y est radicalement différent, c'est moins une logique de "profession libérale" telle que le comportement des profs le révèle souvent que la nécessité de prendre en compte tous les paramètres de l'établissement. Et oui, j'ai la faiblesse de penser que cette nécessité (pour synthétiser: cette idée sous-jacente qu'on est là pour bosser pour tout le monde), nous y sommes mieux préparés qu'un enseignant.

_________________
"Quand je dis quelque chose et que mes adversaires politiques applaudissent, je sens que j'ai dit une bêtise". Karl Liebknecht

Revenir en haut Aller en bas
néthou
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 5322
Localisation : Là-haut sur la montagne...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mer 12 Sep 2012 - 8:53

Corps_CE a écrit:
Le point de départ des commentaires était :

" Nos représentants feraient mieux d'attraper la balle au bond et négocier
cette intégration dans les PDIR en menaçant de partir à la FPT.
"
de G.plusdessous.

intégration dans les PDIR... Qu'est-ce sinon l'intégration dans le corps des CE ? Rien ne se fait en un jour . L'accès au concours est un pas supplémentaire. Il était réclamé,... au moins sur ce forum. Maintenant que c'est acté depuis août 2012, cela sera critiqué. Ce l'est déjà ici par un Forgeron. Quant au point de vue des profs, il est recevable. Rien de fallacieux dans mes propos précédents ;-)

Dont acte.

Mais peut-être faudrait-il demander à Gplusdessous si tel était vraiment le sens de son propos. Pour être familier du forum depuis longtemps maintenant, je n'ai pas l'impression que ce qui importe vraiment aux collègues soit moins l'intégration dans le corps lui-même que d'être placé, à tous points de vue, sur le même pied d'égalité que les adjoints pédagogiques, et j'ai plus entendu des collègues conscients des difficultés et des contraintes du métier de Chef d'établissement que considérant ce métier comme une sinécure. (et je crois que le prosélytisme actif de l'ami Bref ne s'est pas montré très efficace...)

Simplement on ne peut pas venir clamer haut et fort devant tout le monde "Vous êtes désormais membre à part entière de l'équipe de direction au même titre que l'adjoint pédagogique" et en particulier "Mais bon à part ça votre situation reste identique que ce soit au quotidien et en fin de mois". Il faut donc joindre le geste à la parole.

_________________
"Quand je dis quelque chose et que mes adversaires politiques applaudissent, je sens que j'ai dit une bêtise". Karl Liebknecht

Revenir en haut Aller en bas
Yhenamar
***
***
avatar

Nombre de messages : 1960
Age : 64
Localisation : Sorti de la m......
Date d'inscription : 13/10/2009

MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mer 12 Sep 2012 - 8:54

Bozinchu a écrit:
Poporc a écrit:
Dans 3 semaines, cela ne me concernera plus.

Pour faire du VI, VOUS ETES FOUTUS !!!
tu veux te suicider
déconnes pas
Non, il déserte !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.leconcombre.com/echo/reuri/reuri00.html
RETU
*****
*****
avatar

Nombre de messages : 3858
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mer 12 Sep 2012 - 10:20

néthou a écrit:
Comme tout métier, dont le nôtre, la direction d'établissement s'apprend. Je persiste effectivement à penser que nous sommes peut-être mieux placés pour ce faire ........., nous y sommes mieux préparés qu'un enseignant.
Vu comme ça, évidement !
Bien sûr que la direction d'établissement s'apprend, et je connais des intendants qui s'y exécuteraient avec brio.

Je protestais contre l'idée que tout gestionnaire ferait systématiquement un bon CE, naturellement meilleur qu'un enseignant.
Nous avons un avantage certain en matière de culture administrative, de management. Il nous en manque cependant un bon morceau.

Et nous serions aussi bien plus attendus au tournant.
Revenir en haut Aller en bas
Alomero
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8144
Localisation : devant mon écran
Date d'inscription : 22/03/2010

MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mer 12 Sep 2012 - 10:42

Je plussoie avec RETU car trop souvent certaines proses (syndicales pour ne pas les nommer) confondent aptitude potentielle et compétence certaine, possibilité et droit. Les ADAENES (et non les seuls gestionnaires) peuvent devenir de bons CE mais cela ne va pas de soi.

@ Le Forgeron: tous mes voeux de succès bravo

_________________
Marquise de la Zone
Revenir en haut Aller en bas
Poporc
****
****
avatar

Nombre de messages : 2624
Age : 51
Localisation : Passé à l'ennemi
Date d'inscription : 08/07/2006

MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mer 12 Sep 2012 - 11:10

RETU a écrit:
Je protestais contre l'idée que tout gestionnaire ferait systématiquement un bon CE, naturellement meilleur qu'un enseignant.

Un bon, ça se discute. Mais ce qui est certains, c'est que ça ne pourra pas être pire que ceux qui exercent actuellement...
Revenir en haut Aller en bas
G.plusdessous
.
.
avatar

Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mer 12 Sep 2012 - 12:04

Bonjour à tous et toutes,

Il convient de considérer cette intégration dans le corps des PDir ( CE, c'est pareil, mais ne pas oublier qu'un Pdir peut faire autre chose que CE...) comme une ouverture vers des perspectives de carrière : si le collègue veut rester gestionnaire, libre à lui et c'est très bien ainsi car, on est tous d'accord, c'est nécessaire.

Mais s'il désire devenir CE, en passant par la case adjoint pour faire ses gammes, alors on ne pourra pas lui opposer le statutaire. Dans notre système de règles écrites , rien ne vaut une assurance plutôt qu'un espoir toujours déçu.
Revenir en haut Aller en bas
ripley38
*
*
avatar

Nombre de messages : 217
Age : 52
Localisation : un peu au sud
Date d'inscription : 18/01/2007

MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mer 12 Sep 2012 - 13:26

Bonjour à toutes et à tous.

J'ai lu vite fait les messages précédents, et je suis d'accord sur le fait, cela n'engage que moi, que
la dénomination d'adjoint plait à certains, mais pas à moi. Conseiller oui, car dans la pratique ce n'est
pas la même chose.
Je suis dans un petit bahut, 1 CE 1CPE 1 ges 1/2 secrétaire pour la gest (1dp 385, un internat, internat excellence, écoles ouverte...)
Quand je suis arrivé, le principal pensait a essayé de me faire mousser puis comme cela ne marchait
faire il a voulu faire pression sur moi en me mettant sous le nez ce titre
d'adjoint, afin que je m'occupe des élèves, de la surveillance éventuelle dans la cour, sortir les internes
le mercredi, sorties le soir
Et là il est tombé sur un os, je lui ai expliqué le mot adjoint s'appliquant au gestionnaire.
imaginez vous un jeune sortie de concours ou sans caractère, qu'aurait il fait?
C'est vrai que j'ai un CE pas commode, c'est sa dernière année, et souvent on ferme la porte du bureau
pour se la mesurer, c'est pas triste, il continue à travailler à l'ancienne, les conventions, les délais
réglementaires, j'en passe et des meilleurs, il n'en a rien à faire.

De plus je vais être matérialiste. Un adjoint touche bien des primes.

En tant que gestionnaire, nous nous occupons d'un service annexe (Conseil Général) nous encaissons des créances pour elles, le gros du budget vient des CT, alors pourquoi pas une direction à 2 têtes effectivement
1 CE PEDA et un GEST MATERIELRIEL

Et je pense que les gestionnaires sont assez intelligents pour ne pas rentrer dans une gueguerre de chefs
mais plutôt tendront à travailler pour le collectif.
Revenir en haut Aller en bas
ALICIA
.
.


Nombre de messages : 31
Age : 58
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mer 12 Sep 2012 - 15:58

tortue a écrit:
Salut à toutes et tous,

Notre travail est un véritable sacerdoce dont personne d'autre ne voudrait !!!!
Des ATTE aux profs en passant par les secrétaires de direction et les chefs d'établissement, personne ne souhaiterait se retrouver à la place d'un gestionnaire. Mal payés, non reconnus par notre hiérarchie, sans réel pouvoir disciplinaire sur les personnes que l'on est chargé de superviser, soumis à des rythmes infernaux et les acceptant de bonne grâce car conscients de notre rôle dans la machine ; il faut selon moi se rendre à l'évidence et accepter le fait que nous sommes les soutiers des EPLE.

Si décentralisation il y a, les CT chercheront peut être à nous mettre dehors pour des raisons budgétaires de type RGPP. ça serait quand même fort étonnant puisqu'elles me semblent avoir conscience de notre rôle au sein des EPLE et refuseraient certainement de laisser les seuls CE (fonctionnaires d'Etat) gérer leurs structures ....

Si notre rôle est énorme au sein des bahuts, notre poids est par contre nul en terme de représentativité ; et puis comme disait l'autre ...
Le changement c'est maintenant !!!



Quelle vision misérabiliste de notre métier ! Nul n'est corvéable à merci, sauf à en être le premier responsable...Quand à être reconnu par notre hiérarchie, il ya vraiment toutes sortes de situations. Pour ma part, je me suis toujours sentie reconnue par les chefs d'établissmeent avec lesquels j'ai travaillé.
Revenir en haut Aller en bas
Bozinchu
Veille JO
Veille JO
avatar

Nombre de messages : 17624
Age : 49
Localisation : Bastia
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mer 12 Sep 2012 - 18:28

LUCIE a écrit:
Pour ma part, je me suis toujours sentie reconnue par les chefs d'établissmeent avec lesquels j'ai travaillé.
Moi aussi..et quand parfois j'en rencontre un au rectorat il y en a qui me reconnaissent et qui me disent bonjour.
Cet été, j'ai même été abordé au Super U de Folelli par l'inspecteur en charge des filières professionnelles en Corse qui m'avait reconnu au milieu de la foule des touristes.
La mienne me dit même bonjour le matin quand elle me rencontre dans la cour

_________________
Il ne faut jamais juger les gens sur leurs fréquentations : Judas par exemple avait des amis irréprochables

Cherche et tu trouveras Luc, Chap. 11: «…Car quiconque demande reçoit, qui cherche trouve ».

VOTEZ POUR MOI
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mer 12 Sep 2012 - 18:31

Ah folelli !!!!
Que de bons souvenirs drunken sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   Mer 12 Sep 2012 - 18:36

Le Forgeron a écrit:
Corps_CE a écrit:
L'accès au concours est un pas supplémentaire. Il était réclamé,... au moins sur ce forum. Maintenant que c'est acté depuis août 2012, cela sera critiqué. Ce l'est déjà ici par un Forgeron.
Je n'ai jamais critiqué l'ouverture du concours, seulement les modalités de reclassement... Rien à voir. D'autant que je me présente.

Chouette tu vas pouvoir trouver un poste plus près de chez toi Wink ou pas si tu vas vers une catégorie spéciale d'établissement
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Décentralisation des gestionnaires (le fil)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Décentralisation des gestionnaires (le fil)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum des gestionnaires d’EPLE :: Gestionnaires d'EPLE :: Métiers de l'AENES-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: