Forum des gestionnaires d’EPLE
Bienvenue dans le forum des gestionnaires et personnels d'intendance des EPLE !
Forum des gestionnaires d’EPLE


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Alomero
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 8151
Date d'inscription : 22/03/2010

MessageSujet: Re: Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?   Mer 23 Jan 2013 - 22:56

J'ai été ce smicard roulant beaucoup, gagnant peu, ne voyant pas assez les enfants et passant parfois la quasi totalité du traitement dans les frais de garde d'enfant, de transports et d'impôts (pas lourds quand même à l'époque). J'ai tout fait pour améliorer ma situation en étudiant les possibilités qui s'offraient à moi sans tuer personne et en ne ménageant pas mes efforts pour que ces possibilités soient pour moi et pas pour le voisin. Certaines nuits furent courtes, certains week-end inexistants. Mais je ne me plains pas de cela et encore moins de ma situation, même si je fais parfois le constat que d'autres travaillant dans le privé et ayant eux aussi trouvé la planque dans des grosses boîtes ont des horaires normaux, des salaires très moyens mais compensés par des participations aux bénéfices très avantageuses, pas de responsabilités engageant leurs finances ou leur responsabilité pénale, et le droit de faire ce qu'ils veulent quand ils veulent chez eux. Mais quand même, j'ai ce que je voulais et je ne les envie pas. Chacun sa place au soleil. Pour moi, même en payant les fluides, ma situation professionnelle est telle que cela restera valable pour moi et ma famille. Et nul doute que, si je ne suis pas contente et que j'aille voir ailleurs, la place ne restera pas vacante bien longtemps, même en payant les charges en totalité.

Mais ce ne sera pas le cas partout, y compris dans mon département. Certains postes, déjà compliqués à pourvoir en personnel expérimenté, voire à pourvoir tout simplement, vont se retrouver un peu plus en difficulté. Des économies de bout de chandelle pour les CT tout ça, quand on sait qu'un GM bien installé et professionnellement investit fait économiser à la CT en travaux et fonctionnement bien plus que le coût de ses fluides à l'année. Bien sûr, toutes les NAS ne permettent pas ça. Mais à long terme, la CT doit bien aussi s'y retrouver quand un bon CE qui maîtrise bien sa barque et ne compte pas ses heures parvient bon an mal an à faire réussir un bon nombre d'élèves qui, quelques années après, ne viendront peut-être pas réclamer le RSA. Ne pas oublier que c'est parfois uniquement le logement qui fait qu'ils ne passent pas tous IA/IPR ou autre.

Participer à l'effort de guerre? Oui, pourquoi pas? Mais alors que le devant de toutes les portes soit balayé avant de penser à la mienne, en tout cas en même temps. Réduire la gabegie constatée dans les CT est sans doute une bien meilleure piste pour réduire leur endettement. Et je ne parle pas des frais de réception, ça c'est peanuts. En revanche, les marchés mal ficelés qui amènent des surcoûts prévisibles dès le début et les travaux mal conduits où faire et défaire c'est toujours faire sauf que ça coûte quand même plus cher, sont des exemples où les économies à faire sont bien plus importantes. En millions d'euros. Mais c'est moins facile à mettre en oeuvre que le fait de stigmatiser certaines personnes pour les avantages qu'elles ont.

On est toujours le parasite d'un autre. D'ailleurs, nombre d'entre nous pensent que ce serait bien que les régimes de retraite spéciaux disparaissent vu qu'ils ne nous profitent pas et sont financés en partie par notre argent. Que Chipoune pense à cela le jour où une personne du privé viendra lui expliquer combien elle est nantie car elle a la sécurité de l'emploi, des prélèvements sociaux moins lourds et un calcul de retraite plus avantageux. Bien entendu, il sera alors naturel qu'on lui retire les deux derniers points sans qu'elle se plaigne puisqu'elle aura quand même encore la sécurité de l'emploi que les autres n'ont pas.

Les calculs par comparaison sont mauvais s'ils ne sont que cela car la porte ouverte aux alignements arbitraires qui ne se font que par le bas. Les choses doivent évoluer mais il vaudrait mieux que ce soit dans l'équité plutôt que dans une égalité leurre et impossible à obtenir. Et que ces changements se fassent au coin d'un bois grâce à une mesure pour l'instant illégale est tout à fait contestable comme méthode.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?   Jeu 24 Jan 2013 - 0:10

Désolé les amis, mais...

J'ai beau trouver chipounette un peu de mauvaise foi...

J'ai beau entendre d'autant mieux les arguments concernant les inconvénients du logement que je les ai vécu moi-même à une époque...

J'ai beau avoir été soulagé de ne plus loger, et être bien content de n'avoir pas de NAS (sans dérog)...

J'ai beau être convainc, comme miss fleur bleue, qu'il ne faut pas se comparer aux autres parce qu'on trouvera toujours des situations pires que la sienne...

... j'arrive pas à vous plaindre!

Parce que même sans chercher plus malheureux que soi, des gens qui ont des contraintes professionnelles qui ont une influence sur leur vie privée et familiale, en cherchant bien, on en trouvera un paquet, et pas forcément payés des mille et des cents!

Alors on me dira : oui, mais le flic il a choisi d'être flic, le veilleur de nuit aussi, l'hôtesse de l'air aussi, l'infirmier aussi, le matelot au long cours aussi, etc...

1- c'est pas toujours vrai
2- le fonctionnaire n'a t'il pas choisi de l'être? n'a t-il pas passé un concours en connaissance de cause?
Revenir en haut Aller en bas
Alomero
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8151
Localisation : devant mon écran
Date d'inscription : 22/03/2010

MessageSujet: Re: Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?   Jeu 24 Jan 2013 - 0:26

Je ne comprends pas l'argument. J'ai justement passé en toute connaissance de cause un concours et sollicité un poste me conférant un grade et une fonction dans lesquels il est statutairement précisé que je suis tenue de résider sur mon lieu d'affectation. Et à ma connaissance justement, il n'était pas question de payer les fluides. Je ne dis pas que les choses ne doivent pas évoluer et demeurer gravées dans le marbre, je dis juste que ton argument me semble démontrer l'inverse que ce que tu énonces.

Dupont a écrit:
miss fleur bleue
C'est moi? flower
Revenir en haut Aller en bas
riel
**
**
avatar

Nombre de messages : 770
Age : 53
Localisation : chez les vikings mais en partance pour la bretagne
Date d'inscription : 16/09/2010

MessageSujet: Re: Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?   Jeu 24 Jan 2013 - 0:46

Et que que dire des gendarmes qui ont obligation de loger dans des logements de fonctions bien pourris très souvent , et qui sont d'astreintes chaque nuit .....
Revenir en haut Aller en bas
sarahges
Invité



MessageSujet: g lancé la polémique   Jeu 24 Jan 2013 - 8:20

g l'habitude, les avantages des logés font des jaloux... on ne veut pas le logement alors on aimerait bien que les logés paient pour avoir accepté l'avantage...

au départ, je parlais pour mes collègues qui viennent protester chez moi car le gestionnaire fait le lien entre CG et EPLE.

mais pas facile de leur faire accepter puisque moi même, je ne suis pas contente. d'abord parce que c'est rentré dans la brèche du txte pour l'appliquer alors que ça ne nous concerne pas au départ.

deusio parce qu'en sortie d'IRA, j'ai choisi l'éduc pour ces fameux avantages alors que j'aurai pu choisir un autre poste,d'un autre ministère; avec d'autres avantages qui je pense, ne leur sera pas supprimé. ou pas sans protestation en tout cas.

je ne suis pas SDF ou RMI ou smicarde parce que g fait 5 ans d'étude après le bac avec une maman au foyer et un père décédé quand j'avais 6 ans. alors, je ne vais pas pleuré sur le sort des autres et me sentir coupable de ne plus être de ceux qu'on plaint auj. je ne pleurais pas sur mon propre sort, en passant, mais je crois que d'autres avantages sont de vrais abus ds la fonction publique, mais pas celui là!

en sortie d'IRA, bcp n'en voulait pas de ces magnifiques avantages alors pourquoi? et avec les charges en sus, ça va pas s'arranger.

en passant, j'avais pas de maison, mais à 6 mois près, je construisais et le gestionnaire a obligation de loger;

mais bon j'pourrais en écrire des tonnes, mais c'est hors sujet; je demandais juste si c'était légal actuellement et sinon, quel texte le prouve.

 
Revenir en haut Aller en bas
volcan
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 10394
Date d'inscription : 15/12/2012

MessageSujet: Re: Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?   Jeu 24 Jan 2013 - 8:29

Jusqu'à ce qu'un juge tranche j'en reste au code de l'Education pour les personnels d'Etat dans les EPLE ; par contre je n'ai aucune raison juridique de m'opposer aux souhaits de la collectivité concernant ses agents logés.
Revenir en haut Aller en bas
Margote
Invité



MessageSujet: Re: Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?   Jeu 24 Jan 2013 - 10:48

Riel : je n'osais pas le dire, de peur de passer pour une vilaine rabat-joie. Et en plus, eux, ils payent les fluides ...
Revenir en haut Aller en bas
V.M.B
*******
*******
avatar

Nombre de messages : 5733
Age : 96
Localisation : secret défense
Date d'inscription : 19/09/2007

MessageSujet: Re: Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?   Jeu 24 Jan 2013 - 11:43

chipoune a écrit:
oh la , la corpo se rebiffe

Que dites vous des agents qui n'ont que le logement ( des fois de tres beau) et pas de residences secondaires, qui ne payent ni fluides, ni loyers et possedent un complement de salires (160euros) au titre des avantages en natures chaque mois.

alors que des smicards font 2h de route chaque jour(300 euros de frais par mois d essence), n'ont a peine de quoi se loger decemment et qui ont des factures à payer de gaz, d edf et d 'eau et qui payent impots de toutes sortes.....

d'autres exemples?....allez au secours pop et vous y verrez la misere sociale vous regarder en face et qui remettra vos idées en place, enfin, si toutefois vous avez un miminum de moral

OK c'est navrant, je compatis.

mais je comprends aussi bien que pour vous il suffit d'appauvrir les riches pour enrichir les "pauvres" (ou parfois prétendus pauvres), vision post soixante huitarde des aigris (qui ont parfois profité du système)

vision débile, non efficiente et qui conduit immanquablement une société à son déclin.

quant à moi on m'a toujours refusé mes demandes de dérogation, et on m'a contraint de vivre avec des gosses en bas âge dans un appart hyper m.rdique de clg Pailleron promis à la destruction, en me priant, en retour de la pluie dans ma cuisine et chambres, de bien vouloir assurer des permanences, astreintes, et autres joyeusetés. on pieutait sur matelas au sol.

il reste enfin que en tant que CASU si je me barre du lgt de fonction la différence de PFR et les autres charges (impôts notamment) feront que j'essuyerai une perte de 100 euros au maxi, en étant sans emmerdes et sans astreintes. c'est pareil pour un APENES avec un peu de bouteille. le bonheur avec le choix d'une location privée.

PS: ne me faîtes pas le coup du bénévolat car je pratique aussi.
Revenir en haut Aller en bas
sarahges
Invité



MessageSujet: Re: Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?   Jeu 24 Jan 2013 - 13:23

Citation :

Riel : je n'osais pas le dire, de peur de passer pour une vilaine rabat-joie. Et en plus, eux, ils payent les fluides ...

comme ça a été dit très justement, le but n'est pas de comparer les avantages et inconvénients de chacun; chaque emploi a les siens; sauf qu'en choisissant ce job, on a chacun pesé notre choix en fonction des aquis, des +, des moins; alors quand on change les choses, ça peut rester équitable et équilibré pour certains, et devenir de + en + pesant pour d'autre. Et ça peut faire pencher la balance pour un autre choix. Et c'est regrettable car l'éduc n'est déjà pas très attractif pour l'équipe de direction en établissement scolaire par rapport à d'autres administrations. Et ça démotive à rester; si en plus, certaines collectivités changent les avantages des NAS et pas d'autres, où est l'équité?

 
Revenir en haut Aller en bas
entropie
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2694
Age : 38
Localisation : Juste derrière toi
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?   Jeu 24 Jan 2013 - 14:01

chipoune a écrit:
oh la , la corpo se rebiffe

Que dites vous des agents qui n'ont que le logement ( des fois de tres beau) et pas de residences secondaires, qui ne payent ni fluides, ni loyers et possedent un complement de salires (160euros) au titre des avantages en natures chaque mois.

alors que des smicards font 2h de route chaque jour(300 euros de frais par mois d essence), n'ont a peine de quoi se loger decemment et qui ont des factures à payer de gaz, d edf et d 'eau et qui payent impots de toutes sortes.....

d'autres exemples?....allez au secours pop et vous y verrez la misere sociale vous regarder en face et qui remettra vos idées en place, enfin, si toutefois vous avez un miminum de moral

J'ai du mal à comprendre le but de cette intervention. Dire qu'il existe des professions plus malheureuses que la notre (ou plus heureuses) n'apporte rien. Ce forum est un lieu d'échanges entre gestionnaires d'EPLE et non un forum pour débattre des inégalités sociales. J'ai conscience d'être dans une situation plutôt confortable (correctement rémunéré, logé, sur un poste que j'ai choisi dans une ville que j'ai choisie) et qu'il existe des situations bien pires en France (je ne parle même pas d'autres pays avec lesquels ce n'est même pas comparable)... mais, encore une fois, c'est un forum de gestionnaires d'EPLE et les remarques que tu fais n'ont que peu de lien avec la profession.

La fonction publique est ouverte à énormément de monde avec tout type de diplômes. Il suffit d'aller passer un concours pour devenir un nanti... Peu importe si l'affectation suite au concours t'envoie à des centaines de kilomètres de chez toi et de ta famille ou tes amis. Peu importe si tu deviens un nanti logé dans un logement complétement pourri dans une zone où personne ne souhaite se rendre, dans un bahut qui tombe en ruines... Ce sont des détails ! L'herbe est toujours plus verte ailleurs de toute façon. Tellement plus verte à l'Educ' que les gens à l'IRA se battent pour venir y bosser. Mais il ne faut surtout pas se plaindre car nous avons un boulot contrairement à d'autres.

Pour en revenir à ton intervention, il y a des gens effectivement qui ont à peine de quoi vivre et s'en sortent difficilement malgré les aides sociales, le RSA, la CMU... Si tu veux faire des comparaisons, il existe aussi des pays dans lesquels ces aides n'existent pas et où les enfants meurent de faim et/ou de la guerre... Alors, les interventions de ce type, c'est vraiment du grand n'importe quoi !

C'était mon énervement passager du jour à propos d'invités toujours plus nombreux, toujours plus prompts à venir porter des jugements. (Intervention à modérer si les admins le souhaitent bien évidemment)

_________________
The end is nigh
Revenir en haut Aller en bas
http://www.viedemerde.fr/
volcan
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 10394
Date d'inscription : 15/12/2012

MessageSujet: Re: Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?   Jeu 24 Jan 2013 - 14:07

sarahges a écrit:
... si en plus, certaines collectivités changent les avantages des NAS et pas d'autres, où est l'équité?

Quelle équité ? L'équité n'existe pas. Il y a des logements superbes, d'autres insalubres ; des F2 et des F5 pour une même fonction, etc...

Des différences entre les CT ? Oui ; comme il y a des différences entre les salariés de telle ou telle entreprise au niveau des avantages, des conventions collectives, etc...
Revenir en haut Aller en bas
entropie
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2694
Age : 38
Localisation : Juste derrière toi
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?   Jeu 24 Jan 2013 - 14:10

La PFR est un autre exemple d'inéquité au sein même de l'EN, entre différentes académies.

_________________
The end is nigh
Revenir en haut Aller en bas
http://www.viedemerde.fr/
sarahges
Invité



MessageSujet: Equité   Jeu 24 Jan 2013 - 14:38

je parle d'équité parce que c'est l'argument du CG pour nous supprimer la prise en charge des charges des NAS. equité entre les logés des logements d'Etat et des collectivités.Alors que justement, l'équité est un leurre. je site le courrier du Cg dont je dépends "en application du principe de parité avec l'Etat, ce texte devra être appliqué par le Cg de...."

non je me trompe d'ailleurs, c'est pas d'"équité" mais de "parité" dont il est question... je reste septique
Revenir en haut Aller en bas
LMDV/LG
*******
*******
avatar

Nombre de messages : 5069
Localisation : De là à de là.
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: Re: Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?   Jeu 24 Jan 2013 - 15:10

sarahges a écrit:


non je me trompe d'ailleurs, c'est pas d'"équité" mais de "parité" dont il est question... je reste septique

Si c'est volontaire . Si ça ne l'est pas .
Revenir en haut Aller en bas
crapou
Invité



MessageSujet: Re: Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?   Jeu 24 Jan 2013 - 15:27

@chipoune

"un complément de salaire" les avantages en nature ? oui effectivement mais juste dans la case "revenu imposable" cad que l'on ne reçoit rien mais qu'on paye beaucoup : en impôts et tout ce qui est basé sur le RNimposable cad les garderies, les cantines, etc...
Revenir en haut Aller en bas
volcan
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 10394
Date d'inscription : 15/12/2012

MessageSujet: Re: Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?   Jeu 24 Jan 2013 - 15:43

En effet, le principe de parité entre la FP public et la FP territoriale est différent de l'équité. Parité ne veut pas dire obligatoirement égalité, sinon il n'y aurait qu'un statut.
Revenir en haut Aller en bas
premices
Invité



MessageSujet: Re: Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?   Jeu 24 Jan 2013 - 16:37

Bonjour

Je ne comprends pas tout , ni sur le debat, ni sur le projet dans les CT.....mAIS CE QUE JE PEUX VOUS DIRE au niveau des infos que nous avons (ETAT), c'est que dans nos etablissement, le nombre de NAS sera diminué aux seules fonctions d'accueil et securité.Les personnels autres (maintenance, administration...etc) devront etre logé en COP

Outre le paiement des fluides pour tout le monde, le plus grave c'est que certains de nos personnels devront rendre leurs logements.et ça c'est tres dur à gerer.....
Revenir en haut Aller en bas
PREMICES
Invité



MessageSujet: Re: Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?   Jeu 24 Jan 2013 - 16:38

bien sur les personnels de directeion ( gestionnaire...) sont compris dans les NAS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?   Jeu 24 Jan 2013 - 16:41

Oh oh laissez moi vous dire qu'il y a des établissements où si les gens ont le choix entre loger en cop et loger dans le locatif privé, ils fileront dans le privé.
Plus de transport et moins d'astreintes, le choix sera vite fait personnellement, j'y gagnerais en qualité de vie!
Revenir en haut Aller en bas
pragmatordu59
**
**
avatar

Nombre de messages : 438
Age : 41
Localisation : Dans le ch'nord ! Chez les cheutimis
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?   Jeu 24 Jan 2013 - 17:12

Mon logement comme mon établissement a été reconstruit sur site.... Ce logement neuf a fait doubler ma taxe d'habitation et tripler ma taxe d'ordure ménagère..... Je n'ai pas choisi cette reconstruction... L'entreprise qui a reconstruit le collège a à un moment crevé une des canalisations des logements ( facture de 3000 euros pour un logement ).... J'imagine la tête de l'adjointe si elle avait dû payer cette facture d'eau.... Bataille de 6 mois pour se faire rembourser..... Bien sûr j'ai dû payer la facture dans les délais normaux....

Nos logements ne sont pas des logements gratuits..... Il y a une contrepartie.... Les avantages en nature qui s'ajoutent à notre net imposable..... Depuis la recontruction j'ai changé de tranche, je l'ai senti passer.... C'est un avantage certes mais ca le devient de moins en moins...... Personnellement, quitter son boulot le soir et ne pas voir l'établissement le weekend..... Ca n'a pas de prix... C'est pour cela que je cherche à partir car une dérogation est très difficile à obtenir et je n'ai pas les moyens financiers d'être taxé sur mon logement de fonction et de financer l'achat d'un bien immobilier...
Revenir en haut Aller en bas
pragmatordu59
**
**
avatar

Nombre de messages : 438
Age : 41
Localisation : Dans le ch'nord ! Chez les cheutimis
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?   Jeu 24 Jan 2013 - 17:16

Tous les envieux qui déblatérent sur la fonction publique.... Passez les concours !!!! Ils sont ouverts à tous.... Inscrivez-vous !!!! Very Happy C'est ce que je réponds toujours aux commentaires pas très sympas que je peux entendre dans mon entourage sur les fonctionnaires..... bounce
Revenir en haut Aller en bas
néthou
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 5327
Localisation : Là-haut sur la montagne...
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?   Jeu 24 Jan 2013 - 17:20

PREMICES a écrit:
bien sur les personnels de direction ( gestionnaire...) sont compris dans les NAS
C'est normal: ils assurent l'accueil et la sécurité !!

(Et quelquefois la plonge, aussi... )

_________________
"Quand je dis quelque chose et que mes adversaires politiques applaudissent, je sens que j'ai dit une bêtise". Karl Liebknecht

Revenir en haut Aller en bas
clg tyri
Invité



MessageSujet: Re: Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?   Sam 26 Jan 2013 - 15:16

   Que pensent les agents d'accueil dans les EPLE ?  Les avez-vous informés ?   
Revenir en haut Aller en bas
RETU
*****
*****
avatar

Nombre de messages : 3872
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?   Sam 26 Jan 2013 - 19:40

clg tyri a écrit:
Que pensent les agents d'accueil dans les EPLE ?
De quoi ?



clg tyri a écrit:
Les avez-vous
Qui ça, vous ?



clg tyri a écrit:
Les avez-vous informés ?
De quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
penelope
.
.
avatar

Nombre de messages : 93
Age : 68
Localisation : GWADA COTE ROOTS
Date d'inscription : 05/12/2010

MessageSujet: au risque de ..   Dim 27 Jan 2013 - 2:10

en froisser plus d'un mais moi la NAs , en tant que mère seule de 3 enfants, ca a permis beaucoup de choses et j'ai aussi choisi mes postes en fonction du logement ...ca aide, ne l'oublions pas
Revenir en haut Aller en bas
luluvivi
Invité



MessageSujet: logements   Mar 12 Nov 2013 - 18:13

Bonsoir à tous,

Je relance ce fil.
Quelqu'un a t'il des nouvelles sur cette réforme en cours ?
Ici (Ile de France) rien n'a bougé.
Mais il me semble que la date butoir de mise en application a été reporté au 01 septembre 2015 avec des zones d'ombre.
Seront nous tous concernés au 01/09/2015 ou cela ne s'appliquera-t'il qu'à l'occasion des mutations ???????
En clair, ceux qui restent sur leur poste actuel logé continuent t'ils de bénéficier des avantages jusqu'à ce qu'ils bougent ?
Certains éléments trouvés en furetant semblent le laisser penser mais je ne m'avancerai pas.
Dans tous les cas, après le paiement des charges quelle est la prochaine étape ?
La question va commencer à se poser très prochainement.
Déclaration des avantages en nature (donc paiement supplémentaire par le biais de l'imposition), prime fonction diminuée de moitié en raison du logement, dépassement systématique du forfait qui met à notre charge une partie des charges, indigence des primes de l'éducation nationale par rapport à d'autres ministères.
La coupe est sérieusement pleine et menace de déborder.
L'attractivité de la fonction de gestionnaire risque de prendre du plomb dans l'aile.
Dernière nouveauté sémantique du texte, la NAS impose en contrepartie une disponibilité totale.
Ben voyons.
Pour info durant ce week-end, j'ai été présent au bureau durant une dizaine d'heures (comme nombre d'entre vous d'ailleurs).
Bref, j'arrête là.
Alors des nouvelles ou pas.
Des exemples de mise en application par des collègues ?????

Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Bozinchu
Veille JO
Veille JO
avatar

Nombre de messages : 17632
Age : 49
Localisation : Bastia
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?   Mar 12 Nov 2013 - 18:37

luluvivi a écrit:
Déclaration des avantages en nature (donc paiement supplémentaire par le biais de l'imposition)
calimero 

Je suis assujetti à cela depuis plus de 15 ans...
Et oui CSG CRDS + impôt sur le revenu ..
Le texte est ancien, donc faut pas raconter n'importe quoi
Soyons sérieux et vigilant...

_________________
Il ne faut jamais juger les gens sur leurs fréquentations : Judas par exemple avait des amis irréprochables

Cherche et tu trouveras Luc, Chap. 11: «…Car quiconque demande reçoit, qui cherche trouve ».

VOTEZ POUR MOI
Revenir en haut Aller en bas
luluvivi
Invité



MessageSujet: Re: Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?   Mar 12 Nov 2013 - 18:55

Je ne dis pas que c'est une nouveauté mais que toutes ces contraintes cumulées posent la question de la limite de l'admissible lié au logement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?   Mar 12 Nov 2013 - 19:05

combien de fois faudra t-il le marteler?

Ce décret ne s'applique pas aux EPLE

Même Bernard T. le reconnaît!

Et je n'aimerais pas être la CT qui se risquera à m'affronter sur ce dossier! avocat
Revenir en haut Aller en bas
luluvivi
Invité



MessageSujet: Re: Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?   Mar 12 Nov 2013 - 19:22

Euh Dup j'ai vraiment un gros doute.

Peux-tu justifier ta position.

Pour moi, au mieux au 01/09/2015, paiement des charges pour les personnels logés par NAS en EPLE.
Conséquence immédiate : salaire amputé de 200 ou 300 euros par mois.

Le décret précise bien qu'il n'est plus possible désormais d'accorder une NAS avec fluides intégrés.

Maintenant je ne demande qu'à me laisser convaincre.
Revenir en haut Aller en bas
Alomero
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 8151
Localisation : devant mon écran
Date d'inscription : 22/03/2010

MessageSujet: Re: Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?   Mar 12 Nov 2013 - 19:24

Avez-vous essayé de relire tous les posts de ce fil depuis le début et de consulter tous les liens postés? Ce serait un bon début pour être convaincu sans faire répéter tout le monde. Bref, aidez-vous...

_________________
Marquise de la Zone
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Décret relatif aux concessions de logement :une bombe à retardement ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum des gestionnaires d’EPLE :: Gestionnaires d'EPLE :: Gestion matérielle-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: