Forum des gestionnaires d’EPLE
Bienvenue dans le forum des gestionnaires et personnels d'intendance des EPLE !

Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  molobabenj le Dim 6 Mai 2012 - 20:26

Bonjour à vous les lecteurs.

Je vous écris car j’ai un cas très simple à vous soumettre, mais entre la théorie et la réalité il y a un monde.

J’ai la responsabilité d’une intendance dans un lycée de +/- 1400 élèves + internat + 3 établissements rattachés.

En septembre 2011, une nouvelle personne nous a rejoint suite au départ d’une autre.

Cette nouvelle personne a déjà abusé de plusieurs absences injustifiées, d’absences justifiées car un médecin ne refuse jamais une consultation contre un bon billet, et devant un comédien qui pleurniche le gentil médecin qui défend la veuve l’orphelin et les petits n’enfants donne toujours un bon arrêt de travail.

Cette nouvelle personne est pour autant quelques fois présente au bureau, quand çà lui arrive de ne pas aller chez le médecin. Mais depuis son arrivée en septembre 2011 et du fait de son incapacité à travailler :

1/ travail très lent

2/des erreurs

3/ aucun investissement dans le travail

4/ aucune question sur le travail, dit autrement il faudrait quasiment lui écrire une procédure sur tout ce qu’elle a à faire car si on oublie de lui expliquer un détail, elle ne pose aucune question

5/ se fatigue rapidement et ne s’en cache pas : « Ca me fait trop de travail, j’ai mal à la tête, je suis fatiguée »

6/ il faut sans cesse la relancer afin de savoir où elle en est

7/ horaires pas respectés

Ceci a généré un tel climat dans le bureau que les autres collègues avec qui je travaille depuis des années m’ont clairement expliqué que la situation n’était plus tenable, et qu’ils attendaient de moi une solution.

Je peux même vous dire que mes autres collègues ont commencé à lever le pied, mais je ne leur en veux pas, je les comprends.

J’ai pris soin de recevoir la nouvelle personne à 2 reprises en présence du CE afin de lui expliquer que son comportement finissait par nuire au service, que nous pouvions comprendre que s’il elle avait des problèmes qu’elle pouvait au moins contacter les services du rectorat. Elle dit en effet avoir des problèmes personnels, et pleurniche devant le CE, mais désolé ça ne me fait plus rien désormais car je lui ai proposé une politique de la main tendue, et elle n'a pas hésité à continuer à s'absenter sans motif, ou partir du bureau en pleine journée ou ne pas travailler une journée entière etc...

On lui a expliqué qu’elle pouvait voir notre infirmière, demander un soutien psychologique, pour l’aider à s’en sortir. Mais elle ne sollicite rien, et depuis 9 mois je ronge mon frein.

Bon bref, le câble va lâcher car de mon côté, il faut aussi que je préserve le service intendance, mes collègues de cette ambiance pourrie qui s’est installée. Comment expliquer à mes collègues de faire le travail d’une personne plus gradée et nullissime quand elle est présente, et qui s’absente sans justification et sans un mot d’excuse pour les autres quand elle revient ; ou bien qui est excusée par un médecin qui lui a déjà donné un CLM de 18 mois.

Dois-je faire du chantage au rectorat à savoir c’est elle ou moi ?

En fait ce que je veux c’est qu’elle soit mutée ailleurs et avant le 01er septembre, mais comment faire, menacer de démissionner ? me taillader les veines ? heu non les siennes ?

Help.

molobabenj
.
.

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 20/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  Bozinchu le Dim 6 Mai 2012 - 20:41

J'ai connu une situation identique ...
Il a fallu que je fasse des dizaines de courriers et de rapports pour arriver à me débarrasser de la personne.
Le rectorat s'en fout un peu de ton problème et ne cherche pas trop à le régler car ils savent pertinemment que la mutation de chez toi, ne ferait que déplacer le problème.
Il n'y a pas de solution administrative à brève échéance.
Bon courage...

Tu n'as donc que deux solutions

  1. la harceler pour qu'elle se mette en maladie en espérant avoir un remplaçant.
  2. la harceler pour qu'elle demande sa mutation.
Le harcèlement devra rester soft (mais efficace) pour obtenir un résultat.

_________________
Il ne faut jamais juger les gens sur leurs fréquentations : Judas par exemple avait des amis irréprochables

Cherche et tu trouveras Luc, Chap. 11: «…Car quiconque demande reçoit, qui cherche trouve ».

VOTEZ POUR MOI
avatar
Bozinchu
Veille JO
Veille JO

Nombre de messages : 17281
Age : 48
Localisation : Bastia
Date d'inscription : 23/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  riel le Dim 6 Mai 2012 - 20:48

Pour les arrêts maladie tu peux demander au rectorat de diligenter une contre visite médicale par un médecin agrée , on a parfois des surprises ..............


Sinon pas mieux que le corse
avatar
riel
**
**

Nombre de messages : 770
Age : 53
Localisation : chez les vikings mais en partance pour la bretagne
Date d'inscription : 16/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  Winnie le Dim 6 Mai 2012 - 20:50

En premier lieu, quelles que soient les relations de cette personne avec son médecin, je crois qu'il n'appartient à personne de tirer des conclusions. De mon côté je n'ai pas de diplôme de médecine et quand on me présente un arrêt, je n'ai pas à juger s'il est justifié.
Un contrôle peut être organisé en cas de doute.

Concernant les absences injustifiées, pas de quartier : la personne n'a pas à se barrer sans prévenir. Et quand elle n'assure pas son emploi du temps, soit elle rend les heures, soit elle a un arrêt de travail. Si elle ne rattrape pas, PAF! demande de retenue sur salaire.

Concernant l'insuffisance professionnelle, il faut profiter de la période des évaluations. Et ne pas hésiter à tout noter dès lors qu'il y a entretien. Ainsi, j'imagine que les RDV avec le CE ont donné lieu à des rapports.

On sent bien que tu es à bout, mais je pense que tu as intérêt à te baser sur des faits objectifs et des rapports écrits, pas sur des demandes de collègues ou ton exaspération, aussi compréhensible soit-elle.

Dans un cas similaire vu il y a quelques années, ce fut un rendez-vous au rectorat (demande conjointe de l'AC et du CE) qui débloqua la situation à la rentrée suivante. Peut-être peux-tu aussi demander une affectation en surnombre si le dossier montre que les absences trop nombreuses nuisent à la continuité du service public.
Bon courage.

_________________
Je préfére que l'on dise de moi "il est ch...t, mais c'est un bon" que "il est sympa, mais un peu juste." (© N@n@rd )
La confiance n'exclut pas le contrôle, elle s'en nourrit. (© Hippos, 15/12/2010)
.

Temps de travail des personnels Etat
avatar
Winnie
Admin
Admin

Nombre de messages : 12833
Age : 90
Localisation : La Forêt des Rêves Bleus, ou à la masse, au choix
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  Fondateur le Lun 7 Mai 2012 - 10:12

Sur un autre sujet j'ai été un peu "dur" avec molobabenj, qu'il (elle) sache que je compatis et que j'espère ne pas être dans le même cas l'année prochaine. Sinon ce sera rapport pour la personne, interventions auprès du rectorat, et j'en tirerai les conséquences sur mes activités académiques.

_________________
Celui qui poursuit un rêve n'en désire pas, au fond, la réalisation : il veut seulement pouvoir continuer à rêver.
.
avatar
Fondateur
Admin fondateur
Admin fondateur

Nombre de messages : 17374
Date d'inscription : 26/03/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  bibifric le Lun 7 Mai 2012 - 15:11

Et le placard ?

Comme de nombreux intendants, j'ai été confronté à ce genre de personne (plus les absences pour raisons syndicales. En général, les tire au flanc sont des spécialistes de la "victimisation"). Je ne suis pas défaitiste, mais je sais qu'il est quasiment impossible de contrer ce type d'agent sans un soutien sans faille de sa hiérarchie (ce que je n'avais évidemment pas). Résultat : la saenes a été mis dans un bureau isolé, à faire tri et classement et quelques mandatements pas trop difficiles. Bref, un mi-temps de complaisance. L'énergie dépensée pour tenter de résoudre un problème de GRH est souvent plus importante que l'énergie utilisée à faire (ou de préférence faire faire) le travail du tire au flanc...

bibifric
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  Stoïk le Lun 7 Mai 2012 - 15:35

bibifric a écrit:Et le placard ?
...
Bref, un mi-temps de complaisance. L'énergie dépensée pour tenter de résoudre un problème de GRH est souvent plus importante que l'énergie utilisée à faire (ou de préférence faire faire) le travail du tire au flanc...
Et tu disposes bien sûr d'une dotation en postes administratifs augmentée de la part gaspillée par la mise au placard! Evil or Very Mad

J'ai aussi un gros problème d'incompétence avec un personnel SAENES... Rolling Eyes avec les arrêts maladie en moins cependant.
avatar
Stoïk
*****
*****

Nombre de messages : 3566
Date d'inscription : 07/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  Madame Follette le Lun 7 Mai 2012 - 15:51

Je vous trouve tous très durs avec cette collègue. Je me garderais bien d'émettre aussi vite un jugement sur une personne dont je n'ai pas le point de vue, peut-être est-elle en souffrance ? en malaise personnel ? L'isolement personnel par rapport à ses collègues ne peut qu'aggraver les choses. Peut-être lui faudrait-il un poste avec davantage de relations humaines ? la dégager de tout cet aspect comptable qui peut être déprimant.
Peut-être a-t-elle besoin de davantage de contacts avec les élèves ? Ne pourrait-on pas lui proposer un autre poste ? Ou appuyer sur un poste de faisant fonction si elle n'a pas toutes les qualifications requises ?

Un poste de faisant fonction de CPE ne serait-ce pas après tout une fonction ou elle pourrait
idéalement s'épanouir ?
avatar
Madame Follette
.
.

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 01/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  thelab le Lun 7 Mai 2012 - 15:54

Madame Follette a écrit:Je vous trouve tous très durs avec cette collègue. Je me garderais bien d'émettre aussi vite un jugement sur une personne dont je n'ai pas le point de vue, peut-être est-elle en souffrance ? en malaise personnel ? L'isolement personnel par rapport à ses collègues ne peut qu'aggraver les choses. Peut-être lui faudrait-il un poste avec davantage de relations humaines ? la dégager de tout cet aspect comptable qui peut être déprimant.
Peut-être a-t-elle besoin de davantage de contacts avec les élèves ? Ne pourrait-on pas lui proposer un autre poste ? Ou appuyer sur un poste de faisant fonction si elle n'a pas toutes les qualifications requises ?

Un poste de faisant fonction de CPE ne serait-ce pas après tout une fonction ou elle pourrait
idéalement s'épanouir ?


Effectivement, on n'a qu'une version et de deux, l'agent en question a eu un clm... pale Il y a des gens qui en prennent plein la gueu.. pour pas un rond alors molo...
avatar
thelab
*
*

Nombre de messages : 115
Age : 44
Localisation : Kaame lot avec Perce Val le Gaulois
Date d'inscription : 09/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  delph le Lun 7 Mai 2012 - 15:57

Le CLM est accordé sur avis d'une commission académique, qui ne les accorde pas systématiquement.
Le problème est plutôt de faire fonctionner le service dans ces conditions.
avatar
delph
**
**

Nombre de messages : 993
Age : 66
Date d'inscription : 17/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  silvermask le Lun 7 Mai 2012 - 15:57

Bonjour,

J'ai aussi eu "la chance" de récupérer il y a quelques années, une personne ressemblant à celle que tu décris. C'est le genre d'agent que se refilent les services, les uns après les autres.

Je ne peux que souscrire à ce qui a été écrit plus haut: il faut contacter le Rectorat dès que possible afin que soit diligenté une contre visite médicale. (le problème est qu'il peut se passer un certain temps après que tu aies contacté les services du Rectorat pour que la contre-visite soit faite)

Si un rapport doit être établi (et à mon avis il faut impérativement en établir un), tu devras effectivement te baser sur des éléments et des faits objectifs (missions non accomplies, non respect des horaires).

L'idéal est de bien faire comprendre à ce genre de personnes au moyen d'entretiens réguliers dans l'année se basant sur sa fiche de poste, que celle-ci ne fait pas l'affaire... La difficulté est de ne pas tomber dans du harcèlement moral (ou des accusations infondées de harcèlement moral pour lesquelles certaines personnes sont passées maitres.)

Pour ce qui me concerne, l'agent à problème était un catégorie A (chef de bureau) qui était une vraie plaie pour le service (autant pour le chef de division que pour les gestionnaires) Elle alternait brillamment les arrêts maladies (plus d'une trentaine sur l'année) et les congés.

Elle avait réussi par le moyen d'arrêts maladies répétitifs à éviter son entretien annuel d'évaluation...

silvermask
.
.

Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 05/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  Bozinchu le Lun 7 Mai 2012 - 16:08

Madame Follette a écrit:Je vous trouve tous très durs avec cette collègue. Je me garderais bien d'émettre aussi vite un jugement sur une personne dont je n'ai pas le point de vue, peut-être est-elle en souffrance ? en malaise personnel ? L'isolement personnel par rapport à ses collègues ne peut qu'aggraver les choses. Peut-être lui faudrait-il un poste avec davantage de relations humaines ? la dégager de tout cet aspect comptable qui peut être déprimant.
Peut-être a-t-elle besoin de davantage de contacts avec les élèves ? Ne pourrait-on pas lui proposer un autre poste ? Ou appuyer sur un poste de faisant fonction si elle n'a pas toutes les qualifications requises ?

Un poste de faisant fonction de CPE ne serait-ce pas après tout une fonction ou elle pourrait
idéalement s'épanouir ?
c'est du second degré scratch

_________________
Il ne faut jamais juger les gens sur leurs fréquentations : Judas par exemple avait des amis irréprochables

Cherche et tu trouveras Luc, Chap. 11: «…Car quiconque demande reçoit, qui cherche trouve ».

VOTEZ POUR MOI
avatar
Bozinchu
Veille JO
Veille JO

Nombre de messages : 17281
Age : 48
Localisation : Bastia
Date d'inscription : 23/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  Madame Proprette le Lun 7 Mai 2012 - 16:12

Bozinchu a écrit:
Madame Follette a écrit:Je vous trouve tous très durs avec cette collègue. Je me garderais bien d'émettre aussi vite un jugement sur une personne dont je n'ai pas le point de vue, peut-être est-elle en souffrance ? en malaise personnel ? L'isolement personnel par rapport à ses collègues ne peut qu'aggraver les choses. Peut-être lui faudrait-il un poste avec davantage de relations humaines ? la dégager de tout cet aspect comptable qui peut être déprimant.
Peut-être a-t-elle besoin de davantage de contacts avec les élèves ? Ne pourrait-on pas lui proposer un autre poste ? Ou appuyer sur un poste de faisant fonction si elle n'a pas toutes les qualifications requises ?

Un poste de faisant fonction de CPE ne serait-ce pas après tout une fonction ou elle pourrait
idéalement s'épanouir ?
c'est du second degré scratch

Non elle est sincère Rolling Eyes
avatar
Madame Proprette
.
.

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 13/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  Le Forgeron le Lun 7 Mai 2012 - 16:19

Pour préciser ce que dit Delph, le comité médical départemental n'est pas un organisme dépendant de l'éduc et ne peut pas être, par définition, académique.

C'est une institution médicale, donc tenue au secret médical, et ses avis sont parfois étonnants pour les non-initiés. On a parfois des surprises.
avatar
Le Forgeron
*****
*****

Nombre de messages : 3690
Age : 130
Localisation : centrale
Date d'inscription : 31/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  Winnie le Lun 7 Mai 2012 - 16:27

Madame Follette a écrit:Un poste de faisant fonction de CPE ne serait-ce pas après tout une fonction ou elle pourrait idéalement s'épanouir ?
Bozinchu a écrit:c'est du second degré scratch
Madame Proprette a écrit:Non elle est sincère Rolling Eyes
Si elle est en mal-être, un poste de CPE qui demande solidité et recul me paraît un peu compliqué. Il faut être soi-même stable pour faire face aux situations rencontrées, non ?

On en revient aux rapports et comptes-rendus divers. Le fait de signaler les problèmes au rectorat me semble un bon début pour que la situation soit étudiée. Il y a justement des gens dont c'est le métier de déterminer un projet professionnel : des conseillers mobilité, ou quelque chose d'approchant. Si on peut à la fois faire repartir l'agent du bon pied et soulager le service, tout le monde serait gagnant.

_________________
Je préfére que l'on dise de moi "il est ch...t, mais c'est un bon" que "il est sympa, mais un peu juste." (© N@n@rd )
La confiance n'exclut pas le contrôle, elle s'en nourrit. (© Hippos, 15/12/2010)
.

Temps de travail des personnels Etat
avatar
Winnie
Admin
Admin

Nombre de messages : 12833
Age : 90
Localisation : La Forêt des Rêves Bleus, ou à la masse, au choix
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  thelab le Lun 7 Mai 2012 - 16:30

Winnie a écrit:
Madame Follette a écrit:Un poste de faisant fonction de CPE ne serait-ce pas après tout une fonction ou elle pourrait idéalement s'épanouir ?
Bozinchu a écrit:c'est du second degré scratch
Madame Proprette a écrit:Non elle est sincère Rolling Eyes
Si elle est en mal-être, un poste de CPE qui demande solidité et recul me paraît un peu compliqué. Il faut être soi-même stable pour faire face aux situations rencontrées, non ?

On en revient aux rapports et comptes-rendus divers. Le fait de signaler les problèmes au rectorat me semble un bon début pour que la situation soit étudiée. Il y a justement des gens dont c'est le métier de déterminer un projet professionnel : des conseillers mobilité, ou quelque chose d'approchant. Si on peut à la fois faire repartir l'agent du bon pied et soulager le service, tout le monde serait gagnant.

avatar
thelab
*
*

Nombre de messages : 115
Age : 44
Localisation : Kaame lot avec Perce Val le Gaulois
Date d'inscription : 09/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  L'intendant zonard le Lun 7 Mai 2012 - 17:56

Moi je suis étonné de ce que raconte molobabenj, qui nous connaît tout de même depuis 2009, sans faire état du premier des rapports qu'il aurait du établir et balancer dans les pattes de son CE, content ou pas. Premier rapport dès la deuxième absence non justifiée, puis amplification du bruit à chaque nouvelle absence de ce type, les départs du poste devant être particulièrement soignés.

La description qui m'est faite me permet d'estimer que j'aurais probablement rédigé de sept à douze rapports sur ce fonctionnaire depuis la rentrée, sans compter ceux que j'aurais suggéré à mes autres collaborateurs de produire.

Winnie a écrit:Et quand elle n'assure pas son emploi du temps, soit elle rend les
heures, soit elle a un arrêt de travail. Si elle ne rattrape pas, PAF!
demande de retenue sur salaire.
Mais enfin c'est pas de droit ! Le chef de service peut parfaitement ne pas proposer de rattrapage du tout. Twisted Evil (s'il le fait pour d'autres en revanche, il faut être plus léger, ou avoir des arguments sur la continuité du service ou autre)

Concernant les arrêts maladie, mon conseil est de ne surtout rien faire. Les contrôles prennent, quand tout va bien, 10 jours pour être organisés, et ne sont donc utilisables que pour les arrêts d'une bonne longueur. Et dans le cas d'une personne manifestement dépressive ou en tout ça ça y ressemble, le médecin contrôleur ne pourra que confirmer. Si tu avais connaissance que ce même fonctionnaire anime les soirées french-can-can du village tous les vendredis dans la salle des fêtes, ça serait différent mais tu nous l'aurais dit je suppose.

Sur ce terrain, le seul "espoir", c'est d'atteindre le plus vite possible les 90 jours, qui provoqueront soit un sursaut chez la personne (en terme de présentéisme s'entend, pour le reste il semble y avoir peu d'espoir), soit un plongeon dans les ennuis et franchement ça sera pas de la faute du service qui se sera laissé pourrir la vie pendant 6 mois avec à peu près aucun travail de fait. Je note aussi que la réglementation du gouvernement sorti sur le jour de carence dans la fonction publique serait susceptible de peser dans un sens à mes yeux positif sur certaines situations qui me titillent le caractère (et ça me coûte de le dire mais c'est comme ça).

Ensuite, les rapports sur la réalisation du travail. S'il s'agit d'une personne de catégorie A, les attentes sont élevées et un travail même seulement médiocre, s'il est régulièrement constaté et assorti d'anomalies sur la présence, ça fait déjà un dossier bien plombé qui serait au minimum fortement incitatif à muter vite.

Un rapport n'a aucun sens ni aucun intérêt. A partir de trois ou quatre, avec ou sans le soutien du CE, les lignes commencent à bouger. Le terme de "harcèlement" utilisé par Boz est complètement déplacé : il s'agit de faire le boulot du cadre, c'est tout. En tant que cadre, ma mission consiste à obtenir un certain travail des personnes sous mon autorité. Si ça ne vient pas tout seul (comme c'est le cas dans 97 % des cas), on agit pour favoriser la réalisation des objectifs du collaborateur. Si ça ne suffit toujours pas et qu'on se persuade avoir affaire à une insuffisance professionnelle, il n'y a plus d'autre solution que de mettre icelle bien en vue et par écrit, lorsque l'occasion se présente.

Je l'ai déjà écrit des dizaines de fois dans ces colonnes et d'autres le disent mieux que moi, mais je préfère rabâcher qu'un bon rapport est composé de trois phrases en deux paragraphes, que ces phrases sont exclusivement au mode indicatif sur le ton de la description neutre et dépassionnée. Les jugements de valeur et autres invitations à sanctionner sont des âneries, notre rôle n'est pas de tenir la main aux membres du conseil de discipline. Nous devons simplement fournir à ces braves gens les éléments factuels leur permettant de prendre la bonne décision.

_________________
Parce que l'intendance, c'est la zone.
Animateur des rubriques Greta et OpenAcadémie, cinquième au classement du GJQ du mois de novembre 2016. Testé et approuvé par VI (le seul, le vrai) :


Signez le
Manifeste agile pour l'Education
avatar
L'intendant zonard
Animateur Greta
Animateur Greta

Nombre de messages : 13925
Age : 12
Localisation : La (neuf-)quatrième dimension
Date d'inscription : 09/06/2006

http://www.intendancezone.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  Bozinchu le Lun 7 Mai 2012 - 18:13

L'intendant zonard a écrit: Le terme de "harcèlement" utilisé par Boz est complètement déplacé
j'ai volontairement mis en tout petit le truc pour montrer que c'était limite border-line
Par contre vous me faites rire...
Chez vous, après 2 rapports écrits ils virent un gus.
Z'avez de la chance.
Quand je parle de "harcèlement" c'est justement le fait de ne pas lâcher la personne, rapports, re-rapports demande de retenue sur salaire...
Ce n'est qu'en ne lâchant pas le morceau qu'on peux y arriver, mais cela ne se fait pas en 6 mois.
Et comme la plupart du temps on n'a pas (justement) de temps, on arrive rarement à un résultat satisfaisant.

_________________
Il ne faut jamais juger les gens sur leurs fréquentations : Judas par exemple avait des amis irréprochables

Cherche et tu trouveras Luc, Chap. 11: «…Car quiconque demande reçoit, qui cherche trouve ».

VOTEZ POUR MOI
avatar
Bozinchu
Veille JO
Veille JO

Nombre de messages : 17281
Age : 48
Localisation : Bastia
Date d'inscription : 23/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  L'intendant zonard le Lun 7 Mai 2012 - 18:22

Bozinchu a écrit:Chez vous, après 2 rapports écrits ils virent un gus.
Z'avez de la chance.
Quand je parle de "harcèlement" c'est justement le fait de ne pas lâcher la personne, rapports, re-rapports demande de retenue sur salaire...
Ce n'est qu'en ne lâchant pas le morceau qu'on peux y arriver, mais cela ne se fait pas en 6 mois.
Et comme la plupart du temps on n'a pas (justement) de temps, on arrive rarement à un résultat satisfaisant.
Mais qu'imagines-tu ? C'est exactement ce dont je parle. J'ai évoqué la production de sept à douze rapports, et pas dit que ça pouvait suffire ! En revanche, je récuse le terme de harcèlement. C'est mon boulot et je le fais, en bien comme en mal. Si déjà les plus aguerris de la profession arrêtent de se comporter comme des paillassons, on habituera peut-être peu à peu la Hiérarchie à se soucier de peser pour que le travail soit fait autrement que la nuit par nous autres.

Je reconnais cependant que je commence à mériter mon petit nom d'ange de la mort, du côté des ATT non-titulaires qui ne comprennent pas que dans mon bahut, c'est la titularisation à grand coups de rapports dithyrambiques pour les bons, et la porte pour les fumistes.

_________________
Parce que l'intendance, c'est la zone.
Animateur des rubriques Greta et OpenAcadémie, cinquième au classement du GJQ du mois de novembre 2016. Testé et approuvé par VI (le seul, le vrai) :


Signez le
Manifeste agile pour l'Education
avatar
L'intendant zonard
Animateur Greta
Animateur Greta

Nombre de messages : 13925
Age : 12
Localisation : La (neuf-)quatrième dimension
Date d'inscription : 09/06/2006

http://www.intendancezone.net

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  molobabenj le Mar 8 Mai 2012 - 1:55

Tout d'abord, il ne faudrait pas que la question déchaine les passions.

J'essayerai de vous tenir informé, de la suite. Ce qui est sûre c'est que le CE me suit à 100%, et que tous les faits ont été notés. Mais comme il s'agit d'une personne ayant déjà eu un CLM ou CLD je ne sais jamais trop la différence, sans compter tous les arrêts à rallonge depuis son intégration dans le MEN, nous avons pris le temps de l'observation et de la recevoir officiellement sans compter ce que je lui ai notifié devant témoin.

Mais ce qui me coûte le plus c'est la politique de l'autruche du rectorat, alors que si moi je me mets à faire le con, je ne me donne pas 1 mois avant d'être rectifié sur place, sans compter les heures sup que je fais pour lesquelles je peux me mordre les nouilles.

A+.

Ps : IZ je suis inscrit depuis 2009, mais je connais le site depuis plusieurs années un peu plus..., je galérais comme un malade à l'époque où mon tuteur a oublié comment GFC fonctionnait***, aussi j'ai cherché sur internet un site des gestionnaire et miracle [email=N@rn@d]N@rn@d[/email] y avait pensé.

*** je remercie d'ailleurs le CAFA du rectorat du 93 que tu connais certainement, à l'époque il y avait des sacrés gros c....qui s'occupaient de la formation ; à l'exception d'une poignée de personnes, une très petite poignée qui s'occupait vraiment de vérifier que tu ne crévais pas seul dans ton coin abandonné par ton tuteur, tu dois les connaitre...cherche bien dans le 93 il y avait : un big boss une grosse pointure un type super sympa qui ne laissait pas les gens dans la m.rde, une dame qui avait les épaulues larges comme elle le disait aussi. Bref tout ça c'est le passé, mais je n'ai pas oublié.



A+

molobabenj
.
.

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 20/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  Bibifric le Mar 8 Mai 2012 - 11:08

Je vais faire grincer des dents, mais indirectement le gouvernement vient de nous aider avec le jour de carence sur les congés maladie. Ca en dissuade pas mal.

Je pense pour le problème du collègue qu'il n'y a pas de solution vraiment toute faite. Les tire au flanc ne s'improvisent pas : ce sont des pros de la glandouille. Ils ont fait ça toute leur vie et ils sont loin d'être bêtes. Pour calmer une procédure, ils sont prêts à, temporairement, faire semblant de se remettre au travail (en fait être sur internet toute la journée). Quitte à être ensuite plus fainéant pour rattraper ce surcroît d'activité. C'est désespérant !

Bibifric
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  L'intendant zonard le Mar 8 Mai 2012 - 11:31

Bibifric a écrit:Je vais faire grincer des dents, mais indirectement le gouvernement vient de nous aider avec le jour de carence sur les congés maladie. Ca en dissuade pas mal.
C'est ce que je laissais entendre : c'est désespérant qu'une minorité de profiteurs minables en arrivent à bousiller le système de solidarité dont nous avons parfois un besoin essentiel. Avec une seule journée de carence, ce n'est qu'un coup de canif dans le dispositif de rémunération des fonctionnaires souffrant d'une maladie, mais le principe est tout de même bien crevé.

Étant donné que depuis que je suis dans le métier je n'ai pas encore rencontré une seule fois de médecin (allez, je me la joue pas, il a fallu que j'aille faire une visite prénuptiale quand même, Code Civil art. 63, disposition abrogée depuis 2007), je me dis que le moment où je vais avoir un pépin se rapproche inexorablement. Même si je fais beaucoup pour éloigner les ennuis en évitant tout ce qui serait dangereux pour mon équilibre : course à pied, sports de balle etc.
Bibifric a écrit:Les tire au flanc ne s'improvisent pas : ce sont des pros de la glandouille. Ils ont fait ça toute leur vie et ils sont loin d'être bêtes.
Y en a. Pour ceux-là comme pour les pauvres gens qui ne vont vraiment pas bien, il n'y a qu'une attitude à tenir par le gestionnaire qui s'y trouve confronté : faire le boulot, par écrit, très régulièrement, et sans jamais mordre sur l'éventuel jugement qui appartient à d'autres instances.

Lesdites "autres instances" peuvent être tout simplement l'évaluation du personnel, d'ailleurs. A ce moment, on nous demande notre avis. Et là, avec une douzaine de rapports joints à l'éval, on peut envisager d'utiliser le gros mot d'insuffisance professionnelle. On est alors dans le cadre institutionnel idéal, avec des arguments, étalés dans le temps, chaque rapport étant incontestable sur la forme, éventuellement contesté par l'intéressé sur la véracité des faits exposés, ce qui ne peut guère donner si l'on s'est assuré de témoignages de différentes sources.

Pour résumer, dégommer un fonctionnaire particulièrement infâme est à notre portée, et ce travail n'est même pas si pénible, à condition de bien toujours tenir la bonne attitude de la bonne situation : ne pas soi-même pouvoir être pris en faute ou le moins possible, ne pas chercher à exprimer ses (res-)sentiments, assurer une veille constante et sans concession, garantir une égalité de traitement en n'hésitant jamais à produire de rapport sur des faits regrettables de la part d'un autre collaborateur (au besoin rassurer ce dernier en lui disant que c'est une partie du dispositif permettant de sanctionner le glandu du coin, si ça devait m'arriver je serais fier de participer en me prenant un rapport, un mais pas trois quand même).

@molobabenj : content que tu aies de bons souvenirs du secteur. coucou

_________________
Parce que l'intendance, c'est la zone.
Animateur des rubriques Greta et OpenAcadémie, cinquième au classement du GJQ du mois de novembre 2016. Testé et approuvé par VI (le seul, le vrai) :


Signez le
Manifeste agile pour l'Education
avatar
L'intendant zonard
Animateur Greta
Animateur Greta

Nombre de messages : 13925
Age : 12
Localisation : La (neuf-)quatrième dimension
Date d'inscription : 09/06/2006

http://www.intendancezone.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  pepettes le Mar 8 Mai 2012 - 14:01

Bon courage, cela fait 3 ans que je fais rapports sur rapports (avec pièces jointes) pour justifier de l'insuffisance professionnelle d'un cadre A.

Le contrôle médical n'a rien donné : un médecin privé diligenté pour contre-dire un collègue de la même ville !!! c'était couru d'avance.

Cette personne est connue depuis + 10 ans , malgré des rapports de chefs d'établissement et mes écrits sur des faits précis : rien hormis des convocations DRH - aujourd'hui où la machine s'emballait et passait à la vitesse supérieur, le A est en arrêt (participation financière de la MG;;; ).

Impossible de faire quoi que ce soit pendant la période d'arrêt, cette personne attend une mutation peut probable et envisage un CLM si elle ne l'obtient pas;

Ce n'est pas faute d'avoir essayé de l'aider de plusieurs manières mais là je m'use.

Le problème de notre administration c'est qu'il y a trop de personnes comme cela et le moyens de les faire revenir dans le droit chemin sont inexistants : un conseil de discipline ? l'administration n'en parle jamais.
avatar
pepettes
*
*

Nombre de messages : 300
Date d'inscription : 06/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  Alomero le Mar 8 Mai 2012 - 14:50

molobabenj a écrit:Mais ce qui me coûte le plus c'est la politique de l'autruche du rectorat, alors que si moi je me mets à faire le con, je ne me donne pas 1 mois avant d'être rectifié sur place, sans compter les heures sup que je fais pour lesquelles je peux me mordre les nouilles.

molobabenj a écrit:Et le comptable pourra gesticuler comme il le souhaite, il pourra aussi se les mordre s'il le veut.
Serais-je la seule à commencer à m'inquiéter pour les attributs de molobabenj? Embarassed

_________________
Marquise de la Zone
avatar
Alomero
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 7956
Localisation : devant mon écran
Date d'inscription : 22/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau collégue et insuffisance professsionnelle

Message  molobabenj le Mar 8 Mai 2012 - 17:14

Cher(e) D6, je me permets de t'inviter à ne pas t'inquiéter pour mes attributs, en effet je ne témoigne d'aucune souplesse.

Pour en revenir au sujet, savoir que certains ont galéré pendant 3 ans voire même continue à galérer afin de se séparer d'une personne professionnellement nuisible me deétruit le moral.

Encore une fois ceux qui nomment ces personnes dans les EPLE ou ailleurs, ne se posent pas la question de savoir à quel point c'est insoutenable.

Imaginons que je péte le câble et que je me lâche en lui collant une bonne patate ..... au final je peux aussi jouer le type désespéré à bout de nerfs et montrer à quel point c'est nerveusement fatiguant de supporter ce type de personne ce qui est vrai d'ailleurs.

Et pourquoi pas dans ce genre de cas engager la responsabilité du rectorat lequel en me laissant cette personne crée un harcélement moral à mon encontre.

Si vous croyez que ça m'amuse de devoir faire le tampon entre un incompétent et mes autres collégues, si vous croyez que ça m'amuse de voir mes collègues lever le pieed, si vous croyez que ça m'amuse de faire le boulot d'un autre de A à Z....c'est incroyable que sur ce site on se comprenne et qu'il y ait un mur étanche entre l'avis que nous partageons tous ici et le rectorat.

En fait le site de [email=N@rn@rd]N@rn@rd[/email] m'aidera au moins à décompresser.

Salut A+

Salutations à IZ : keep going on.

molobabenj
.
.

Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 20/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  Le Forgeron le Mar 8 Mai 2012 - 21:33

La bonne question, c'est de se demander pourquoi le rectorat fait comme ça. Les collègues qui sont en services académiques ont sans doute des infos sur le sujet.

Les questions que se pose le rectorat c'est, je crois :
- est-ce que c'est plus facile de laisser le boulet là où il est ou de l'exfiltrer ? Généralement la bonne réponse est la première.
- est-ce que j'ai des billes pour le dégager ? A supposer que son comportement soit fautif la sanction la plus sévère possible c'est le déplacement d'office, qui ne change rien au problème. Et pour une révoc faut pas rêver...
- peut-on lancer une procédure de licenciement pour insuffisance professionnelle ? Vu la complexité de la procédure 99% des services n'y vont jamais. Je ne connais qu'un seul cas... Le risque juridique est important et le coût d'un échec est très élevé.
avatar
Le Forgeron
*****
*****

Nombre de messages : 3690
Age : 130
Localisation : centrale
Date d'inscription : 31/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  Invité le Mar 8 Mai 2012 - 22:00

Le Forgeron a écrit:le coût d'un échec est très élevé.
Pour qui?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  Le Forgeron le Mar 8 Mai 2012 - 22:37

Dépens, frais irrépétibles, obligation de rétablir l'agent dans ses fonctions avec retour triomphant et narquois.
En argent, ça peut faire 5 chiffres pour l'Etat (je connais un dossier à peu près similaire qui a dépassé les 20 000 €, toujours en cours), éventuellement pris par fongibilité assymétrique sur ton titre II.
Sur le service, dégâts incalculables.
avatar
Le Forgeron
*****
*****

Nombre de messages : 3690
Age : 130
Localisation : centrale
Date d'inscription : 31/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  néthou le Mar 8 Mai 2012 - 22:38

molobabenj a écrit:Si vous croyez que ça m'amuse de devoir faire le tampon entre un incompétent et mes autres collégues, si vous croyez que ça m'amuse de voir mes collègues lever le pied, si vous croyez que ça m'amuse de faire le boulot d'un autre de A à Z....c'est incroyable que sur ce site on se comprenne et qu'il y ait un mur étanche entre l'avis que nous partageons tous ici et le rectorat.
C'est parce que tous ici d'une façon ou d'une autre on a connu peu ou prou ce genre de situation. La seule chose que l'on puisse à mon sens faire, c'est d'avoir un discours clair et de s'y tenir; dire les choses, c'est clairement dire et redire à la personne son incompétence, sa mauvaise volonté, les conséquences sur ton boulot et celui des autres (c'est ça le "harcèlement" à la Bozinchu), et dire aux autres que l'on comprend parfaitement leur ressenti mais qu'en l'état actuel des choses, si au-dessus au rectorat ça ne bouge pas, ce n'est pas faute d'avoir fait les choses de ce côté-ci, et que négliger de ce fait le boulot, c'est finalement agir exactement comme celui que l'on voue aux gémonies.

On ne mute ni ne vire quelqu'un comme ça, c'est peut-être malheureux, mais heureusement que c'est le cas. Il y a trop de vocations de petits chefaillons tyranniques en puissance pour ne pas tomber dans ces excès.

_________________
"Quand je dis quelque chose et que mes adversaires politiques applaudissent, je sens que j'ai dit une bêtise". Karl Liebknecht

avatar
néthou
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 5185
Localisation : Là-haut sur la montagne...
Date d'inscription : 11/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau collègue et insuffisance professionnelle

Message  riel le Mar 8 Mai 2012 - 23:29

quelques réflexions en rafales.

Non , les contrôles par une médecin
agrée ne servent pas à rien , il suffit de trouver le médecin qui
n'a pas honte d’être traité en pestiféré par ses collègues , et en
règle générale un tel mouton noir accepte de prendre un rendez vous
pour une expertise dans les trois jours.

Dans chaque affaire de collègues à problèmes il y a deux entrées , une disciplinaire et une médicale.

Dans
un premier temps on explore le médical ( médecin de prévention ,
psychologue du rectorat ) , et si c'est du médical on laisse faire les
spécialistes.

Si c'est du disciplinaire , méthode lapin
atomique , rapport factuel , toujours signifié à
l’intéressé
, en présence du CE bien sur , et envoyé
immédiatement au rectorat (on ne conserve jamais un rapport dans le
dossier établissement de l'agent , car ce dossier n'existe pas ).

Après
3 rapports établit dans les formes , il n'est pas inutile que le CE
demande un entretien au SGADDRH , ou il se rendra accompagné de son
adjoint administratif.

La sanction la plus efficace ce n'est pas
le déplacement d'office , c'est l'abaissement d’échelon , en règle
générale ça calme.
avatar
riel
**
**

Nombre de messages : 770
Age : 53
Localisation : chez les vikings mais en partance pour la bretagne
Date d'inscription : 16/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum