Forum des gestionnaires d’EPLE
Bienvenue dans le forum des gestionnaires et personnels d'intendance des EPLE !

détachement d'enseignants dans le corps des ADAENES.

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: détachement d'enseignants dans le corps des ADAENES.

Message  riel le Dim 13 Mar 2011 - 14:04

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000006052191&dateTexte=20080519

Décret n°2005-960 du 9 août 2005 pris en application du dernier alinéa de l'article 77 de la loi n° 2003-775 du 21 août 2003 portant réforme des retraites


Article 2

Peuvent bénéficier des dispositions de l'article 77 de la même loi les personnels justifiant, à la date de leur mise en position de détachement, d'au moins quinze ans de services d'enseignement.


ou alors ca

http://www.ac-strasbourg.fr/sections/lacademie/vous_etes/personnel_de_l_acade/personnels_enseignan/dispositif_seconde_c/view
Mr green

riel
**
**

Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 16/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement d'enseignants dans le corps des ADAENES.

Message  R.F. le Dim 13 Mar 2011 - 14:26

Bien évidemment du moment qu'il en aura la volonté un enseignant deviendra un bon gestionnaire. Aucun d'entre nous sommes nés gestionnaire nous le sommes devenu et nos capacités cognitives initiales doivent être proches de celles du corps enseignants.

En revanche c'est marrant cette clause des 15 ans...A mon avis c'est tard, souvent trop, le "pli" de l'enseignant a été pris, le goût au travail (au sens large) perdu, et bien sûr je ne parle pas de celui du bénévolat que nous pratiquons tous.

C'est pourquoi récupérer un jeune en pleine "bourre" dans les 3/4 ans post CAPES me semblerait plus adapté.

Autre question, ces nouveaux gestionnaires qui envisageaient peut être de passer CE par concours, que vont-il faire? Vont-ils, nous rejoignant, perdre cette avantage, continuer à le garder en considérant qu'il reste malgré tout des profs (ce qui serait pas sympa pour nous), aura t-on avec leur venu la possibilité au titre de l'égalité fonctionnelle de passer ce concours ?

R.F.
.
.

Nombre de messages : 75
Date d'inscription : 28/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement d'enseignants dans le corps des ADAENES.

Message  Le Forgeron le Dim 13 Mar 2011 - 15:52

Je ne trouve pas la condition de 15 ans de service pour un détachement dans le statut des attachés... C'est à cela que je faisais référence.
avatar
Le Forgeron
*****
*****

Nombre de messages : 3641
Age : 130
Localisation : centrale
Date d'inscription : 31/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement d'enseignants dans le corps des ADAENES.

Message  Invité le Dim 13 Mar 2011 - 15:54


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement d'enseignants dans le corps des ADAENES.

Message  riel le Lun 14 Mar 2011 - 22:31



riel a écrit:Prof d'EPS par exemple 17 heures de cours + trois heures d'unss , pas de copies à corriger , et on bosse en survêtement
Tu sais que c'est pas interdit ? Very Happy (sauf par le bon goût).
[/quote]

Bon je teste ca à la prochaine audience , mais pas sur que ce soit une bonne idée Suspect
avatar
riel
**
**

Nombre de messages : 770
Age : 52
Localisation : chez les vikings mais en partance pour la bretagne
Date d'inscription : 16/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Wahou

Message  Sosso le Jeu 24 Mar 2011 - 19:24

Eh beh vous en avez après les profs c'est horrible! Et je vois que vous connaissez bien mal le métier quel dommage...personne n'a dit que votre boulot était facile mais ne pensez pas que le notre l'est tant que ça! On ne se tourne pas vraiment les pouces mais je vous accorde que ce n'est pas le cas de tous les profs...
Ceci dit je peux comprendre que le fait que l'on nous propose vos postes qui sont accessibles sur concours vous énerve, c'est tout à fait compréhensible mais vous devriez vous en prendre à l'administration et pas à nous on y est pour rien!Il ne faut pas se tromper de cible.

Un peu de compréhension, après tout on fait partie du même ministère et c'est sur celui-là même qu'il faut baver!

Sosso
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement d'enseignants dans le corps des ADAENES.

Message  Vieil intendant le Jeu 24 Mar 2011 - 20:08

Sosso a écrit:, après tout on fait partie du même ministère !

Ca c'est la théorie !
avatar
Vieil intendant
*******
*******

Nombre de messages : 7568
Localisation : Olympe
Date d'inscription : 29/03/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement d'enseignants dans le corps des ADAENES.

Message  elcomico le Jeu 24 Mar 2011 - 20:13

"mais vous devriez vous en prendre à l'administration et pas à nous on y est pour rien!"

...administration dont la hiérarchie est composée de personnels quasiment toutes issue du corps enseignant...arf, la bonne blague!

Et pendant ce temps-là, les gueux des corps administratifs continuent à baisser la tête sous le mépris et à ployer le dos sous le boulot...

elcomico
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement d'enseignants dans le corps des ADAENES.

Message  LMDV/LG le Jeu 24 Mar 2011 - 20:37

elcomico a écrit:"
...administration dont la hiérarchie est composée de personnels quasiment toutes issue du corps enseignant...arf, la bonne blague!

Et pendant ce temps-là, les gueux des corps administratifs continuent à baisser la tête sous le mépris et à ployer le dos sous le boulot...

Affirmation gratuite et pour laquelle je mets au défi l'auteur de nous apporter la preuve. Sachant que la plupart des personnels des rectorats n'en sont pas issus (sauf les inspecteurs et le recteur, bien sûr) et qu'en centrale, ceux qui ont écrit sur un tableau ne doivent pas être légion, je ne pense pas que cette théorie ait beaucoup de fondement. En revanche, si l'on parle du poids des syndicats respectifs et plus encore de leur pugnacité...


quant à la conclusion misérabiliste, on dira qu'elle avait de l'impact dans le XIX siècle de Zola mais là, c'est un peu too much.
avatar
LMDV/LG
*******
*******

Nombre de messages : 5069
Localisation : De là à de là.
Date d'inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

?

Message  juju le Ven 13 Mai 2011 - 23:41

Je suis édifiée des propos tenus sur ce fil de discussion.
Vous parlez du "mépris" mais à vous lire il me semble que vous en avez plus pour les enseignants que la plupart des enseignants pour vous. Le fait de dire que les enseignants ne font rien, ne savent pas travailler, passent leur temps en vacances et ne travaillent que 18 h par semaine prouve votre totale méconnaissance de notre métier.
Il n'y a pas plus ni moins d'enseignants qui ne fichent rien que d'administratifs (et c'est certainement pareil pour tous les métiers). Je déteste ce genre de généralités. Vous ne connaissez rien de notre métier (visiblement) et nous méprisez au plus haut point.
La plupart des enseignants que je côtoie quotidiennement (je n'ai pas dit tous, hein) font très sérieusement leur travail et il ne faut pas croire qu'on peut se permettre de préparer nos cours en 10 minutes et d'arriver les mains dans les poches devant nos élèves. Je suis dans le premier degré et je peux vous assurer que je travaille bien plus que 35 heures par semaine! Je vous entend déjà dire "mais oui, bien sûr" mais cette remarque serait aussi ridicule que celle des gens qui pensent que travailler dans l'administration est une planque.. Je trouve que vous devriez modérer vos propos et vous sentir un peu moins supérieurs.
Au sujet des vacances, je vous rappelle aussi que ces vacances sont imposées et que les deux mois d'été ne sont pas rémunérés (il suffit de voir notre salaire et le votre pour comparer!)
D'autre part, vous estimez que nous n'avons aucune légitimité pour demander un détachement en tant qu' adaenes, mais que savez-vous des parcours des enseignants qui font cette demande? Vous vous plaignez de ne pas pouvoir faire de même, mais vous ne savez même pas ce qu'est notre métier! Ce n'est pas non plus un métier qui s'improvise. Il s'agit de la responsabilité d'une trentaine d'enfants ou d'adolescent ce qui n'est absolument pas comparable avec l'encadrement d'une équipe d'adultes..
A bon entendeur...

juju
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement d'enseignants dans le corps des ADAENES.

Message  wizzz le Sam 14 Mai 2011 - 0:14

... salut!
avatar
wizzz
***
***

Nombre de messages : 1396
Localisation : Corse / Catalogne / Bistrot.
Date d'inscription : 14/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement d'enseignants dans le corps des ADAENES.

Message  ぶる le Sam 14 Mai 2011 - 0:22

Chère juju,

Vous répondez là aux remarques de quelques personnes, qui n'engagent pas l'ensemble des administratifs.

Ensuite, vous avez raison, ceux qui critiquent les profs pour leurs avantages, n'ont qu'à faire profs. Et là ils commencent déjà à trembler des pattes à l'idée de se retrouver devant 35 branleu adolescents à casquette.

Enfin, professeur des écoles, c'est effectivement plus d'heures que prof du secondaire.

"Je suis édifiée" : c'est du jargon ?


flower flower flower flower flower
avatar
ぶる
***
***

Nombre de messages : 1074
Localisation : Dans les bois humides
Date d'inscription : 12/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement d'enseignants dans le corps des ADAENES.

Message  Stoïk le Sam 14 Mai 2011 - 0:50

juju a écrit:Je suis édifiée des propos tenus sur ce fil de discussion.
Vous parlez du "mépris" mais à vous lire il me semble que vous en avez plus pour les enseignants que la plupart des enseignants pour vous. Le fait de dire que les enseignants ne font rien, ne savent pas travailler, passent leur temps en vacances et ne travaillent que 18 h par semaine prouve votre totale méconnaissance de notre métier.
Il n'y a pas plus ni moins d'enseignants qui ne fichent rien que d'administratifs (et c'est certainement pareil pour tous les métiers). Je déteste ce genre de généralités. Vous ne connaissez rien de notre métier (visiblement) et nous méprisez au plus haut point.
La plupart des enseignants que je côtoie quotidiennement (je n'ai pas dit tous, hein) font très sérieusement leur travail et il ne faut pas croire qu'on peut se permettre de préparer nos cours en 10 minutes et d'arriver les mains dans les poches devant nos élèves. Je suis dans le premier degré et je peux vous assurer que je travaille bien plus que 35 heures par semaine! Je vous entend déjà dire "mais oui, bien sûr" mais cette remarque serait aussi ridicule que celle des gens qui pensent que travailler dans l'administration est une planque.. Je trouve que vous devriez modérer vos propos et vous sentir un peu moins supérieurs.
Au sujet des vacances, je vous rappelle aussi que ces vacances sont imposées et que les deux mois d'été ne sont pas rémunérés (il suffit de voir notre salaire et le votre pour comparer!)
D'autre part, vous estimez que nous n'avons aucune légitimité pour demander un détachement en tant qu' adaenes, mais que savez-vous des parcours des enseignants qui font cette demande? Vous vous plaignez de ne pas pouvoir faire de même, mais vous ne savez même pas ce qu'est notre métier! Ce n'est pas non plus un métier qui s'improvise. Il s'agit de la responsabilité d'une trentaine d'enfants ou d'adolescent ce qui n'est absolument pas comparable avec l'encadrement d'une équipe d'adultes..
A bon entendeur...
Votre réaction est peut-être un peu épidermique.

J'ai relu le fil de la discussion pour me faire une idée de l'agressivité qu'il pouvait dégager vis à vis du corps enseignant, j'y ai lu quelques propos provocateurs et quelques remarques teintées d'ironie ou à interpréter au second degré, mais aussi des propos de collègues qui prenaient le contrepied des premiers cités, notamment à propos des compétences des enseignants qui seraient retenus pour intégrer le corps des attachés ou à propos du temps de travail des profs (qui est notoirement sous-estimé je crois).

Me concernant, j'ai une épouse prof des écoles et je constate qu'elle travaille beaucoup et n'a pas à rougir de la comparaison avec moi qui suit CASU, donc gestionnaire et agent comptable, fonctions connues pour occuper convenablement le temps de ceux qui ont le plaisir de s'y adonner.

Je relève une erreur dans votre propos, l'histoire des deux mois de vacances non payés, la traque de ce mythe est devenu un de mes dadas car je suis toujours très agacé de voir une idée fausse assurée avec une certitude indéboulonnable, notamment par certains représentants syndicaux qui sont pourtant ferrés en droit pour quelques uns d'entre eux. Vous avez la même grille de rémunération qu'un attaché en tant que prof des écoles, et les attachés ont la même grille quelque soit le ministère où ils sont affectés. Ces derniers appartenant à un corps ne disposant pas des vacances scolaires, ils ne sont évidemment pas rémunérés 10 mois sur 12. Il ne le sont pas, vous ne l'êtes pas, et cette histoire est une faribole. La différence de rémunération est pourtant réelle entre un administratif et un prof des écoles, elle provient du régime indemnitaire de ce dernier qui est particulièrement pauvre (voire inexistant), cette situation n'est déjà plus vraie pour un prof du secondaire.

Nous sommes généralement conscients, parmi les gestionnaires, des difficultés du métier d'enseignant, qui sont importantes. Le défoulement que s'accordent certains d'entre nous est aussi lié au fait que nous sommes parfois confrontés désagréablement à des membres du corps enseignant, et pas aux plus intéressants, car nous avons une vocation naturelle à être le bureau des pleurs pour tout ce qui concerne le petit quotidien, et que ceux qui viennent se plaindre de tel ou tel problème ne sont pas obligatoirement les plus ouverts des profs ni ceux qui sont les plus conscients des difficultés que cela comporte de leur assurer un confort matériel correct. En d'autres termes, les plus capricieux, on est sûrs de se les payer plusieurs fois dans l'année.

Tout cela ne préjuge en rien des qualités de tous les autres.

J'ai personnellement de très bons rapports avec les profs de mon établissement et j'ai beaucoup de plaisir à travailler avec eux, et d'ailleurs, si je n'aimais pas les enseignants, je rechercherais une affectation ailleurs que dans un établissement scolaire.

J'espère avoir nuancé votre perception des choses et je vous souhaite un bon weekend. Smile
avatar
Stoïk
*****
*****

Nombre de messages : 3555
Date d'inscription : 07/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement d'enseignants dans le corps des ADAENES.

Message  Le Forgeron le Sam 14 Mai 2011 - 8:27

Stoïk a écrit:
Je relève une erreur dans votre propos, l'histoire des deux mois de vacances non payés, la traque de ce mythe est devenu un de mes dadas car je suis toujours très agacé de voir une idée fausse assurée avec une certitude indéboulonnable, notamment par certains représentants syndicaux qui sont pourtant ferrés en droit pour quelques uns d'entre eux. Vous avez la même grille de rémunération qu'un attaché en tant que prof des écoles, et les attachés ont la même grille quelque soit le ministère où ils sont affectés. Ces derniers appartenant à un corps ne disposant pas des vacances scolaires, ils ne sont évidemment pas rémunérés 10 mois sur 12. Il ne le sont pas, vous ne l'êtes pas, et cette histoire est une faribole. La différence de rémunération est pourtant réelle entre un administratif et un prof des écoles, elle provient du régime indemnitaire de ce dernier qui est particulièrement pauvre (voire inexistant), cette situation n'est déjà plus vraie pour un prof du secondaire.
Tout à fait exact. Ca vient des enseignants des 19ème et 18ème siècle pour qui c'était le cas (1833 loi Guizot qui impose à chaque commune d'avoir une école d'où augmentation sensible du nombre des enseignants). C'était aussi le cas pour beaucoup d'enseignants du privé avant la loi Debré (31 décembre 1959).
Par contre historiquement ça peut expliquer en partie (à titre d'arrière-pensée à l'époque, pas de justification officielle) la grille des instituteurs inférieure à celle des certifiés/attachés. Beaucoup d'instits ruraux cumulaient avec des fonctions de secrétaire de mairie ou animaient divers mouvements de jeunesse l'été, complétant ainsi leurs revenus.
La grille des certifs est légèrement plus avantageuse que celle des attachés (il y a deux-trois échelons où ils ont quelques points d'indice de plus je crois) et le passage d'échelon est beaucoup plus rapide chez les enseignants. Le traitement des enseignants est donc meilleur. Sans parler des taux de promotion de grade... sans examen pro. A fonctions égales (un enseignant sur poste administratif ça existe) l'enseignant gagne donc plus. Et il touche des heures sup.


Dernière édition par Le Forgeron le Sam 14 Mai 2011 - 8:31, édité 1 fois
avatar
Le Forgeron
*****
*****

Nombre de messages : 3641
Age : 130
Localisation : centrale
Date d'inscription : 31/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement d'enseignants dans le corps des ADAENES.

Message  Le Forgeron le Sam 14 Mai 2011 - 8:30

LMDV/LG a écrit:
en centrale, ceux qui ont écrit sur un tableau ne doivent pas être légion
Il y a quelques enseignants et inspecteurs à la DGESCO notamment. Dans certains bureaux ils sont majoritaires mais ce n'est effectivement pas la règle.
avatar
Le Forgeron
*****
*****

Nombre de messages : 3641
Age : 130
Localisation : centrale
Date d'inscription : 31/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement d'enseignants dans le corps des ADAENES.

Message  mickael28 le Sam 14 Mai 2011 - 10:15

Sans vouloir entrer dans la polémique, je tiens seulement à préciser quelques points :

- Le temps de passage entre échelons sur l'ensemble de la carrière est plus rapide pour les attachés que pour les profs (à partir du 5ème échelon de la classe normale notamment). Il suffit d'aller sur idaf pour le voir. Les profs ne passent pas tous aux grands choix. je dirait même qu'ils ne sont pas nombreux.

- De plus, les enseignants ne disposent pas comme nous de la possibilité de passer un examen professionnel pour intégrer le grade supérieur. Nous bénéficions comme eux du tableau d'avancement mais l'examen pro est possible des le 5ème échelon de la classe normale.

- Concernant le régime indemnitaire entre un gestionnaire matériel (je ne parle pas des gestionnaires comptables) et un enseignant du second degré est sensiblement le même (PFR pour l'un qui est différente d'une académie à l'autre pour un même type de poste et ISOE par fixe, par modulable et HSA défiscalisée pour l'autre).

J'ai eu l'occasion sur ces sept dernières années de travailler avec deux gestionnaires comptables qui étaient d'anciennes enseignantes et pour la dernière la rentrée précédente. Le bilan est pour moi trés positif et je pense que si j'ai eu envie de passer le concours d'ADAENES et de devenir Gestionnaire Comptable c'est un peu grâce à elles. Je leur dois beaucoup.

Ma conclusion est qu'il ne faut pas tirer à boulet rouge sur ces profs qui veulent se reconvertir. Il est plus intéressant pour tous d'avoir des enseignants volontaires qui souhaitent prendre des fonctions de GM ou GC que de les voir passer par dépit le concours de Pers. Dir. (car sinon aucun débouché possible) est d'être de mauvais adjoint ...
avatar
mickael28
.
.

Nombre de messages : 42
Age : 39
Localisation : Académie de Créteil
Date d'inscription : 05/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement d'enseignants dans le corps des ADAENES.

Message  Stoïk le Sam 14 Mai 2011 - 10:58

mickael28 a écrit:...Ma conclusion est qu'il ne faut pas tirer à boulet rouge sur ces profs qui veulent se reconvertir. Il est plus intéressant pour tous d'avoir des enseignants volontaires qui souhaitent prendre des fonctions de GM ou GC que de les voir passer par dépit le concours de Pers. Dir. (car sinon aucun débouché possible) et être de mauvais adjoints ...
avatar
Stoïk
*****
*****

Nombre de messages : 3555
Date d'inscription : 07/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement d'enseignants dans le corps des ADAENES.

Message  Le Forgeron le Sam 14 Mai 2011 - 11:43

Stoïk a écrit:
mickael28 a écrit:...Ma conclusion est qu'il ne faut pas tirer à boulet rouge sur ces profs qui veulent se reconvertir. Il est plus intéressant pour tous d'avoir des enseignants volontaires qui souhaitent prendre des fonctions de GM ou GC que de les voir passer par dépit le concours de Pers. Dir. (car sinon aucun débouché possible) et être de mauvais adjoints ...

Même si cela pouvait ne pas apparaître clairement, c'est également ma position. Mes collègues ex-profs sont tous charmant(e)s et compétent(e)s, preuve que leurs compétences de base sont transférables et leurs motivations solides et courageuses.

Pour les passages d'échelon je maintiens mes propos, il suffit de comparer les carrières sur la longue durée. Parce que comparer le 7ème avec le 7ème quand le prof a eu son 6ème échelon avec plusieurs années d'avance ça me paraît relever d'une mauvaise appréciation de la situation.

Les profs aussi ont un examen pro, ça s'appelle l'agrégation. Ils peuvent aussi devenir IEN, IA-IA-IPR... et entre la promotion sur dossier et l'examen pro la première voie demande moins de travail. Donc le raisonnement peut aller dans les deux sens.
avatar
Le Forgeron
*****
*****

Nombre de messages : 3641
Age : 130
Localisation : centrale
Date d'inscription : 31/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement d'enseignants dans le corps des ADAENES.

Message  L'intendant zonard le Sam 14 Mai 2011 - 14:18

Je réponds à la provocation provoquée par des propos provocants, mais je réponds pour mon département chéri :

- preuve à l'appui de copains profs qui sont partis en Province, enfin ailleurs qu'en ZUP, ça leur a fait bizarre de devoir préparer leurs cours et d'avoir des copies à corriger. Parce qu'ici, pour donner 4 ou 6 minutes de cours par séquence, soit les traces de moments de calme qu'ils parviennent à ménager, parfois, au milieu de leurs 55 minutes, venir les mains dans les poches suffit. Confère aussi le fonctionnement des photocopieurs de l'établissement, qui fonctionnent essentiellement dans les 10 minutes précédant chaque cours, pour refiler des petits papiers aux gamins et leur donner l'impression que le prof a travaillé, voir peut-être aussi pour leur donner l'impression à eux d'avoir travaillé (mais faire écrire des élèves sur du papier blanc avec un crayon ou un stylo, ici c'est terminé, plus de mise, on est passé à autre chose visiblement)

- en revanche, mon propre vécu et celui de tous mes collègues à l'appui, ici on se fade énaurmément plus de boulot parce que tout foire, tout est foireux, des parents d'élèves quand ils existent aux fournisseurs qui sont à la ramasse, en passant par des services académiques complètement exsangues de RGPP

- en ce qui me concerne très personnellement, les ados à casquette, je ne me les fade certes pas par paquets de 35 pendant des séquences de 55 minutes, mais juste sous la forme de foules bigarrées mais très solidaires lorsqu'il s'agit de couvrir la fuite d'un mec qu'on voulait pincer en train de faire quelque chose d'interdit dans le bahut et qui refuse de se laisser identifier. Et je me mange mes 15 conseils de discipline par an à écouter pleurer des parents à qui on aurait du proposer la stérilisation, tous les ans depuis que je suis dans le métier, y a pas beaucoup de profs qui s'y collent à cette hauteur.

Donc, je confirme bien haut que, ici tout du moins, prof c'est des heures sup pour déclarer huit élèves en accompagnement éducatif alors qu'il y en a en tout et pour tout trois qui sont passés en début de séance pour expliquer qu'il y avait du foot à la télé, et moi c'est 60 heures par semaine pour pas un rond.

_________________
Parce que l'intendance, c'est la zone.
Animateur des rubriques Greta et OpenAcadémie, cinquième au classement du GJQ du mois de novembre 2016. Testé et approuvé par VI (le seul, le vrai) :


Signez le
Manifeste agile pour l'Education
avatar
L'intendant zonard
Animateur Greta
Animateur Greta

Nombre de messages : 13696
Localisation : La (neuf-)quatrième dimension
Date d'inscription : 09/06/2006

http://www.intendancezone.net

Revenir en haut Aller en bas

merci

Message  juju le Sam 14 Mai 2011 - 14:33

Merci pour ces derniers commentaires. Je modère un peu mes propos (notamment au sujet du salaire). Effectivement nous n'avons aucune prime en tant que "simple" adjoint dans une école, ce qui explique certainement la différence de salaire. J'ai eu une réaction un peu épidermique étant donnée l'heure tardive à laquelle je suis tombée sur ces messages et les longs mois (longues années?) depuis lesquels je trime pour préparer ma reconversion.
J'appréhende un peu le fait d'arriver un jour à me reconvertir et de me retrouver à travailler avec des collègues qui estimeront que je n'ai rien a faire là! Au moins je sais à quoi m'attendre.

Au sujet du terme "édifié", effectivement, il était mal choisi. Mais un peu d'indulgence, j'étais fatiguée par ma longue journée à ne rien faire Wink

juju
Invité


Revenir en haut Aller en bas

reconversion

Message  caroma le Sam 14 Mai 2011 - 17:13

Bonjour,
je suis un ancien prof des écoles reconvertie en ADAENES, ça se fait, et je voudrais dire que les métiers ne sont en rien comparables. Certes aujourd'hui je fais beaucoup d'heures, mais pas bien plus que quand j'ai débuté dans l'enseignement, et comme j'ai choisi un poste difficile c'est bien fait pour moi !
Par contre je reconnais que j'apprécie, quand j'ai un coup de fatigue, d'aller faire un tour dans le bureau des collègues ou boire un thé, ce qui était impossible dans ma classe, où j'étais sur le pont non stop -même si c'était seulement 6h par jour (auxquelles il fallait ajouter environ 3h de travail perso), je trouve avec le recul que j'étais presque plus fatiguée - nerveusement en tout cas - qu'aujourd'hui avec mes 10-11h -, et j'apprécie aussi beaucoup de ne pas travailler en solitaire, ce qui est tout relatif semble-t-il puisque les collègues gestionnaires trouvent souvent au contraire qu'ils sont assez isolés...
L'inconvénient de mon nouveau métier c'est cette impression permanente d'avoir toujours quelque chose en souffrance, un sentiment de ne pas faire tout en temps et en heure, de parer au plus pressé souvent. Mais l'enseignement génère d'autres frustrations tout aussi agaçantes : ne pas trouver le moyen de faire avancer un élève, avoir le sentiment de ne jamais faire assez pour les gamins de façon individuelle.
Je suis bien mieux payée, j'ai eu la joie de découvrir le monde merveilleux des primes, inconnu des enseignants du premier degré (mais encore une fois j'ai un poste difficile, donc des primes assez importantes).
Il ne faut pas appréhender la reconversion, si on est gêné de dire qu'on vient de l'enseignement il suffit de ne pas le mentionner ! pour être honnête, j'ai quitté l'enseignement d'abord parce que j'avais envie de changer de métier, et aussi parce que j'avais peur de devenir un jour comme certains enseignants que j'ai côtoyés. Mais je dis bien certains, car dans la majorité des cas j'ai eu à travailler avec des gens super.

caroma
.
.

Nombre de messages : 41
Age : 57
Date d'inscription : 12/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement d'enseignants dans le corps des ADAENES.

Message  L'intendant zonard le Dim 15 Mai 2011 - 13:32

Les enseignants du primaire sont assez largement les plus mal lotis, avec à la fois une charge horaire de présence brute importante, forcément de la préparation/correction pour assumer tout ça, et surtout (à ce que je sais) le fait qu'on leur arrache les ongles, les dents et la langue avant de les lâcher devant les élèves : aucun pouvoir de sanction/punition/pression sur les monstres absolus auxquels leurs de parents donneront toujours raison.

Je considère qu'un minimum d'équité serait que la rémunération des PE soit nettement supérieure à celle des certifiés/PLP/agrégés exerçant dans le secondaire, largement rétribués en ISP-PP-HSA-Greta-HSE-Accompagnement éduc- et je dois en oublier.

Le plus gros des emm.nuis qu'on se trimballe en collège puis en lycée, dans le fond c'est essentiellement parce que le primaire n'a pas marché et que la socialisation et l'adaptation à la vie en commun des enfants n'est plus assurée correctement par l'école : dans le 93 la classe de 4e est devenue la plus peinarde, parce qu'après deux ans de rabâchage, on finit par avoir une majorité d'élèves qui a appris à rester assis 55 minutes d'affilée. Pas en écoutant, fait pas rêver. Tout progrès sur ce terrain aurait des conséquences directes et rapides sur la qualité de l'enseignement en collège.

Bref : un PE devrait trouver son compte à passer attaché à la gestion, l'obligation de faire face à "tout" dans une classe préparant déjà pas mal psychologiquement aux fonctions de gestionnaire pelle à m. de l'Education Nationale, comme cela a déjà été dit sur ce forum. Pour un certifié, je rejoins les termes très durs utilisés ci-dessus : si ça fait trop longtemps qu'il enseigne, il a perdu le sens du travail (a minima du travail contraint), et il sera malheureux et/ou non performant dans nos missions.

_________________
Parce que l'intendance, c'est la zone.
Animateur des rubriques Greta et OpenAcadémie, cinquième au classement du GJQ du mois de novembre 2016. Testé et approuvé par VI (le seul, le vrai) :


Signez le
Manifeste agile pour l'Education
avatar
L'intendant zonard
Animateur Greta
Animateur Greta

Nombre de messages : 13696
Localisation : La (neuf-)quatrième dimension
Date d'inscription : 09/06/2006

http://www.intendancezone.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement d'enseignants dans le corps des ADAENES.

Message  Racadoince le Lun 16 Mai 2011 - 16:17

Pour partager également ma vie avec une prof des écoles, il faut bien reconnaître que ces enseignants sont particulièrement maltraités au niveau indemnitaire, et que la plupart vont des heures (et des heures). Ma tendre et chère épouse totalise parfois dans les 50 heures/semaine...
Les profs du secondaires feraient mieux de ne pas ignorer leurs avantages par rapport à des collègues qui ont passé un concours tout aussi difficile que le leur.

Mais... si la possibilité de changer de carrière est évidemment une bonne chose, tout-à-fait louable, il me semble très humiliant de considérer que des enseignants puissent faire un boulot de gestionnaire sans au moins avoir passé un concours de l'(ex) ASU, même remanié pour la circonstance, et une période de formation en situation d'au moins 6 mois. Sauf à considérer que le boulot de gestionnaire ne réclame aucune compétence particulière, et que l'on peut embrayer sur ce type de carrière comme qui rigole.

Il me semble que vaguement, on dévalorise (encore un peu plus) le métier, en en faisant une solution de repli "facile".
avatar
Racadoince
*
*

Nombre de messages : 286
Age : 44
Date d'inscription : 23/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement d'enseignants dans le corps des ADAENES.

Message  Stoïk le Lun 16 Mai 2011 - 17:21

Racadoince a écrit:...Mais... si la possibilité de changer de carrière est évidemment une bonne chose, tout-à-fait louable, il me semble très humiliant de considérer que des enseignants puissent faire un boulot de gestionnaire sans au moins avoir passé un concours de l'(ex) ASU, même remanié pour la circonstance, et une période de formation en situation d'au moins 6 mois. Sauf à considérer que le boulot de gestionnaire ne réclame aucune compétence particulière, et que l'on peut embrayer sur ce type de carrière comme qui rigole.

Il me semble que vaguement, on dévalorise (encore un peu plus) le métier, en en faisant une solution de repli "facile".

Je ne partage pas ton avis.

Une procédure de détachement est proposée aux administratifs vers le corps de professeur des écoles, avec une sélection et une formation parallèlement à la prise de poste (c'est à dire en étant en poste). On voit régulièrement des appels à candidature dans le BO.

La même chose peut, en théorie, se faire également dans l'autre sens, de prof vers administratif : la sélection (le détachement n'est pas un droit) permettant de retenir les candidats les plus prometteurs et de leur proposer des formations de prise de poste (qui ne seront quoiqu'il arrive pas plus insuffisantes que celles des autres modes de recrutement d'attaché).

Les futurs attachés recrutés de cette manière en "baveront" à la prise de poste, mais pas plus que les autres... pale

Le système n'est pas parfait mais à peu près équitable pour le moment. Par contre, je crains qu'on n'impose dorénavant à l'administratif candidat au détachement dans le corps des profs des écoles d'être détenteur d'un master. Rolling Eyes
avatar
Stoïk
*****
*****

Nombre de messages : 3555
Date d'inscription : 07/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement d'enseignants dans le corps des ADAENES.

Message  dédé le Mar 17 Mai 2011 - 16:56

Pour ma part je vois une différence majeure entre un prof des écoles et un prof de collège : le premier travaille et le deuxième se plaint de son salaire (trop élevé eut égard au taux horaire)
Vous pouvez y voir de la rancœur ou du mépris, il n'en est rien, depuis plus de 10 ans je vois et constate quotidiennement des incongruités dus au corporatisme enseignant, je ne comprends pas que ceux là même qui sont destinés à préparer à la vie professionnelle nos chères têtes blondes, n’ont aucune idée de la réalité du marché du travail et de son économie…


Vous me voyez désolé mais j’en ai trop vu et encore aujourd’hui, pour ne pas dénoncer un immobilisme et un aveuglement des enseignants, surprotégés par leur trop nombreux privilèges !
avatar
dédé
**
**

Nombre de messages : 536
Localisation : dans mon bureau (pour changer)
Date d'inscription : 06/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement d'enseignants dans le corps des ADAENES.

Message  ぶる le Mar 17 Mai 2011 - 17:03

Je réponds à Dédé du 56 (mais pas seulement) :

1 - Les enseignants ont beaucoup d'avantages, certes, mais ils n'en sont pas responsables (ce n'est pas eux qui pondent les lois).

2 - On trouve des enseignants qui veulent devenir attachés, mais pas l'inverse, du moins pas en collège. Personne ne veut devenir prof de collège. Donc pas si top que ça.
avatar
ぶる
***
***

Nombre de messages : 1074
Localisation : Dans les bois humides
Date d'inscription : 12/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement d'enseignants dans le corps des ADAENES.

Message  dédé le Mar 17 Mai 2011 - 17:11

"1 - Les enseignants ont beaucoup d'avantages, certes, mais ils n'en sont pas responsables (ce n'est pas eux qui pondent les lois)."
ce n'est pas eux qui pondent les lois, mais c'est bien le lobbying des syndicats enseignants qui les orientent ou les retire...

"2 - On trouve des enseignants qui veulent devenir attachés, mais pas l'inverse, du moins pas en collège. Personne ne veut devenir prof de collège. Donc pas si top que ça."
l'exemple est faux, ce sont deux métiers malgré tout différents et les passages de l'un à l'autre n'a pas de lien significatif, par contre le fait que peu de monde veut devenir prof de collège est une contre vérité, il n'y à qu'a voir les prétendants au concours !!!!

Entendons nous bien, il ne s'agit pas ici de vilipender un corps par rapport à un autre, mais il y'a quand même un certain nombre d'aberrations dû à un corporatisme selon moi trop appuyé
avatar
dédé
**
**

Nombre de messages : 536
Localisation : dans mon bureau (pour changer)
Date d'inscription : 06/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement d'enseignants dans le corps des ADAENES.

Message  Le Forgeron le Mar 17 Mai 2011 - 17:22

Je m'inscris à un concours d'enseignement l'année prochaine... C'est donc possible.
avatar
Le Forgeron
*****
*****

Nombre de messages : 3641
Age : 130
Localisation : centrale
Date d'inscription : 31/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement d'enseignants dans le corps des ADAENES.

Message  Invité le Mar 17 Mai 2011 - 17:26

Tu reviendras nous voir de temps en temps ? pleure

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement d'enseignants dans le corps des ADAENES.

Message  ぶる le Mar 17 Mai 2011 - 17:27

dédé56 a écrit:
ce n'est pas eux qui pondent les lois, mais c'est bien le lobbying des syndicats enseignants qui les orientent ou les retire...
Alors c'est un lobbying contre-productif, vu l'état du système éducatif actuel.
avatar
ぶる
***
***

Nombre de messages : 1074
Localisation : Dans les bois humides
Date d'inscription : 12/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: détachement d'enseignants dans le corps des ADAENES.

Message  dédé le Mar 17 Mai 2011 - 17:28

ça dépend pour qui...
avatar
dédé
**
**

Nombre de messages : 536
Localisation : dans mon bureau (pour changer)
Date d'inscription : 06/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum