Forum des gestionnaires d’EPLE
Bienvenue dans le forum des gestionnaires et personnels d'intendance des EPLE !

Divers documents pour une prepa à l'examen APAENES

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Divers documents pour une prepa à l'examen APAENES

Message  Mad Max le Jeu 14 Oct 2010 - 10:22

ce nouveau thème pourrait servir à mutualiser des documents pour celles et ceux qui préparent l'examen d'APAENES (entre autre) :

pour commencer, un pavé :
le repères et références statistiques 2010 qui vient de paraitre :
http://media.education.gouv.fr/file/2010/16/9/RERS_2010_152169.pdf

il est possible de l'acheter sur le site du Ministère :
http://www.education.gouv.fr/pid316/reperes-et-references-statistiques.html

_________________
Mad Max en Père-la-Vertu, on aura tout vu !!! (Tavi Lou Pastou, 10 avril 2013)
avatar
Mad Max
Veille informative
Veille informative

Nombre de messages : 4351
Date d'inscription : 03/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

les internats d'excellence

Message  Mad Max le Mer 27 Oct 2010 - 15:33

Internats d'excellence : la convention Etat-Anru fixe les règles du jeu


lettre Localtis publiée le 26 octobre 2010


Dans le cadre des investissements d'avenir, près de 500 millions d'euros vont être affectés à la création ou labellisation de places en internat. A condition, naturellement, que les collectivités s'engagent sur le dossier. L'Anru gérera ce programme mais l'Education nationale ne perd pas la main pour autant.
La convention entre l'Etat et l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) relative aux internats d'excellence et à l'égalité des chances est parue au Journal officiel du 22 octobre 2010. Comme toutes les conventions signées dans le cadre du programme d'investissements d'avenir (grand emprunt), elle organise les relations entre l'Etat et son opérateur, en l'occurrence l'Anru. Elle précise notamment les objectifs du programme, le montant des crédits alloués et les modalités de sélection des projets. Les 452 millions d'euros affectés à ce programme seront engagés par l'Anru au nom de l'Etat entre 2011 et 2014. Ils permettront de financer deux actions : les internats d'excellence et le "développement de la culture scientifique et [l']égalité des chances notamment dans les quartiers de la politique de la ville". Sur ces deux chantiers, les collectivités devraient être en première ligne.
20.000 créations ou labellisations de places sur 2011-2014La convention Etat-Anru rappelle tout d'abord les objectifs des internats d'excellence : "Permettre à des collégiens, lycéens et étudiants motivés, ne bénéficiant pas d'un environnement propice aux études, de poursuivre leur scolarité dans des conditions plus favorables." Afin de combler le manque de places en internat pour les filles, "un nombre significatif de places" devra leur être réservé. Les places en internat subventionnées seront réparties sur le territoire de sorte à "offrir l'ensemble du champ des formations possibles aux élèves de toute la France et à une distance raisonnable du domicile de leurs parents". Lors d'un déplacement à Marly-le-Roi (Yvelines) le 9 septembre dernier, Nicolas Sarkozy a déclaré vouloir "que les internats d'excellence soient au coeur de nos villes. L'internat , ce n'est pas un exil. L'internat, cela ne consiste pas à prendre une fille ou un garçon de Trappes et à l'envoyer sur le plateau du Larzac. L'internat, c'est donner aux enfants la chance d'avoir une chambre, d'avoir un équipement informatique, d'avoir un environnement qui favorise l'appétit pour les études".
Les places financées pourront soit être créées ex nihilo, soit consister en l'agrandissement d'internats existants, soit enfin en la "labellisation" de places existantes. Ces places s'ajouteront à la dizaine de sites déjà en activité à la rentrée 2010 (voir nos articles ci-contre). Au cours d'une conférence de presse mi-septembre, le directeur général de l'Anru, Pierre Sallenave, a indiqué qu'environ les deux tiers des 20.000 places prévues seront de réelles créations (voir notre article ci-contre du 16 septembre).
Ces internats répondront à "un projet éducatif qui s'ancre dans la société civile de façon ambitieuse et précise". C'est-à-dire ? Cet "ancrage" devrait se traduire concrètement par un rattachement à un ou plusieurs collèges ou lycées de statut public ou privé, "jouissant d'une bonne réputation pour les filières d'enseignement général ou professionnel", des partenariats avec les établissements d'enseignement supérieur ("cordées de la réussite") et avec le "monde économique local incarné par exemple par un pôle de compétitivité". Enfin, l'internat devra rechercher "si possible, le parrainage d'une grande fondation ou d'entreprises". Mais les collectivités ne sont pas oubliées : en effet, l'Etat contribuera à ces investissements "en complément des investissements consentis par les collectivités compétentes" en vertu de la loi du 13 août 2004. Ce programme est donc, "par vocation", "partenarial entre l'Etat, l'Anru, et les collectivités territoriales, au premier rang desquelles les régions et les départements".


Un schéma régional, des conventions locales… mais qui décide?Pour déterminer quels seront les sites sélectionnés, des conventions-cadres régionales vont être conclues entre l'Etat, l'Anru et les régions prochainement. Elles seront négociées par les préfets de région et les recteurs d'académie "désignés par mandataires de l'Anru" avec pour objectif de dessiner un maillage adéquat sur l'ensemble du territoire. "Autant que possible", les conseils généraux seront associés. C'est donc a priori à ce moment-là que se dessinera la carte de France des futurs internats d'excellence.
Sauf qu'alors, personne ne se sera encore engagé sur le financement. Ces engagements viendront dans un second temps lors de l'élaboration pour chaque site d'une convention "fixant notamment le programme du projet, la maîtrise d'ouvrage, le calendrier de réalisation, les modalités de subvention et le plan de financement ainsi que les modalités d'accompagnement éducatif et les actions périscolaires". Ces conventions préciseront donc les engagements de chacun. "Afin de conforter le portage politique local des projets et leur appropriation par la société civile, il est notamment souhaité que les municipalités d'accueil soient cosignataires."
Les collectivités concernées auront pour interlocuteurs "le préfet de région et les recteurs d'académie mandataires de l'Anru". Si les préfets sont déjà depuis début 2010 les représentants de l'Anru dans le département, le document ne précise pas la nature de cette habilitation pour les recteurs d'académie.
Pour entrer dans le programme des internats d'excellence, les projets devront respecter en outre un règlement général et financier spécifique. Celui-ci sera "établi sur les bases d'un cahier des charges élaboré par le ministère de l'Education nationale", validé par le commissariat général aux Investissements, puis adopté par le conseil d'administration de l'Anru.
Enfin, un comité de pilotage comprenant des représentants des départements et des régions et un comité d'instruction sont installés. Ils participeront tous deux à l'élaboration des schémas régionaux. L'instruction concrète des dossiers sera assurée au niveau local "par le préfet et le recteur d'académie". Mais pour les dossiers les plus complexes et "sur lesquels un accord local s'avère difficile" le comité d'instruction sera "mobilisé".
Ces différentes instances devront procéder à une "instruction transparente" des dossiers, après expertise soit par les services de l'Anru, soit par des intervenants externes. Les candidats devront notamment établir la preuve de "la pérennité du financement des coûts de fonctionnement du projet" et de "l'existence d'une organisation en capacité de porter et gérer le projet". L'Anru s'assurera de la "solidité financière" des bénéficiaires sélectionnés. Autant de formules dont seule la mise en oeuvre précisera le sens.


Culture scientifique et technique et égalité des chancesLa deuxième action fait l'objet d'un traitement beaucoup plus bref - si ce n'est très elliptique pour des enveloppes comprises entre 50 à 100 millions d'euros - dans la convention Etat-Anru du 20 octobre. L'objectif de cette action est cette fois de lutter contre "la désaffection des jeunes pour les études scientifiques, désaffection particulièrement sensible chez les femmes". Or, "il est important de doter tous les citoyens d'une culture scientifique et technique et d'une attitude positive envers la science". L'enveloppe - toujours gérée par l'Anru alors que certains pourraient estimer qu'on était plus là sur le champ de compétence de l'Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances (Acsé) - subventionnera "des projets renforçant l'attractivité des filières scientifiques dans l'enseignement secondaire et supérieur, pour les jeunes de toute condition sociale notamment auprès des filles". Si le préambule de la convention évoque un ciblage sur les quartiers de la politique de la ville, cette précision n'apparaît pas dans le corps du texte. Sur cette seconde action, l'Anru a toute latitude pour organiser la sélection des projets.
Au total, 252 millions d'euros seront effectivement consacrés aux opérations de création, extension et revitalisation d'internats et 50 millions d'euros au "développement de la culture scientifique et technique". Le reste (150 millions d'euros) sera affecté à l'une ou l'autre des actions "selon la qualité des projets, les cofinancements obtenus et le volume des demandes exprimées". Mi-septembre, Pierre Sallenave prévoyait 350 millions d'euros pour les internats, permettant de financer une centaine de projets. Il resterait donc une centaine de millions d'euros pour la science... mais le directeur général de l'Anru n'avait pas alors évoqué cette enveloppe. Enfin, toujours sur le volet budgétaire, il faut retenir que, comme pour tous les programmes du grand emprunt, le déclenchement de chaque tranche annuelle de dépenses "devra faire l'objet d'un accord explicite de l'Etat".
Hélène Lemesle

Référence : convention du 20 octobre 2010 entre l'Etat et l'Anru relative au programme d'investissements d'avenir (action : internats d'excellence et égalité des chances), publiée au Journal officiel du 22 octobre 2010.
lien de la convention : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=?cidTexte=JORFTEXT000022934689&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id

lien sur les internats d'excellence sur le site du MEN : http://www.education.gouv.fr/cid50541/les-internats-d-excellence.html

_________________
Mad Max en Père-la-Vertu, on aura tout vu !!! (Tavi Lou Pastou, 10 avril 2013)
avatar
Mad Max
Veille informative
Veille informative

Nombre de messages : 4351
Date d'inscription : 03/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

topo sur les écoles de la 2e chance

Message  Mad Max le Ven 29 Oct 2010 - 14:19

Les écoles de la deuxième chance sont financées à 36% par les régions



Les écoles de la deuxième chance (E2C) sont majoritairement financées par les régions, a expliqué Alexandre Schajer, président du Réseau des écoles de la deuxième chance à l'occasion du colloque "Jeunes et entreprises, un avenir commun", le 27 octobre à Paris. L'apport des régions est en effet de 36%, "sans oublier que ce sont les conseils régionaux qui financent l'indemnité pour les jeunes à hauteur d'environ 350 euros", a encore détaillé M. Schajer. L'Etat assume environ 20% du coût du dispositif, le fonds social européen de 18 à 20%, les villes et conseils généraux entre 5 et 15% et la taxe d'apprentissage entre 5 et 6%. Les écoles peuvent également bénéficier du soutien de l'Agence nationale pour la cohésion et l'égalité des chances. Le coût moyen de la formation (gratuite pour les élèves) est de 7.500 euros par jeune.
Ces écoles, dont la première a été créé en 1997 à Marseille, sont issues des principes contenus dans le livre blanc "Enseigner et apprendre – vers la société cognitive", publié en 1995 à l'initiative d'Edith Cresson, alors commissaire européen chargée de la Science, de la Recherche et du Développement. Elles s'adressent aux jeunes de 18 à 25 ans sortis du système scolaire sans diplôme, sans qualification et sans emploi, "sans autre critère que leur motivation", pour une formation de huit à dix mois en alternance (la durée varie selon l'élève). "La pédagogie est fondée sur l'individualisation et l'apprentissage de l'autonomie", a complété Olivier Jospin, président de la conférence des présidents des E2C. L'objectif est que les élèves parviennent à la maîtrise des savoirs de base tout en suivant des stages dans des entreprises de la région. Celles-ci sont associées dès le début du parcours à l'effort de formation professionnelle.

59% de sorties "positives"A l'entrée dans ces écoles, en 2009, 52% des élèves étaient des jeunes femmes, la moyenne d'âge était de 20 ans, 93% des élèves n'avaient pas validé de formation type certificat d'aptitude professionnelle ou brevet d'étude professionnelle, 44% venaient de quartiers relevant de la politique de la ville, 21% étaient demandeurs d'emploi depuis plus d'un an. Toujours en 2009, il y avait 59% de "sorties positives" pour ces jeunes, selon Olivier Jospin : 22% étaient en formation, 22% à l'emploi, 11% en alternance et 4% en contrat aidé. Selon Alexandre Schajer, parmi les 41% de "sorties négatives" dans l'immédiat, la moitié s'est trouvée six mois plus tard soit en emploi, soit en formation.
Fin septembre 2010, le réseau des E2C compte 24 écoles sur 63 sites, dans 14 régions et 33 départements, ce qui représente 7.800 jeunes en formation. L'objectif est d'atteindre 11.000 à 12.000 élèves l'an prochain. Des projets d'ouverture sont "à l'étude" dans plus d'une vingtaine de villes. Enfin, le réseau est entré en 2009 dans un processus de labellisation "ouvert à tout établissement ou organisme de formation souhaitant créer une E2C" (lire ci-contre nos articles concernant les régions Provence-Alpes-Côte d'Azur et Ile-de-France).

lettre Localitis du 28 octobre 2010

_________________
Mad Max en Père-la-Vertu, on aura tout vu !!! (Tavi Lou Pastou, 10 avril 2013)
avatar
Mad Max
Veille informative
Veille informative

Nombre de messages : 4351
Date d'inscription : 03/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

de la formation continue

Message  Mad Max le Ven 29 Oct 2010 - 14:22

Les salariés des zones urbaines denses écartés de la formation continue



Le constat que la formation professionnelle ne bénéficie pas à ceux qui en ont le plus besoin n'est pas nouveau. C'est même lui qui a dicté la dernière réforme de 2009. Mais en dehors des critères socioprofessionnels mis en exergue jusqu'ici, un élément supplémentaire semble déterminant : le territoire. Et les salariés des zones urbaines denses ne sont pas les mieux lotis. C'est le constat établi par Cécile Détang-Dessendre dans un article publié par l’Insee le 21 octobre. Selon la directrice de recherche à l’Inra-Cesaer de Dijon (Centre d'économie et sociologie appliquées à l'agriculture et aux espaces ruraux), le salarié qui a le plus de chances de bénéficier d’une formation (une chance sur deux) possède une expérience professionnelle d’au moins cinq ans, occupe un emploi de cadre ou une profession intermédiaire dans une entreprise de service ou du secteur industriel à haut niveau technologique, de plus de 500 salariés. De même, les ouvriers non qualifiés, surtout ceux qui n’ont aucune formation initiale, sont les moins concernés par la formation continue. A cette catégorie de salariés "exclus" de la formation professionnelle s’ajoutent "les salariés des secteurs industriels de faible technologie, de la construction et du commerce qui ont le moins de chances de suivre une formation en entreprise". Ainsi, de manière générale, la formation ne concerne qu’un salarié sur quatre. Et le critère territorial ajoute à cette disparité. Selon Cécile Détang-Dessendre, "la probabilité d’accès diminue lorsque la densité des marchés locaux du travail augmente". La France métropolitaine compte 348 zones d’emploi (les zones d’emploi étant des espaces géographiques à l’intérieur desquels la plupart des actifs résident et travaillent), mais les disparités entre chacune d’elles peuvent être conséquentes. Alors que dix zones concentrent plus de 400 emplois/km2 (dont Paris qui compte plus de 15.000 emplois/km2), dix zones d’emploi affichent une densité inférieure à six emplois au km2.
L’inégalité territoriale d’accès aux formations pourrait avoir deux explications bien distinctes. La première serait liée à l'adéquation entre employés et postes à pourvoir qui augmente avec la taille du marché. En effet, les entreprises trouvent plus facilement un salarié adapté au poste à pourvoir et le salarié trouve plus aisément un emploi qui lui correspond lorsque l’offre de travail est grande. Les firmes ne ressentent donc pas le besoin de financer des formations pour améliorer le niveau de productivité de leurs salariés. Autre explication : les zones d’emploi plus denses présentent plus de risques de rotation et de débauchage par les concurrents. Pas question de débourser des sommes importantes pour une formation qui servirait dans un autre établissement. Une exception vient cependant perturber ce constat : les entreprises rurales, souvent situées dans des zones peu denses, financent très peu de formation continue. Ainsi, selon l’enquête FQP, le taux d’accès à la formation en entreprise est de 26% dans les pôles urbains alors qu’il n’atteint que 15% dans les communes rurales. Et la probabilité d’accès à la formation des salariés travaillant dans des firmes situées en zones rurales est inférieure de près de 20% à celle des salariés des entreprises des zones urbaines. Ce rôle négatif de la densité ne jouerait donc que pour les salariés des zones urbaines.

lettre Localtis du 28 octobre 2010
le lien vers l'article de l'INSEE : http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/ES431G.pdf

_________________
Mad Max en Père-la-Vertu, on aura tout vu !!! (Tavi Lou Pastou, 10 avril 2013)
avatar
Mad Max
Veille informative
Veille informative

Nombre de messages : 4351
Date d'inscription : 03/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

de l'université, des sciences sociales

Message  Mad Max le Ven 29 Oct 2010 - 14:32

lien vers le rapport du CDHSS "pour des sciences sociales au coeur de l'université"
http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/104000537/0000.pdf

_________________
Mad Max en Père-la-Vertu, on aura tout vu !!! (Tavi Lou Pastou, 10 avril 2013)
avatar
Mad Max
Veille informative
Veille informative

Nombre de messages : 4351
Date d'inscription : 03/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

de l'école primaire

Message  Mad Max le Mar 2 Nov 2010 - 14:55


_________________
Mad Max en Père-la-Vertu, on aura tout vu !!! (Tavi Lou Pastou, 10 avril 2013)
avatar
Mad Max
Veille informative
Veille informative

Nombre de messages : 4351
Date d'inscription : 03/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

droit à l'école pour tous

Message  Mad Max le Mar 2 Nov 2010 - 15:05


_________________
Mad Max en Père-la-Vertu, on aura tout vu !!! (Tavi Lou Pastou, 10 avril 2013)
avatar
Mad Max
Veille informative
Veille informative

Nombre de messages : 4351
Date d'inscription : 03/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Divers documents pour une prepa à l'examen APAENES

Message  youpi le Mar 2 Nov 2010 - 20:52

Mad Max a écrit:le point sur ce dossier sur eduscol :

[url=http://eduscol.education.fr/cid47660/scolarite-et-handicap.html
http://eduscol.education.fr/cid47660/scolarite-et-handicap.html[/quote[/url]]

S'il y a un seul candidat à l'APAENES capable de s'infuser toutes ces données, il faut qu'il passe l'ENA cheers Pour le reste qu'ils picorent ici et là en espérant de pouvoir le régurgiter devant le jury Sleep

youpi
**
**

Nombre de messages : 593
Age : 60
Localisation : en ile de france
Date d'inscription : 16/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Divers documents pour une prepa à l'examen APAENES

Message  tchopo le Mar 2 Nov 2010 - 21:00

Si les futurs APAENES sont des énarques en puissance alors l'Education Nationale est vraiment dans la m****.

Sinon, pour ne pas polluer ce sujet, le Haut conseil de l'Education publie des rapports lisibles et très intéressants. Le dernier sur le collège (maillon faible de Education Nationale) mérite d'être lu par tout gestionnaire en collège.
ICI
avatar
tchopo
**
**

Nombre de messages : 633
Date d'inscription : 21/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

inrp/vst

Message  touïteur le Mar 2 Nov 2010 - 21:15

Puisque nous sommes en pleine culture générale,
et que les intendants se retrouvent parfois à aimer croquer de la Vie Scolaire,
voici un dossier de l'inrp/vst qui est récent, bien fait, et qui permet d'acquérir un bon vernis sans trop avoir à y consacrer de temps.
De quoi bluffer son CPE et sa docu, peut-être même un jury.
Sa belle-mère sûrement.

Cliquer ici

touïteur .

touïteur
**
**

Nombre de messages : 530
Date d'inscription : 27/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

bilan d'étape de l'année 2010-11

Message  Mad Max le Jeu 2 Déc 2010 - 14:14


_________________
Mad Max en Père-la-Vertu, on aura tout vu !!! (Tavi Lou Pastou, 10 avril 2013)
avatar
Mad Max
Veille informative
Veille informative

Nombre de messages : 4351
Date d'inscription : 03/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Divers documents pour une prepa à l'examen APAENES

Message  LMDV/LG le Jeu 2 Déc 2010 - 15:48

Indispensable : la Mémoires de la Cour de France pour les années 1688 et 1689 de Mme de La Fayette qu'elle a écrit après la Princesse de Clèves dont on sait que c'est une oeuvre majeure dans les concours de catégorie A.
avatar
LMDV/LG
*******
*******

Nombre de messages : 5069
Localisation : De là à de là.
Date d'inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Divers documents pour une prepa à l'examen APAENES

Message  Gars du Doubs le Jeu 2 Déc 2010 - 16:54

pour avoir passer l'oral l'an passé, je souhaite rassurer les candidats que tout ces liens effraient.
A mon avis, la partie essentielle est la présentation de carrière, à travailler sur le long terme en choisissant chaque terme pour les ouvertures qu'elles permettent. En pesant les mots surtout parmi le vocabulaire qui compte et qui renvoie a des notions que le jury veut entendre. Dire que vous êtes gestionnaire avec la litanie des tâches qui s'y rapportent n'intéresse personne et ne vous démarque pas. Des gestionnaires ils en ont un paquet et pour la plupart ils sont bons. La commande c'est de montrer que vous savez gérer un service parce que vous avez dans votre parcours encadré tant de personnes avec tel problématique que vous avez réglé de telle manière. Que vous avez eu telle mission donnée par votre chef, que vous l'avez résolue de telle manière avec des objectifs fixés, des tableaux de bords, une analyse des écarts et les solutions que vous avez apportez pour y remédier. Que vous avez appris à déléguer et à contrôler à travers telle tâche...
Votre parcours doit servir à illustrer le développement de vos compétence et votre haut degré de maitrise.
Ensuite les questions sur votre domaine serviront plus à corroborer le tableau que vous avez peint et là il faut être sérieux en maitrisant son domaine et prouver son expertise (même si honnêtement je n'ai pas eu des questions bien difficiles).
Vient ensuite le reste
et là il ne faut pas se démonter. J'ai eu plein de questions, la plupart du temps la réponse était du niveau du titre du chapitre sans avoir à rentrer dans le détail sauf une ou deux fois pour que je puisse dire que jz ne connaissais pas la réponse sans paniquer.
En conclusion, il faut avoir un bout de culture sur tout pour pas paraitre demeuré à l'énoncé d'une question, mais surtout bien travailler sa préparation, choisir sa trame et le vocabulaire et répéter devant sa glace devant des amis pour avoir une présentation fluide, logique et qui vendent les qualités que le jury attends.
Voilà comment j'ai compris l'examen professionnel. Il faut aussi relativiser mon témoignage, je n'ai passé l'examen qu'une seule fois. Il y a surement quelques variations d'un jury à l'autre.
avatar
Gars du Doubs
***
***

Nombre de messages : 1754
Age : 48
Localisation : Meylan
Date d'inscription : 30/03/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Divers documents pour une prepa à l'examen APAENES

Message  Mad Max le Jeu 2 Déc 2010 - 18:07

Lorsque j'ai proposé ce fil, ce n'était pas pour créer une encyclopédie pour futurs énarques !! affraid
J'ai simplement envisager que des ressources seraient mises en ligne, chacun y puisant ce qu'il veut au gré de ses envies, au gré de ses besoins, au gré des repérages dans les infos qui passent... Moi-même je n'ai pas tout lu cela et certains documents me resteront inconnus (y compris la princesse de Clèves !!). Pouvoir humer l'air du temps des changements en cours, envisagés, de ce qui se dit, s'annonce,.... study
Je vois que la démarche n'a pas pris, c'est un simple constat, le fil est clos....

_________________
Mad Max en Père-la-Vertu, on aura tout vu !!! (Tavi Lou Pastou, 10 avril 2013)
avatar
Mad Max
Veille informative
Veille informative

Nombre de messages : 4351
Date d'inscription : 03/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Divers documents pour une prepa à l'examen APAENES

Message  Gars du Doubs le Jeu 2 Déc 2010 - 18:21

il ne faut pas Mad max

C'est une bonne initiative. Seulement en discutant avec certains collègues j'ai vu qu'ils s'empêchaient d'aller passer l'examen en se faisant une montagne. Mon intervention visait à relativiser les connaissances nécessaires.
Je trouve que ce fil sert au delà de la simple préparation à l'APAENES
avatar
Gars du Doubs
***
***

Nombre de messages : 1754
Age : 48
Localisation : Meylan
Date d'inscription : 30/03/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Divers documents pour une prepa à l'examen APAENES

Message  Fondateur le Sam 4 Déc 2010 - 22:26


Cela me semble très utile. Je le mets en page d'accueil du site.

Pour les autres liens, c'est à chacun de voir. Mais pour moi le sujet était intéressant.

_________________
Celui qui poursuit un rêve n'en désire pas, au fond, la réalisation : il veut seulement pouvoir continuer à rêver.
.
avatar
Fondateur
Admin fondateur
Admin fondateur

Nombre de messages : 17374
Date d'inscription : 26/03/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Divers documents pour une prepa à l'examen APAENES

Message  Mad Max le Lun 6 Déc 2010 - 14:13

Tiens, tiens, le Grand Manitou bleu qui ne sait plus citer !! Ca me console !! jocolor

Plus sérieusement, j'ai songé à poursuivre cette contribution documentaire sous une forme détachée de toute référence à l'examen d'APAENES.
J'en discute encore le principe, la forme,... pour arriver à mettre en place qqchose qui soit une sorte "d'actualité documentaire"....
à suivre ?

_________________
Mad Max en Père-la-Vertu, on aura tout vu !!! (Tavi Lou Pastou, 10 avril 2013)
avatar
Mad Max
Veille informative
Veille informative

Nombre de messages : 4351
Date d'inscription : 03/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Divers documents pour une prepa à l'examen APAENES

Message  Hippos le Lun 6 Déc 2010 - 18:18

Mad Max a écrit:Tiens, tiens, le Grand Manitou bleu qui ne sait plus citer !! Ca me console !! jocolor
C'est réparé.

Plus sérieusement, j'ai songé à poursuivre cette contribution documentaire sous une forme détachée de toute référence à l'examen d'APAENES.
J'en discute encore le principe, la forme,... pour arriver à mettre en place qqchose qui soit une sorte "d'actualité documentaire"....
à suivre ?
Oui, ce serait bien. Ce serait dommage de ne pas continuer, vu la qualité de ce que tu nous donnes.

Gars du Doubs a écrit:il ne faut pas Mad max

C'est une bonne initiative. Seulement en discutant avec certains collègues j'ai vu qu'ils s'empêchaient d'aller passer l'examen en se faisant une montagne. Mon intervention visait à relativiser les connaissances nécessaires.
Je trouve que ce fil sert au delà de la simple préparation à l'APAENES
+1.
Sauf en ce qui concerne ceux qui se découragent : ils ont tort, c'est un concours, et il n'y a pas de raison a priori pour qu'ils soient moins bons que d'autres. Alors ce fil va certes au-delà de la préparation à l'APAENES, mais il peut l'améliorer et ce serait dommage de s'en servir comme excuse pour ne pas tenter le concours (examen professionnel, oui, je sais, mais concours quand même, na !).

_________________
Hippos

Il faudrait essayer d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple. (Jacques Prévert)
Les règles de modération sur le forum.
C'est le propre et la richesse d'un forum que de partager les vécus et conseils qui peuvent parfois diverger, il ne faut pas s'emballer pour cela. Participez dans le respect de l'autre, dépersonnalisez et dépassionnez vos interventions, vous aurez alors à apporter aux autres. ©Alomero
.
avatar
Hippos
Admin
Admin

Nombre de messages : 3841
Localisation : Un peu plus à l'ouest, je vous prie.
Date d'inscription : 03/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Divers documents pour une prepa à l'examen APAENES

Message  Nanie le Mar 7 Déc 2010 - 19:46

Il faudrait mettre aussi les résultats de l'enquête PISA, j'essaie.
http://www.education.gouv.fr/cid54147/la-france-dans-pisa-2009.html
avatar
Nanie
**
**

Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Divers documents pour une prepa à l'examen APAENES

Message  barbule le Mer 8 Déc 2010 - 21:27

Nanie a écrit:Il faudrait mettre aussi les résultats de l'enquête PISA, j'essaie.
http://www.education.gouv.fr/cid54147/la-france-dans-pisa-2009.html

Essai réussi !

A propos de PISA, on peut également lire ceci , extrait du Monde.fr :

21e
C'est la place des élèves français de 15 ans dans le Arrow classement international des pays del'OCDE en matière
de
compréhension de l'écrit, selon les résultats de l'enquête PISA 2009 rendue publique hier. Un rang dans la moyenne mais sans éclat (22e en mathématiques et 27e en sciences), loin derrière la tête du classement composée de Shanghaï, la Corée du Sud et laFinlande.
avatar
barbule
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 10066
Date d'inscription : 05/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Divers documents pour une prepa à l'examen APAENES

Message  Invité le Jeu 9 Déc 2010 - 10:57

Gars du Doubs a écrit:les mots surtout parmi le vocabulaire qui compte et qui renvoie a des notions que le jury veut entendre

il y a bien longtemps que le bachotage de ces "notions" m'ennuie

finalement mon "petit" grade d'ADAENES suffit à ma subsistance

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Divers documents pour une prepa à l'examen APAENES

Message  Nanie le Jeu 9 Déc 2010 - 13:24

il y avait aussi france culture mardi sur le rapport PISA, ce ne sera pas mis longtemps en ligne

http://www.franceculture.com/emission-questions-d-epoque-mais-que-devient-le-controleur-general-des-prisons-le-rapport-pisa-2010-
avatar
Nanie
**
**

Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 25/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum